DISACTIS Photochimie - Forum

Photographie => Procédés de Prise de Vue => Discussion démarrée par: Bernard le 21 juin 2007 à 20:02:53

Titre: La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 21 juin 2007 à 20:02:53
Bonjour,

J'aimerais me lancer dans les procédés anciens de photographie afin de faire des portraits. J'ai parcouru votre site avec beaucoup d'intérêt. Je dois bien avouer cependant que je suis un peu perdu. Que conseillez-vous à un total débutant pour commencer, autant pour la prise de vue que pour le tirage ? Est-ce que certaines techniques demandent peu de maîtrise pour un résultat correct ?

Merci de m'éclairer et, par ailleurs, félicitation pour ce site merveilleux,

Bernard
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 21 juin 2007 à 21:13:06
Bonjour Bernard,

Bienvenue sur le forum. :)
Tout est possible. Cependant, je dirais que pour se lancer dans une Photographie "toute à l'ancienne" où l'on doit tout fabriquer soi-même, il faut déjà commencer par apprendre les procedés de tirage, à partir de grands négatifs (numériques ou argentiques) tout prets.
Souvent, en se documentant, on peut déjà savoir quel procedé nous interesse plus qu'un autre, pour de multiples raisons.
Il faut alors se lancer dans le procedé que l'on a choisi et y passer du temps pour comprendre et maitriser sa mise en pratique.

Parfois, certaines personnes ne s'interessent finalement qu'aux procedés de tirages, et en explorent plusieurs.
Parfois, le besoin de fabriquer ses propres supports de prise de vue se fait sentir afin d'entrer dans une ligne de production authentique.

En prise de vue, les procedés sont moins nombreux, mais beaucoup plus corsés à apprivoiser car la sensibilité à la lumière y est beaucoup plus subtile et fragile. une régularité est recherchée afin de sortir du cadre des essais, qui sont de toute façon, eux, toujours EXTREMEMENT nombreux.

Pour débuter donc, tournez-vous vers le plus simple et le premier procedé de tirage ancien, le papier salé. Il ne faut que du sel de cuisine et du nitrate d'argent. Ensuite, documentez-vous sur les autres procedés et découvrez celui qui vous tente le plus.

Pour la prise de vue, tentez également le gélatino-bromure qui ne demande que peu de chimie. Il vous faudra cependant un petit laboratoire où le noir pourra être fait et où vous pourrez installer un éclairage de sureté.

C'est difficile de vous orienter. Cette Photographie est un travail de l'esprit et du corps. Vous devez ressentir quel procedé vous parle le plus. Votre coeur et vos mains sont intimement liés et si votre coeur entre en résonnance avec un procedé, alors vos mains sauront surement le maitriser.
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 22 juin 2007 à 17:43:27
Bonjour Lionel,

Grand merci pour la réponse et l'accueil. Je viens de lire avec une attention soutenue le procédé sur papier salé. Je pense pouvoir maîtriser toutes les étapes (mon beau-père est docteur en chimie, une aide préciseuse en cas où !).

J'ai juste un soucis... de taille. Comment faire un négatif utilisable de grand format ? Doit-il être obligatoirement sur plaque de verre ?

Désolé si ces questions sont absurdes mais j'avoue être un total novice dévoré par l'envie d'essayer.  ;D
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 22 juin 2007 à 18:56:14
Le plus simple est d'imprimer un négatif sur transparent, mais il faut déjà maitriser les paramètres d'impression de votre matériel afin d'obtenir un négatif assez dense et détaillé dans les hautes et basses lumières.
De même il vous faut une "bonne" imprimante...

La deuxième solution économique et pas trop compliquée, est d'utiliser un négatif grand format obtenu avec une feuille de papier photo type RC (plastique) que vous avez obtenu soit par contact d'un tirage positif noir et blanc soit par prise de vue directe dans une chambre grand format. Ou alors même opération, mais sur du film dit "Orthochromatique" que l'on peut traiter facilement sous éclairage de sureté.

Dans ce deuxième cas, il vous faudra de toute façon, avoir à disposition un petit laboratoire avec materiel et chimie requise.

Le tirage sur papier salé s'effectuera au soleil, par contact, sous une plaque de verre assez lourde.

Si vous êtes totalement novice en laboratoire argentique, documentez-vous beaucoup afin d'en comprendre les mécanismes. ;)
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Francis Courtemanche le 22 juin 2007 à 21:58:31
bonsoir,

Si je peux me permettre, il est aussi assez facile de trouver des négatif sur verre dans les brocantes ou vide greniers. Ou même sur e-bay.  Les prix sont souvent presque raisonnable. C'est un matériel que j'utilise assez fréquement.
Enfin, c'est juste au cas où les autres solutions ne sont réalisables.

Et bon week-end
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 22 juin 2007 à 22:10:28
En effet, c'est une bonne solution pour débuter et apprivoiser les techniques de tirage si l'on n'a aucun négatif de grand format sous la main.  :)
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 22 juin 2007 à 22:40:34
Bien bien, voici qui éclaire ma lanterne. Je manie assez bien l'ordinateur et la photo numérique contrairement aux techniques argentiques. Je peux imprimer des négatifs, voir tranformer en négatif une photo par la magie de photoshop. (Cela dit, je pense que la photo numérique n'a pas de charme, c'est bien pourquoi je veux tenter ces techniques). Je vais tenter d'en tirer une sur transparent. Je pense de toute façon qu'il me faudrait plusieurs essais avant d'avoir un résultat potable.
J'ai déjà à disposition tous les produits chimiques et le matériel. Ne me manque que le banc UV. Où peut-on trouver ce type d'engin à un prix démocratique ?

Je vous tiens en tout cas au courant de mes expériences de novice. Au fait, Lionel, s'il me venait la fantaisie de venir de Belgique pour voir le musée où tu travailles, serait-il possible d'avoir des démonstrations des techniques anciennes ? (voir une belle photo de moi faite avec ce procédé  ;D)
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 22 juin 2007 à 23:12:25
Un banc U.V n'est pas difficile à fabriquer, il suffit de se procurer starters, ballasts, tubes fluos U.V., le tout monté dans une petite caisse, couverte par une vitre. :)

Il doit être possible de trouver des bancs UV tout prets dans le commerce, mais ce doit être de taille relativement petite...
On les trouve souvent dans les magasins spécialisés pour l'electronique (réalisation de circuits imprimés).

Mais il ne faut pas oublier que le tirage au soleil, même si il peut être plus lent parfois suivent la clarté du ciel, est plus proche de l'histoire, mais aussi beaucoup plus amusant ! ;)

Pour une démonstration au musée, c'est possible, il faudra juste arreter une date assez longtemps à l'avance afin que je puisse m'organiser car je ne suis que membre de l'association qui gère ce musée. (J'ai un travail beaucoup moins passionnant à coté de tout ça) :)
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 23 juin 2007 à 09:23:15
Je vais donc tenter le tirage au soleil. D'autant que celui-ci est fort présent pour le moment. Cela dit, comment savoir quand il faut arrêter l'exposition ? Quelles sont les conséquences si je laisse trop longtemps les rayons UV frapper le négatif et le papier salé ?


Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 23 juin 2007 à 10:49:58
Si l'exposition se prolonge, l'action lumineuse pourra aller jusqu'à faire noircir totalement le tirage.
C'est donc une question d'observation. Le négatif, quant à lui, ne risque rien.

Un outils formidable a été mis au point par les premiers photograhes du 19ème siècle, il s'agit du chassis-presse. Il permet, par l'ouverture d'un volet à l'arrière du chassis, d'apprecier le degré d'exposition du papier, sans risquer de perdre l'ajustement négatif/papier si l'exposition doit se prolonger.

Dans l'article sur le papier albuminé, j'utilise justement un chassis-presse, pour le tirage au soleil :
http://www.disactis.com/albumine/albumine.php

Sans cet outils, il est possible d'évaluer le temps d'exposition necessaire en procedant à des essais sur de petits morceaux de papier salé, par différents temps de pose.

Lisez-bien les articles, qui livres quelques précisions pour un tirage réussi. :)
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 30 juin 2007 à 13:35:33
Bonjour,

Je suis toujours dans ma phase préparatoire. Il me manque encore de l'hyposulfite de soude. Pas moyen d'en trouver dans une pharmacie du coin. Connaitriez-vous un site internet sur lequel je pourrais m'en procurer ?

Merci
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 30 juin 2007 à 15:13:08
http://www.prophot.com par un ou cinq kilos à prix modique :)

Sinon vous pouvez utiliser les fixateurs du commerce (le photographe du coin doit bien en avoir quelques bouteilles dans son arrière-boutique), cependant très dilués car leur action est plus forte que l'hyposulfite "simple"...
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 30 juin 2007 à 17:29:32
Magnifique ! Je vais en commander 5 kg. Tant que j'y suis, peut-on trouver du nitrate d'argent à prix honnête sur internet ? Celui que j'ai trouvé en pharmacie n'était pas spécialement démocratique... (cela dit, je sais que c'est un produit peu courant).
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 30 juin 2007 à 20:34:20
http://www.emarketlabo.com pour le nitrate d'argent.
Saisissez "Silver Nitrate" dans le champs de recherche, puis dans la liste que le site va vous sortir, vous verrez les 500g de nitrate d'argent pour 151 Euros HT environ.

Pour votre première commande, avec la TVA et les frais d'expedition et d'ouverture de dossier, il faut compter le flacon autour de 200 Euros TTC.
Pour 500 grammes, ça reste plus que raisonnable ! Et vous aurez de quoi faire si vous restez méthodique dans son utilisation.

:)
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 01 juillet 2007 à 09:40:24
Superbe ! Rendez-vous d'ici deux trois semaines pour montrer mes premiers essais. Un grand merci pour ces conseils !
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 04 juillet 2007 à 10:36:53
Bonjour,

Je viens de procéder au salage du papier. Cela soulève chez moi une interrogation. Combien de temps le papier salé se conserve t-il ? (je veux dire par la, une fois qu'il a été immergé dans le sel et seché mais qu'il n'a pas encore été sensibilisé) ?

Merci d'avance
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 04 juillet 2007 à 10:43:18
Bonjour Bernard,

En l'état, indéfiniment !  :) Vous pouvez donc en saler quatre ou cinq mille d'un coup !  ;D

Une fois sensibilisé par contre, au plus trois jours, mais une legère teinte jaune commence déjà à apparaitre...
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Bernard le 05 juillet 2007 à 16:06:00
Bonjour Lionel,

Ca y est ! J'ai enfin fait deux photos. Serait-il possible de te les envoyer par mail pour que tu me dises ce que je pourrais améliorer (plus ou moins d'exposition par exemple...) ?  Mon adresse mail est *******@*****.com

Une bonne après-midi !
Titre: Re : La photographie ancienne pour les nuls
Posté par: Lionel le 06 juillet 2007 à 00:33:45
Bernard,

Je te propose de creer un nouveau sujet dans les procedés de tirage en y postant tes photos :)

(J'ai retiré ton adresse mail sur ton post précédent, les robots spammeur rôdent...)