Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Cyanotype -
Format 21 x 17 cm

Auteur : Ron Talis

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 15 x 13 cm

Auteur : Ariane C.Brejnik

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 21 x 30 cm

Auteur : Nicolas Meurillon

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Ambrotype -
Format 18 x 24 cm

Auteur : Maxime Alembik

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin  (Lu 6088 fois)

Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« le: 01 juin 2015 à 12:16:01 »
Je fais des émulsions Lippmann sans durcisseur et avec des fractions variées de gélatine de 2 à 10% et une concentration très faible en bromure d'argent (comparé à des émulsions conventionnelles)
J'ai essayé diverses méthodes pour étendre mon émulsion et je viens partager avec vous celles qui marchent.
Certaines méthodes ne sont pas universelles et ne marchent pas avec toutes les émulsions.

Nettoyage des plaques
Des plaques ddegueux c'est une couche dUn traitement relativement simple suffit en fait :
-dégraissées au liquide vaisselle
-attaquées à l'acide chlorhydrique (utilisé pur, laissé agir une 30aine de secondes)
-rincées à nouveau..
Si le traitement est efficace, l'eau ne forme plus de gouttes mais une mince pellicule homogène à la surface du verre.

Pour avoir un support horizontal, j'utilise une plaque de marbre qui est calée.


L'étalage
-ma méthode de tous les jours : 2 doigts !
Main gantée (nitrile,latex sans poudre), la plaque de verre  est pré-chauffée (tout marche : radiateur, sécheuse à RC, four, sèche-cheveux surpuissant...), l'émulsion est bien chaude aussi, faiblement à moyennement gélatinée (1 à 5%)

Je forme une flaque au centre à la seringue (injection sans a-coup pour ne pas faire de bulles)
Puis, par des mouvements amples et circulaires, je répartit la flaque, je fais le tour des bordures pour mouiller toute la plaque, puis un dernier mouvement pour réhomogénéiser. L'important c'est de laisser la plaque tranquille avant que la gélatine ne prenne en masse pour que la gravité homogénéise la surface.
OK pour des plaques de 9x12 à 20x40 (pas encore testé plus grand, plus petit c'est très chiant.)
Une fois le bon mouvement touvé, les plaques produites sont de très bonne qualité..

-le "moule", pour les émulsions à forte teneur en gélatine
Pour cette méthode il faut deux plaques de verre, qui, espacées par des petites cales formeront un moule.
La plaque de verre du dessous sera celle qui recevra l'emulsion. Celle du dessus est rendue hydrophobe
(le plus commode c'est d'aller dans un garage auto et de demander un imperméabilisant pour pare-brise)

3 cales à 3 des 4 coins sont disposés (j'utilise un bout d'adhésif épais), l'émulsion est coulées sous forme de flaque proche de l'un des bords, la plaque imperméabilisée est posée par ce bord la par dessus. Pensez à mettre un excès d'émulsion pour qu'elle déborde et couvre toute la plaque. Il faut trouver le bon geste.. J'ai fais ca sur du 19x25 mais pas d'autres formats..


-la méthode pro et tout-terrain : la barre de mayer (meyer ?)
La vraie coute assez cher, j'en ai trouvé un succédané : la barre à ressort de musculation.

Le problème c'est que la barre "consomme" une bonne quantité d'émulsion..
Je l'ai abandonné assez vite et je n'ai essayé que sur des plaques 19x25.



PS : Une émulsion trop visqueuse peut être rendue plus fluide avec un peu d'alcool, qui va s'évaporer pendant le séchage.
Quelques % en masse maximum et ajouté à la seringue dans l'émulsion chaude, pas trop, au risque de précipiter la gélatine.
L'avantage c'est moins de bulles aussi..

PS2 : Quelqu'un bosse ou à la tournette (spin-coating) avec succès ?

Re : Coucheage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #1 le: 01 juin 2015 à 12:46:26 »
Hello Jérome .

Pas mal ton truc ...
Au sujet " le moule " j'y ai pensé a ça , il y a quelques années ...
Tu veux dire si j'ai bien comprit ...
 tu mets deux verres de la meme taille  espacé de un millimètre avec les joints dans les trois cotés  et la tu déverse la sauce dedans , hummm , mais attention les bulles d'air , pour ça il faut que les verres soit bien chaud , sinon ça coince , haie , haie , ( rire ) .
Et comment on démonte ???

Re : Coucheage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #2 le: 01 juin 2015 à 13:20:40 »
Oui, les plaques doivent être bien chaudes et il faut déposer la plaque par le coin ou tu as mis la gélatine..

Il faut ouvrir quand la gélatine a pris en masse mais qu'elle est encore humide.
En qqs minutes ca prend en gel pour du 10% mais pour être sur je laissait tranquille une 30aine de minute.
Pour ouvrir, tu insère une lame de cutter par un des coins et tu soulève doucement..

Ca marche parce que la plaque du dessus est traitée pour ne pas aimer l'eau.

Re : Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #3 le: 01 juin 2015 à 13:48:58 »
J'ai du mal a croire que c'est possible pour détaché les deux verres .
Je comprend qu'il faudrait mieux laissé seché au bout de 30 mn et tu le sépare , pourqu'oi pas , c'est peut etre envisageable  !!!
Comment faire au moment que tu mets de la sauce dedans sans avoir des poches d'air  ???  :'(

Hé , c'est pas mal du tout de mettre un ressort succédané  , ça serai intéressent pour les autres .
Oui j'y ai pensé avoir un sèche cheveux , mais seulement mettre a froid pour bloqué rapidement la couche pour évité les coulures dans les cotés .

Re : Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #4 le: 01 juin 2015 à 14:01:53 »
Les coulures c'est pas grave.. Ca se nettoie après. L'émulsion encore fraiche s'enlève avec un coup de sopalin. Mais si t'as des zones sans émulsions, c'est pas récupérable.

J'avais pas prévu d'en refaire des comme ça mais si ça t’intéresse beaucoup je peux en faire une vidéo..

Re : Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #5 le: 01 juin 2015 à 14:37:32 »
Et le couchage à la louche, type Frères Lumière de la première heure ?

Re : Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #6 le: 01 juin 2015 à 14:45:13 »
Hé , Nestor , peux tu m'expliqué , comment ça a la louche ? , ton truc est peut etre intéressent !

Re : Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #7 le: 01 juin 2015 à 14:50:45 »
Hummm !  jérome .
Pour moi les coulures  c'est important ...
Parfois j'en ai , mais très fine , la ça va ,  sauf les grosses , c'est vraiment un gros problème de irrégularité .
Un vidéo , ha ! , pourqu'oi pas cela ne se refuse pas , pour moi se serai un grand plaisir ...

cyril.vdb

  • **
  • Sexe: Homme
Re : Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #8 le: 01 juin 2015 à 15:36:16 »
J'aime bien les tiges filetées, certainement mon côté bricoleur...
Pour une gélatine négative, je couche 5 ml sur un 10x15 cm, du coups, après plusieurs essais, j'ai trouvé que la taille M10 m'était la plus adaptée.

Mais si tu dois coucher plus finement le liquide, essaye du M8 ou plus petit.

coulage sur le plan de travail,
une rotation pour égaliser (il y a toujours une petit sur épaisseur à l'endroit où l'on retire la tige)
prise en masse à niveau

Systématiquement 10% d'alcool pour la fluidité et contre les bulles
Pour certaine enduction sur papier au pinceau, j'ai essayé la glycérine, (max 10%) qui permet de un petit effet auto-nivelant.
Sinon dans d'autres situations, j'ai simplement dilué la masse (jusqu'à 100%) à l'eau, pour avoir l'épaisseur de couchage voulue

Re : Re : Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #9 le: 01 juin 2015 à 15:37:21 »
Hé , Nestor , peux tu m'expliqué , comment ça a la louche ? , ton truc est peut etre intéressent !

Il est intéressant, c'est la méthode des premières heures du gélatino bromure.

Soit un lot de louches calibrées pour chacune des surfaces à étendre, autant de louches que de format, le volume des louche est à calculer en fonction de la surface et de l'épaisseur choisie.

Ensuite la plaque posée sur les doigts de la main gauche ouverte, dans la main droite la bonne louche calibrée remplie d'émulsion, on verse la louche sur le milieu de la plaque et l'on incline tour à tour la plaque sur chacun de ses angles, l'émulsion couvre toute la plaque sans débordement, les bords de plaque et un dosage judicieux permettent cela.
On pose la plaque dans une chambre de séchage, ventilée et à l'abri de toute lumière.
Quand c'est sec, c'est prêt. J'ai pu voir en détail la qualité de couchage obtenue, c'est absolument parfait.

Re : Couchage sur verre d'emulsion grain (très) fin
« Réponse #10 le: 01 juin 2015 à 16:33:13 »
ha ! merci Nestor .
Je vois a peu près ce que tu voulais dire , c'est un peu comme si je dépose le collodion dessus le verre ... hum c'est tentant ce truc , a essayé pour les fanas de ce procédé . ::)