DISACTIS Photochimie - Forum

Les procédés Photographiques => Gomme Bichromatée => Discussion démarrée par: olive92 le 24 février 2012 à 18:45:01

Titre: Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 24 février 2012 à 18:45:01
Bonjourà tous,

voilà aujourd'hui c'était mes premiers essais de "gommes" monocouches.

Je voulais déjà tester la pratique elle même et me rendre compte de la quantité de pigment à utiliser (Noir pour fresque de Sennelier) etc...

J'ai mis gomme entre guillements car on ne peux pas vraiment appeler gomme ce que j'ai produit  :'(

1 er essai :

1 part de gomme concentrée (1 mL) et 1 part de dichromate 5 % (1 mL) et probablement trop de pigment car la couche est totalement opaque): j'expose (5 min ; Ultra vitalux Osram) après séchage puis passage dans l'eau froide du robinet et au bout de quelques min j'utilise un jet d'eau très doux pour dépouiller => résultat: l'image qui commençait un peu à apparaitre s'est transformé en un fond noirâtre sale sans même une vague notion d'image car tout le pigment est parti => poubelle

2 ème essai:

idem mais je réduis la quantité de pigment mais la couche semble toujours opaque, ici encore l'image à tendance à s'estomper même si j'arrive à obtenir quelque chose qui ressemble un peu à mon négatif les détails en moins. Là je fais l'erreur fatale de prendre un pinceau que je passe sur l'image avec l'idée d'enlever ce qui ne tient pas afin qu'il reste ce qui devait => je m'arrête très vite car tout s'en vas !

3 ème essai:

idem mais avec moins de pigment et là la couche n'est pas totalement opaque. Ici l'image reste un peu mieux mais pendant mon dépouillement le noir part en petits morçeaux qui se décolle sous le léger jet d'eau...

J'essayerais de poster les essais 2 et 3 quand ils seront secs.

Si vous avez des idées pour m'aider à corriger mon incompétence, je suis preneur...

A bientôt,

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 24 février 2012 à 19:26:07
Qu'entendez-vous par "gomme concentrée" ? On utilise généralement une gomme à 33%, mais on peut aller jusqu'à 50 %
Le bichromate, on peut aller jusqu'à 10 % (saturation) et essayez plutôt 1 volume de bichro  + 2 vol de gomme

Il est assez difficile de manier de si petites quantités de gomme, il vaut mieux en faire un peu plus quitte à jeter (ou étendre plusieurs feuilles)
Peut être augmenter le temps d'exposition, passer de 5 à 10 voire 15 mn
Le dépouillement se fait dans une cuvette d'eau, l'émulsion vers le bas. Le dépouillement peut prendre une ou 2 heures. On ne touche pas car c'est fragile à ce moment. Le jet d'eau c'est éventuellement vers la fin pour les détails

Bon courage, ne pas désespérer, ça va venir
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 24 février 2012 à 19:36:06
Bonsoir,

merci pour les conseils Christian !

La gomme est de la gomme Schmincke prête à l'emploi, je n'en sais pas plus.

C'est vrai que ce sont de faible volumes surtout pour mesurer le pigment... D'ailleurs je vais essayer l'autre pigment que j'ai: Noir de mars toujours de Sennelier mais dont personne ne parle (c'est de l'oxyde de fer).

Je pense aussi que je n'expose pas assez et que je "force" trop de dépouillage.

Je vais réessayer
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: erick Mengual le 24 février 2012 à 20:08:06
Bonsoir,

en ce qui concerne la quantité de pigment, si vous n'avez pas de balance au 100 de grammes, vous pouvez une fois que vous avez mélangé votre pigment à votre gomme, en prendre une petite quantité avec un pinceau et vous l'étendez sur un journal. Si vous n'apercevez plus les lettres du journal, c'est que vous avez mis trop de pigment et par conséquent les uv n'insolubiliseront pas la couche de gomme pigment et bichro.
Autre point la couche doit être la plus fine possible . 2tendez le mélange avec un pinceau et ensuite prenez un deuxième pinceau pour étendre la couche avec qu'elle ne sèche.
Bon travail et surtout perceverez!
Erick Mengual
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 24 février 2012 à 21:10:25
Pour connaître la teneur de la gomme, il suffit d'en peser 10 g dans une coupelle, de mettre la coupelle 1 jour sur un radiateur et de repeser le produit sec. On a alors le pourcentage.
Le problème avec certaines gommes toutes prêtes, c'est qu'il y a parfois des cochonneries dedans pour la conserver, ce qui les rend ainsi impropres à nos travaux. Je me suis fait avoir une fois avec une gomme de chez Charbonnel qui ne me sert plus qu'à coller les étiquettes lorsque je mets du vin en bouteille.
Celle que vous utilisez, je ne la connais pas, mais peut être est-elle bonne.
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Collet le 24 février 2012 à 21:38:37
Pour olivier :
un de nos sociétaires écrivait récemment  en parlant de sa technique :
ceci est ma façon de procéder que certains trouveront bizarre  mais elle marche et vous dirais-je que si la gomme n'était pas aussi capricieuse, imprévisible et que je "gagne" à tous les coups, elle m'intéresserait moins.
A vaincre sans péril, ce n'est pas amusant !
bon courage, tous les gommistes ont des poubelles archi-pleines et des éviers bien chargés
J.C
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Lionel le 24 février 2012 à 21:59:12
Les Procédés Anciens sont un défi permanent, tout au long de la vie...

On croit qu'on a dompté, et du jour au lendemain c'est l'échec, il faut tout reprendre...
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 24 février 2012 à 22:52:46
C'est vrai que pour la gomme, s'il y a deux ou trois vérités, le reste est très empirique et autant de méthodes que de pratiquants.
Mais c'est ce qui en fait le charme et c'est aussi ce qui fait le style de chacun
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: jf Cholley le 24 février 2012 à 23:57:29
Bonjour, pour Olive92 un truc très pratique quand on débute la gomme c'est de partir avec de la couleur en tube type aquarelle de très bonne qualité (par exemple le noir de bougie Rownay? marche à tout les coups). Il n'y a rien à peser tu mets environ 0,5 cm dans une coupelle et tu mélanges avec 5ml de gomme et 3ml de bichromate à saturation (5% me semble un peu juste), tout ça pris avec 2 seringues graduées, ensuite, tu étends ta couche finement comme te l'explique Erick.
Après séchage tu exposes au uv mais en faisant des bandes test par exemple tu déplaces ton cache toutes les minutes, tu auras donc un tirage avec une exposition entre zéro et x fois 1 minutes soit x+1 bandes. (comme en tirage n&b) Ensuite tu mets ta feuille dans l'eau et tu n'y touches plus !!!!! simplement tu la regardes tout les 1/4 d'heure délicatement... ça peut durer des heures.... tu regardes apparaître tes bandes... celle qui à reçue une minute apparaît en premier et ainsi de suite... au bout d'1/2 heure ou d'une heure de d'épouillage statique (en changeant quand même l'eau si elle se charge trop en pigment et bichromate) tu as maintenant une idée du temps d'exposition... les quantités de gomme que j'ai mentionner au départ permette de recouvrir environ un petit 30X40 , une fois émulsionné et séché, si tu coupes ta feuille en 2, sur une partie tu fais ta bande test, tu attends ton résultat  sur l'autre tu exposes ton tirage définitif (si bien sur la taille de ton négatif est inférieure à 20X30 la moitié de ta couche).  . A ce moment là tu peux effectivement dépouiller en force les parties qui ne descendent pas... mais seulement après 1/2 heure de trempage !!!! Dans ton cas il y à peut être un problème qq part... mon explication tient pour qq'un qui à de la bonne gomme, des bons pigments, du bon bichromate et des bons papiers!!!!! . Avec cette méthode je ne mets que très rarement de tirages à la poubelle, parce que je fais des trous de repérages dans le négatif et la feuille... si le tirage ne convient pas je l'efface en partie ou totalement puis après séchage je réutilise la même feuille avec le même sujet évidemment placé au même endroit...
Amicalement. jfC
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: islande le 25 février 2012 à 15:17:59
J'avais aussi bien galéré quand j'ai commencé mes gommes. Heureusement que l'ami Erik mengual était là pour les conseils.
A présent je ne vais pas dire que je ne rate rien, - la gomme n'est pas une science exacte - mais j'ai fait beaucoup de progrès par rapport au début....
voici mes dosages :
bichromate à 9 %, je m'y tiens, mais on peut aller jusqu'à 10 %
première couche de gomme :   18 ml gomme, 5 grammes de pigment (la petite balance de chez disactis est parfaite) (je travaille presque exclusivement la terre de cassel en poudre)  12 ml bichromate, Quelques gouttes d'eau si c'est trop épais.  expo aux UV dans une boite lumineuse de 6 tubes  : entre 4 et 7 mn selon le néga. Avec ce dosage, je fais 2 formats 30X40 cm
deuxième couche : id, même temps
troisième couche : id, temps raccourci de 1 mn.
Pour les monocouches j'utilise du noir de vigne ou noir d'ivoire (toujours en poudre) mais je trouve le résultat un peu "raide" il y a moins de modelé à mon avis.
dépouillement : eau froide.  Je laisse tremper une demi-heure et je reviens voir.  Un fin coup de jet très mou, je change l'eau et je retrempe une autre demi-heure.  Dès que le bichromate est éliminé, je rince une petite heure par trempage.
cordialement
annie
http://anniedefachelles.blogspot.com
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 25 février 2012 à 16:25:53
Pour le bichromate, à 9 - 10 %, il est à saturation. Il se forme parfois un peu de dépôt dans le fond du flacon, mais c'est sans importance
La gomme, j'insiste là-dessus, il est important d'en connaître le titrage si on veut avoir des résultats les plus constants possibles
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 25 février 2012 à 18:28:37
Bonsoir et merci de vos retours ;

Effectivement je ne peux que progresser...

pour ma solution de bichromate je me suis inspirer du site alternativephotography.com où il est fait mention d'une solution à 5 %:

http://www.alternativephotography.com/wp/processes/gum-bichromates/gum-bichromate-working-methods

et j'ai vu des vidéos où c'était aussi une solution à 5 % et vu que je vois des proportions gomme/bichromate très variable ça devrait pouvoir le faire...

Ce soir je suis en train de gélatiner quelques feuilles...encore une nouvelle expérience :-)

Bonne soirée et à bientôt

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: erick Mengual le 25 février 2012 à 22:29:21
Bonsoir,
Utilisez une concentration de bichromate à 9 ou 10% ce sera plus sensible.....Lorsque vous commencerez à obtenir des résultats vous pourrez faire varier le bichromate mais au début il s'agit de réaliser des couches fines et des images bien dépouillées. Toutes les explications données doivent vous faire progresser.
Bon travail
Erick
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 26 février 2012 à 19:29:39
Bonsoir,

je suis allé voir les sites d'Erick et d'Annie: impressionnants !

Annie, sur ta vidéo "gomme" le résultat final est obtenu en combien de couches ?
J'ai vu que tu réussis des monocouches vraiment parfaits avec du noir d'ivoire. De quoi est composé ce pigment ?

J'ai refait des essais aujourd'hui avec des bandes tests comme conseillé par JF. J'avais déjà testé cette méthode pour mes cyanotypes et ça m'avait bcp aidé... J'ai déterminé un temps moyen d'exposition de 10 min qui dépend de la charge en pigment évidemment tout le reste étant identique.
Et surtout je laisse tranquillement le dépouillement se faire du coup les résultats sont nettement meilleurs  :)

Pour moi le plus complexe reste la proportion de pigment et l'étendage de la solution assez épaisse à cause de la gomme j'imagine.

Bonne soirée et merci de vos conseils !

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 26 février 2012 à 22:40:11
Chargée on non en pigment, il faut que ta couche soit mince sous peine de ne pas permettre aux UV de pénétrer jusqu'au support. En pareil cas, au dépouillement, toute la couche démulsion part dans la cuvette.
J'ai abandonné le pincea
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 26 février 2012 à 22:43:03
Le doigt a glissé...
Je reprends.
J'ai donc laissé tomber le pinceau pour le rouleau mousse (petit rouleau acheté chez Castobricomerlin) qui me donne des couches fines et plus régulières que le pinceau. Un coup de main à prendre et ça marche
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 28 février 2012 à 22:29:17
Bonsoir,

oui j'ai pensé aussi changer le pinceau pour une brosse en mousse mais je m'étais dit que le rouleau risquait d'accrocher et de consommer pas mal de sauce: je trouve vraiment l'étalement plus technique que celui du cyanotype... Je ferais l'essai.

Il faut vraiment que je poste mon dernier essai.

Par contre, concernant le papier, je préfère vraiment les papiers peu structurés lisses. J'ai gélatiné et formolé quelques feuilles d'avance en marque Boesner (papier générique que j'avais pris pour faire des cyano mais que je n'avais plus utilisé étant passé sur du Montval), du Lanaquarelle et du Montval. Une fois formolées et sèches, les feuilles se conservent elles indéfiniment ? Pour faire des essais basiques j'utilise du Clairefontaine 224 g/ m2 en grain fin qui se comporte assez bien vu son prix...

A bientôt,

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 28 février 2012 à 22:50:18
La gomme accroche sur à peu près tous les supports sans vraiment d'incidence sur le résultat final mis à part les effets résultants de la main du papier (papier à grain ou lisse). Cependant, les papiers à fort grain sont parfois difficiles à étendre, la gomme entrant difficilement dans les parties creuses du papier. De même, les papiers trop spongieux ont tendance à se déchirer une fois mouillés, mais là encore, le procédé n'y est pour rien. Il est préférable les premières fois de se faire la main sur un papier lisse (satin) pas trop cher genre Vinci. Gardez les papiers plus nobles pour quand le coup de main aura été pris.
Pour ce qui est du rouleau, oui, il consomme davantage de produit que le pinceau, mais ce n'est pas du chlorure d'or ou du palladium, la gomme coûte 3 francs 6 sous, cette consommation est négligeable dans le budget. Le pinceau mousse, j'en ai acheté un mais ne l'ai pas encore utilisé. Encore une fois, c'est une question de coup de main, chacun a ses préférences dans les outils
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 03 mars 2012 à 16:29:54
Bonjour,

Merci à tous: je commence à penser comme un gommiste grâce à vous ;-)

Voici mon premier essai donnant une image en monocouche:

Le papier est du Boesner assez granuleux que j'ai gélatiné et formolé.
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 03 mars 2012 à 18:44:16
C'est pas mal pour du monocouche, surtout si c'est une première fois.
Quel pigment ?
Attention cependant, au "mal de débutant" : vouloir immédiatement travailler sur du papier granuleux qui est plus difficile à étendre que du papier lisse ou satiné. On voit ici des points blancs : c'est la gomme qui n'a pas accroché dans les creux du papier. Il faut "travailler" la gomme en croisant et recroisant les couches au pinceau, sinon, le rouleau est assez efficace
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: erick Mengual le 03 mars 2012 à 19:11:13
Bonsoir,
C'est un bon début, il reste quelques zones qui aurait pu être dépouillées pour faire ressortir du blanc.Si vous souhaitez faire du monocouche,n la couche de noir pourrait être plus dense.
Bonne continuation.
Erick
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 03 mars 2012 à 19:17:48
Bonsoir,

oui concernant le papier je suis d'accord mais j'ai pris ce que j'avais sous le pinceau... Depuis j'ai acheté du Lanaquarelle GF qui est plus lisse mais je n'ai pas encore essayé (j'attends de m'améliorer avant). Quant au satiné, je ne connaissais pas son existence jusqu'à il y a peu et je ne me rends pas compte de sa texture...

le pigment utilisé est le fameux noir pour fresque de Sennelier. Je ferais des essais similaires avec du noir de mars également de Sennelier.

Merci pour vos encouragements !

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 03 mars 2012 à 20:10:14
Avec le noir pour fresque, on doit pouvoir obtenir des noirs plus denses pour ensuite dépouiller davantage certaines zones. Mais encore une fois, si c'est la 1° gomme, le principe est le bon, il faut acquérir le coup de main, ça va venir
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Collet le 03 mars 2012 à 22:10:58
Le principal est d'avoir une image restant sur le support.
Un de nos sociétaires  (apa) fait jusqu'à 6 couches pour obtenir une image.
je conseille à présent cette méthode pour débuter.
Le repérage avec une trou-trouseuse de bureau est aisée.
Le papier joue bien sûr et une bonne baignade dans de l'eau chaude suivi d'un séchage
facilite ensuite le repérage.
Le grain du papier est parfois un avantage et papy DEMACHY jouait beaucoup avec les textures
des supports. Son n° de téléphone ne répond plus malheureusement.
A l'auteur de ce post:
continuez sans trop dévier.Z'êtes dans la bonne voie.
J.C
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Lionel le 03 mars 2012 à 22:45:04
En effet c'est pas mal du tout pour du monocouche déjà.

Ne manque plus que le petit coup de pinceau en douceur par ci par là pour dégager certaines zones, et pour moi ça suffirait.
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: islande le 04 mars 2012 à 11:01:20
Pour un début, je trouve que c'est plutôt bien  (je me rappelle mes premières gommes qui étaient ratées.......)
Je n'aime pas trop le papier lisse, un rien granuleux donne de meilleurs résultats (à mon avis)
bonne continuation

http://anniedefachelles.blogspot.com
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Collet le 07 mars 2012 à 22:50:36
que de gommes passées dans l'évier
Lionel va un jour nous fournir le la lessive de soude (destop ou autre marque).
Papier à grain, sans grain et pourquoi du papier ?
un coup d'apprêt, genre gesso sur du contreplaqué et la gomme fonctionne .
il est évident que ce genre de support va gigoter avec la flotte mais pourquoi pas.
J'ai fait des cyanos  sur ce genre de support pour ensuite graver les images.
Y a pas eu de problèmes sauf que les gouges et la farine de marbre du gesso
demandent à réaffuter souvent les outils.
J.C
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 01 avril 2012 à 17:39:44
Bonjour à tous,

je rattaque les gommes monocouches mais avec des résultats un peu étonnant comme le montre le scan ci joint...Je commence à comprendre la difficulté de la gomme notamment en monocouches

On a l'impression que j'ai beaucoup de traces de pigments dans les zones claires que je n'avait pas lors de mes tous premiers essais du coup je perds en contraste et en définition  ???

Pourtant j'ai amélioré mon procédé en préparant mon mélange pigment  + gomme au mortier pour un mélange bien homongène et j'utilise toujours le même papier gélatiné et je dépouille toujours en eau froide (gomme vers le bas) car je préfère un dépouillement lent et en douceur donc je comprends pas bien => la gomme m'en veut  :'(
Il parait qu'on peut ajouter un peu de Tween 20 dans la gomme pour une meilleure homogénéité gomme pigment... Quelqu'un connait ça ?

En plus je pense ne pas voir mis assez de pigment (0.2 g de Noir pour fresque pour 10 mL de gomme) car j'ai des noirs moins denses...

Par contre je me suis débarrassé de mes "trous" dans la gomme sans changer de papier (coup de bol ?)

A bientôt

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 01 avril 2012 à 18:59:24
Le tween 20 ou le photo-flo dans la gomme, je ne vois pas ce que ça pourrait apporter. Dans ce procédé, le plus simple est le mieux : de la gomme, du bichromate, un pigment, des UV et de l'eau pour dépouiller. Quand ça ne marche pas c'est qu'un de ces ingrédients est défectueux (je ne pense pas ici que ce soit le cas) ou mal dosé (ce que je crois).
Moi, je chargerais davantage en pigment même s'il faut allonger le temps d'expo
Le mieux : tu couches ton papier comme d'habitude avec ton mélange, mais tu as préparé davantage de mélange, de quoi coucher le dos d'une photo loupée qui va te servir de bout d'essai.
Sous les UV, tu fais exactement ce que tu ferais sous un agrandisseur : tu exposes toute l'image "un certain temps", puis tu caches 1/3 de l'image et tu ré-insoles  et ainsi de suite. Tu dépouilles et tu connais -à peu près, la gomme n'est pas une science exacte- le temps d'insolation nécessaire à ton image.
C'est beaucoup plus long, mais tu avances presque à coup sûr.
Par la suite, avec l'expérience, tu sauras à peu près ce qu'il faut comme temps
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 01 avril 2012 à 19:23:54
Bonsoir Christian,

merci de ta réponse.

J'avais déjà fait des essais à plusieurs expo de 5 à 20 min par palier de 5 min et j'avais obtenu 10 min comme étant le temps me permettant le meilleur compromis entre des blancs les plus propres et des noirs denses avec un maximum de nuances intermédiaires mais je ne pesais pas le pigment et refaisais mon mélange pour chaque expo...

Du coup hier j'ai préparé 15 mL de mélange gomme + pigment (0,3 g) pour pouvoir faire mes essais sur plusieurs jours sans devoir réinventer la poudre à chaque fois...
 
Je vais essayer d'augmenter la quantité de pigment et refaire des essais d'expo. J'avais testé mon mélange en peignant un journal avec avant d'ajouter le K2Cr2O7, et je n'avais pas osé augmenter la quantité de pigment car la lisibilité des lettres du journal était déjà limite...

Quelqu'un fait-il du monocouche avec du Noir pour fresque que je connaisse ses proportions ?

A bientôt

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 11 avril 2012 à 19:39:50
Bonsoir à tous,

j'ai refais un essai (toujours en monocouche) mais cette fois j'ai utilisé du papier Lanaquarelle GF et voici le résultat: pas de bouts de gomme qui partent, pas de "trous" dans l'image...Bref c'est mieux, mais je pense pouvoir augmenter encore la quantité de pigment pour avoir des noirs plus denses (?).

Le papier était aussi en partie responsable de mes soucis.

A bientôt

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 11 avril 2012 à 21:31:31
C'est tout à fait présentable.
Si tu vois que l'émulsion que tu as préparée n'est pas assez pigmentée, avant de l'étendre, tu peux ajouter du pigment liquide sous forme d'encre de Chine (1 ou 2 gouttes par gramme de gomme) ou d'encre pigmentaire d'imprimante. Pour cela, récupérer les cartouches vides et les désosse au-dessus d'un évier en portant un grand tablier. Une cartouche vide n'est jamais si vide que ça.
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: patrice dhumes le 11 avril 2012 à 21:31:46
je trouve le contraste pas mal pour une mono-couche.
une charge pigmentaire supérieure risque de provoquer un dépouillement en lambeaux mais c'est à essayer.
bon courage vous êtes sur la bonne piste.

patrice
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: erick Mengual le 11 avril 2012 à 23:59:59
Bonsoir,
C'est très encourageant. Je pense que le papier absorbe la matière. Avez-vous gélatiné? Peut-être qu'en changeant de papier vous allez y gagner en contraste. Vous parlez de noir alors que je vois la gomme plutôt dans les bruns. Un principe important, la lumière vient du fond du papier. Sur le bord de la porcelaine, elle devrait être un peu plus présente pour donner du contraste.
Bonne recherche et bon travail
Erick
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 12 avril 2012 à 11:47:07
Bonjour,

Merci à tous !

oui c'est du noir, j'ai utilisé du noir pour fresque Sennelier ( 0,25 g / 10 mL de gomme + broyage au mortier) et le rendu est bien neutre mais mon scanner en a décidé autrement...

Concernant l'encre de Chine j'ai vu sur d'autres postes que vous êtes plusieurs à l'utiliser, je vais essayer mais j'espère que je ne vais pas teindre mes "blancs" car comme dit Erick les blancs sont déjà juste. Cela dit, j'aurais pu dépouiller davantage mais j'aurais perdu de la densité, je ne sais pas  ???.

Oui j'ai gélatiné le papier à 3 % de gélatine puis séchage et traitement au formol 10 min (35 mL de formol qsp 1 L d'eau) et rinçage bref à l'eau avant séchage final.

Je me demande ce que ca donnerait si je recouchais la même sauce sur ce tirage, peut-être que pour du bicouche, mon mélange est trop chargé en pigment...=> bah je vais essayer on verra bien  :)
Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: erick Mengual le 13 avril 2012 à 00:04:52
Bonsoir ,pour du multicouches j'utilise le noir pour fresque dans cette proportion:10ml de gomme et 0,090gr de pigment et en 3 ou 4 couche j'obtiens des noirs très denses
Bon travailErick
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 13 avril 2012 à 16:56:11
Bonjour,

merci Erick.

effectivement 2 couches avec la charge aussi élevée ca bouche les ombres et mes blancs sont gris...

J'ai acheté les 3 pigments primaires Sennelier et j'essayerais de la couleur histoire de voir le rendu.

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 01 mai 2012 à 17:12:04
Bonjour,

j'ai attaqué ce week-end ma première gomme quadri.

En la comparant à l'image d'origine, je me rends compte que la couche cyan est quasiment absente (c'est ma 4 ième couche)...ce que confirme la séparation CMJN de ma gomme numérisée.

Si quelqu'un peut me donner son avis (plus éclairé que le mien sur la question) il sera le bienvenu...

A bientôt

Olivier


Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 01 mai 2012 à 19:13:10
Pour une première gomme quadri, ce n'est pas trop mal.
A voir le vert en bas, le cyan est bien présent. La quadri est assez difficile car c'est 4 gommes qu'il faut faire en équilibrant chaque couche. Le temps d'insolation n'est pas forcément le même pour chacune, certaines couleurs laissant passer difficilement la lumière (le noir par ex) et d'autres beaucoup plus sensibles (le cyan).
Il faut aussi adapter chaque négatif. Ici, je pense que négatif pour le noir devrait être opaque pour le ciel afin justement de ne pas le charger. Le noir, c'est surtout pour donner du contraste. Dans une plage unie de couleurs, il n'apporte rien.

Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Lionel le 01 mai 2012 à 19:21:41
Déjà que la Gomme monochrome n'est pas simple à réussir proprement et demande un max de temps, alors j'admire franchement ceux qui se lancent dans la quadri !!
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: troisieme type le 01 mai 2012 à 19:59:27
Le seul avis éclairé que je puisse donner, c'est sur le sujet: l'éclairage de la tour étant protégé, il est interdit de la prendre en photo de nuit!  ;D
Passé cet avis pourri dont tout le monde se fout, je trouve ça prometteur!
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Stéphan le 01 mai 2012 à 23:24:06
Est-ce que toutes les couches sont à la gomme ?
Ce que j'imagine, : Avec un cyanotype pour la couche bleu est-ce que ça ne serait pas plus franc ?

Cordialement,
Stéphan.
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 06 mai 2012 à 17:35:53
Bonjour,

pour répondre à troisième type: non il est possible de la photographier de nuit mais il faut indiquer clairement "éclairage par Monsieur..."

pour Stéphan, oui toutes les couches sont faites à la gomme car je veux rester sur une technique de A à Z mais effectivement il est souvent dit que de faire le bleu en cyano permet d'obtenir de bons résultats.

A bientôt

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 06 mai 2012 à 18:50:56
Moi aussi, en tri/quadrichromie, je préfère que ce soir 100% gomme.Mais le cyan, je n'ai rien trouvé qui me convienne dans le commerce, aussi, je fabrique ma couleur en mélangeant quelques poudres (je crois en avoir déjà donné la composition)
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 07 mai 2012 à 17:20:28
Bonjour,

j'utilise les pigments primaires en poudre Sennelier pour l'instant...: le jaune a l'air bien (facile à manier, couvrant comme il faut...), le magenta me plait un peu moins (moins couvrant, moins miscible ave la gomme) et le bleu je dirais encore moins mais pour l'instant je fais avec.

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Lionel le 07 mai 2012 à 19:03:32
Il faudrait recenser précisément les pigments couleurs (primaires) qui sont bons pour la Gomme.

De mon coté, c'est la même chose, j'ai des pigments plus ou moins faciles à mêler à la gomme. Sans mortier, c'est l'enfer...

Les jaunes de Cadmium sont très colorants, couvrants et se mêlent très facilement à la Gomme. Magenta et Cyan, pas facile.

Chez Sennelier, quels pigments utilisez-vous (tous ceux qui Gomment) ?  ;)
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 07 mai 2012 à 22:37:05
Bonsoir,

pour moi c'est pigments en poudre avec qualité de 1 à 5:

Noir pour fresque (5)

Noir de Mars (3,5)

Jaune primaire (5)

Rouge primaire (3)

Bleu primaire (2,5)

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Collet le 08 mai 2012 à 21:31:18
je viens de relire tous les posts sur ces premières gommes depuis vos débuts Si j'imprimais, ce serait un roman de 20 pages.Mais si vous téléphonez à Demachy, Puyot ou Lebègue, il est évident d'une part qu'ils ne répondront pas et qu'ils n'ont pas toujours fait des chefs d'oeuvres.
Pourquoi Demachy griffait à la pointe sèche ses plaques ?
il avait maîtrisé le procédé gommique mais il faisait du photoshop à sa manière....
En matière de photographie, le bromure a permis à beaucoup d'obtenir des images qui émouvaient les spectateurs... De là à vouloir en faire des gommes est un autre problème.
En tant que vieux con, je dois avoir shooté plus de 100 000 fois et si je devais retenir des images, je dirai que le chiffre es-t inférieur à 10. Le reste n'a pas d'intérêt et mon fils fichera tout à la benne dans qq années. Et comme je suis toujours de ce monde, je m'évertue de temps à autre à tirer des négatifs que je connais bien. C'est mesuré au densito, calibré au quart de poil et je sais que je peux faire un palla sans problème en dix minutes. J'ai eu trop d'échecs avec la gomme, il y a vingt ans:
il pleut, ça fonctionne.
Il fait beau, ça ne marche plus.
Je change de papier et c'est tout bon.
J'essaie une feuille de la même rame et tout fout le camp.
Je dois avoir l'esprit trop technique et ça me rappelle un ami disparu, qui essayait de "codifier" ces problèmes. De plus et Erik l'a connu, c'était un mec de talent...!
Le procédé gommique réserve toujours des problèmes et c'est ce qui en fait son charme.
Un coup, j'te vois. Un coup j'te vois pas.
C'est un procédé aléatoire d'où son intérêt.
J.C.
PS : tous les sujets ne se prêtent pas à ce procédé :
La tata juliette au bord de la mare aux canards reste un bon souvenir mais évitez d'en faire une gomme...
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Lionel le 08 mai 2012 à 21:39:31
Jacques,

La Gomme est aléatoire ?

Le reste l'est encore plus !!!  :D
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: MISONNE le 08 mai 2012 à 21:58:38
Dis tonton Jacques ;
Pourqu'oi tu t'enerve au sujet de ta gomme !!!
Fait ton yoga et sois zen
Misonne
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: islande le 09 mai 2012 à 21:36:02
Olive, je reprends le fil et je vois que vous m'aviez posé une question il y a quelque temps et à laquelle je m'aperçois que je n'ai pas répondu.
réponse : Mes gommes sont souvent en 3 couches.
Je mettrai bientôt sur mon blog (annie defachelles) les photos des travaux réalisés par des stagiaires qui sont venus apprendre la gomme bichromatée lors d'une formation que j'ai animée dans ma ville.
Le stage durait 3 jours pour la prise de vue, et 6 jours de 7 heures chacun pour la maitrise de la gomme.
Nous avons utilisé du papier hahnemuhle 350 gr, le pigment terre de cassel, terre de sienne calcinée, terre d'Italie, ombre naturelle (tout cela en poudre)
la préparation : 18 ml gomme  12 ml bichromate et 4 gr pigment, un peu d'eau.  id pour les couches suivantes.  Le tout en 3 couches.
Je trouve que vous avancez bien, déjà la trichromie !
cordialement
annie  Islande
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 09 mai 2012 à 22:44:10
Bonsoir Annie,

merci de ces retours: c'est toujours très utile de voir comment procèdent ceux qui ont l'expérience d'un sujet comme la gomme...
Je vais de temps en temps sur ton blog voir s'il y a de nouvelles infos.

Gélatines tu et tannes tu ton papier hahnemuhle pour réaliser tes 3 couches ?

Oui je me suis lancé dans la séparation CMJN et par rapport à mes monocouches noir & blanc c'est une autre histoire ! Entre la préparation des (bons) négatifs, les dosages des pigments qui ont des comportements différents ca devient un peu complexe.

Bref je le savais au départ et je ne regrette pas.

A bientôt

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: erick Mengual le 10 mai 2012 à 00:10:51
Bonsoir,
Chez Sennelier, quels pigments utilisez-vous (tous ceux qui Gomment) ? 

J'utilise entre autres:
Les couleurs primaires de chez Sennelier,
Le noir pour fresque,le noir de vigne qui couvre moins et qui me permet d'avoir de beau gris
le rouge Hélios excellent pigment
Le vert Anglais qui couvre mal mais je le mélange avec le bleu et jaune primaire
Le terre de sienne brulé qui couvre bien
Le bleu outre mer foncé et clair qui couvre peu mais les bleu sont lumineux
Le van dick qui couvre peu
Je travaille toujours par couleur et j'ai une quantité de fiches bristol pour chaque couleur et une série de nuance jusqu'à la limite de la saturation. Chaque nuance est pesée....
Bonne nuit
ERick
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: islande le 10 mai 2012 à 10:03:43
Bonjour
Pour répondre à Olive92, je ne gélatine pas le papier hahnemuhle qui est très bien encollé.
Pour d'autres papiers, un gélatinage est nécessaire.
cordialement
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 14 mai 2012 à 22:18:17
Bonsoir,

Merci Annie de ta réponse.

Le papier hahnemuhle n'est pas celui vendu sous le nom "moulin du coq" ?

C'est intéressant un papier qui ne nécessite pas de gélatinage au moins pour du 3 couches...

Personnellement j'ai obtenu mes meilleurs résultats sur du Lanaquarelle GF et du Canson MontVal.

A bientôt

Olivier
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: erick Mengual le 14 mai 2012 à 23:55:28
Bonsoir,
Je n'utilise pas l'hahnemuhle et je gélatine tous mes papiers pour obtenir des blancs dans les hautes lumières. La lumière vient du font du papier et la gélatine aide le papier à rester lumineux!
Bonne soirée
Erick Mengual
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: islande le 15 mai 2012 à 07:58:08
"Le papier hahnemuhle n'est pas celui vendu sous le nom "moulin du coq" ?

Oui, chez Géant beaux arts il y a le filigrane moulin du coq sur le papier hahnemuhle.  (sur les feuilles 78 X 56 cm) 4 bords frangés

Je n'avais pas trop aimé le canson montval, je trouve qu'il gondole beaucoup malgré le fort grammage.
cordialement
annie
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 15 mai 2012 à 19:31:04
Bonsoir,

merci Annie.

Moi j'ai bien aimé le Canson mais il est vrai qu'au bout de 4 couches il commence à devenir fragile dans l'eau et c'est vrai qu'il se gondole pas mal notamment par rapport au Lanaquarelle mais bon...

J'ai quelques feuilles de Fabriano Artistico grain satiné extra blanc à essayer : je pense que le rendu sera assez différent car le papier est particulièrement lisse et blanc.

A bientôt.

Olivier
Titre: Re : Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Linus le 23 juillet 2012 à 00:17:00
je viens de relire tous les posts sur ces premières gommes depuis vos débuts Si j'imprimais, ce serait un roman de 20 pages.Mais si vous téléphonez à Demachy, Puyot ou Lebègue, il est évident d'une part qu'ils ne répondront pas et qu'ils n'ont pas toujours fait des chefs d'oeuvres.
Pourquoi Demachy griffait à la pointe sèche ses plaques ?
il avait maîtrisé le procédé gommique mais il faisait du photoshop à sa manière....
En matière de photographie, le bromure a permis à beaucoup d'obtenir des images qui émouvaient les spectateurs... De là à vouloir en faire des gommes est un autre problème.
En tant que vieux con, je dois avoir shooté plus de 100 000 fois et si je devais retenir des images, je dirai que le chiffre es-t inférieur à 10. Le reste n'a pas d'intérêt et mon fils fichera tout à la benne dans qq années. Et comme je suis toujours de ce monde, je m'évertue de temps à autre à tirer des négatifs que je connais bien. C'est mesuré au densito, calibré au quart de poil et je sais que je peux faire un palla sans problème en dix minutes. J'ai eu trop d'échecs avec la gomme, il y a vingt ans:
il pleut, ça fonctionne.
Il fait beau, ça ne marche plus.
Je change de papier et c'est tout bon.
J'essaie une feuille de la même rame et tout fout le camp.
Je dois avoir l'esprit trop technique et ça me rappelle un ami disparu, qui essayait de "codifier" ces problèmes. De plus et Erik l'a connu, c'était un mec de talent...!
Le procédé gommique réserve toujours des problèmes et c'est ce qui en fait son charme.
Un coup, j'te vois. Un coup j'te vois pas.
C'est un procédé aléatoire d'où son intérêt.
J.C.
PS : tous les sujets ne se prêtent pas à ce procédé :
La tata juliette au bord de la mare aux canards reste un bon souvenir mais évitez d'en faire une gomme...

1)J'essaierai pas la gomme 2) oú on peut voir vos photos ???
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 23 juillet 2012 à 09:24:26
Le Montval ne me pose aucun problème, même après 7 ou 8 couches, mais je l'encolle au préalable, comme tous les papiers que j'utilise (après les avoir mouillés afin de leur donner leur dimension définitive).
Les papiers que je n'aime pas trop utiliser, même s'ils ont un bel aspect sont des papiers ARCHES qui, même encollés sont de véritables éponges. Certains papiers (Richard de Bas) sont très fragiles et ne supportent pas d'être mis à sécher pendus à un fil : ils se déchirent sous leur propre poids une fois mouillés, ceci même pour des 300 grammes
Après de nombreux essais qui ont fini par me coûter assez cher, j'ai fini par n'utiliser que quelques papiers : les LANA, FARBRIANO et le MONTVAL
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Collet le 23 juillet 2012 à 10:28:16
1)J'essaierai pas la gomme 2) oú on peut voir vos photos

diable, comme écrit un peu avant, j'ai renoncé à la gomme et me suis spécialisé sur le palladium. Mais il y a d'excellentes gommes sur le site de l'APA :
www.apaphot-anc.com
l'ami christian y figure bien avec de multiples exemples.
J.C

Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: MISONNE le 23 juillet 2012 à 12:05:45
chris :
Comme j'ai lu ton probleme avec les papiers pour ta gomme ...
Peu tu me dire , quels sont les papiers qui se GONDOLE  le moins , ..
Donc j'ai deja utilisé le Lana et le Fabriano pour le Gumoil ...
Est ce que le Montval est il satiné ?
Misonne ...
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Linus le 23 juillet 2012 à 14:33:46
Collet, je parlais de vos photos en général, pas les gommes.
 - désolée pour ce hors sujet  :-[
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: Christian R le 23 juillet 2012 à 16:30:37
Des palladiums de Jacques Collet (alias Tonton Jacques) figurent sur le site apaphot dont il donne les coordonnées dans son dernier post

Pour répondre à Pierre, , non, le montval n'est pas satiné, il est même bien granuleux, je ne pense pas qu'il convienne à tes travaux. Pour le papier qui ne se gondole pas, je ne sais pas vu que ça ne me préoccupe pas. Une photo gondolée pendant 24 heures sous les oeuvres complètes de san Antonio a vite compris qui était le patron
Titre: Re : Mes premières "gommes"
Posté par: olive92 le 23 juillet 2012 à 17:00:07
Bonjour,

avec tout ce que j'ai pu lire ici ou ailleurs et mes propres résultats mon choix préféré s'est arrêté le MONTVAL que je gélatine à 3 % et comme le dit Christian, il suffit de le laisser une fois sec sous plusieurs gros bouquins et il redevient plat. Personnellement je le laisse parfois une semaine sous 4 dictionnaires.

sinon j'ai fait quelques essais d'encollage avec du liant Caparol (1 caparol : 8 d'eau) qui ne sont pas un succès pour l'instant ni avec le MONTVAL ni avec le Fabriano...

Olivier