Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Maxime Alembik

> Visiter sa Galerie <


- Tirage Bromoïl -
Format 19 x 29 cm

Auteur : pierre monnereau

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 23 x 17 cm

Auteur : marc steiner

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Ferrotypie  (Lu 4908 fois)

Ferrotypie
« le: 11 novembre 2010 à 22:58:51 »
Bonsoir,
Je serai intéressé par la ferrotypie. J'ai eu la chance de réaliser des collodions avec Patrice Dhumes .J'ai lu le texte très complet de Lionel mais je souhaiterai savoir quel type de métal employer, quelle épaisseur et où s'en procurer
Merci de vos réponses
Erick

Re : Ferrotypie
« Réponse #1 le: 05 mars 2011 à 16:51:10 »
Bonjour à tous,

Erick, la réponse est tardive, mais bon...
J'ai donc réalisé récemment deux ferrotype. La technique n'est sans doute pas parfaite, mais elle me semble proche de la technique historique et le rendu est semblable. La difficulté est dans la fabrication du vernis noir étendu sur les plaques de métal.
Voici donc la technique que j'ai employé. Je tiens à préciser que j'ai eu seulement 3 plaques sur 10 d'utilisable, mais j'espère comprendre ce qui cloche. Dans 100ml d'essence de térébenthine (à l'origine c'est du Benzène qui devait être utiliser je crois, mais ce produit est très difficile à trouver à cause de sa toxicité), dissoudre environ 30gr de bitume de Judée (là j'ai probablement sur dosé le bitume) et laisser reposer environ 24h00 afin que le bitume se dissolve bien. Ensuite avant utilisation dissoudre dans la mixture un pigment noir (là la dose est laissée à l'appréciation de chacun). Pour ma part j'ai utilisé du noir de Mars à défaut d'un autre pigment, mais il semble que du noir de charbon soit indiqué.
Maintenant la mixture est prête, attention c'est bien gluant, salissant et tout et tout.
Sur des plaques de fer (mais je pense qu'il est possible d'utiliser d'autres métaux) bien nettoyé à l'alcool à bruler vous étendez la mixture de bitume sur la face utilie à la façon d'un collodion. Laissez sécher environ 24 à 72 heures, puis étendez de la mixture au pinceau sur l'autre face. Il me semble possible d'étendre la mixture sur les deux face au pinceau, mais pour ne pas laisser de trace ça me semble délicat. laissez sécher également environ 24h.
Ensuite il faut rendre la mixture de bitume de Judée insoluble, pour cela, passer les plaques au four électrique (pas à gaz, les plaques risquent de prendre feu au contact d'un flamme) à 250° environ durant 2h00 à 3h00. L'utilisation d'un four en extérieur est indispensable, il y a un dégagement de fumée désagréable et en plus ça salis bien le four... Madame n'aurai pas été heureuse si j'avais fait ça dans la cuisine :)... J'ai utilisé un vieux mini four qui trainait dans mon garage, pour le moment c'est suffisant.
C'est à ce moment que ça commence à clocher... à la sortie du four le vernis noir s'écaille et la plaque est inutilisable. Au début j'ai cru que je ne laissai pas le four refroidir assez longtemps et le vernir s'écaillait a cause de la dilatation et rétractation, mais jeudi j'ai préparé deux plaques que j'ai laisser refroidi dans le four tout un après midi mais hélas le vernis s'est écaillé également. Là je prépare d'autres plaques avec un vernis plus dilué : résultat demain).
Autrement une méthode qui me semble relativement sure, mais plus longue, c'est de laisser les plaque vernis au soleil durant une à trois semaines, je pense que le vernis ne s'écaillera pas, mais par contre ça risque d'être encombrant et longuement :)... Actuellement j'ai deux plaques sur un rebord de fenêtre, je compte les laisser environ deux semaine selon la météo. J'espère qu'ellle ne prendrons pas trop la poussière :).

Voici pour la méthode que j'ai utilisé... Elle n'est probablement pas parfaite, mais nous arriverons bien à améliorer le procédé ensemble.
A bientôt,
Francis

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Ferrotypie
« Réponse #2 le: 05 mars 2011 à 18:11:11 »
Hello Francis !

Merci pour les indications !

Lorsque j'avais fait quelques héliographies façon Niepce, j'avais noté que pour que le verni ne s'écaille pas, il faut en fait utiliser la partie d'essence imbibée de bitume et non les résidus tombés au fond, et surtout minimum au bout d'une semaine de repos. Ce qu'indique fort justement Niepce mais sans dire que sans ça, le verni s'écaille......

Je pense qu'il faudrait donc faire cet essai :

Mélanger le bitume à l'essence puis laisser reposer le tout pendant une bonne semaine.
Au bout de cette semaine de repos, il faut récupérer le verni mais pas le fond.
Ajouter le noir de fumée, mélanger puis attendre encore un peu je pense.  :)

Re : Ferrotypie
« Réponse #3 le: 05 mars 2011 à 19:04:28 »
Bonsoir,
Merci pour ces précisions. Je vais d'abord m"équiper d'un petit four électrique. Il est vrai que je ne mélange jamais la chimie avec des ustensiles de cuisine. Je vois qu'il y a encore quelques expérimentations à mettre en œuvre.
Merci encore
Erick

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Ferrotypie
« Réponse #4 le: 05 mars 2011 à 23:44:44 »
J'étais en train de penser...
J'imagine que d'autres l'ont sans doute déjà essayé.

Il doit être possible de vernir une face d'une plaque de verre non ?
Je ne sais pas si elle supportera la cuisson, mais ça permettrait d'avoir comme des plaques à Ferrotype, mais sur verre et réutilisables à volonté puisque la couche image serait décapable comme dans le cas d'un Ambrotype classique.

A moins que le verni ne tienne pas ? Ca mériterait un essai Francis !  :D

Re : Ferrotypie
« Réponse #5 le: 06 mars 2011 à 00:00:07 »
Lionel, je suppose que la plaque de verre éclaterai dans le four, mais il reste la possibilité des la faire sécher au soleil au moins deux semaine. Par contre, pour la réutilisation je pense qu'on serai dans les mêmes condition que pour le ferrotype, puisque l'image est bien sur le vernis et non sur le verre. Maintenant est ce qu'il est possible de nettoyer un ferrotype ? je ne sais pas encore, un jour viendra certainement où l'un d'entre nous devra faire l'essai :).
Autrement tes indication sur la méthode pour faire le vernis me semblent bien utiles. Cet après midi encore j'ai bien mélanger le vernis avant de l'étendre sur mes plaques de fer, ça le rend plus épais. Je ferai des essais sans faire ce mélange et en patientant pus longuement après avoir préparer le vernis. Il faudra compter environ une semaine de préparation...

Là je rentre chez moi et je viens de sortir les deux plaques mis au four comme expliqué précédemment... Bonne nouvelle elle sont utilisables... Par contre elle ne sont pas extrêmement nettes puisqu'il s'agit de plaques réutilisées et que je n 'ai pas réussis à faire partir la couche de vernis précédente entièrement.Mais pour des essais elles feront bien l'affaire en attendant des plaques neuves, et en plus il semble que la différence reste assez subtile... Mais nous pourrons en reparler plus tard.

Au fait Liuonel, tu dis que tu as fait des essais d'héliographie (façon Nièpce)... Peux tu nous en parler un peu ? J'avais fait des essais il y a quelques temps, mais sans succès, suite aux essais de vernis pour ferrotype, j'avoue que l'idée me titille de nouveau... Merci.

Lionel

  • Administrator
  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Ferrotypie
« Réponse #6 le: 06 mars 2011 à 00:12:18 »
Je dis façon Niepce, mais pas dans une chambre de prise de vue. Je n'avais pas poussé jusque là...

Je m'étais contenté de faire un contacte sur une plaque bitumée.

Il m'a fallu faire plusieurs essais et il faut que le verni soit d'une consistance très précise et surtout qu'il contienne une proportion de bitume très précise aussi.

Si il est trop chargé, il ne prend pas l'image.
On aurait tendance à chercher une image contrastée dans une couche très noire alors qu'il faut une couche assez légère pour obtenir un résultat déjà très contrasté !

Je n'avais pas cuit la plaque. Un simple séchage de quelques jours sur radiateur je crois...

J'avais donc fait un contacte d'un plan-film négatif. 15 minutes en plein soleil et j'ai obtenu le positif après le bain dissolvant.
Je n'ai pas gardé cette plaque hélas...

Re : Ferrotypie
« Réponse #7 le: 04 août 2012 à 17:47:41 »
Je relance ce fil, pour apporter ma modeste pierre.
Le vernis au bitume de judée marche bien sur les plaques de verre, pour l'instant c'est ce que j'ai trouvé de mieux.
Les plaques sont réutilisables à volonté ou presque, puisqu'il suffit de laver la face sur laquelle a été coulé le collodion pour avoir une plaque neuve. Puisque c'est sur du verre, autant prendre une face pour le collodion et une face pour le vernis noir! ;)
Par contre je ne rend pas les miennes insolubles, faute d'avoir un four dédié. Et j'ai constaté quelques fois des craquement dans la couche de vernis. En particulier au soleil, et ce ce point-là me fait m'interroger sur l'origine de ces craquellements. Dans mon cas je pense que ça provient d'un lavage insuffisant des plaques, même si à l'œil elles ont l'air très propres. Je les lave, après la coupe, à l'eau chaude et au produit vaisselle, puis séchage vertical, puis un coup d'essuie-tout plus haleine avant le vernis. Comme elles se craquèlent uniquement en bordure ou là ou des poussières tombent dessus, je pense que la préparation est perfectible...

L'étendage n'est pas évidement non plus. Les deux dernières fois que j'ai voulu en faire un lot, les six premières heures de séchage se sont bien passé, et sans que je sache pourquoi d'un coup toutes les plaques débordent sur la vitre qui me sert de plan de travail mis à niveau. Ca commence à me coûter cher en éponges de nettoyage, c't'affaire-là! La limite entre trop peu — plaque avec des manques — et trop — débordement — semble très fine. Ou alors mon bâti n'est pas parfaitement de niveau et c'est de là que ça vient. C'est très possible.

Par contre pour les plaques qui marchent, c'est vraiment joli. Les noirs sont très profonds, la photo est visible dès la sortie du fixateur, que du bonheur!