Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Eric Antoine

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 28 x 19 cm

Auteur : Christian Rousseaud

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Charles Guerin

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Gomme Bichromatée -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Maxime Alembik

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: négatifs numériques pour papier salé  (Lu 15528 fois)

jf Cholley

  • **
  • Messages: 96
    • un certain regard
négatifs numériques pour papier salé
« le: 26 juin 2013 à 02:19:17 »
... le tirage sur papier salé nécessite un négatif d'une très grande densité... difficile à obtenir de façon harmonieuse avec les procédés numériques... mon astuce consiste à superposer parfaitement plusieurs négatifs numériques identiques... ce tirage de l'Africain sur papier salé est fait ainsi, avec 2 négatifs...
site:     www.photographie-cholley.com
blog:   http://gemelli.over-blog.com

Guillaume

  • *
  • Messages: 30
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #1 le: 05 juillet 2013 à 21:06:09 »
Bonjour,


ne voulant pas me prendre la tête a faire le négatif numérique idéal par l'utilisation de courbes et autres spectres pour mes cyanotypes, est-ce que la superposition de deux négatifs numériques serait la solution ?

Quel peut être le réglage "à la louche" pour chacun d'eux ?

****

Belle idée que vous avez eux en tout cas !


Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #2 le: 05 juillet 2013 à 22:17:23 »
ce problème n'est pas récent, certains négatifs manquant de densité.
La combine de deux négatifs n'est pas la meilleure solution, tant s'en faut.
ensuite, il s'agit se savoir sur quel support est imprimé ce négatif.
Il y a de nombreuses batailles entre les partisans du pictorico,des  films pour imprimantes lasers, des films de rétroprojection, etc. et même sur papier quelconque passé à la cire... En ce qui me concerne, et fidèle à l'argentique, je continue à user de vieux films périmés de Guilleminot, quand j'en trouve le temps.
Des années d'habitude me permettent de doser la densité en fonction du sujet quitte à jouer sur le type de révélateur...
Ne jouant pas aux courses, ni adeptes des jeux, ma pension de retraité me permet de survivre mais pas les moyens d'acheter la dernière imprimante de H.P (qui sera dépassée peu de mois après).
Georges Fèvre, un vieux crocodile du Labo Picto disait :
il n'y a pas de négatif inéal  : il faut savoir en tirer le maximum et H.C.B lui faisait confiance, étant nul en matière de tirage.
J.Collet

Sidney

  • ***
  • Messages: 167
    • homepage
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #3 le: 06 juillet 2013 à 01:48:57 »
Quel logiciel utilisez-vous pour réaliser vos négatifs numériques?

Sidney

NestorBurma

  • *****
  • Messages: 1469
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #4 le: 06 juillet 2013 à 10:05:15 »
<<il n'y a pas de négatif inéal  : il faut savoir en tirer le maximum et H.C.B lui faisait confiance, étant nul en matière de tirage.

C'est un peu vrai, mais HCB n'est vraiment pas un bon exemple,
Et d'autre part les films utilisé à l'époque n'existent plus,
Donc difficile de se référer à cette époque révolue.

Pour les négatifs il y a deux catégories bien différente, les originaux, qui ont subit les contraintes de la prise de vue et s'en sorte comme ils peuvent et les contretypes qui sont fait sur mesure à l'ombre du labo et peuvent être parfaitement ajustés à la demande (qu'ils soient numérique ou argentique).
Le négatif numérique c'est un contretype parfaitement ajusté à la demande d'un procédé de tirage, c'est cela qu'il faut obtenir, et ensuite le tirage sera un jeu d'enfant.

Armand

  • *****
  • Messages: 1074
    • Du grain, mais d'argent.
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #5 le: 07 juillet 2013 à 09:45:15 »
Pour rebondir ou faire suite, je me pose la question suivante :
Je suis entièrement en accord avec Nestor pour ce qui est du contretype numérique, mais mon point d'intérogation se situe au niveau de l'encre à utiliser. Certes, il faut multiplier les essais pour ce qui est du support, mais en terme de densité des parties opaques, l'encre joue un rôle prépondérant. Je me doute bien que les encres dye ne sont pas vraiement indiquée, mais que choisir entre les pigmentaires et les charbon ? Une fois l'encre choisie, l'imprimante est dédiée, alors autant ne pas se tromper. Vous vous doutez bien que la réponse m'intéresse au premier niveau, le tirage contact d'un 4x5, c'est bien, mais j'ai envié de voir quand même un peu plus grand de temps en temps.

Merci des réponses et bon dimanche,

didier d

  • *****
  • Messages: 1071
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #6 le: 09 juillet 2013 à 16:47:25 »
et encore, Armand, le choix de l'encre, c'est une chose mais il faut ensuite choisir la couleur...

NestorBurma

  • *****
  • Messages: 1469
Re : Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #7 le: 09 juillet 2013 à 18:14:08 »
et encore, Armand, le choix de l'encre, c'est une chose mais il faut ensuite choisir la couleur...

La densité tout simplement,
La couleur n'est qu'un mythe,
Il ne s'agit que de densité.

Armand

  • *****
  • Messages: 1074
    • Du grain, mais d'argent.
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #8 le: 09 juillet 2013 à 19:32:36 »
J'entends bien, c'est la densité qui fait tout, comme sur un négatif argentique. Ne possédant pas de densitomètre, ma question s'adressait à ceux qui peuvent ou ont pu expérimenter ou tester la différence entre ces deux types d'encre.

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #9 le: 10 juillet 2013 à 21:57:24 »
un densito ancien type Macbeth 504 ne donne pas de renseignements valables avec les nègs numériques. (question d'encre)
comme je n'ai jamais eu une imprimante de haute qualité, j'ai renoncé à utiliser ce type de matériel, genre HP 3800  ou similaire.
Borné comme un équidé, je continue à faire joujou avec de l'argentique et là mon densito me dit la densité des plages mesurées.
J'ai fabriqué, il y a quinze ans un densito avec une cellule lunasix suivant les conseils de phil davis et les résultats sont du même ordre.
Rien ne vaut des essais avec une gamme de gris genre stouffer, différents temps d'insolation, etc.
Jacques collet

Armand

  • *****
  • Messages: 1074
    • Du grain, mais d'argent.
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #10 le: 10 juillet 2013 à 22:22:42 »
Effectivement,

Je continue et relance le fil que j'avais initié sur l'oléotypie et qui rejoint peu ou prou ce que vous m'avez appris, ce que j'ai pu lire et tester.

Merci

Jean-Luc C.R

  • *
  • Messages: 1
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #11 le: 27 mai 2014 à 11:59:26 »
Bonjour,
je suis conscient que de déterrer un fil inactif depuis plus de 3 mois, n'est pas le meilleur moyen de me présenter :
je suis donc un petit nouveau sur ce forum mais bien assez vieux pour avoir oublié le peu que je connaissais en matière d'argentique.

Je me posais la question suivante en matière d'utilisation de double négatif numérique pour en doper le contraste:

Il doit être envisageable de réaliser un néga de renforcement flou ? Simplifiant le calage des deux ( ou plusieurs couches)...

NestorBurma

  • *****
  • Messages: 1469
Re : Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #12 le: 27 mai 2014 à 12:29:12 »

Je me posais la question suivante en matière d'utilisation de double négatif numérique pour en doper le contraste:

Il doit être envisageable de réaliser un néga de renforcement flou ? Simplifiant le calage des deux ( ou plusieurs couches)...


Tout est possible, mais en négatif numérique on obtient directement le contraste souhaité, sur une seule et unique feuille.
Tout se fait au niveau d'un fichier image, que l'on cale à l'écran comme n'importe quelle image numérique.

Ensuite on en fait un négatif, on lui attribue une courbe d'interprétation associée au couple négatif numérique/procédé de tirage,
Cette courbe reste à déterminer en fonction de vos propres conditions de travail.

Armand

  • *****
  • Messages: 1074
    • Du grain, mais d'argent.
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #13 le: 27 mai 2014 à 21:25:53 »
J'ai lu dans ces pages, pas forcément dans ce fil, quelqu'un qui disait qu'il imprimait deux fois sur le même négatif. Sur la même feuille transparente, il faisait deux passes. C'est ce que j'applique depuis peu et je m'en sort mieux en Oléotypie. Avec un négatif en une passe, j'ai beaucoup de mal à garder de beaux blancs tandis que les noirs sont un peu mous. Avec deux passes, c'est beaucoup facile d'obtenir une épreuve.
Le tout est de bien approcher les guides du papier. Une fois la première passe effectuée, j'attends une dizaine de secondes puis je positionne le transparent et je lance la deuxième impression, avec de encres à l'eau et en niveau de gris. L'imprimante est une multifonctions, dite qualité photo ?!? et dont je regrette l'absence d'option café expresso. Ceci dit, elle me contente pour l'instant, avant de remonter un labo et faire du contretypage.

MISONNE

  • *****
  • Messages: 2118
Re : négatifs numériques pour papier salé
« Réponse #14 le: 27 mai 2014 à 23:09:11 »
Armand :
Tout ce que tu viens de nous dire , elle est peut etre intéressente , il faudra prouvé sur plusieurs tirages avec des négatifs différentes pour voir si cela vaut le coup ...
Je pense qu'il serai bon sur certain cas , pourqu'oi pas ...
Pour moi , je ne suis pas vraiment sur de cette  'histoire d'un double négatif serai bon ???
Je suis entre deux chaises !!!