Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Gomme Bichromatée -
Format 30 x 30 cm

Auteur : erick mengual

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 21 x 28 cm

Auteur : Thierry Cardon

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 16 x 20 cm

Auteur : Marie-Noëlle Leroy

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Gomme Bichromatée -
Format 19 x 19 cm

Auteur : Charles Guerin

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Mes premières "gommes"  (Lu 25761 fois)

Christian R

  • *****
  • Messages: 746
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #15 le: 26 février 2012 à 22:43:03 »
Le doigt a glissé...
Je reprends.
J'ai donc laissé tomber le pinceau pour le rouleau mousse (petit rouleau acheté chez Castobricomerlin) qui me donne des couches fines et plus régulières que le pinceau. Un coup de main à prendre et ça marche

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #16 le: 28 février 2012 à 22:29:17 »
Bonsoir,

oui j'ai pensé aussi changer le pinceau pour une brosse en mousse mais je m'étais dit que le rouleau risquait d'accrocher et de consommer pas mal de sauce: je trouve vraiment l'étalement plus technique que celui du cyanotype... Je ferais l'essai.

Il faut vraiment que je poste mon dernier essai.

Par contre, concernant le papier, je préfère vraiment les papiers peu structurés lisses. J'ai gélatiné et formolé quelques feuilles d'avance en marque Boesner (papier générique que j'avais pris pour faire des cyano mais que je n'avais plus utilisé étant passé sur du Montval), du Lanaquarelle et du Montval. Une fois formolées et sèches, les feuilles se conservent elles indéfiniment ? Pour faire des essais basiques j'utilise du Clairefontaine 224 g/ m2 en grain fin qui se comporte assez bien vu son prix...

A bientôt,

Olivier

Christian R

  • *****
  • Messages: 746
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #17 le: 28 février 2012 à 22:50:18 »
La gomme accroche sur à peu près tous les supports sans vraiment d'incidence sur le résultat final mis à part les effets résultants de la main du papier (papier à grain ou lisse). Cependant, les papiers à fort grain sont parfois difficiles à étendre, la gomme entrant difficilement dans les parties creuses du papier. De même, les papiers trop spongieux ont tendance à se déchirer une fois mouillés, mais là encore, le procédé n'y est pour rien. Il est préférable les premières fois de se faire la main sur un papier lisse (satin) pas trop cher genre Vinci. Gardez les papiers plus nobles pour quand le coup de main aura été pris.
Pour ce qui est du rouleau, oui, il consomme davantage de produit que le pinceau, mais ce n'est pas du chlorure d'or ou du palladium, la gomme coûte 3 francs 6 sous, cette consommation est négligeable dans le budget. Le pinceau mousse, j'en ai acheté un mais ne l'ai pas encore utilisé. Encore une fois, c'est une question de coup de main, chacun a ses préférences dans les outils

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #18 le: 03 mars 2012 à 16:29:54 »
Bonjour,

Merci à tous: je commence à penser comme un gommiste grâce à vous ;-)

Voici mon premier essai donnant une image en monocouche:

Le papier est du Boesner assez granuleux que j'ai gélatiné et formolé.

Christian R

  • *****
  • Messages: 746
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #19 le: 03 mars 2012 à 18:44:16 »
C'est pas mal pour du monocouche, surtout si c'est une première fois.
Quel pigment ?
Attention cependant, au "mal de débutant" : vouloir immédiatement travailler sur du papier granuleux qui est plus difficile à étendre que du papier lisse ou satiné. On voit ici des points blancs : c'est la gomme qui n'a pas accroché dans les creux du papier. Il faut "travailler" la gomme en croisant et recroisant les couches au pinceau, sinon, le rouleau est assez efficace

erick Mengual

  • ****
  • Messages: 443
  • Sexe: Homme
  • Les choses inutiles sont indispensables - Picabia
    • www.erickmengual.com
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #20 le: 03 mars 2012 à 19:11:13 »
Bonsoir,
C'est un bon début, il reste quelques zones qui aurait pu être dépouillées pour faire ressortir du blanc.Si vous souhaitez faire du monocouche,n la couche de noir pourrait être plus dense.
Bonne continuation.
Erick

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #21 le: 03 mars 2012 à 19:17:48 »
Bonsoir,

oui concernant le papier je suis d'accord mais j'ai pris ce que j'avais sous le pinceau... Depuis j'ai acheté du Lanaquarelle GF qui est plus lisse mais je n'ai pas encore essayé (j'attends de m'améliorer avant). Quant au satiné, je ne connaissais pas son existence jusqu'à il y a peu et je ne me rends pas compte de sa texture...

le pigment utilisé est le fameux noir pour fresque de Sennelier. Je ferais des essais similaires avec du noir de mars également de Sennelier.

Merci pour vos encouragements !

Olivier

Christian R

  • *****
  • Messages: 746
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #22 le: 03 mars 2012 à 20:10:14 »
Avec le noir pour fresque, on doit pouvoir obtenir des noirs plus denses pour ensuite dépouiller davantage certaines zones. Mais encore une fois, si c'est la 1° gomme, le principe est le bon, il faut acquérir le coup de main, ça va venir

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #23 le: 03 mars 2012 à 22:10:58 »
Le principal est d'avoir une image restant sur le support.
Un de nos sociétaires  (apa) fait jusqu'à 6 couches pour obtenir une image.
je conseille à présent cette méthode pour débuter.
Le repérage avec une trou-trouseuse de bureau est aisée.
Le papier joue bien sûr et une bonne baignade dans de l'eau chaude suivi d'un séchage
facilite ensuite le repérage.
Le grain du papier est parfois un avantage et papy DEMACHY jouait beaucoup avec les textures
des supports. Son n° de téléphone ne répond plus malheureusement.
A l'auteur de ce post:
continuez sans trop dévier.Z'êtes dans la bonne voie.
J.C

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #24 le: 03 mars 2012 à 22:45:04 »
En effet c'est pas mal du tout pour du monocouche déjà.

Ne manque plus que le petit coup de pinceau en douceur par ci par là pour dégager certaines zones, et pour moi ça suffirait.

islande

  • ***
  • Messages: 125
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #25 le: 04 mars 2012 à 11:01:20 »
Pour un début, je trouve que c'est plutôt bien  (je me rappelle mes premières gommes qui étaient ratées.......)
Je n'aime pas trop le papier lisse, un rien granuleux donne de meilleurs résultats (à mon avis)
bonne continuation

http://anniedefachelles.blogspot.com

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #26 le: 07 mars 2012 à 22:50:36 »
que de gommes passées dans l'évier
Lionel va un jour nous fournir le la lessive de soude (destop ou autre marque).
Papier à grain, sans grain et pourquoi du papier ?
un coup d'apprêt, genre gesso sur du contreplaqué et la gomme fonctionne .
il est évident que ce genre de support va gigoter avec la flotte mais pourquoi pas.
J'ai fait des cyanos  sur ce genre de support pour ensuite graver les images.
Y a pas eu de problèmes sauf que les gouges et la farine de marbre du gesso
demandent à réaffuter souvent les outils.
J.C

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #27 le: 01 avril 2012 à 17:39:44 »
Bonjour à tous,

je rattaque les gommes monocouches mais avec des résultats un peu étonnant comme le montre le scan ci joint...Je commence à comprendre la difficulté de la gomme notamment en monocouches

On a l'impression que j'ai beaucoup de traces de pigments dans les zones claires que je n'avait pas lors de mes tous premiers essais du coup je perds en contraste et en définition  ???

Pourtant j'ai amélioré mon procédé en préparant mon mélange pigment  + gomme au mortier pour un mélange bien homongène et j'utilise toujours le même papier gélatiné et je dépouille toujours en eau froide (gomme vers le bas) car je préfère un dépouillement lent et en douceur donc je comprends pas bien => la gomme m'en veut  :'(
Il parait qu'on peut ajouter un peu de Tween 20 dans la gomme pour une meilleure homogénéité gomme pigment... Quelqu'un connait ça ?

En plus je pense ne pas voir mis assez de pigment (0.2 g de Noir pour fresque pour 10 mL de gomme) car j'ai des noirs moins denses...

Par contre je me suis débarrassé de mes "trous" dans la gomme sans changer de papier (coup de bol ?)

A bientôt

Olivier
« Modifié: 01 avril 2012 à 17:48:24 par olive92 »

Christian R

  • *****
  • Messages: 746
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #28 le: 01 avril 2012 à 18:59:24 »
Le tween 20 ou le photo-flo dans la gomme, je ne vois pas ce que ça pourrait apporter. Dans ce procédé, le plus simple est le mieux : de la gomme, du bichromate, un pigment, des UV et de l'eau pour dépouiller. Quand ça ne marche pas c'est qu'un de ces ingrédients est défectueux (je ne pense pas ici que ce soit le cas) ou mal dosé (ce que je crois).
Moi, je chargerais davantage en pigment même s'il faut allonger le temps d'expo
Le mieux : tu couches ton papier comme d'habitude avec ton mélange, mais tu as préparé davantage de mélange, de quoi coucher le dos d'une photo loupée qui va te servir de bout d'essai.
Sous les UV, tu fais exactement ce que tu ferais sous un agrandisseur : tu exposes toute l'image "un certain temps", puis tu caches 1/3 de l'image et tu ré-insoles  et ainsi de suite. Tu dépouilles et tu connais -à peu près, la gomme n'est pas une science exacte- le temps d'insolation nécessaire à ton image.
C'est beaucoup plus long, mais tu avances presque à coup sûr.
Par la suite, avec l'expérience, tu sauras à peu près ce qu'il faut comme temps

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Mes premières "gommes"
« Réponse #29 le: 01 avril 2012 à 19:23:54 »
Bonsoir Christian,

merci de ta réponse.

J'avais déjà fait des essais à plusieurs expo de 5 à 20 min par palier de 5 min et j'avais obtenu 10 min comme étant le temps me permettant le meilleur compromis entre des blancs les plus propres et des noirs denses avec un maximum de nuances intermédiaires mais je ne pesais pas le pigment et refaisais mon mélange pour chaque expo...

Du coup hier j'ai préparé 15 mL de mélange gomme + pigment (0,3 g) pour pouvoir faire mes essais sur plusieurs jours sans devoir réinventer la poudre à chaque fois...
 
Je vais essayer d'augmenter la quantité de pigment et refaire des essais d'expo. J'avais testé mon mélange en peignant un journal avec avant d'ajouter le K2Cr2O7, et je n'avais pas osé augmenter la quantité de pigment car la lisibilité des lettres du journal était déjà limite...

Quelqu'un fait-il du monocouche avec du Noir pour fresque que je connaisse ses proportions ?

A bientôt

Olivier