Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Van Dyke -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Guy Belzane

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 50 x 40 cm

Auteur : Benoit Chapon

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Ziatype -
Format 18 x 23 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: bichromate et héliogravure  (Lu 4964 fois)

hervesachy

  • *
  • Sexe: Homme
bichromate et héliogravure
« le: 08 novembre 2017 à 09:55:48 »
Bonjour,
malgré cette interdiction du bichromate législative européenne qui était annoncée depuis plusieurs années déjà, je n'ai pas fait de stock particulier de ce produit, il m'en reste un peu pour quelque temps,
et  je m'interroge sur le Chiba system et surtout s'il est possible de l'appliquer à l'héliogravure sur cuivre. Je pose la question à ceux qui ont l'expérience de cette gélatine citratée.
Est ce que,une fois insolée, elle semble assez solide pour pouvoir être reportée sur une plaque de cuivre en vue d'une morsure ultérieure au perchlorure de fer.
Le mieux, ce serait d'essayer bien sûr, mais avant de me lancer dans des essais, si quelqu'un a une opinion sur cette question, merci.
http://www.heliogravure.fr

Re : bichromate et héliogravure
« Réponse #1 le: 08 novembre 2017 à 10:15:53 »
Bonjour,

Je ne pratique pas le chiba mais j'ai fait quelques tests pour l'oléotypie.
A priori, je pense que la gélatine, qu'elle soit sensibilisée au bichro ou au citrate, garde ses caractéristiques mécaniques.
Ce que je peux affirmer, c'est que le citrate demande une exposition plus longue qu'un bichro, j'utilise  le bichro d'ammonium. Je n'ai pas poussé plus loin mes essais, mais il reste à démontrer que pour obtenir un tirage final identique avec les deux sensibilisateurs, il ne faille pas adapter la procédure.
Sinon, Nestor a relayé une annonce parue sur le bon coin, d'une personne se séparant de tout un tas de produit, et dedans, il y a 1 kg de ce fameux produit.

A+

Re : bichromate et héliogravure
« Réponse #2 le: 08 novembre 2017 à 10:51:10 »
Bonjour,

L'intitulé "chibasystem" est assez polymorphe et peut désigner plusieurs méthodes de substitution pour différentes techniques: gomme, charbon, oléotypie...
Si j'ai bien compris, dans votre cas, vous souhaiteriez l'utiliser comme un équivalent de charbon transfert sur cuivre.
A priori, cela doit être possible, je vous conseille de consulter ce fil: http://disactis.com/forum/index.php?topic=1916.0 mais dans tous les cas il vous sera nécessaire de faire de très nombreux essais pour adapter le chiba à votre pratique, sans assurance que vous y trouviez votre bonheur au final, bon courage... :)

Re : bichromate et héliogravure
« Réponse #3 le: 08 novembre 2017 à 17:50:06 »
Et le DAS ?!
Mon ratio utilisation/stock me permet de continuer encore au bichromate sans trop me soucier, mais je regarde quand même à droite et à gauche, et il faudra bien un jour passer par la phase d'essais...
J'ai croisé quelques liens intéressants (rares aussi).

http://www.phototypie.fr/wordpress/phototypie-sans-bichromates/
https://carbonprinting.wordpress.com/2013/12/07/diazidostilbene-das-2/

Tous notent une teinte résiduelle dans les blancs, mais peut-être est-ce moins important après passage sous presse (quoique...).

Bon courage et que vive l'héliogravure (c'est beauuuu !)

Re : bichromate et héliogravure
« Réponse #4 le: 08 novembre 2017 à 21:08:15 »
Ben, je dirais que cette teinte résiduelle n'existe pas avec les bichro puisqu'on peut l'éliminer facilement. Avec le citrate, il y a aussi cette nuance résiduelle qui est gênante pour de l'oléotypie. Mais elle est emprisonnée dans la gélatine et ne devrait pas être gênante pour l'héliogravure.

A+