- Kallitype -
Format 17 x 17 cm

Auteur : Franck RONDOT

> Visiter sa Galerie <
     A c c u e i l         G A L E R I E         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t     

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
21 Octobre 2018 à 08:43:04

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche :

Rechercher:     avancée
27661 Messages dans 2495 Fils de discussion par 969 Membres
Dernier membre: kohler
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+  Disactis.com - Photographie Artisanale - Procédés Anciens - Prise de vue et Tirage
|-+  Les procédés Photographiques
| |-+  Gélatino-Bromure d'Argent
| | |-+  Emulsion au gélatino-bromure d'argent sur petite surface en verre
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] 2 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Emulsion au gélatino-bromure d'argent sur petite surface en verre  (Lu 13139 fois)
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« le: 21 Mai 2015 à 16:58:24 »

Bonjour,

Ceci est mon tout premier post ici (le premier d'une longue série, j'espère) ... ne sachant pas si je dois me présenter quelque part, et au risque de passer pour une malpolie que je ne suis pas, je me permets d'entrer tout de suite dans le vif du sujet :

Je souhaite appliquer de l'émulsion au gélatino-bromure d'argent (en suivant le précieux tuto de Lionel Turban : http://disactis.com/gelatino/gelatino.php) sur de toutes petites surfaces en verre, d'1 ou 2 cm de côté par exemple.

Je voulais savoir tout d'abord si quelqu'un s'était déjà prêté à ce type d'expérience, et si la petite surface posait un problème pour répandre l'émulsion, notamment à cause de l'épaisseur obtenue peut-être trop importante (risques accrus de décollement par exemple ?) Du coup, est-il préférable d'appliquer un vernis ou de la gomme au préalable pour favoriser l'accroche ?

Ensuite, j'ai des questions plus précises, qui s'adressent en particulier à Lionel Turban : je compte acheter sur votre boutique tous les composants pour fabriquer ma propre émulsion, ainsi qu'un révélateur maison, selon votre recette également, ainsi que le fixateur (selon une recette standard).
Je suis intéressée par le gélatino chlorure d'argent, dont les atouts, que vous mentionnez ailleurs sur ce forum, me conviennent très bien. La lenteur n'est pas un problème pour moi, puisque je veux faire des tirages (par contact) sur ces petits verres. Mais auriez-vous une formule pour obtenir ce gélatino chlorure (et non bromure) d'argent ? Je sais que je dois aller regarder dans les ouvrages anciens, comme celui de Fourtier, mais si jamais vous aviez déjà la formule, ce serait super !
Et puis-je trouver ce chlorure... de potassium (?) dans votre boutique ?
Avez-vous, d'ailleurs, des nouvelles de ce Clément qui faisait des vitraux photographiques ?

Et pour finir, une question moins complexe : une lampe de type halogène ou tungstène me suffira-elle pour le tirage par contact ? le soleil en ce moment se fait désirer... sinon je peux utiliser mon flash cobra peut-être ?

Merci beaucoup de m'avoir lue et, je l'espère, de m'éclairer de vos précieuses lanternes !

 Smiley



Journalisée
Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3957


WWW
« Répondre #1 le: 21 Mai 2015 à 17:42:00 »

Bonjour,

Voici une formule simple de Gélatino-Chlorure (entre 200 et 250ml de volume final) :

Solution A :
- 160ml d'eau déminéralisée ou distillée
- 28gr de Gélatine
- 5gr de Chlorure de Sodium

Solution B :
- 40ml d'eau déminéralisée ou distillée
- 10gr de Nitrate d'Argent

Portez les deux solutions à 50°c puis versez B dans A sous éclairage de sûreté.

Le mode de précipitation et de mélange définira le contraste de l'émulsion :
- Ajout de B dans A rapide sous agitation lente = Contraste élevé
- Ajout de B dans A lent sous agitation rapide = Contraste plus faible

Laissez mûrir l'émulsion sous agitation modérée entre 50°c et 60°c pendant 30 à 60mn, puis faire prendre en masse au froid.
Coupez et lavez l'émulsion à l'eau froide, puis placez à la refonte pour couler vos plaques.

Le volume d'émulsion à étendre sur de toutes petites surfaces devra s'exprimer plutôt en nombre de gouttes, mais il n'y a aucune difficulté à envisager. Pas de couches d'apprêt ou verni.
Les toutes petites surfaces éliminent beaucoup de problèmes comme les zones inégales, les poussières et la régularité au séchage. J'ai déjà couché du film 8mm pour de photogrammes de 3mm sur 5mm et c'est beaucoup plus simple que de coucher du 30x40cm.

Comme vous l'avez vu dans la formule ci-dessus, il s'agit de Chlorure de Sodium.
Les formules au Chlorure de Potassium sont rares et je pense même qu'elles n'existent pas. Mais si vous en voulez, j'en ai en stock.

Une lampe halogène sera largement suffisante pour insoler le Chlorure d'Argent.

Revenez nous montrer vos résultats surtout ! Smiley
Journalisée
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« Répondre #2 le: 21 Mai 2015 à 21:37:09 »

Super ! Tout ceci est très encourageant ! Merci beaucoup, Lionel !
Je vais essayer ça, et oui, promis, je vous tiens au courant.
D'ici là je vais sûrement revenir avec de nouvelles questions...
Journalisée
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« Répondre #3 le: 11 Juillet 2015 à 17:49:42 »

Bonjour à tous,

Après un temps de maturation (plutôt psychologique) et d'acquisition de tout le matériel nécessaire, je me lance enfin concrètement dans le gélatino...
Afin de mettre toutes les chances de mon côté pour avoir des résultats satisfaisants dès le début (et parce que je veux toujours tout comprendre), je me pose les questions suivantes :

1- L'eau du robinet de ma région (parisienne) étant très calcaire et chlorée, puis-je utiliser de l'eau filtrée (type Brita) pour fabriquer et diluer mon révélateur maison, pour l'acide acétique et le fixateur, et aussi pour les premiers lavages de l'émulsion (les derniers seront faits à l'eau déminéralisée) ?

2- La formule de révélateur moyen donnée dans l'article de Lionel est concentrée : dans quelles proportions doit-elle se diluer ? Serait-ce écrit dans un post du forum qui m'aurait échappé ?

3 - Entre le révélateur et le fixage, dois-je rincer seulement à l'eau (j'ai noté : 2 ou 3 rinçages de 1 ou 2 minutes chacun dans des bains d'eau renouvelés), ou est-ce mieux d'utiliser de l'acide acétique, et si oui, à 20ml/l ?

4- J'ai 1 Kg de gélatine en poudre de 150 blooms (génial !) mais sa DLUO est le 10/2005 (moins génial). Moi qui veux mettre toutes les chances de mon côté pour que ça marche, je l'oublie, n'est-ce pas ? Sad Je pense qu'elle a été conservée à température ambiante, plutôt à l'abri de la lumière, dans un garage pas très humide et l'opercule à enlever lors de la première ouverture est toujours là, intact. Mais il y a des zones plus claires par endroits, réparties dans tout le flacon. L'ensemble est donc légèrement marbré. ça ne doit pas être bon signe. (voir photo)

5- Pour faire mon fixateur, j'ai la formule :
Hyposulfite de sodium : 300 g 
Sulfite de sodium anhydre : 20 g 
+ eau jusqu'à 1L.
Or je viens de voir qu'un certain nombre d'entre vous ajoutez à cette formule 50 ml de Bisulfite de sodium. Mon fixateur risque-t-il de se conserver moins longtemps (ou de s'épuiser plus vite) sans le Bisulfite ?

Pour la dilution, même question que pour le révélateur : dois-je le diluer et à combien ?

6- J'ai un tout petit doute : quand Lionel écrit dans son article sur le gélatino-bromure d'argent, au moment de la prise en masse de l'émulsion,  "N'oubliez pas de ne jamais la soumettre à un quelconque rayon lumineux", il sous-entend bien qu'on peut la soumettre tout de même à une lumière inactinique ? Je me doute de la réponse, mais il insiste tellement dans sa manière de l'écrire...

7- A propos du même article, je voulais savoir dans quelle mesure il faut bien vidanger l'eau pour rincer les petits carrés d'émulsion : je suppose qu'il reste toujours un tout petit peu d'eau dans le flacon, comment savoir si c'est suffisamment égoutté ?

8- Et toujours dans cet article, Lionel utilise apparemment un couvercle en métal, d'après ses photos, alors qu'il déconseille les ustensiles en métal au début... je suppose que c'est un métal recouvert d'un vernis ?

Certes je suis pointilleuse... je le serai beaucoup moins quand je maîtriserai la technique...

D'avance, un grand merci pour vos réponses !


* _MG_8506.jpg (48.89 Ko, 253x380 - vu 606 fois.)
Journalisée
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« Répondre #4 le: 13 Juillet 2015 à 13:05:06 »

Toujours pas de réponse...  les vacanciers sont en vacances, et ceux qui restent estiment qu'il n'y a pas de raison que ce soient eux qui se coltinent mon long message ?

Qu'à cela ne tienne, je reformule, dans une version "light" spéciale vacances (et spéciale urgence pour ma part) :

Pour développer des images au gélatino-bromure d'argent fait maison, dois-je oui ou non diluer la formule de révélateur moyen donnée par Lionel dans son article (voir ci-dessous) ?
Et la formule de fixateur (Hyposulfite de sodium : 300 g 
Sulfite de sodium anhydre : 20 g 
+ eau jusqu'à 1L) doit-elle aussi se diluer ?

Si vous trouvez ces questions idiotes car vous pensez que chacun dilue s'il le veut et comme il le veut, très bien, ça m'intéresse aussi...

Merci !

(révélateur moyen :
- Eau 800ml
- Génol 2 grammes
- Sulfite de Sodium 35 grammes
- Hydroquinone 5 grammes
- Carbonate de Potassium 25 grammes
- Bromure de potassium 1 Gramme
+ complément d'eau pour obtenir un litre de révélateur concentré (environ 200ml)
Journalisée
Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3957


WWW
« Répondre #5 le: 13 Juillet 2015 à 14:33:22 »

Bonjour,

Je reprends vos questions avec réponses en bleu :


1- L'eau du robinet de ma région (parisienne) étant très calcaire et chlorée, puis-je utiliser de l'eau filtrée (type Brita) pour fabriquer et diluer mon révélateur maison, pour l'acide acétique et le fixateur, et aussi pour les premiers lavages de l'émulsion (les derniers seront faits à l'eau déminéralisée) ?
A votre niveau, vous pouvez fabriquer votre révélateur et faire les premiers rinçages de vos émulsions avec cette eau. C'est rare que de vrais problèmes soient engendrés par ces paramètres dans notre petite formulation très élémentaire. Sauf cas exceptionnel, mais vous verrez très vite si des choses étranges surviennent.

2- La formule de révélateur moyen donnée dans l'article de Lionel est concentrée : dans quelles proportions doit-elle se diluer ? Serait-ce écrit dans un post du forum qui m'aurait échappé ?
Vous pouvez l'utiliser pur et dans ce cas la révélation pourra être très rapide (1 minute) ou dilué à 1+2 ou 1+3 ou plus, mais ce sera plus long. Ensuite la dilution peut produire des effets différents, mais encore une fois, à notre niveau et à votre stade, ne vous en souciez pas maintenant. DIluez à 1+2 ou 3, ce sera bien.

3 - Entre le révélateur et le fixage, dois-je rincer seulement à l'eau (j'ai noté : 2 ou 3 rinçages de 1 ou 2 minutes chacun dans des bains d'eau renouvelés), ou est-ce mieux d'utiliser de l'acide acétique, et si oui, à 20ml/l ?
Rincez seulement à l'eau claire et fraiche.

4- J'ai 1 Kg de gélatine en poudre de 150 blooms (génial !) mais sa DLUO est le 10/2005 (moins génial). Moi qui veux mettre toutes les chances de mon côté pour que ça marche, je l'oublie, n'est-ce pas ? Sad Je pense qu'elle a été conservée à température ambiante, plutôt à l'abri de la lumière, dans un garage pas très humide et l'opercule à enlever lors de la première ouverture est toujours là, intact. Mais il y a des zones plus claires par endroits, réparties dans tout le flacon. L'ensemble est donc légèrement marbré. ça ne doit pas être bon signe. (voir photo)
Pour moi, vous pouvez faire un essai. Je ne pense pas que ça influe à votre niveau. Si vraiment ça ne va pas, vous le verrez vite aussi.

5- Pour faire mon fixateur, j'ai la formule :
Hyposulfite de sodium : 300 g 
Sulfite de sodium anhydre : 20 g 
+ eau jusqu'à 1L.
Or je viens de voir qu'un certain nombre d'entre vous ajoutez à cette formule 50 ml de Bisulfite de sodium. Mon fixateur risque-t-il de se conserver moins longtemps (ou de s'épuiser plus vite) sans le Bisulfite ?
Le plus simple : Eau+Hyposulfite. Vous pouvez le diluer beaucoup, mais le fixage sera plus long.

Pour la dilution, même question que pour le révélateur : dois-je le diluer et à combien ?
Vous pouvez le diluer beaucoup, mais le fixage sera plus long. L'aspect laiteux de la plaque, qui disparaît dans le bain de fixage est une bonne indication de l'avancement des choses.

6- J'ai un tout petit doute : quand Lionel écrit dans son article sur le gélatino-bromure d'argent, au moment de la prise en masse de l'émulsion,  "N'oubliez pas de ne jamais la soumettre à un quelconque rayon lumineux", il sous-entend bien qu'on peut la soumettre tout de même à une lumière inactinique ? Je me doute de la réponse, mais il insiste tellement dans sa manière de l'écrire...
En effet, j'aurais dû préciser que si c'est sous éclairage de sûreté rouge, il n'y a pas de problème. Il faut juste éviter la lumière actinique.

7- A propos du même article, je voulais savoir dans quelle mesure il faut bien vidanger l'eau pour rincer les petits carrés d'émulsion : je suppose qu'il reste toujours un tout petit peu d'eau dans le flacon, comment savoir si c'est suffisamment égoutté ?
Ca n'a pas d'importance à votre niveau. Dès que l'émulsion ne goutte plus, c'est bon.

8- Et toujours dans cet article, Lionel utilise apparemment un couvercle en métal, d'après ses photos, alors qu'il déconseille les ustensiles en métal au début... je suppose que c'est un métal recouvert d'un vernis ?
Les couvercles des contenants de produits alimentaires sont souvent protégés contre les réactions néfastes. Disons que lorsque l'émulsion en est à ce stade, il y a moins de risques de mauvaises réactions. Ce sont surtout les substances de départ comme le Nitrate d'Argent, qui réagissent mal avec les métaux.
Journalisée
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« Répondre #6 le: 13 Juillet 2015 à 14:46:08 »

Lionel, vous êtes génial ! je vais enfin pouvoir me lancer ! je vous remercie infiniment !!!  "à mon niveau"  Wink
Journalisée
Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3957


WWW
« Répondre #7 le: 13 Juillet 2015 à 15:02:32 »

Excusez-moi, je m'aperçois en effet que j'ai abusé du "à votre niveau". C'est peu élégant... Cheesy

Voilà ce qu'il arrive lorsqu'on fait plusieurs choses à la fois et qu'on ne se relit pas...

"A votre niveau", veut dire en fait que vous êtes dans votre toute première phase d'expérimentations et que vos premières émulsions vont vous permettre surtout d'en saisir les grands mécanismes.

Ensuite vous pourrez entrer dans le détail et affiner toutes ces questions de dilution, d'eau résiduelle dans l'émulsion, etc.
Dans un premier temps, ceci n'est pas capital. Smiley

Revenez nous montrer vos résultats surtout.
Journalisée
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« Répondre #8 le: 13 Juillet 2015 à 15:06:29 »

 Smiley Pas de problème, j'avais compris ! L'essentiel pour moi est que vous m'ayiez répondu. Je vous remercie encore d'en avoir pris le temps !
A bientôt !
Journalisée
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« Répondre #9 le: 18 Juillet 2015 à 15:31:32 »

J'avais promis de montrer mes tout premiers résultats, alors voilà...  Undecided
C'est assez catastrophique, il y a beaucoup de problèmes, mais je pense pouvoir en identifier les causes a priori...
Le révélateur semble être chargé d'émulsion : trouble et blanc/gris : est-ce normal ? Sachant que l'émulsion a commencé à se décoller dès le bain de révélateur.
Ce sont deux plaques 13 x 18, la première sans image, la seconde est un tirage contact censé montrer des végétaux sur fond blanc (le négatif est beaucoup plus contrasté).
Je remarque aussi que la deuxième plaque est plus jaunâtre que la première (sachant que le révélateur était moins chaud que pour la première).

Pensez-vous que je puisse épaissir mon émulsion pour qu'elle prenne plus vite ? En la chauffant moins ? en ajoutant de la gélatine ?
Eh oui j'ai choisi les jours les plus caniculaires de l'année et la pièce la plus chaude pour enduire mes plaques... sinon ce serait trop facile.  Smiley


* _MG_8637.jpg (29.26 Ko, 400x267 - vu 539 fois.)

* _MG_8660.jpg (21.13 Ko, 250x167 - vu 492 fois.)

* _MG_8663.jpg (35 Ko, 500x333 - vu 598 fois.)

* _MG_8664.jpg (31.65 Ko, 500x333 - vu 497 fois.)
Journalisée
MISONNE
*****
Messages: 2053


« Répondre #10 le: 18 Juillet 2015 à 15:40:42 »

oui , il est possible avec la canicule ne font pas bon ménage pour la gélatine , il faudra attendre qu'il fasse au moins 20 °  pour commencé a faire le travail ...
Bon courage ... Grin
Journalisée
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« Répondre #11 le: 18 Juillet 2015 à 15:43:01 »

 Smiley
Mais mon émulsion au frigo ne pourra pas attendre aussi longtemps !
Journalisée
MISONNE
*****
Messages: 2053


« Répondre #12 le: 18 Juillet 2015 à 16:30:14 »

Ha ça ben , chère m'dame  ...tsk... tsk ... Cry
De toutes façons , notre ami Lionel va très certainement expliqué le problème de votre cuisine Chinoise !!! ( un peu compliqué !!! ) .
Soyez etre un peu patient  Grin
Journalisée
lajavableue
*
Sexe: Femme
Messages: 22


« Répondre #13 le: 18 Juillet 2015 à 16:34:12 »

Merci de me faire patienter Smiley
Journalisée
Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3957


WWW
« Répondre #14 le: 19 Juillet 2015 à 12:51:46 »

Bonjour,

Vous cumulez sans doutes plusieurs problèmes, mais il est difficile avec si peu d'éléments sur la façon dont vous pratiquer, de bien en cibler l'origine.

Des pistes :

- La chaleur est déjà en effet un paramètre à éviter. Au delà de 25°c, l'émulsion supporte mal les bains concentrés.
- Vous devez polluer vos chimies mutuellement (teintes bleues, jaunes). Il faut apprendre en premier lieu la propreté maximale dans les manipulations chimiques. Les rinçages intermédiaires très soignés, etc.

- Le trouble et la teinte blanchâtre du révélateur dénote peut-être un lavage final insuffisant de l'émulsion. Des traces de Nitrate d'Argent subsistent ou de Nitrate de Potassium. Il peut y avoir d'autres origines aussi.

Reprenez tout depuis le départ en soignant chaque étape et surtout la propreté.
Journalisée
Pages: [1] 2 Haut de page Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
3430863 ème visite
133 visiteur(s) en ligne
838 visite(s) aujourd'hui
Disactis.com 2002-2018

Page générée en 0.047 secondes avec 19 requêtes.