Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 25 x 20 cm

Auteur : Julien Felix

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 10 cm

Auteur : Christophe Maradan

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 14 x 18 cm

Auteur : Ariane C.Brejnik

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Mes premiers essais montrables...  (Lu 18267 fois)

caribou

  • ***
  • Messages: 137
    • Luthier au Guilvinec
Mes premiers essais montrables...
« le: 08 octobre 2014 à 13:51:15 »
Bonjour tout le monde, je me suis donc lancé à faire mes premiers essais... pas concluants pour la première quinzaine de plaque toutes sans image... je ne comprenais pas d'où venait le problème, j'en étais arrivé à me demander si un des produits n'aurait pas été défectueux et puis j'ai fini par comprendre le piège dans lequel j'étais tombé (assez classique semble-t il...) je faisais toutes mes poses en extérieur en fin de journée, vers 18h, et surexposait beaucoup trop... J'avais bien lu qu'il fallait privilégier la sous-exposition mais je n'imaginais pas que la surexposition soit si rapidement atteinte, en fait mes meilleurs clichés sont à f/11 avec moins d'une seconde de temps de pose (pas facile d'ailleurs de faire une seconde ou moins au bouchon).
Bon alors ce n'est pas terrible terrible, il y a plein de défauts mais au moins ça y est, j'ai une image ! :)
J'utilise un Lubitel 6x6 et maintenant que j'ai validé mon process je vais me mettre en quête d'une chambre 13x18 (ou m'en fabriquer une) pour aller plus avant et commencer à essayer d'éliminer les problèmes et défauts un par un.
Premier problème, comment faites-vous pour évaluer le temps de développement ? J'ai un éclairage de labo pas trop mal et pourtant je ne distingue vraiment pas grand-chose sur la plaque quand j'y mets le révélateur... du coup je fais ça un peu au pif, entre 5 et 15 secondes mais le résutat est franchement aléatoire.
Deux images, est-il possible d'y diagnostiquer ce qui ne va pas, outre les défauts de coulage et les impuretés ?




Hank

  • ***
  • Messages: 208
    • HankMalen
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #1 le: 08 octobre 2014 à 14:26:12 »
Ampoule fluocompacte jaune dans le labo à la place de la lumière rouge, pour y voir comme en plein jour.
Ensuite pour débuter c'est souvent plus simple de conserver toujours le même temps de développement, et d'ajuster la pose en fonction.
Avec les formules de révélateur les plus communes, on est souvent pas mal aux alentours de 15sec de révélation.
Sur ces plaques, il y a encore un peu de surex, et surtout un voile de surdev.
Il y a des stries de coulage du collodion, il faut ou revoir le geste, ou fluidifier le collodion, ou les deux.
Revoir aussi un peu la propreté, surement du boitier entre chaque plaque.
Et enfin la plaque semble être plongée un peu trop tôt dans le bain d'argent, quelques secondes plus tard ce sera sans doute mieux.
Sinon c'est très bien, bravo.

caribou

  • ***
  • Messages: 137
    • Luthier au Guilvinec
Re : Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #2 le: 08 octobre 2014 à 14:35:18 »
Merci pour les remarques, pour la propreté je pense que c'est mon bain sensibilisateur qui est en cause, je ne l'ai toujours pas filtré depuis le premier essai et surtout j'y mets la plaque horizontalement, dans un premier temps je voulais surtout me familiariser avec le processus et déjà obtenir quelque-chose avant d'aller plus loin et d'essayer de faire une belle image "propre".

Et enfin la plaque semble être plongée un peu trop tôt dans le bain d'argent, quelques secondes plus tard ce sera sans doute mieux.
Ah, qu'est-ce qui te fais dire ça ? En effet je ne traîne pas avant de la mettre dans le bain, qu'est-ce que ça a comme conséquence ?

Hank

  • ***
  • Messages: 208
    • HankMalen
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #3 le: 08 octobre 2014 à 15:16:55 »
La sensibilisation ne semble pas uniforme. Et partout oà le collodion n'a pas eu le temps de prendre on voit qu'il n'a pas tenu et que la sensibilisation est imparfaite.
C'est particulièrement visible sur la plaque de king crimson sur tous les bords. On y voit aussi les bulles caractéristiques de la sensibilisation en cuvette.
En collodion au départ il y a un sentiment d'urgence dans les manipulations, mais en réalité ça ne presse pas tant que ça, il faut ralentir et faire les choses dans la douceur.

caribou

  • ***
  • Messages: 137
    • Luthier au Guilvinec
Re : Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #4 le: 08 octobre 2014 à 16:10:01 »
En collodion au départ il y a un sentiment d'urgence dans les manipulations, mais en réalité ça ne presse pas tant que ça, il faut ralentir et faire les choses dans la douceur.
Tout à fait, mes premiers essais étaient particulièrement fébriles. Maintenant j'ai bien en tête le processus et j'ai quelques repères pour l'exposition, je peux commencer à me concentrer sur la qualité d’exécution de chaque étape.

Hank

  • ***
  • Messages: 208
    • HankMalen
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #5 le: 08 octobre 2014 à 19:16:08 »
En tout cas c'est très bien d'avoir commencé petit et cheap. Un lubitel ça va bien pour ça, ça ne coute pas cher en consommable et c'est largement suffisant pour apprendre et se familiariser avec le procédé.

f.pitot

  • *****
  • Messages: 598
    • François Pitot - Photographie
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #6 le: 11 octobre 2014 à 13:50:25 »
Ca part super bien !
C'est marrant, t'es débuts me font beaucoup penser au miens, rien que par cette vue de fenêtre sur exposée...
J'ai passé deux jours quasiment sans image car je sur-exposais à mort aussi !
En exposant moins et en ne dépassant pas les 15sec tu devrais trouver le "noir et blanc" et en affinant un peu plus du contraste..( sans trafiquer les chimies )
Ca peut aller très vite, peut être que tu seras très surpris dès la prochaine séance, je l'espère.

Depuis 2/3 séances j'ai le même défaut que toi, comme sur la plaque de King crimson.
Hank pense que la partie sombre n'a pas été ou mal sensibilisée, c'est bien ca Hank?
Je croyais que le volume de mon bain d'argent était trop faible alors j'ai fais remonté le volume mais aucun changement.
J'ai essayé d'attendre un peu avant de plonger la plaque dans le bain, rien non plus..

Je sais pas comment corriger ce défaut et surtout qu'elle est sa cause exacte...

« Modifié: 11 octobre 2014 à 13:54:15 par f.pitot »

caribou

  • ***
  • Messages: 137
    • Luthier au Guilvinec
Re : Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #7 le: 12 octobre 2014 à 23:19:47 »
C'est marrant, t'es débuts me font beaucoup penser au miens, rien que par cette vue de fenêtre sur exposée...
J'ai passé deux jours quasiment sans image car je sur-exposais à mort aussi !
Je crois d'ailleurs que c'est en tombant sur un de tes messages que j'ai compris que peut-être je surexposais beaucoup trop ;)
Pour l'instant j'ai mis les essais en stand-by, ayant commandé un peu d’éclairage plus adapté pour reprendre avec des natures mortes en éclairage artificiel uniquement, ça fera au moins un paramètre fixe sur lequel je pourrais m'appuyer... parce qu'avec le temps très changeant qu'il y a en ce moment c'est pas simple en lumière naturelle pour établir un rapport temps d'expo/temps de révélation qui ait un minimum de cohérence...
La dernière série que j'ai faite a mis en évidence un gros problème de gestuelle pour l'application du révélateur, c'est curieux, au début je la faisais bien sans y prêter attention plus que ça, et depuis que j'essaye de mieux contrôler l'étape révélation je foire systématiquement la coulée ::) Ça fait un peu le même effet que quand on essaye d'observer sa propre démarche en marchant, on finit par se désynchroniser.
La dernière que j'aime bien malgré son gros problème d'application du révélateur (pour info, je l'ai vernis au nitrocellulosique en bombe, dont je dispose à l'atelier, et je trouve le résultat très satisfaisant, pour ce qui est du vernis en tous cas) :
« Modifié: 12 octobre 2014 à 23:26:19 par caribou »

JulienP

  • ****
  • Messages: 267
  • Sexe: Homme
    • Mon site
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #8 le: 22 octobre 2014 à 19:48:19 »
N'empèche, King Crimson en 33t, môssieur a bon goût !

Sidney

  • ***
  • Messages: 162
    • homepage
Re : Re : Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #9 le: 22 octobre 2014 à 23:58:12 »
Merci pour les remarques, pour la propreté je pense que c'est mon bain sensibilisateur qui est en cause, je ne l'ai toujours pas filtré depuis le premier essai et surtout j'y mets la plaque horizontalement, dans un premier temps je voulais surtout me familiariser avec le processus et déjà obtenir quelque-chose avant d'aller plus loin et d'essayer de faire une belle image "propre".
Très bien pour un début, bravo!
La propreté des produits aide beaucoup à obtenir des images propres, bain d'argent mais aussi révélateur, rien de mal de filtrer les deux avant usage.
Par contre, revelez-moi comment vous arrivez à mettre une plaque carré dans le bain d'argent, horizontalement  ;)

Sidney

caribou

  • ***
  • Messages: 137
    • Luthier au Guilvinec
Re : Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #10 le: 23 octobre 2014 à 09:17:20 »
N'empèche, King Crimson en 33t, môssieur a bon goût !
Voilà une remarque qui ferait bien rire quelques amis dont je raille le goût pour le rock prog ;D

Par contre, revelez-moi comment vous arrivez à mettre une plaque carré dans le bain d'argent, horizontalement
Tout simplement en le mettant dans un bain horizontal, un bête tupperware ;)
Depuis je me suis payé une cuve verticale plus orthodoxe et en effet ça marche mieux pour la propreté et la régularité de la sensibilisation...
Enhardi par mes premiers 6x6 avec une image dessus je me suis pris une chambre 13x18 et là... tout est à reprendre, les temps d'expo du 6x6 ne correspondent plus et surtout la gestuelle n'est plus la même, en particulier pour le révélateur, je n'arrive pas à l'appliquer convenablement sur la plaque, ça me laisse toujours des dépôts d'argent. Alors je peux les enlever juste après en frottant avec un coton humide mais en dessous il y a une trace noire, ça me fait des plaques toutes marbrées.
Par ailleurs j'ai des problèmes de contraste, c'était beaucoup plus contrasté avec les plaques au 6x6, je ne sais pas si c'est l'objectif de la chambre qui est en cause (un aplanat non signé très classique) ou si c'est dans le couple exposition/révélation que quelque-chose cloche.
Je mettrais des photos ou des scans ce soir ou ce week end, ce sera plus clair.
« Modifié: 23 octobre 2014 à 09:19:45 par caribou »

caribou

  • ***
  • Messages: 137
    • Luthier au Guilvinec
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #11 le: 26 octobre 2014 à 20:09:33 »
Bon, nouvelle séance ce week-end et si il y a du bon (j'arrive à de bons couples expo/temps de révélation, le collodion est mieux coulé, les plaques sont plus propres et uniformes, j'ai de bons contrastes) il y aussi du moins bon... je n'arrive décidément pas à appliquer le révélateur comme il faut, ça me laisse tout le temps les traces d'argent dégagée qui vient se re-déposer à coté en laissant une trace sombre si je les essuie avec un coton sous l'eau de rinçage.
J'ai essayé en inclinant la plaque, en la laissant à l'horizontale, en l'agitant pendant le temps de révélation, en essayant de mettre juste ce qu'il faut, en en mettant plus que nécessaire, rien n'y fait, j'ai toujours ces traces... J'ai essayé aussi dans un couvercle de boite, pas profond du tout, comme on le voit sur une vidéo mais ce n'était pas mieux. Comment faites-vous pour l'application du révélateur ?
« Modifié: 26 octobre 2014 à 20:49:11 par caribou »

Bonze

  • ***
  • Messages: 156
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #12 le: 27 octobre 2014 à 15:22:28 »
j'ai longtemps utilisé la méthode de la Gopro (avec la cuvette) la mienne de cuvette n'était pas percée. Méthode qui m'a été fort utilie pdt un long moment.
Arrivé à un certain stade, je n'arrivais plus à progresser dans la qualité de mes plaques. Sous les conseils de Patrice Dhumes, je suis revenu à la méthode révélateur sur la plaque tenue sur les doigts et hop magie !
Peut-être que tu peux essayer cette méthode en ajoutant un peu plus de révélo ;) Discretos.
Histoire de bien mouiller ta plaque.
Dis nous !

caribou

  • ***
  • Messages: 137
    • Luthier au Guilvinec
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #13 le: 27 octobre 2014 à 17:46:44 »
Oui, j'ai vu, suite à un message du forum, cette vidéo bien intéressante et j'ai essayé de faire la même chose, moi aussi avec un couvercle sans trou. Mais sans succès.
Je n'ai découvert ce problème qu'en passant au 13x18, je ne l'avais pas avec mes plaques de 6x6, leur plus petite taille étant un avantage pour cette opération.
Là je suis en train de me faire un nouveau chassis plus adapté que celui d'origine, dès que c'est prêt je refais des essais.

caribou

  • ***
  • Messages: 137
    • Luthier au Guilvinec
Re : Mes premiers essais montrables...
« Réponse #14 le: 30 octobre 2014 à 20:28:41 »
Bon, alors ça se passe mieux pour le révélateur, une petite session aujourd'hui et tout c'est super bien passé de ce point de vue, pas de dépots, mais... je ne sais pas pourquoi... j'ai fais comme les autres fois sauf que ce coup-ci ça marchait mieux. Peut-être qu'inconsciemment j'ai mis la bonne quantité de révélateur alors qu'avant j'en mettais soit trop soit pas assez, c'est la seule explication logique que je vois.
Je suis content, encore plein de trucs à améliorer (sur les contrastes notamment, pas du tout assez à mon goût) mais ça commence à ressembler à quelque-chose.







« Modifié: 30 octobre 2014 à 20:31:41 par caribou »