Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Cyanotype -
Format 27 x 20 cm

Auteur : Ariane C.Brejnik

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 24 x 35 cm

Auteur : Armand BENEDIC

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 29 x 14 cm

Auteur : pierre monnereau

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Ambrotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Négatifs  (Lu 3548 fois)

Pi

  • *
  • Messages: 4
Négatifs
« le: 19 avril 2012 à 08:45:35 »
Bonjour,

Je commence la gomme bichromatée et j'aurais surement bcp de questions ces prochains jours, semaines, mois et j'espère pas années  ;)

Je commence avec les négatifs.

Comment faites vous vos négatifs? Vous les imprimez vous mêmes? Si oui quel support transparent est a conseiller. Vous appliquez des couves pour ajuster le contraste?
J'ai fait quelques tests sur mon imprimante Epson R800 et je trouve qu'il manque bcp de détail dans le négatifs imprimé.
Faut il un négatif très doux pour garder tout les détails et touts les niveaux de gris?
Si oui, comment peut on arriver par après, a un tirage contrasté?
Ou vous les faites imprimer chez un imprimeur, graphiste....?
Bref dites moi tout sur le négatif :)

Merci d'avance

Pierre

islande

  • ***
  • Messages: 125
Re : Négatifs
« Réponse #1 le: 19 avril 2012 à 11:27:01 »
Bonjour, je pratique la gomme bichromatée.
Mes négatifs sont soit : des négatifs 20 X 25 obtenus avec une chambre photographique de même format,
soit des tirages numériques.
Quand je réalise un néga avec un tirage numérique, (avec photoshop  ou un autre logiciel de retouche adapté)  je bascule celui-ci en niveaux de gris, j'inverse (pour avoir le néga)
Souvent le résultat n'est pas correct, je rectifie avec le logiciel photoshop les valeurs des tons clairs, tons moyens, tons foncés (sur le négatif)
Il faut souvent quelques réglages pour avoir quelque chose d'exploitable. Après j'imprime sur une jet d'encre.
Avant je scannais mes négas 4 X 5 inches et je donnais à l'imprimeur pour réaliser des négas. Ceux-ci étaient tramés - Il y avait bien sûr une différence de qualité très visible - mais les imprimeurs sont devenus rares pour ce genre de travail.  Un bon néga numérique retravaillé peut convenir, cela dépend de votre degré d'exigence !
vous pouvez voir sur mon blog quelques travaux :  http://anniedefachelles.blogspot.com
J'en profite pour dire merci à Lionel Turban pour l'existence de ce forum qui est très utile et convivial.
Erick Mengual qui a aussi un site pourrait peut être vous donner quelques conseils.
cordialement
annie

Pi

  • *
  • Messages: 4
Re : Négatifs
« Réponse #2 le: 19 avril 2012 à 19:45:34 »
Merci Annie pour ta réponse!

Je vais essayer de me débrouiller avec photoshop et mon imprimante. :)

Mes compliments pour le site Annie et bien sur aussi a Lionel!!!

Voici un site d'un de mes anciens profs de photo de Liège qui est pour moi une grande référence en gomme.
Je me rappelle qu'il avait fait un cours de gomme a l'époque, tout ces vieux procédés ne m'intéressais pas bcp a l'époque (y a +/- 10 ans) on venait juste de passer de l'argentique au numérique... Et j'en avais marre de passer mes après midis au labo. :)
Mais avec le temps qui passe et avec le numérique qui est trop présent dans ma vie, je suis très intéressé a me re-consacrer a d'anciennes techniques et surtout la gomme bichromatée.
C'est son niveau que je vise je me donne 10 ans ;)
voici son site :

http://www.jeanjanssis.com/

Pierre

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Négatifs
« Réponse #3 le: 25 juin 2012 à 22:53:58 »
Bonsoir les gommistes,

on entend beaucoup parler de courbes à appliquer sur les négatifs pour optimiser la plage tonale dont la plupart éclaircissent les noirs extrêmes et assombrissent les blancs extrêmes des négatifs... et donc diminue le contraste.

Est ce vraiment utile et si oui quel type de courbes utilisez vous ?

Personnellement j'utilise GIMP et sa fonction décomposer, mode CMJN. Ensuite je laisse les négatifs CMJ en l'état et j'augmente un peu le contraste sur le noir de façon à ne faire ressortir essentiellement que les contours et les zones franchement noirs de l'image. Le négatif noir comporte finalement assez peu de zones claires.

Bonne soirée et merci de vos retours d'expérience: je trouve que l'obtention des négatifs est l'étape la plus complexe...

Olivier

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Négatifs
« Réponse #4 le: 26 juin 2012 à 00:18:54 »
l'obtention des négatifs...oK
mais les sujets ?
un vieux de la vieille que je n'ai pas connu, malheureusement , avait pris le titre d'un auteur presque inconnu : "voyage autour de ma chambre" de Xavier de Maistre. L'imagineur en question s'appelait E. Sougez et je peux dire que ses sujets ne cassaient pas les pattes à un canard.
seul bémol : pas des trucs indispensables, une boîte de sardines ouverte, un plan-film 30x40 et quelques contacts sur chlorobromure  Lumitra . Eclairage classique (une gamelle d'ambiance) et ses sardines semblaient vivantes.
un autre sujet facile : des drats de lit dans une vieille armoire. On reniflait presque la lavande imprègniée.
Bref : il y aurait intérêt à photographier des sujets intéressants pour apprendre le choix de la  lumière, ses valeurs (rendues sur le négatif) s'abstraire des possibilités des logiciels de retouche.
Ce n'est pas Photoshop qui fait la photo mais vous le responsable de l'image entrevue


 

Christian R

  • *****
  • Messages: 746
Re : Négatifs
« Réponse #5 le: 26 juin 2012 à 09:38:27 »
Je ne sais pas si on peut donner une référence en ce qui concerne le contraste à appliquer à un négatif digital (ou autre) pour la gomme.
"C'est vous qui voyez"....
Il y a tellement de possibilités dans le mélange qu'il y a autant de manières de travailler qu'il y a de gommistes. Les proportions gomme/bichromate que l'on peut faire varier, l'utilisation pure ou en mélange de bichro d'ammonium, la durée du dépouillement mais aussi les pigments selon leur forme (poudre, aquarelle en tube, encre de Chine...) le dosage, leur nature et la couleur...... autant de facteurs jouent sur le contraste et c'est à chacun d'adapter son travail et son négatif selon ce qu'il souhaite obtenir comme résultat.
Personnellement, je ne m'occupe pas de courbes, tout se fait de visu sur l'écran. Afin d'avoir une certaine régularité dans le travail, je fais ça le soir après dîner lorsque j'ai fermé mes volets. Ce n'est pas une manie, mais c'est pour travailler toujours avec le même éclairage (mes lampes du bureau) et non pas avec la lumière du jour qui est changeante et influe ma perception de ce que je vois sur l'écran