Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Cyanotype -
Format 18 x 21 cm

Auteur : Soupart Louryan Serge

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 14 x 18 cm

Auteur : Ariane C.Brejnik

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 18 x 13 cm

Auteur : François Pitot

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Mes aventures en gélatino...  (Lu 32783 fois)

Mes aventures en gélatino...
« le: 09 octobre 2017 à 21:57:29 »
Bonjour à toutes et tous,

Je me suis donc lancé dans la fabrication d'émulsion au gélatino-bromure (et sans doute chlorure en suivant) couchée sur papier (pour l'instant).
Je vais essayer de documenter cela par ici au fur et à mesure, ce qui j'espère pourra donner naissance à des échanges constructifs.

J'ai commencé par la formule donnée dans l'article de Lionel ici-même, sans aucun appareillage de labo, et à ma grande surprise j'ai obtenu une émulsion très propre, sans voile, d'environ 1 ISO.
J'ai ensuite testé la formule de Mark Osterman que l'on trouve sur le site thelightfarm.com, toujours sans équipement, mais mon émulsion était vraiment trop peu concentrée en gélatine ce qui l'a rendu très instable, mais a énormément augmenté sa sensibilité (ainsi que le voile !) que j'ai estimé à environ 12-16 ISO, mais quasiment inutilisable...

J'ai ensuite fait l'acquisition d'un agitateur magnétique chauffant pour le confort mais surtout pour une meilleure régularité.
Ma troisième émulsion est un mix des deux formules précédentes, la gélatine est incorporée en deux fois, et j'emploie de l'iodure de potassium.
J'ai obtenu une émulsion propre et stable, sans voile notable, d'une sensibilité de 3-4 ISO et de contraste moyen (tout cela mesuré de manière empirique, "à l'oeil")
Je joins deux prises de vues 4x5" exposées au soleil et à l'ombre découverte pour 3 ISO, et développées dans du 10/100/100 à 1+1 (les positifs sont de simples inversions numériques)

Pour l'instant, mes émulsions ne sont pas chromatisées.

Si j'arrive à mes fins, j'aimerais obtenir une émulsion orthochromatique pour la prise de vue d'environ 25 ISO, et une ou deux émulsions (bromure et chlorure) pour le tirage positif (contact et agrandi), et la cerise sur le gâteau serait qu'une d'elle soit lithable...

Prochaines étapes:
-Affiner le process de ma formule actuelle
-Ajout de colorant pour rendre l'émulsion orthochromatique
-Sensibilisation à l'hypo (autant que possible, j'aimerais éviter l'emploi de l'ammoniaque)

Bref, y'a de quoi s'amuser...   ;D

Pour ceux qui sont intéressés par le sujet et qui lisent l'anglais, ce forum est une mine d'infos, surtout grâce aux contributions d'un ancien ingénieur de chez Kodak.

Meditant

  • ****
  • Sexe: Homme
Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #1 le: 09 octobre 2017 à 22:37:09 »
Cool, vivement la suite de tes expériences !!!

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #2 le: 10 octobre 2017 à 07:16:50 »
Ce qui est amusant avec une émulsion non chromatisée, ce sont les surprises de restitution des couleurs: sur l'image du haut, le toit de la petite maison est vert à peine plus clair que le feuillage de l'arbre juste à côté... et sur l'image du bas, le conteneur de poubelle (à droite sur le positif) est en réalité... jaune canari !...  ;D

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #3 le: 10 octobre 2017 à 09:14:28 »
Excellent, mais j'attendrais le Panchro pour pouvoir trichomiser à plaques abattues  ;-)

Re : Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #4 le: 10 octobre 2017 à 12:12:13 »
Excellent, mais j'attendrais le Panchro pour pouvoir trichomiser à plaques abattues  ;-)

Il est encore un peu tôt mais je garde ça dans un coin discret de ma caboche... ;)

Denise Ross, la "boss" de the light farm y est déjà: http://www.thelightfarm.com/cgi-bin/htmlgendiary.py?content=Journal3

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #5 le: 10 octobre 2017 à 13:25:13 »

J'ai ensuite testé la formule de Mark Osterman que l'on trouve sur le site thelightfarm.com, toujours sans équipement, mais mon émulsion était vraiment trop peu concentrée en gélatine ce qui l'a rendu très instable, mais a énormément augmenté sa sensibilité (ainsi que le voile !) que j'ai estimé à environ 12-16 ISO, mais quasiment inutilisable...
.

Bonjour Didier,
Il m'est arrivé à 2 reprises d'avoir du voile en gélatino, à chaque fois ça venait d'un lavage insuffisant de l'émulsion. Je lave en suivant la méthode de Denise Ross, et le potato ricer m'est devenu indispensable.

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #6 le: 10 octobre 2017 à 16:10:46 »
Bonjour Florent,
Merci pour ce retour, j'ai maintenant moi aussi mon superbe presse-purée en inox...  ;D

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #7 le: 10 octobre 2017 à 17:31:04 »
Question subsidiaire pour Florent: à quel niveau de sensibilité êtes-vous arrivé ? (si c'est une variable sur laquelle vous travaillez)

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #8 le: 11 octobre 2017 à 19:20:59 »
Je fais sur plaques de verre.
Je suis arrivé à plus ou moins 10 ou 12 iso avec la formule de Mark Osterman, pas de voile, mais un grain trop prononcé à mon goût et très irrégulier. J'ai atteint presque autant avec l'émulsion de Kevin Klein avec hypo, plaque très propre, pas de grain, très contrastée; ça a marché une fois, les plaques suivantes devenaient ambrées, elles se coloraient au fixage à l'hypo, j'ai laissé tomber.
Je reste sur une formule d'émulsion basée sur la méthode de Mark Osterman qui me donne 3 iso, pas de grain, bien contrastée. Je n'ai pas d'obturateur sur la chambre, c'est au bouchon, ça me va comme ça.
Précision pour le lavage, je ne fais plus de petit sac pour y mettre l'émulsion, je presse mon petit bloc d'émulsion froide dans le presse purée plongé dans un verre doseur de cuisine d'un litre rempli d'eau glacée et je remue lentement avec une baguette en verre. Pour le renouvellement d'eau, je verse tout le contenu dans une passoire à manche avec un tamis fin en plastique, j'égoutte et remet dans le verre doseur, puis j'ajoute la nouvelle eau. Rythme et durée comme le fait Denise Ross. Je suis sur de ne pas avoir de voile, j'ai déjà eu de mauvaises surprises auparavant  ;)
Le presse purée est aussi très efficace pour chasser l'eau du dernier bain de lavage, je remets l'émulsion dans un petit sac, elle ressort très "séchée", ça évite que l'émulsion intègre l'eau d'un égouttage insuffisant à la refonte. J'obtiens toujours une émulsion très concentrée. :)

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #9 le: 11 octobre 2017 à 19:33:33 »
Merci pour toutes ces précisions !

Quel format vos plaques ? pour quel type de tirages ? et quel révélateur employez-vous ?

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #10 le: 11 octobre 2017 à 21:08:18 »
Je viens de poster un petit test de révélateurs par ici

Re : Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #11 le: 12 octobre 2017 à 09:49:55 »
Merci pour toutes ces précisions !

Quel format vos plaques ? pour quel type de tirages ? et quel révélateur employez-vous ?


De rien  ;)
J'ai fais la découverte du gélatino au format 4x5, maintenant je termine la fabrication d'une chambre au format 8x10 après avoir testé ce format sur un prototype. Je tire au Van Dyke, j'ai un peu testé le papier salé et il faut que je teste aussi le papier albuminé.
Pour le révélateur, en fonction des conditions de prises de vues, je jongle avec les formules données par Lionel dans son article sur les révélateurs et une formule du D19,

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #12 le: 12 octobre 2017 à 09:52:05 »
J'ai pas fini, mes doigts ont fourché sur le clavier ;-)
Je développe à 20° en 2mn30/3mn.

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #13 le: 13 octobre 2017 à 13:56:49 »
Je viens de recevoir une commande (merci Lionel, parfait comme d'hab) où figure de l'érythrosyne à 0.3%.
D'après le post sur l'orthochromatisme, j'avais calculé qu'il m'en faudrait 10ml pour 100ml d'émulsion... sauf que quand j'ai vu que la solution était conditionnée en flacon compte-goutte, ça m'a mis la puce à l'oreille et en reprenant mes calculs je me suis aperçu que j'avais dérapé d'une décimale et c'est 1ml de solution pour 100ml d'émulsion... du coup, je crois que j'ai de l'érythrosyne en stock pour quelques années !...  ;D ::)

Au fait, combien de gouttes pour 1ml avec ces flacons ? 20 ? 25 ?

Re : Mes aventures en gélatino...
« Réponse #14 le: 13 octobre 2017 à 13:59:37 »
<<Au fait, combien de gouttes pour 1ml avec ces flacons ? 20 ? 25 ?

20