Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Adrian Der

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Adrian Der

> Visiter sa Galerie <


- Ferrotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Julien Pironin

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 27 x 18 cm

Auteur : Ariane C.Brejnik

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Collodion à l'agrandisseur  (Lu 41551 fois)

Malouk

  • ****
  • Messages: 320
Collodion à l'agrandisseur
« le: 07 juin 2012 à 01:18:21 »
Bien le bonjour,
Tout d'abord pour me présenter un peu je m'appelle Simon, je suis étudiant en chimie et je pratique la photographie (exclusivement argentique bien sur) depuis un peu moins d'un an.
J'ai débute avec l'argentique "normal' qui m'a assez vite blasé (mis a part pour le lith) ,j'ai ensuite adopte une chambre ernemann pour obtenir des 4x5 pour cyanotypes et gommes et me suis rendu compte qu'il me fallait plus gros.
Cependant n'ayant pour l'instant pas la possibilité de me payer une chambre digne  de ce nom j'envisage de tirer des négatifs au collodion humide (et quelques ambrotypes aussi) à l'agrandisseur (j'ai vu qu'un fil existait déjà mais je ne désirais pas le polluer avec des questions s'éloignants un peu du sujet).

Je désire donc tirer ces plaques a l'aide de pellicules (probablement de la delta 100) traite en C-4 ,j'ai cependant quelques interrogations sur le C-4 et le tirage du collodion a l'agrandisseur:
-la possibilité du film de compenser la sur (ou sous) exposition est elle la meme traité en C-4 et traité normalement?
-la sensibilité de la plaque (pour un collodion jeune qui ne soit pas particulièrement rapide mais pas non plus particulièrement lent) est elle comparable à la sensibilités d'un papier photo standard ou est elle 2,4 (voir plus) fois plus lente?
-Quelqu'un a t'il les temps de révélation de la delta 100 dans le D94 et le D95?
-dans la solution de nitrate d'argent,celui ci étant a ce que j'ai compris en large excès,la concentration importe elle malgré tout sur le résultat final (dans la limite du raisonnable bien sur)?


Voila pour l'instant,
Amicalement.
Simon.

troisieme type

  • *****
  • Messages: 968
  • Sexe: Homme
    • Matériel photographique artisanal
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #1 le: 07 juin 2012 à 09:58:25 »
Hé bien, ça en fait des questions!  :D

Pour le traitement en C4, je n'en ai aucune idée, et même, ça m'amène à une question: qu'est-ce que le C4? Une chimie inversible noir et blanc?
Concernant la sensibilité de la plaque, il faudra faire des essais. Avec mon collodion la sensibilité est comparable à celle du papier (1,5 à 3 iso) dans certaines conditions, mais dans d'autres les temps explosent!
Pour les temps de révélation, tu peux aller faire un tour ici: http://www.digitaltruth.com/devchart.php , où tu trouveras peut-être une réponse, ou à la limite une base de départ.
Et pour le bain d'argent, je pense que ça doit jouer un peu: je suppose que si la concentration en argent est plus élevée, l'échange de molécules doit être plus rapide, donc le temps nécessaire à la sensibilisation proportionnellement plus court. A l'inverse, pour un temps "normal", je suppose que l'on doit gagner en sensibilité, dans une certaine mesure...

Quand tu auras fait tes essais, je serais curieux d'en savoir plus sur le résultat et la manière dont tu auras procédé!

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3976
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #2 le: 07 juin 2012 à 10:19:51 »
Bonjour Simon,

Le traitement C4 que vous allez utiliser, c'est en solutions du commerce ou vous allez les préparer vous-même ?
Pour le D94, ce révélateur doit s'appliquer à tous les films de sensibilité commune. Si c'est une solution du commerce, ça doit être indiqué sur la boite.
Sinon, les temps de révélation sont courts, je dirais entre 2 et 3mn pour du 100 iso à 20°c (je ne me souviens plus trop). Le mieux serait de faire des tests avant.

En ce qui concerne de D95, ça n'a pas d'importance puisque ce révélateur développe les grains résiduels à fond et on peut faire ça en pleine lumière... Je dirais donc que c'est de visu avant tout, lorsque la densité paraît suffisante. :)

Seule le premier révélateur est important, crucial. Le reste des opération se fait à saturation et à la lumière.
Dans mes souvenirs de ce traitement que j'ai pu faire quelques fois en fabriquant mes solutions, à saturation veut dire :
- Blanchiment, de visu lorsque tout l'Argent métal s'est décoloré. (1 minute mini)
- Clarification lorsque le film a perdu sa teinte verte. (par le Bichromate, 30s. mini)
- 2eme Développement 1 minute mini car le D95 est très alcalin, mais on peut laisser plus longtemps pour être sûr.
Le Fixage n'est pas indispensable puisqu'il n'est plus censé rester de bromure d'Argent dans la gélatine, mais on ne risque rien de le faire.

Au niveau de la sensibilité du Collodion sous agrandisseur, je ne suis pas spécialiste. D'autres membres du forum l'ont fait avec succès, mais je crois que les temps d'expo était longs bien-sûr.

Sinon, votre bain d'Argent peut tolérer une moindre concentration, mais vous pouvez avoir d'autres problèmes ensuite. Je me suis déjà vu faire des plaques dans un bain à 5%.  :D

Bref, vous avez du pain sur la planche. Le traitement par inversion est déjà un gros travail en lui-même... Je pense que vous devrez de toute façon sacrifier quelques rouleaux de 35mm pour caler votre traitement. Le premier développement est le plus délicat à réussir.  ;)

Malouk

  • ****
  • Messages: 320
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #3 le: 07 juin 2012 à 10:52:03 »
Merci pour toutes ces réponses,
Pour le C-4 ,comme dit par Lionel c'est de la chimie inversible qui a le bon gout d'inverser n'importe quel type de pelloches et de nécessiter peu de produits exotiques.
Mon C-4 est du fait maison ,j'en ai déjà fait un sur un plan film foma de 200 iso mais les résultats sont faussés du fait de l'absence de genol.
Du coup dévellopement dans un révélateur plus ou moins lith, blanchiment dans une solution de vitriol et de bichromate,clarification au sulfite puis redevellopement au D-95 et c'est la que le temps de dévellopement a posé problème ,le négative était déjà très dense au bout de 3 ou 4 secondes de dévellopement  :o ,devellopant deux plans film j'en ai laissé un plus longtemps et du coup le moins dévellopé manquait beaucoup d'information dans les noirs ,c'est pourquoi je recherche un temps un peu plus précis plutôt que de me fier à mon intuition (en plus sur du 35mm je me vois mal develloper au visu).

Amicalement.


PS:Merci pour le lien le temps de révélation Troisième type,je n'ai pas trouve le D-94 mais c'est bien intéressant.
« Modifié: 07 juin 2012 à 11:01:19 par Malouk »

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3976
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #4 le: 07 juin 2012 à 11:13:09 »
C'est le premier développement, le D94 qui va décider de toute la suite et du succès. Les autres opérations n'interviennent pas dans le bon rendu de l'image puisqu'on les mène à saturation.
On ne peut donc jouer que sur cette première étape.

Dans le D94 original, on a 0,6gr de Génol pour 20gr d'Hydroquinone, je ne pense donc pas que le manque de Génol soit un problème.
On voit bien dans la formulation que la proportion d'Hydroquinone est très forte. Ceci va faire monter le contraste et la densité dans la couche d'Halogènure.

En effet, en inversion, il faut un premier développement musclé et non une révélation légère qui pourrait laisser beaucoup de Bromure d'Argent qui sera ensuite révélé dans le deuxième dev en donnant une image bouchée et sombre.

Le D95 (2eme dev) est puissant, il est très alcalin. Que l'image monte vite, c'est ce qu'on recherche, mais qu'elle soit bouchée, montre que le premier dev n'a pas été correctement adapté pour ce type de surface sensible. Si l'image positive finale est sombre et bouchée, il faut prolonger le premier dev.
(Il m'est arrivé d'utiliser du révélateur papier concentré à la place du D95)

Ce premier dev doit vraiment être calé par plusieurs tests, car les émulsions ne sont pas toutes constituées de la même façon, n'ont pas la même épaisseur, même pour une sensibilité donnée par le fabricant. Dans le cas d'une émulsion épaisse, il faut insister sur le premier dev, parfois de façon démesurée...

Malouk

  • ****
  • Messages: 320
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #5 le: 07 juin 2012 à 11:24:35 »
Ok merci pour ces informations,
En fait dans mon cas ce n'était pas le premier mais le deuxième développement qui posait problème,sur deux PF il y en a un que j'ai ôté lorsque la densité semblait suffisant (soit très vite) et un autre que j'ai laissé un peu plus longtemps,
Du coup mon PF problématique n'était pas bouché mais au contraire sous dévellopé,
Mais du coup si je comprend bien l'on ne peut pas vraiment surdévelopper lors de la deuxième révélation en C-4?

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3976
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #6 le: 07 juin 2012 à 11:33:56 »
Oui exactement.

Le deuxième dev ne peut jamais être en cause dans une densité trop forte sur l'image finale, puisque son rôle est de venir noircir tous les grains résiduels, à saturation.

C'est pour ça que c'est le premier dev qui décide de tout. Si l'image finale est "surdéveloppée", trop sombre, bouchée, c'est que le premier dev n'est pas suffisant, pas adapté.

Malouk

  • ****
  • Messages: 320
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #7 le: 07 juin 2012 à 11:58:22 »
Très bien (ne vous inquiétez pas j'ai bien d'autres questions  ;D ).

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3976
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #8 le: 07 juin 2012 à 12:03:29 »
Le traitement par inversion est délicat d'un point de vue artisanal dans nos petits labos persos. Surtout quand c'est occasionnel...

J'ai eu beaucoup d'échecs avec ça, mais quand ça marche, c'est superbe.  ;)

Malouk

  • ****
  • Messages: 320
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #9 le: 07 juin 2012 à 13:15:54 »
Après j'ai encore le temps avant de faire des inversions nickels,
Je pense que le collodion en lui même me posera bien assez de problèmes pour l'instant et que mes inversions plus ou moins réussites suffiront pour un petit bout de temps.

Malouk

  • ****
  • Messages: 320
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #10 le: 11 juin 2012 à 14:37:43 »
Aujourd'hui j'ai reçu un colis qui fleurait bon l'éther (merci de la rapidité d'envoie),
S'ensuit donc un devellopement C4 d'une delta 100 et la catastrophe,
à la sortie du bain de clarification (ou lors de mon devellopement de plan film j'obtenait le résultat escompté) je n'ai qu'un film ayant rigoureusement l'apparence d'un film non dévellopé,
J'augmente le temps dans le bain de clarification et rien ne se passe,
En désespoir de cause je choisis dont de faire comme si de rien était ,je voile mon négatif,le dévellopé ,le fixe et la rien.
Entièrement vierge. :-\

Bon m'en vais préparer mon collodion.   >:(

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3976
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #11 le: 11 juin 2012 à 14:46:35 »
Simon,

Au final le film est transparent ou noir ?
« Modifié: 11 juin 2012 à 15:22:05 par Lionel TURBAN »

Malouk

  • ****
  • Messages: 320
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #12 le: 11 juin 2012 à 14:52:32 »
Transparent.  :(

(je viens de me rendre compte que l'adjectif vierge était loin d'être le plus adéquat).

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3976
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #13 le: 11 juin 2012 à 15:21:39 »
Oui, comme on est dans l'inversion, les termes peuvent être justement inversés, alors on se perd.  :D

Sinon, à la sortie du bain de blanchiment, qu'est ce qu'il y a sur le film ?

Malouk

  • ****
  • Messages: 320
Re : Collodion à l'agrandisseur
« Réponse #14 le: 11 juin 2012 à 15:40:45 »
Et bien la ou sur mon plan film je n'avais que de la gélatine plus ou moins jaunâtre ,
Sur ce film j'avais tout (comme un film que l'on avait juste mouillé).