Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 30 x 30 cm

Auteur : Tiphaine Populu De La Forge

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : BERTRAND LASCHON

> Visiter sa Galerie <


- Van Dyke -
Format 10 x 12 cm

Auteur : francis Courtemanche

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Tirage Bromoïl -
Format 24 x 16 cm

Auteur : pierre monnereau

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Et un petit texte, un,  (Lu 7372 fois)

Et un petit texte, un,
« le: 09 juin 2016 à 09:47:17 »
Mon petit texte est sur le site d'Erick MENGUAL  à cette adresse : http://www.erickmengual.com/ressources/gelatinage-papier-japonais

et sur le mien à cette adresse : https://aboleo57.wordpress.com/technique/

Il n'est pas figé car je l'affinerai au fil du temps et des retours d'expériences heureux ou fâcheux.


Bonne lecture.

Re : Et un petit texte, un,
« Réponse #1 le: 08 février 2017 à 20:45:01 »
Hello,

J'ai apporté une modification dans ma manière de procéder. Sur la page suivante, vous avez le premier texte et le nouveau :

https://aboleo57.wordpress.com/technique/

Cet ajout devrait être bientôt sur le site d'Erick que je remercie au passage pour ce partage d'expérience.

Bonne lecture et bonne soirée à toutes et à tous.

A+

Re : Et un petit texte, un,
« Réponse #2 le: 09 février 2017 à 12:06:55 »
Armand .  ;)

Je te remercie pour cette article .
On apprend des choses .
Oui  " dans la modification de la procédure " .
C'est vrai , dès qu'on dépose la couche de la gélatine a 3 % n'est pas suffisant .
J'avais remarqué une fois déposé en regardant en lumière rasante , je vois bien que le dépot n'est pas parfaitement bien remplie sur toute la surface , il y avait des trous .
Puis j'avais décidé de déposé plus a 10% , la , il est bien étalé sur toute la surface , moins de trous , et plus épais , je sentais plus confiant , malgré tous cette gélatine tire beaucoup , et provoque le gondolage  , c'est un dilemme .
Oui dans les 5,6,7 % est suffisant , car il permet a l'opérateur avoir plus de temps de déposé de la gélatine avant la prise .

Re : Et un petit texte, un,
« Réponse #3 le: 09 février 2017 à 18:37:47 »
Salut Pierre,

Ce que je dis dans ces deux articles est vrai pour du papier Japonais. Pour éviter le gondolage, j'ai essayé le séchage en fixant le papier sur du verre, papier fixé par de la bande de papier gommé. Le soucis, c'est que le papier Japonais aussi fin se déchire.
En revanche, avec un papier aquarelle de 300gr, pas de soucis pour la bande de papier gommé. Et du coup, le papier gélatiné est n'est pas gondolé. Il se tuile tout de même un peu mais çà ne gène pas pour l'exposition contact. Et ce, même avec une gélatine à 10%.

J'ai même trouvé qu'en étalant la gélatine à 10% sur un papier aquarelle 300 gr sec, je n'avais pas de bulle et le séchage assez rapide.

Enfin, j'ai observé un autre phénomène. Si on applique la quantité nécessaire, comme expliquée dans le deuxième article, sur un papier plus grand, on a donc une marge tout autour de la gélatine. Si on fait çà sur un papier préalablement mouillé, alors il y a comme une diffusion de la gélatine. Je m'explique, en tous les cas, je vais essayer.

En mettant la gélatine sur un papier sec, il y a une tension de surface qui fait que la gélatine produit un ménisque sur tout son périmètre, comme le fait une goutte d'huile sur une surface grasse.

En mettant la gélatine sur un papier humide, ce ménisque s'amoindrit et on voit nettement une partie de la gélatine se dissoudre dans l'eau contenue dans le papier. Et cela a pour résultat d'avoir, une fois tout çà sec, 3 zones. En partant de la périphérie, du papier sans rien, ensuite une zone légèrement gélatiné et enfin la zone centrale bien gélatinée.

Il n'y a pas d'incidence sur l'encrage mais sur l'aspect de surface, c'est visible. On peut exploiter çà suivant la photo et le type de présentation que l'on veut faire, mais c'est bon à savoir.

A+

Re : Et un petit texte, un,
« Réponse #4 le: 09 février 2017 à 20:36:45 »
Armand .  :) et tous .

Le papier devenu sec  en forme de tuile n'est pas un gondolage , cela veux dire que le papier est bien gélatiné dans toute la surface , presque bien régulièrement .
sinon dès que c'est gondolé , ça veux dire que c'est mal gélatiné ou bien pas assez régulierement de la meme épaisseur sur toute la surface .
c'est comme ça que j'ai compris ..
Oui a 10 %   et bien chaud , je n'avais presque pas de bulle et la prise était rapide , mais pour moi le séchage était long .
J'avais essayer sur un papier pour agrylique  , j'ai trouvé que la gélatine dépose mieux que celui pour le papier pour aquarelle .
mais pour la texture du papier pour agrilyque me plait pas , grand dommage .
 
Je n'ai pas compris pourquoi tout les papiers argentique se gondole ou bien il s'enroule que très peu après les lavages et le sèchage !  il y a quelque chose dans les papiers  , il y a un truc !

Re : Et un petit texte, un,
« Réponse #5 le: 09 février 2017 à 21:02:29 »
Je pense que d'une part, ce sont des papiers épais très encollés. Ensuite, le procédé industriel de coulage permet d'avoir une couche fine, très régulière. Ce processus permet de saisir rapidement la gélatine, de la sécher tout aussi rapidement. Et comme le papier est enroulé sur lui même en grande largeur et longueur, bien serré avant d'être coupé aux dimensions connues, cela explique la planéité de ces papiers. Enfin, je présume.

A+