Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Oléotype -
Format 16 x 12 cm

Auteur : Armand BENEDIC

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Benoit Chapon

> Visiter sa Galerie <


- Van Dyke -
Format 15 x 15 cm

Auteur : michel carrier

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Argenture pour Daguerreotypie  (Lu 38689 fois)

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Argenture pour Daguerreotypie
« le: 24 octobre 2006 à 13:09:57 »
Bonjour,
Depuis quelques mois maintenant, je fais de nombreux essais en ce qui concerne l'Argenture du cuivre afin d'obtenir des plaques pour la Daguerreotypie.
Il y'a déjà un long fil à ce sujet sur le forum de Sylvain :
http://www.collection-appareils.com/phpBB2/viewtopic.php?p=37914
Après avoir essayé à peu près tout ce qu'il est possible d'essayer, j'ai fini par obtenir une formule d'Argenture à base de Chlorure d'Argent, sous forme de pâte, à froter sur le cuivre poli. Cette formule m'a été communiquée par un internaute apparement passionné par le travail des métaux, disposant de documents précieux...

En quelques secondes, le rose du cuivre prend un éclat argenté fabuleux !

Je ferai un article spécial sur la Daguerreotype dans quelques temps, avec développement au mercure et développement par l'effet Becquerel. Ce procedé merveilleux mérite vraiment que l'on s'y interesse de près !


Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #1 le: 25 octobre 2006 à 10:45:31 »
si je peux me permettre : tu manipules le chlorure à la lumière, normal : ne crains tu pas que ton miroir ne réagisse plus à l'oxydation par le mercure ?
je ne connais pas bien le principe chimique du daguérréotype, peut-être dis-je une bétise.
yves

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #2 le: 25 octobre 2006 à 16:20:51 »
En fait, le Chlorure d'Argent me sert seulement à déposer une couche d'Argent métalique sur le cuivre. L'opération peut donc se passer à la lumière.

J'ai preferé cette méthode d'Argenture à la galvanoplastie au Cyanure, question de vie ou de mort !  :D

En revanche, cette fois pour sensibiliser la couche d'Argent métalique, il faut la soumettre à des vapeurs d'Iode, et là en effet, il faut operer sous éclairage jaune. J'ai même constaté que la lumière indirecte d'une chandelle n'agissait pas sur la plaque sensibilisée.

Je tacherai dans les prochaines semaines (mois) de bien détailler tout ça sur le site...  ;)

Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #3 le: 30 novembre 2006 à 06:49:54 »
ce procédé est très intéressant ; peux tu me donner plus d'information sur la pâte de chlorure d'argent et le moyen d'en obtenir
merci
jf

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #4 le: 30 novembre 2006 à 10:52:03 »
Jean-François,

J'ai fais pas mal de recherches sur l'argenture du cuivre par frottement ou par immersion.
Il existe diverses formules et j'ai constaté que chacune d'entre elles a des avantages et des inconvénients.
Certaines offrent une couche fine mais résistante, d'autres une couche épaisse mais fragile, d'autres une couche d'argent très brillant, d'autres une couche plus terne mais qui supporte bien le polissage, etc.

Je n'ai encore pas trouvé la formule miracle qui permet l'argenture facile, surtout que le cuivre doit être décapé, degraissé et préparé correctement pour recevoir le métal précieux. Ce sont des étapes capitales à la réussite de l'argenture.

La pâte au Chlorure d'Argent la plus simple est très facile à préparer :
Dans un mortier, broyer 2 grammes de Nitrate d'Argent avec 4 grammes de Chlorure de Sodium (sel marin).
A cette poudre, il suffit d'ajouter juste ce qu'il faut d'eau purifiée pour former une pâte.

Sur le cuivre, on dépose un peu de cette pâte et on frotte activement avec un linge fin, propre et non pelucheux. En quelques seconde, le Cuivre devient Argent.
Il faut frotter jusqu'à consommation totale de la pâte que l'on à déposé, et même au delà.

Il y'a des variantes de cette formule, avec ajout de carbonate ou de tartrate acide.


Photomanu

  • *
  • Sexe: Homme
Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #5 le: 30 novembre 2006 à 13:44:39 »
Bonjour,

je prend le fil en marche,

avez vous essayé de faire cette couche par depose par electrolyse. je sais que ce n'est pas la methode historique, mais en générale c'est celle qui est utilisé pour l'argenture ou la dorure des contacts electriques.
pour faire l'electrolyse, il faut du nitrate d'argent, et l'electrode, un morceau d'argent. la plaque de cuivre etant l'autre electrode.  bien sur il faudra proteger une des faces par un vernis et degraisser l'autre face (acetone).

d'ailleurs, dans le monde de la gravure en taille douce, il ya des choses intéressantes à voir : le degraissage des plaques se fait avec un melange de blanc de meudon et de vinaigre, ce même melange servant à polir la plaque jusqu'à obtenir un miroir necessaire pour une gravure sans fond gris. je pense que Niepce, puis Daguerre ont beaucoup utilisé le monde de la gravure à l'eau forte, puisque beaucoup de sujet du début de la photo vienne de ce monde là et aussi des methodes (les vernis au bitume, l'essence de lavande, le polissage, le recouvrement des plaques par galvanoplastie).
je vais faire des recherches de ce coté là : la fabrication des miroirs en cuivre argentés...

bonne continuations... sur les anciens procédés. Il y a beaucoups de choses à apprendre e voir.

 :)

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #6 le: 30 novembre 2006 à 14:14:59 »
Bonjour Manu,

Javais pensé dès le départ à la galvanoplastie, mais le bain ne peut pas être constitué d'une simple dissolution de nitrate d'argent pour argenturer du cuivre. J'ai fait des essais et un facheux dépot d'argent pulverulent vient déranger tout le système. En galvanoplastie industrielle, il semblerait que le sel d'argent soit dissout dans une solution cyanurée. Et c'est bien pour ça précisement que je souhaite éviter la galvanoplastie au cyanure par ailleur presque impossible à trouver en France.

J'ai quelques formules pas mal du tout pour argenturer à froid et sans risque de mort subite, cependant, toute proposition m'interesse...  :D

Merci !

Re : Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #7 le: 30 novembre 2006 à 16:06:43 »
Jean-François,

J'ai fais pas mal de recherches sur l'argenture du cuivre par frottement ou par immersion.
Il existe diverses formules et j'ai constaté que chacune d'entre elles a des avantages et des inconvénients.
Certaines offrent une couche fine mais résistante, d'autres une couche épaisse mais fragile, d'autres une couche d'argent très brillant, d'autres une couche plus terne mais qui supporte bien le polissage, etc.

Je n'ai encore pas trouvé la formule miracle qui permet l'argenture facile, surtout que le cuivre doit être décapé, degraissé et préparé correctement pour recevoir le métal précieux. Ce sont des étapes capitales à la réussite de l'argenture.

La pâte au Chlorure d'Argent la plus simple est très facile à préparer :
Dans un mortier, broyer 2 grammes de Nitrate d'Argent avec 4 grammes de Chlorure de Sodium (sel marin).
A cette poudre, il suffit d'ajouter juste ce qu'il faut d'eau purifiée pour former une pâte.

Sur le cuivre, on dépose un peu de cette pâte et on frotte activement avec un linge fin, propre et non pelucheux. En quelques seconde, le Cuivre devient Argent.
Il faut frotter jusqu'à consommation totale de la pâte que l'on à déposé, et même au delà.

Il y'a des variantes de cette formule, avec ajout de carbonate ou de tartrate acide.


merci de ta réponse je vais faire qques essais
jf

Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #8 le: 18 décembre 2008 à 21:51:17 »
Je remonte ce fil quand meme, puisque, ayant mon atelier sous celui de gravure, j'ai pu récupérer un plaque de cuivre pour gravure (polie) de 8/10, je faisais en fait des essais de récupration d'argent dans le fixateur (mon école produit pas loins de 70 litre de fix par mois, qui est traité et vendu ... mais comme personne ne me dis rien si j'en preleve dix litre je le fait, mais bref ! Donc j'ai plongé cette plaque polie dans du fixateur bien chargé (8gr/L d'apres la bandelette) et comme prévu, la plaque s'est recouverte d'argent, je l'ai rincé, et laissé séché, et a ma grande surprise, il est tres difficile de l'enlever par grattage, j'ai donc essayé de la polir, et là m'est apparu la finesse de la couche d'argent.
En tout honneteté je pense qu'aussi fine que soit la couche d'argent, elle doit bien suffir a produire une image et pour peux qu'on polisse,décape,dégraisse le cuivre correctement, je pense qu'on peux argenturer de cette facon , non ?

Bref, j'ai bien cette plaque, mais je la réservai a la gravure en fait, je vais donc aller chez Tartaix pour acheter des plaque plus fine et au cotes de mon chassis pour faire des essais avec ce procédé. Si quelqu'un l'a déja fait et a conclu que c'était impossible je veux bien qu'il me fasse économiser du temps et de l'argent :D !

J'en profite également pour demander quelles sont les étapes du dépot de l'argent lorsqu'on immerge du cuivre dans du fixateur, d'abord il s'argenture, le métal devient brillant, puis il se ternie, et le fixateur se transforme en une eau un peu boueuse (noire) . Quoiqu'il en soit j'ai ramené 10 litre de fixateur a 8gr/L chez moi, et j'ai environ 200gr de copeaux de cuivre a disposition, j'aimerai donc bien mettre tout ca a profit.

Lionel si tu trouves que les deux questions sont trop différentes, peut etre que la création d'un autre fil serait plus approprié ?

Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #9 le: 03 février 2009 à 09:03:59 »
Hello,

J'espère que mon "français" est suffisant pour m'expliquer. Vous avez une sorte de pate que vous mettez sur le plaque cuivre. Comment ce couche d'argent reagit qaund on polit  ce plaque. Est ce que c'est assez fort pour polit avec un mchine ?

Merci

Marc / Anvers / Belgique

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #10 le: 07 septembre 2011 à 11:33:41 »
Bonjour,

Je relance ce TRES vieux fil de discussion... Cinq ans...  :o

En effet, à l'époque je cherchais à argenturer le cuivre moi-même pour le Daguerreotype.

Tâche très difficile... essais multiples, échecs, demi-réussites, pour finalement passer par un argenteur pro.

Comme j'aime tout faire par mes propres moyens et que le Daguerreotype me fascinera toujours autant, j'ai rééxploité l'idée du dépôt d'une couche d'Argent par ce qu'on appelle l'auto-électrolyse. A savoir, tremper un morceau de cuivre dans un vieux bain de fixateur photo.

Ca marche, c'est sûr, mais la couche est fine et se détache du cuivre.

Ce matin, je m'y suis remis, bien décidé à ce que ça fonctionne après des années de réflexion indirecte et d'observation.

La seule chose que j'ai retenue des argenteurs pro, est la suivante : Le Cuivre doit être PARFAIT pour recevoir l'Argent.

J'ai donc poli mon Cuivre à la perfection, je l'ai dégraissé à la perfection.

Et je l'ai simplement balancé pendant 30 secondes dans un bain constitué de Chlorure d'Argent dissout dans de l'Hyposulfite.
Au delà, la couche se ternie. Le bain ne doit pas être acide sinon j'ai constaté que c'est ça qui fait que l'Argent se détache.

La couche me semble très fine, elle ne doit autoriser qu'un seul essai. Ca fait donc une énorme préparation pour un seul essai...
Lorsqu'on sait que le processus de fabrication d'un Daguerreotype est déjà EXTREMENENT difficile en lui-même, ça devient un exploit si l'on parvient à une bonne image avec la préparation de la plaque en plus.

Je pense qu'on doit pouvoir améliorer encore le système, peut-être grâce à un système électrique... J'ai deux ou trois idées qui me viennent.

Bref, voici quelques images d'une plaque 6x9cm. La dernière image présente le dos de la plaque. On voit qu'aucun dépôt n'a eu lieu. Le dégraissage doit vraiment être sans défaut.

Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #11 le: 07 septembre 2011 à 13:41:38 »
Bravo Lionel,

tout ça me parait encourageant !
J'avais lu il y a quelque temps un papier sur un Hollandais qui faisait aussi lui même son argenture. Si je retrouve son nom je l'indiquerais.

j'en profite pour demander des détails sur le Daguerréotype car j'aimerais un jour m'y essayer.
Mais pour commencer j'aimerais savoir ou je peux me procurer les différents produits, les quantité dont on a besoin et connaitre les détails techniques (prise de vue, polissage...).

Merci.

Et encore Bravo !! ;D

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #12 le: 07 septembre 2011 à 13:56:42 »
Je peux dès à présent ajouter Iode et Mercure sur la boutique.

Pour le Mercure, il en faut très peu. J'ai au fond de ma boîte à Mercure, une petite pastille d'un centimètre de large et elle n'a pas perdu de son poids depuis mes débuts il y'a cinq ans. L'Iode se consomme également lentement...

Le plus difficile sera de se fabriquer les instruments dont on a besoin justement pour sensibiliser et révéler sans se prendre les vapeurs dans le nez.
On peut partir des instruments authentiques de Daguerre, ou alors travailler dans du plus moderne, bien hermétique et ventilé, histoire de préserver encore d'avantage sa santé et celle de l'entourage.

On peut bien sûr éviter le Mercure qui n'est pas ce qu'il y'a de plus sain pour la santé lorsqu'il est sous forme de vapeur en usant du procédé Becquerel.
C'est à dire révéler la plaque à la lumière sous un filtre rouge.

Ca fonctionne bien, mais l'image est plus bleutée et plus dure qu'avec le Mercure.  :)

Il y'a plusieurs méthodes pour argenturer le Cuivre soi-même. Les Américains le font très bien, mais ils y mettent les moyens, que ce soit par éléctro-déposition ou par laminage comme le fait Robinson il me semble, qui est la méthode historique des premiers et meilleurs Daguerreotypes.

Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #13 le: 07 septembre 2011 à 14:55:00 »
Encore du travail de toute beauté...
 A quand un service de recyclage de fixateur périmé assorti d'un échantillon de plaques sur la boutique?  ;D

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Argenture pour Daguerreotypie
« Réponse #14 le: 07 septembre 2011 à 15:02:29 »
Quand j'aurai les moyens...  :D

Plus sérieusement, conservez bien tous vos bains de fixage, de lavage et tout autre liquide qui a servi à rincer du Nitrate d'Argent ou des sels d'Argent.

Ils contiennent beaucoup de ce métal qui devient de plus en plus précieux.

J'ai chez moi une cuve qui reçoit tous ces liquides et par évaporation constante, une boue se forme au fond.

Je sais déjà que cette boue doit contenir quelques dizaines de grammes d'Argent métal. Certaines entreprises sont spécialisées dans le recyclage des déchets qui contiennent des métaux précieux.