Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Daguerreotype -
Format 22 x 10 cm

Auteur : thomas larue

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 14 x 24 cm

Auteur : Claude Chaix

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 30 x 10 cm

Auteur : Antoine Barret

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- -
Format 18 x 13 cm

Auteur : Didier Derien

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: ziatype  (Lu 4686 fois)

ziatype
« le: 09 juin 2012 à 10:02:55 »
Hier, essai de ziatype sur le gerstraeker n°3.... sans doute pas assez exposée car pas de vrai noir, mais c'est de ma faute (enfin, j'espère). Comme il me restait un peu de produit, j'ai étendu une 2° feuille mais je n'ai pas eu le temps de la travailler hier. Donc, je la reprends ce matin (sèche-cheveux, réhumidification) environ 15 heures après son étendage, et.... rien. L'insolation ne prend pas ou très faiblement. L'image n'aparaît quasiment pas, je double le temps, vérifie si mon insoleuse fonctionne, mais rien de plus. Une vague image au sortir de l'eau de dépouillement
Il semblerait que les feuilles déjà badigeonnées ne se conservent pas, à moins d'avoir fait une mauvaise manip, ce que je ne pense pas.
Qui a eu une mésaventure similaire ?

Re : ziatype
« Réponse #1 le: 11 juin 2012 à 13:54:07 »
Bonjour,
tu sembles être l'unique à ziatyper sur ce forum...
Je n'en fais pas car ce contrôle de l'humidité me semble difficile sinon
impossible dans l'espace réduit dont je dispose.
Cependant je peux partager mon expérience du palladium.
Normalement je couche entre 4 et 6 feuilles simultanément que je laisse sécher
sur un fil puis range dans un tiroir. Je les utilise dans l'espace d'une demi-journée
en les passant au sèche-cheveux avant de tirer. Pas de problèmes.
Il m'est arrivé d' "oublier" des feuilles dans le tiroir.
Après 12h elles sont encore bonnes mais elles se dégradent en trois jours:
la couleur se déplace vers le sépia, le contraste augmente
les irrégularités de couchage apparaissent. J'ai utilisé cet effet pour tirer des
néga sous-ex. Ca marche ... mais il n'y a pas deux tirages semblables, un peu
comme un tirage lith. Si tu as des papiers épais pré-encollés ou plein de chimie,
le temps passé entre couchage et tirage laisse le temps à la chimie d'interférer.

Nux

  • ***
Re : ziatype
« Réponse #2 le: 12 juin 2012 à 23:12:05 »
Je fais aussi du ziatype.

Effectivement le contrôle d’humidité est très délicat ( voir chiant)


D’ailleurs je dirais que le problème de ta feuille du lendemain est qu'elle n'a pas été assez humidifiée.

Re : ziatype
« Réponse #3 le: 13 juin 2012 à 00:27:21 »
Merci, je pense avoir eu la réponse à mon -petit- problème : la feuille émulsionnée a une durée de vie assez courte (pour ce qui est de mon essai, il s'était bien passé 18 heures entre l'émulsion et l'insolation)
Par contre, la feuille a été humidifiée comme d'hab, mais il en aurait peut être fallu davantage.
Pour l'humidification, c'est en fait assez simple : une cuvette d'eau (la même quantité à chaque fois à la même température, 25 °). La feuille est maintenue au-dessus, émulsion vers l'eau, fixée sur une planche de contreplaqué 1/2 heure. J'ai ainsi le même degré d'humidité à chaque fois.
J'ai abandonné le palladium classique pour le ziatype que je trouve plus simple : noircissement direct, l'image au sortir de l'insoleuse est sensiblement la même que finie d'où un contrôle du temps d'exposition..... moins de cuvettes à mettre en place..