Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Gential LAMBERT

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 29 x 21 cm

Auteur : Arkane

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 30 x 21 cm

Auteur : Ariane C.Brejnik

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: questions autour du gélatino bromure  (Lu 4064 fois)

charlesguerin

  • *****
  • Messages: 624
questions autour du gélatino bromure
« le: 24 août 2018 à 19:05:36 »
bonjour à tous,
depuis quelques temps je regarde du coté des émulsions gélatino bromure. j'en ai réalisé une il y a quelques temps qui a tres bien fonctionné. j'ai alors décidé d'en refaire une nouvelle mais j'aurais voulu savoir si il y avait un bon moyen pour pour gardé des "lots" d'emulsion non refondu? quel serait les meilleurs condition pour le faire. frigo, placard,...

ma première fournée a fuité, je n'ai réussi a faire que 4 4x5. développé avec un reste (révélateur aillant déjà fait un film) de révélateur, ca a bien fonctionné.

autre question concernant la gélatine, j'avoue etre perdu qu'est ce que sont les gelatine actif, inerte et autre? j'ai lu pleins de choses mais je ne me trouve pas plus renseigné...

charlesguerin

  • *****
  • Messages: 624
Re : questions autour du gélatino bromure
« Réponse #1 le: 25 août 2018 à 10:50:28 »
 re-bonjour a tous,

j'ai réécrit plus clairement toutes mes questions:
- concernant les gélatines: il y en a plusieurs types, inerte, active. quelles en sont les différences? j'ai lu beaucoup de chose et je ne suis pas sûr de comprendre
-pour mon deuxième test j'ai utilisé une formule du glaf, émulsion neutre. il y est dit qu'a la refonte, celle ci doit être poussé jusqu’à la montée d'un voile. comment le voit on? tout du moins de façon artisanal.
- à propos de l'antivoile, dans le passage qui lui est consacré dans le glaf, il préconise de l’incorporer avant refonte alors que dans la formulation il l'incorpore à la fin pour la stabiliser. la monté du voile a t elle un rôle important ou est il préférable de mettre l'antivoile avant pour éviter tout souci
- incorporez vous un agent durcissant dans vos émulsions, ou laissez vous comme ca?
-dans une autre partie du glaf je lisais à propos des colorants qu'il y a les sensibilisateurs et filtre. le second sert juste a éviter de mettre un filtre jaune (entre autre)? c'est bien ca?
-qu'en est il de la conservation des émulsions? je veux dire avant refonte, j'aimerais ne pas tout refondre d'un coup et juste utiliser selon mes besoins. bonne solution? pour la conservation, frigo? placard?

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : questions autour du gélatino bromure
« Réponse #2 le: 27 août 2018 à 09:41:16 »
Bonjour,

"- concernant les gélatines: il y en a plusieurs types, inerte, active. quelles en sont les différences? j'ai lu beaucoup de chose et je ne suis pas sûr de comprendre"
A notre niveau, il est inutile de s'intéresser à ce paramètre. Nous ne sommes pas équipés pour fabriquer les émulsions qui demandent de maîtriser ça. Il nous sera de toute façon impossible de trouver certaines gélatines, à moins d'en faire fabriquer 500kg d'un coup avec les qualité demandées.

"-pour mon deuxième test j'ai utilisé une formule du glaf, émulsion neutre. il y est dit qu'a la refonte, celle ci doit être poussé jusqu’à la montée d'un voile. comment le voit on? tout du moins de façon artisanal."
Là c'est la même chose. Si vous n'êtes pas équipé d'un bon densito de labo qui plus est, spécialement destiné à tester le voile des émulsions en cours de maturation, ça risque d'être difficile.

"- à propos de l'antivoile, dans le passage qui lui est consacré dans le glaf, il préconise de l’incorporer avant refonte alors que dans la formulation il l'incorpore à la fin pour la stabiliser. la monté du voile a t elle un rôle important ou est il préférable de mettre l'antivoile avant pour éviter tout souci"
Ca c'est le glaf. Beaucoup de contradictions :) Mais de toute façon, si on demande d'observer la montée du voile, ce sera à la fin qu'il faudra mettre l'antivoile pour la stopper.

"- incorporez vous un agent durcissant dans vos émulsions, ou laissez vous comme ca?"
Je les laisse comme ça. Plus on ajoute de choses, plus on augmente son taux de problèmes.

"-dans une autre partie du glaf je lisais à propos des colorants qu'il y a les sensibilisateurs et filtre. le second sert juste a éviter de mettre un filtre jaune (entre autre)? c'est bien ca?"
Oui ça doit être ça, il faudrait reprendre ce passage en entier pour être sûr.

"-qu'en est il de la conservation des émulsions? je veux dire avant refonte, j'aimerais ne pas tout refondre d'un coup et juste utiliser selon mes besoins. bonne solution? pour la conservation, frigo? placard?"
A notre niveau, il est préférable d'utiliser tout ce qui est fabriqué, tout de suite. Il est possible d'allonger la conservation en ajoutant 10% d'ethanol ou quelques gouttes de conservateurs genre Phenol, mais d'autres problèmes surviennent à l'étape du séchage qu'il faut alors mener d'une façon particulière pour éviter les effets "vague".

En résumé, pour l'avoir écrit de nombreuses fois, il faut préférer les formules les plus simples pour s'éviter un maximum de problèmes de chimie.

J'ai, comme beaucoup, perdu énormément de temps à tester des formules complexes qui n'apportent pas grand chose et à jeter de la chimie.
Pour en être revenu depuis, à utiliser la meilleure formule du Monde : Bromure / Nitrate d'Argent / Gélatine.

Car avec elle, tous les révélateurs fonctionnent. Les doux, les contrastés, les pyros, etc.

Ce sont eux qui vont permettre de tirer sur ce qu'on voudra ensuite.

PascalM

  • **
  • Messages: 98
Re : questions autour du gélatino bromure
« Réponse #3 le: 27 août 2018 à 14:21:48 »
Salut Charles,

Je ne pratique pas le gélatino (un jour peut-être...), mais je pratique le Glaf.

Comme le signale Lionel, il est plein de contradictions, c'est un bon ouvrage pour avoir une informations générale, mais dès qu'il faut passer à la pratique c'est du grand n'importe quoi, ce qui est indiqué en haut de page est contredit dix ligne plus loin.

Les ouvrages dispo sur "the light farm" http://thelightfarm.com/Map/LiteratureList/LiteratureListPart1.htm semblent mieux documentés que Glaf.

Bon courage.

pscl

charlesguerin

  • *****
  • Messages: 624
Re : questions autour du gélatino bromure
« Réponse #4 le: 28 août 2018 à 21:06:19 »
pour les gélatines, c'etait juste a titre informatif, pour comprendre de quoi il retournait. je ne souhaite pas me prendre la tete juste avoir quelque chose qui fonctionne

j'ai pu tester mon émulsion ce soir et j'ai quelques surprises. déjà après séchage j'avais remarqué des vagues. donc la j'ai des défauts lors du développement. j'ai testé ces plaques avec ma chambres maison et sur les deux plaques que j'ai exposé, l’émulsion "ordinaire" ok, et l’émulsion "ortho" gros voile. je soupçonne mes planchettes porte objectifs d'avoir un défaut. c'est un plexi noir. pourtant en collodion sec je n'avais jamais eu de souci...

en tout cas j'ai bien vu la différence entre ordinaire et ortho (avec filtre jaune).

merci pour ces réponses et liens ;)

PascalM

  • **
  • Messages: 98
Re : questions autour du gélatino bromure
« Réponse #5 le: 29 août 2018 à 11:57:39 »
Charles,

Si tu places ton plexi juste devant une lampe tu vas voir s'il est transparent.
Un examen visuel doit convenir puisque normalement l'extension ortho se fait dans le visible.

Ou alors tu ne vas rien voir et ton ortho pousse jusque dans les IR... mais pour le coup ce serait un miracle !

Tu ne penses pas que ce voile soit chimique plutôt que créé par la chambre ?

pscl

charlesguerin

  • *****
  • Messages: 624
Re : questions autour du gélatino bromure
« Réponse #6 le: 29 août 2018 à 18:17:38 »
j'avais peut etre de la nigrosine a trainer dans un pot :D

je m'etais fait avoir avec mes chassis de volet mais là je les ai remplacé par de l'alu donc.

c'est possible que ce soit chimique mais c'est surprenant. j'ai coulé deux plaques avec l'emulsion ordinaire puis une fois fais j'ai ajouté l'érythrosine puis recoulé deux plaques. apres ce que tu viens de me dire je me demande si ca ne viens pas plutôt de mon éclairage de labo.... peut etre pas assez rouge. c'est une lampe jaune entouré d'une poche en gélatine rouge. c'est un rouge a tirer sur le orange. plusieurs piste à vérifier ;)

merci Pascal

édit: problème résolu, c'est bien mes planchettes.
« Modifié: 29 août 2018 à 21:21:28 par charlesguerin »