Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Gomme Bichromatée -
Format 19 x 28 cm

Auteur : Christian Rousseaud

> Visiter sa Galerie <


- Oléotype -
Format 15 x 12 cm

Auteur : Armand BENEDIC

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 19 x 19 cm

Auteur : Eric OLIVIER

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 100 x 100 cm

Auteur : Vincent Martin

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Au sujet du Van Dyke  (Lu 3959 fois)

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Au sujet du Van Dyke
« le: 29 septembre 2011 à 18:50:15 »
Bonjour,

Comme l'annonce le titre du post, je voudrais parler du Van Dyke.

C'est une solution Photographique très sympa, mais je trouve qu'elle ne tient que trop peu de temps. C'est un handicape et un soucis pour moi...
Un client s'est plaint d'une solution Van Dyke "mal mélangée" alors que le kit acheté en mai, n'a été utilisé il y'a seulement que quelques jours (nous sommes fin septembre).

J'ai lu pas mal d'avis contradictoires sur la durée de conservation réelle de cette solution. Certains se vantent de la conserver plus d'un an, d'autres que quelques semaines seulement...

Certains préconisent parfois 24h de maturation, d'autres une semaine, d'autres encore l'utilisation immédiate. (A ce niveau là, je n'ai jamais noté de différence)

Dans mon cas, je préfère annoncer que sa durée de vie ne se résume qu'à quelques semaines maximum.
J'ai effectué quelques tests et c'est assez aléatoire. Certains flacons témoins m'ont donné une solution encore très bonne après 6 mois, alors que d'autres m'ont donné une solution très pâle après un mois et demi.

Je n'ai pas de connaissances en chimie assez poussées pour expliquer ces différences alors que le mode de fabrication reste rigoureusement toujours le même.

Quoiqu'il en soit, la solution évolue doucement dès sa fabrication. Un précipité se forme lentement, alors que l'Argent métallique à tendance à venir se coller aux parois du flacon.

Au final, on se retrouve avec une solution qui donne des résultats pâles et sans contraste.  Eh oui, tout l'Argent collé au flacon ne se trouve plus dans la solution !

Il me semble avoir déjà lu ceci (je me demande même si quelqu'un ne m'avait pas soumis l'idée ici), mais je viens de retomber dessus et je percute seulement sur l'avantage de la chose :
Certains ont simplement l'astucieuse idée de conserver les trois solutions qui constituent la solution finale, dans trois flacons séparés.
Ainsi, lorsqu'ils veulent faire un tirage, ils prennent par exemple 10 gouttes de solution A, 10 gouttes de solution B et 10 gouttes de solution C qu'ils mélangent le plus simplement du monde avant de l'étendre sur le papier.

Je trouve ça tout à fait bon. On se retrouve avec une solution finale fraîche et toujours régulière, sans particule qui pourraient tacher le papier.

Je pense donc faire évoluer le kit Van Dyke vers cette présentation, ce qui lui assure cette fois, une conservation beaucoup plus longue !

Re : Au sujet du Van Dyke
« Réponse #1 le: 30 septembre 2011 à 11:07:39 »
Ca me paraît une bonne idée, et je veux bien tenter l'expérience ...

Cela dit, je viens de finir une solution que j'avais achetée il y a environ deux ans chez B&S, et qui a tenu sans problème ;-))

Re : Au sujet du Van Dyke
« Réponse #2 le: 30 septembre 2011 à 11:19:43 »
... et la version B&S est en un seul flacon !

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Au sujet du Van Dyke
« Réponse #3 le: 30 septembre 2011 à 11:23:39 »
Oui, parce que je soupçonne B&S d'établir des formules différentes des formules historiques... Un peu comme le "gâteau de riz façon grand-mère" du supermarché qui contient en fait plein d'autres trucs.  :D

A la limite, peu importe, tant que le résultat y est... C'est même un grand avantage. :)

Est-ce que la solution B&S présente un précipité ou un dépôt argenté sur l'intérieur du flacon ?

Re : Au sujet du Van Dyke
« Réponse #4 le: 30 septembre 2011 à 11:28:51 »
De mon côté, j'ai eu les deux cas de figure.

Une solution a moins bien tenu dans le temps qu'une autre avec la même préparation et les mêmes produits de départ.

Depuis en effet je prépare les solutions que je mélange au début de chaque séance et pour le moment plus de problème.


Matthieu.

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Au sujet du Van Dyke
« Réponse #5 le: 30 septembre 2011 à 11:37:47 »
Merci Matthieu pour le retour d'expérience.

Il y'a donc surement des secrets de fabrication dans les solutions B&S... J'avais fait plusieurs essais avec concentrations différentes, pureté maximale des chimies, etc. mais toujours cet état aléatoire de l'évolution de la solution...

De mon coté, je vais basculer sur les trois solutions séparées, formule historique...

J'attends de recevoir mes nouveaux flacons compte-goutte en 50ml et je revois ça.

Re : Au sujet du Van Dyke
« Réponse #6 le: 30 septembre 2011 à 14:05:06 »
Je vais vérifier ce week-end pour un éventuel dépôt dans le flacon B&S ...

Collet

  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Au sujet du Van Dyke
« Réponse #7 le: 30 septembre 2011 à 22:36:44 »
bien que cela soit "so different", les solutions que nous préparons ou que nous achetons sont souvent sensibles à l'oxygène qui nous entoure.
une même solution d'oxalate ferrique dont je me suis servi durant trois semaines s'étaient dégradée du fait que mon flacon "pompait" de l'oxygène à chaque fois que je m'en servais.
La chose est connue en argentique.
Préparez une soupe quelconque du type D19, ID 13 ,  ou semblable et fermez bien votre flacon.
au bout de quelques jours,le bidon en plastique commence à se bomber intérieurement.
Le produit n'est pas mort mais ses facultés de développement sont différentes.
Ce n'est plus un révé "dur", c'est devenu de la soupe, genre centrabrom de tetenal !.
Nos très anciens utilisaient des flacons et bouchons rodés à l'émeri....
Un peu de parafinne sur le col remplace avantageusement les bouchons faits à l'émeri.
Conservation...ce devrait être notre seul mot mais à l'heure présente, On est mal barré !
jacques collet