Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Cyanotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Antoine Barret

> Visiter sa Galerie <


- Van Dyke -
Format 21 x 30 cm

Auteur : Gilbert Dupin

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Papier Albuminé -
Format 15 x 21 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Développement physique d'un plan film classique  (Lu 3452 fois)

Louis_64

  • *
  • Messages: 3
Développement physique d'un plan film classique
« le: 09 mars 2018 à 11:04:34 »
Bonjour à tous,
je suis Louis, je pratique depuis un certain temps le Noir et Blanc argentique et j'explore à l'occasion les procédés alternatifs.
Etant physicien (en toute humilité), j'aime bien batailler contre les questions et problèmes techniques.

Je me posais une question destinée aux chimistes.
Le développement physique basé sur le sulfate de fer permet de révéler l'image d'une plaque au collodion humide.
Ayant essayé par curiosité d'appliquer ce même développement physique à un plan film classique (prémouillé), je n'ai bien évidement rien obtenu.

Avant de gâcher un plan film de plus, je me posais la question d'identifier la réaction chimique qui n'a pas eu lieu.
Mon raisonnement -- potentiellement faux -- est le suivant.
* La gélatine prémouillée du plan film est poreuse donc un développement physique, c'est à dire avec transfert de matière, serait possible.
* Donc ou est l'erreur ?
    Les complexes d'halogénures d'argent différents ?
    Epaisseur de la gélatine  (cf le vieux  'water bath development' de A Adams )  ?
    Autres aspects non envisagés ?

Je recherche la réponse au niveau de la réaction chimique elle-même, y a t'il des publis et refs biblio sur le sujet ?

Bien cordialement,
Louis

PS: si le post n'est pas dans le bon fil, prière de le déplacer.

NestorBurma

  • *****
  • Messages: 1381
Re : Développement physique d'un plan film classique
« Réponse #1 le: 09 mars 2018 à 11:28:03 »
Les développements physiques pour le gélatino-bromure sont évoqués dans le Glafkides, dans mon souvenir ces traitements durent de longues heures, genre 4 - 8 heures, et utilisent des tannins (vin rouge, chêne, etc) ...
Je peux regarder de plus près si cela vous intéresse ...

Louis_64

  • *
  • Messages: 3
Re : Développement physique d'un plan film classique
« Réponse #2 le: 11 mars 2018 à 08:28:41 »
Bonjour,
oui cela m'intéresserait.
Louis

NestorBurma

  • *****
  • Messages: 1381
Re : Développement physique d'un plan film classique
« Réponse #3 le: 11 mars 2018 à 08:55:55 »
Il existe 2 types de développement physique, avant fixage ou après fixage, le Glaf détaille les procédures sur 4 pages ...

Le bain révélateur est sous à base de nitrate d'argent combiné avec un réducteur (agent développant type, Génol, Hydroquinone, etc etc)

La sensibilité est divisée de 2 à 4 et la finesse de l'émulsion plus élevée.

Je peux vous scanner les pages si votre intérêt persiste ...

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3976
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Développement physique d'un plan film classique
« Réponse #4 le: 11 mars 2018 à 15:45:07 »
Bonjour,

Ca date un peu, mais des essais ont été faits (enfin, en partie) :

http://disactis.com/forum/index.php?topic=310.0

L'idée est qu'il faut en effet une réserve d'ions Argent libres (AgNo3 en solution dans notre cas) pour que la réaction "physique" ait lieu.

Un Sulfate de Fer seul, étendu sur un Bromure d'Argent ne donnera malheureusement rien. :)
« Modifié: 11 mars 2018 à 16:02:41 par Lionel TURBAN »

Louis_64

  • *
  • Messages: 3
Re : Développement physique d'un plan film classique
« Réponse #5 le: 13 mars 2018 à 11:28:59 »
Bonjour,
merci beaucoup pour ces réponses.
Bien cordialement.
Louis