Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 11 x 8 cm

Auteur : david2k6

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Gautier PARIS

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 21 x 30 cm

Auteur : annie defachelles

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 16 x 23 cm

Auteur : Claude Chaix

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Calotype - Essais du jour n°2  (Lu 11618 fois)

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Calotype - Essais du jour n°2
« le: 20 avril 2011 à 17:52:53 »
Bonjour,

Ca se précise.

J'ai donc pu faire aujourd'hui mon premier essai de Calotype avec le papier Crob'Art de Canson.

Un petit négatif 9x12.

Le négatif par réflexion :



----------------------------------------------------

Le négatif par transmission maintenant :



Le négatif a été ciré après le séchage final (je vais apporter dailleurs une précision là dessus, sur le fil où je parle du cirage).

Bien contrasté, bien dense ! Il faut dire aussi que j'ai choisi mon sujet de prise de vue favori et habituel pour les essais, la rue depuis ma fenêtre !  :D
Des bâtiments, un peu de verdure au fond, du ciel, des fils électriques, des voitures bien détaillées, c'est mieux qu'une mire !  ;D

Journée très ensoleillée, donc d'un coté des bâtiments très éclairés, de l'autre, des bâtiments dans l'ombre.
Mon négatif est trop contrasté je pense... Il va falloir jouer sur les temps d'expo et de développement.

Oui, car ce nouveau papier vient balayer en quelques minutes, des mois d'essais sur du papier m**dique ! Ca n'a rien à voir à tous les niveaux.
c'est presque trop facile...

Je dis trop facile, mais en fait non, car j'ai un autre problème.
De minuscules points partout dans l'image et aussi au dos du papier. J'ai refait les solutions et même problème étrange.

Après une recherche rapide, je suis retombé sur le Flick de Richard Cynan, où l'on peut précisément voir qu'il en parle :
http://www.flickr.com/photos/richardcynan/5154807663/

Trop d'acide semble-t-il ? Je ne sais pas, je vais essayer de lui poser la question...

Voici les points gênants :





Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype - Essais du jour n°2
« Réponse #1 le: 20 avril 2011 à 18:04:18 »
Je viens de faire une inversion numérique du Calotype par transmission pour voir.

Pas mal du tout ! On ne voit pas trop la texture du papier finalement.
Mais on voit ces fâcheux spots blancs...



Philippe Grunchec

  • ***
  • Messages: 208
  • Sexe: Homme
    • http://philippe.grunchec-photographe.over-blog.com/
Re : Calotype - Essais du jour n°2
« Réponse #2 le: 20 avril 2011 à 18:05:56 »
Très encourageant en effet !
Il n'est pas certain que le négatif soit trop contrasté : tout dépend ensuite de la technique que vous emploierez pour le positif. Les procédés alternatifs nécessitent des négas "musclés" sinon les résultats sont fadasses.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype - Essais du jour n°2
« Réponse #3 le: 20 avril 2011 à 19:36:26 »
Bon, je n'ai pas pu résister..  ;D

J'ai tenté un petit papier salé vite fait (Papier Photogénique selon Sir Fox Talbot please !)... Jusqu'à monter sur le toit avec mon chassis-presse pour attraper les derniers rayons de soleil avant qu'il ne se couche !

On peut donc voir sur la première photo que le négatif devient très transparent une fois ciré. L'image négative devient tout à fait visible au dos du papier.

Et bien-sûr, en bas le tirage lui-même...

Voilà pour une première approche avec ce papier merveilleux !
Ne reste plus qu'à affiner et mieux maîtriser tout ça et je pense qu'en plus grand format, on peut obtenir de belles choses, moins texturées.  ;)

Alexis Gaillac

  • **
  • Messages: 58
    • http://www.alexisgaillac.fr
Re : Calotype - Essais du jour n°2
« Réponse #4 le: 20 avril 2011 à 19:36:58 »
Bonjour Lionel et félicitations !
Mais comme tu le dis, avec le bon papier, c'est trop facile !

Utilises-tu toujours un bain d'ioduration ne contenant que de l'iodure ?
Je pose la question cas de mon côté, même après avoir supprimé le bromure de ma formule, j'ai toujours un petit voile orangé sur mes négatifs, que je ne perçois pas sur les tiens.
Ce voile ne pose pas de problème pour tirer des contacts sur papier baryté classique, mais rend le tirage aux UV quasi-impossible.
En effet, j'ai eu la mauvaise surprise de voir que ce léger voile bloquait les UV car je suis arrivé à des temps de pose sur papiers salés de 2h, contre 10 min avec un néga classique (pour la même densité mesurée au densitomètre) !

Concernant les points noirs sur le néga ... désolé, je n'ai pas rencontré ce problème ...
Tu parles de l'acide dans le bain de sensibilisation ?
De mon côté, je n'utilise que du nitrate d'argent + eau déminéralisée, penses-tu que l'acide acétique soit indispensable et que son absence pourrait être la cause de mon voile orangé ?

Alexis.

Alexis Gaillac

  • **
  • Messages: 58
    • http://www.alexisgaillac.fr
Re : Calotype - Essais du jour n°2
« Réponse #5 le: 20 avril 2011 à 19:38:44 »
Ah, tu as posté en même temps que moi ...
Je vois donc que tu n'as pas de voile qui bloque les UV ... Grrr... j'ai encore du boulot !

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype - Essais du jour n°2
« Réponse #6 le: 20 avril 2011 à 19:56:52 »
Alexis,

Je me posais justement la question pour l'acide...

Il faudrait relire les anciens écrits, mais je pense que ça doit surement avoir son utilité puisque les bains au fil du temps et des améliorations par les pionniers du 19ème siècle en ont toujours contenu...  ???

Pour ton voile orange, je ne sais pas, mais ça pourrait peut-être être une piste...
Je suis de mon côté, dans les formules les plus simples et j'utilise le papier humide, préparé et traité dans la foulée.
J'ai juste ajouté 1% de gélatine au bain d'ioduration qui ne contient que de l'iodure.

J'ai relu la page d'Alain Gayster qui utilise la méthode Baldus, gélatinée justement.

Je m'en suis inspiré, mais en faisant beaucoup plus simple...

La gélatine ne prend jamais en masse même lorsque la solution est très froide, mais ce 1% change tout au niveau de la densité !!!
J'ai fait un essai avec et sans gélatine :
- Sans gélatine, temps de pose plus long, temps de révélation plus long (jusqu'à 2h) et densité moitié moins (de visu). Voile possible avec les temps de révélation longs.
- Avec 1% de gélatine, temps de pose plus court, temps de révélation de 25mn pour le résultat ci-dessus, et densité que l'on doit pouvoir pousser à l'extrême !

Van Monckhoven écrivait que le papier ciré sec ne se conserve que peut de temps une fois sensibilisé. Il écrit que l'idéal est de le préparer le matin, l'impressionner dans la journée et le traiter le soir. Au delà, il semble voiler...

Imagines un peu que j'ai tiré ce Calotype sous le soleil couchant de 18h30/19h en 20 minutes !

Je tenterai de préparer un papier sec pour voir... Je sais que c'est le point qui t'intéresse.  :)

wiz

  • *
  • Messages: 6
Re : Calotype - Essais du jour n°2
« Réponse #7 le: 26 avril 2011 à 18:59:29 »
Ciao Lionel

J'ai essayé ta formule:

"""Méthode simple encore une fois :
- Acidification du papier
- Ioduration à 32gr par litre"""

Le papier prend une couleur pourpre forte qui est visible en partie à la fin du traitement. Avec plus faible dose d'iodure (10gr/litro) et sans l'acidification du papier ne s'était jamais produit.

""""J'ai juste ajouté 1% de gélatine au bain d'ioduration qui ne contient que de l'iodure.""""
 
A cette formule ci-dessus tu vas a  ajouter l' 1% de gélatine?

Merci

Werther

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype - Essais du jour n°2
« Réponse #8 le: 26 avril 2011 à 19:31:53 »
Werther,

Même à très forte concentration en Iodure, le papier ne devrait pas virer au pourpre si vite.
10gr/litre me semble tout de même trop faible.

Si le papier vire au pourpre, c'est que soit le bain d'iodure est trop vieux et contient de l'iode libre, soit il réagit avec quelque chose dans le papier qui provoque se dégagement d'Iode.

Quoiqu'il en soit, cette couleur n'est semble-t-il pas un obstacle, car dès que la feuille entre en contact avec le bain de sensibilisation, l'iode libre qui est pourpre va réagir de la même façon que l'Iodure en produisant un Iodure d'Argent. La feuille se décolore donc instantanément et forme l'Iodure d'Argent.

Certaines de mes feuilles iodurées et conservées sèches avant sensibilisation virent au pourpre doucement avec le temps, mais cette teinte disparaît directement dans le Nitrate d'Argent.

Ma formule d'Ioduration est bien la suivante :
- 100ml d'eau
- 3,2gr d'Iodure
- 1gr de gélatine

Je pars des multiples formules qui existent, puis après bien des essais, je bricole la mienne par économie souvent. je cherche toujours le meilleur résultat en gaspillant le moins possible... Mais on peut en déduire que les procédés sont très souples car les formules sont très variables.

C'est toujours la même question de "feeling", d’expérience et d'appréciation du procédé en somme...

Nous sommes trop habitués à nos produits bien calibrés et réguliers du commerce qui donnent des résultats au top même pour celui qui n'y connait rien.
C'est toujours déroutant de se retrouver face à des formules très variables alors que chaque praticiens peut obtenir des résultats très bons avec chacune de ces formules très différentes.  :)
« Modifié: 26 avril 2011 à 19:33:30 par Lionel TURBAN »