Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Gential LAMBERT

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Ambrotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Patrice Dhumes

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Tannage de la gélatine  (Lu 16281 fois)

jlfischer78

  • ***
  • Messages: 150
  • Sexe: Homme
Tannage de la gélatine
« le: 09 mars 2013 à 15:10:33 »
Bonjour

Le tannage de la gélatine c'est au formol 5% ET à l'alun de potassium ensuite ou alors l'alun de potassium est un ersatz du formol?
Dans les deux cas, à quel titre l'alun?

Merci
JL

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #1 le: 09 mars 2013 à 17:24:46 »
Jean-Luc,

C'est soit l'un ou soit l'autre.

Le Formol est d'une puissance absolue par rapport à l'Alun. Il tanne vraiment en quelques minutes.

Les Aluns ne sont vraiment efficaces qu'après plusieurs semaines. Quand je dis efficaces, c'est au niveau de la résistance à la fusion dans l'eau chaude.

Mais pour la Gomme, je ne sais pas si le tannage est vraiment indispensable... Dans mon cas, je ne tanne que lorsque je compte jouer du sèche-cheveux chaud pour aller plus vite au séchage entre les couches successives.

Aussi, certains papiers comme le Montval que je prends pour la Gomme, n'ont même pas besoin de gélatinage tant ils sont déjà bien encollés.

jlfischer78

  • ***
  • Messages: 150
  • Sexe: Homme
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #2 le: 09 mars 2013 à 18:28:19 »
Merci Lionel, mais si on ne tanne pas, que se passe-t-il maintenant ou plus tard?


Jean-Luc

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #3 le: 09 mars 2013 à 18:32:36 »
Rien si vous ne décidez pas de passer un coup de sèche-cheveux ou d'eau chaude à un moment où à un autre.  :)

Les experts en Gomme sauront sans doute en dire plus que moi. Attendons un peu...

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #4 le: 09 mars 2013 à 22:10:14 »
en matière de gomme, le tannage est indispensable en fonction des papiers.
nos anciens (puyo)(demachy) s'en foutaient complètement et n'en parlent jamais dans leurs écrits... Une grande partie des papiers employés à l'époque subissait un tannage d'office qui évitait au papier d'absorber les colorants.
J'ai, à titre d'exemple, retrouvé du papier ultra fin dans des archives de 1850.
ces supports, genre 60 g, autorisent l'écriture à l'encre type Waterman sans baver ni être du buvard.
Le seul actuel est le papier employé par des graphistes, genre layout mais si il est possible de faire un palladium dessus, je dis niet pour la gomme....70 g au m2 ne résiste pas longtemps aux baignades.
J.C

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #5 le: 09 mars 2013 à 23:02:53 »
Jacques,

Ne confonds-tu pas Gélatinage et Tannage ?

Certains papiers doivent être gélatinés oui pour faire barrière aux pigments, mais le Tannage est-t-il réellement indispensable ?

erick Mengual

  • ****
  • Messages: 443
  • Sexe: Homme
  • Les choses inutiles sont indispensables - Picabia
    • www.erickmengual.com
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #6 le: 10 mars 2013 à 09:43:17 »
Bonjour,
Le tannage est-il indispensable,
Non si on utilise le papier après gélatinage et même quelque mois. Les grands formats que je réalise ne sont pas gélatinés. Mais je remarque que sur certains papier comme le fontenay le tannage permet de bloquer les fibres car c'est un papier qui absorbe bien la couche au moment de l'etandage.
En revanche dès que je peux formoler dans mon jardin, je le fais car je conserve mieux les papiers sur plusieurs années..
Bon dimanche

jlfischer78

  • ***
  • Messages: 150
  • Sexe: Homme
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #7 le: 10 mars 2013 à 11:22:24 »
Mais, désolé d'insister...
Il me semble qu'il y a un peu confusion entre gélatinage et tannage.

Si je comprends bien ce que fait le gélatinage et sa nécessité dans la gomme pour limiter l'absorbtion, je ne comprends toujours pas le but du tannage ni ce qui se passerait si on le négligeait.

JL

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #8 le: 10 mars 2013 à 12:02:52 »
En effet, j'ai aussi l'impression que Jacques et Erick doivent écrire leur message trop vite et mélanger les termes Gélatinage et Tannage dans ce qu'ils veulent dire.

Le Gélatinage est un encollage. Il créé une barrière entre le pigment et les fibres du papier.
Le Tannage élève le point de fusion de la gélatine et la durci.

De mon point de vue donc, Le Gélatinage est indispensable pour certains papiers peu encollés à la fabrication.
Le Tannage n'est à mon sens indispensable que si on compte passer à un moment ou un autre le tirage à une température élevée, afin de ne pas fondre la couche de gélatine. Il la rend également moins fragile aux blessures éventuelles qui peuvent être causées par un petit pinceau de retouche trop dur.

Comme certains tests viennent d'être faits au niveau des Aluns, il est bon de ne déposer qu'une couche mince de gélatine sur le papier si on veut que ce soit tanné efficacement. La couche de gélatine ne doit de toute façon pas être épaisse puisqu'on enrobe simplement les fibres.
Le Formol, quant à lui, a une action tannante hyper puissante qui se moque un peu de l'épaisseur de la couche à tanner.

Mais encore une fois, certains papiers n'ont pas besoin de cette couche de gélatine. Les papiers Aquarelle sont par exemple généralement bien encollés à la fabrication. Il faut tester... Le Montval, comme je l'ai écrit, fait partie des papiers que je n'encolle pas. Même en passant plus de 5 couches de gomme au Noir de Fumée, les blancs du papiers ne sont vraiment que très peu affectés.

Aussi, certains pigments peuvent accrocher plus que d'autres. Il faut tester comme toujours, échouer, recommencer et y arriver... C'est une grande règle personnelle que chaque pratiquant doit bien intégrer pour avancer.
« Modifié: 10 mars 2013 à 12:07:28 par Lionel TURBAN »

jlfischer78

  • ***
  • Messages: 150
  • Sexe: Homme
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #9 le: 28 mai 2013 à 17:53:23 »
Les américains utilisent un produit apparemment moins dangereux que le formol (j'en ai renversé il y a trois mois sur le gazon, et c'est pire que si Attila était venu pique-niquer chez moi...).
Ca s'appelle le Glyxoal. Ca se trouve en France ça?

Jean-Luc

MISONNE

  • *****
  • Messages: 2117
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #10 le: 28 mai 2013 à 18:18:45 »
jlfischer78:
Le Glyxoal ...
Oui j'ai entendu parlé de ce produit .
Ha ça , j'avais déja parler sur ce produit pour d"autres procédé et personne n'a répondu ???
On ne trouve meme pas chez Lionel ???
Alors que faire ???
Misonne ...

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #11 le: 28 mai 2013 à 18:36:08 »
Déjà il faut chercher le bon nom, c'est du glyoxal  ::)

Je n'en ai jamais trouvé en France et ça reste un produit assez cher...

Du coup je gélatine à l'alun de chrome et ça fonctionne bien.

Olivier

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #12 le: 28 mai 2013 à 22:01:37 »
lle glycoal est présent dans de nombreux produits dont le bidons d'antigel pour les bagnoles.
on en trouve également à doses homéopathiques dans les conservateurs alimentaires...
comme l'ont dit Lionel, et également Erick, le tannage n'est nécessaire qu'en fonction du procédé.
La gélatine posée sur un papier reste sur le support à moins de tremper la feuille dans de l'eau bouillante ou dans de l'eau de javel.
Le tannage était nécessaire  dans les débuts de procédé platine ou palladium car nos anciens chauffaient le révélateur afin d'obtenir plus de douceur. actuellement, on développe à froid et ce problème n'existe plus.
expérience : prenez une petite feuille de papier buvard (peu importe l'origine ).
trempez la moitié dans de la gélatine chaude, laissez refroidir et sécher...
essayez à présent d'écrire avec de l'encre quelconque des lignes sur la feuille....
côté buvard, des pâtés... côté gélatiné un trait correct !
vous avez tout compris...
Jacques collet

jlfischer78

  • ***
  • Messages: 150
  • Sexe: Homme
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #13 le: 28 mai 2013 à 22:20:12 »
Bonsoir Olivier

Et quel ton titrage d'alun et tu laisse tes feuilles combien de temps dedans?

Amitiés
Jean-Luc

erick Mengual

  • ****
  • Messages: 443
  • Sexe: Homme
  • Les choses inutiles sont indispensables - Picabia
    • www.erickmengual.com
Re : Tannage de la gélatine
« Réponse #14 le: 28 mai 2013 à 22:50:42 »
Bonsoir,
En effet, j'ai aussi l'impression que Jacques et Erick doivent écrire leur message trop vite et mélanger les termes Gélatinage et Tannage dans ce qu'ils veulent dire.


Pas du tout je ne pense pas mélanger les deux opérations. Le gélatinage va permettre de bloquer les fibres du papier et le tannage va permettre de durcir la gélatine. Je me suis rendu compte que pour des papiers comme le fontenay  gélatiné et passé au formol me permettait d"'obtenir des blancs plus purs.
J'ai trouvé un moyen pour formoler de grands formats. J'installe dans mon jardin sur des tréteaux, à niveau,  une plaque en inox de 1mX1m. Je barbouille la feuille qui a été préalablement gélatinée d'une solution de formol à 3%. J'attends 2minutes et je rince dans un grand bac en trempant la feuille  et je suspends pour séchage
et çà fonctionne bien.
Bonne soirée
Erick