Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Cyanotype -
Format 35 x 25 cm

Auteur : Armand BENEDIC

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 18 x 13 cm

Auteur : Tiphaine Populu De La Forge

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 21 x 29 cm

Auteur : Alexandre Lecomte

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 25 x 20 cm

Auteur : Gilles MARTIN

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Léo, premier du nom  (Lu 6338 fois)

troisieme type

  • *****
  • Messages: 968
  • Sexe: Homme
    • Matériel photographique artisanal
Léo, premier du nom
« le: 11 novembre 2011 à 11:58:06 »
Bonjour à tous!

Je ne sais pas si j'ai vraiment le droit de poster ça ici... D'un coté c'est un sténopé, c'est en bois donc c'est très traditionnel, d'un autre ça utilise du film 135...
Bref, je prends le risque.

Je vous présente mon premier sténopé, qui a déjà pas loin de deux ans.
Longueur focale 21mm
ouverture équivalente: f/128
poids 86g avec un film
Sur le second il y a une système de roue dentée pour avoir un espacement régulier, ce qui permet de vraiment faire 36 poses par film.


















Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #1 le: 11 novembre 2011 à 12:14:43 »
C'est du fait maison ?

Si oui, tu as poussé le détail ! On est très loin du sténopé/boite de conserve là !  :D

Matthieu

  • **
  • Messages: 77
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #2 le: 11 novembre 2011 à 12:45:34 »
En effet loin de la boîte de conserve !
Mais il est très beaux. Étant tout à fait nul en bricolage, j'en ai acheté un pas plus joli mais très efficace.
Le plus dur et le plus précis étant le sténopé (là je parle du trou) à faire.
L'as tu fais toi même et quelle est ta méthode ?

troisieme type

  • *****
  • Messages: 968
  • Sexe: Homme
    • Matériel photographique artisanal
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #3 le: 11 novembre 2011 à 13:17:23 »
Merci à tous les deux!
C'est du fait maison, oui. Dremel, cutter, scie de marqueteur, cale à poncer.
Le trou a été fait maison aussi, dans de la tôle de laiton de 15/100, en montant une aiguille à coudre dans le mandrin de la dremel. J'en ai fait une petite dizaine, puis les ai mesuré au pied à coulisse (faute d'avoir un microscope électronique sous la main) et ai récupéré les bon (0,16mm en l’occurrence).

Matthieu

  • **
  • Messages: 77
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #4 le: 11 novembre 2011 à 13:32:04 »
Merci pour la méthode :)
Je la connaissais mais n'ayant pas de dremel j'avais tenté avec une aiguille attaché à une gomme de crayon, pas terrible dans mon cas mais comme dit plus haut le bricolage n'ai pas mon fort.

On espère des images.

J.felix

  • ****
  • Messages: 374
    • Julien Felix
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #5 le: 11 novembre 2011 à 13:55:19 »
Très chouette comme d'hab dirais-je.

Sinon pour la mesure d'un trou sans pied à coulisse de précision :

Matériel :
            Feutre noir très fin, 2 diapos vierges, un projecteur diapo.

Technique :
                1. Faire un trait de 2 cm sur la diapo vierge, la mettre dans le projecteur projeter le trait contre un mur jusqu’à obtenir un trait de 2 mètres (en général à peut prés 8 mètres entre l'appareil et le mur).
                2. Placer la plaque dans laquelle on a fait le trou à la place du "plastique" de la seconde diapo.
                3. Projeter cette seconde diapo, faire la mise au point, mesurer la taille du trou projeter et diviser par 100 et vous obtenez une mesure exacte de votre sétnopé ! 
 

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #6 le: 11 novembre 2011 à 14:02:21 »
Très bonne astuce Julien ! A noter.

troisieme type

  • *****
  • Messages: 968
  • Sexe: Homme
    • Matériel photographique artisanal
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #7 le: 11 novembre 2011 à 14:39:12 »
Très très bonne astuce, oui! (sauf qu'il faut avoir un projecteur de diapo, j'ai pas ça moi!)

Merci à tous. Ca fait longtemps que je ne m'en suis pas servi, mais il y a une dérie faite avec sur mon flickr, la série Traces. Plus quelques autres photo indépendantes.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #8 le: 11 novembre 2011 à 14:45:09 »
Sinon tu peux utiliser la tête de ton agrandisseur Pierre-Loup.  :)

Je me souviens de ton sténopé 4x5. Bel objet aussi, très luxueux...

Aalexandre

  • ***
  • Messages: 173
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #9 le: 11 novembre 2011 à 15:51:52 »
i want one ! ;)

troisieme type

  • *****
  • Messages: 968
  • Sexe: Homme
    • Matériel photographique artisanal
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #10 le: 11 novembre 2011 à 18:26:47 »
Bonne idée aussi l'agrandisseur. En plus c'est prévu pour la macro-photgraphie... Comment n'y ais-je jamais pensé?!

Alex, je vais finir par te prendre au mot...  ;D

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #11 le: 11 novembre 2011 à 20:13:58 »
D'abord un coup de chapeau  à troisième type : superbe boulot à tout point de vue !!!!
La fabrication des trou-tous via un projecteur de diapo, j'ai utilisé.
de même celle de l'agrandisseur.
bons résultats dans les deux cas.
Dans pinhole photography d'Eric Renner, il y a de bonnes explications (focal press à commander sur amazon
ou directement sur www.pinholeresource.com)
Il faut toujours percer une tôle la plus fine possible, clinquant de laiton ou barquette ménagère en aluminium.
Devenu cossard avec l'âge, j'ai acheté chez www.stenocamera.com des trous-trou parfaits.
Faits au laser (j'ignore comment), la définition est excellente.
Reste le problème du format 24x36. ... Pour moi, je pense que le 4x5 inches est un minimum mais des passionnés ont bien réussi dans ce format .
bon soir
Jacques collet

RONANN

  • *
  • Messages: 15
  • Sexe: Homme
    • GALLERIEFLICKR
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #12 le: 12 novembre 2011 à 09:33:20 »
Je suis soufflé par tes réalisations ,moi qui ne fait en sténopé que du bricolo maison.
les projecteurs se trouvent assez facilement plus personne n'en veut,
le plus difficile est d'avoir chez soi le recul suffisant pour avoir une grande projection murale.
(pour avoir 2m il faut reculer TRES loin)Je me contente de beaucoup moins.

Ron Talis

  • ****
  • Messages: 393
    • www.rontalis.com
Léo, poinconneur des lilas
« Réponse #13 le: 12 novembre 2011 à 16:38:02 »
si on veut vraiment bricoler

pour mesurer un sténopé tu peux le scanner avec une référence,
par exemple des perforations de film 35mn
qui ont une dimension standardisée voir
http://en.wikipedia.org/wiki/35_mm_film

pour faire des petits trous, avant de passer l'aiguille ou le laser
on peut réduire l'epaisseur de la feuille métallique
(comme une cannette de biere en alu)
en faisant une petite bosse avec un objet rond style stylo-bille
et en passant du papier de verre ultra fin sur le coté de la bosse

troisieme type

  • *****
  • Messages: 968
  • Sexe: Homme
    • Matériel photographique artisanal
Re : Léo, premier du nom
« Réponse #14 le: 12 novembre 2011 à 18:06:27 »
Merci beaucoup, Jacques, Ronann et Ron Talis.

Il me semble que les trous de sténocaméra ne sont précisément pas percés au laser. Sur son site (je ne sais plus où), il explique pourquoi il considère que c'est faire un compromis que de le faire au laser. Lui utilises "tout simplement" des forets calibrés. (pas facile à trouver mais en cherchant bien on trouve, au centième près.)

Pour les faire sans forets calibrés, ce que j'ai trouvé de mieux est une compilations de techniques: aiguille très fine + ponçage très fin, de manière à avoir le trou le plus petit possible...

Pour la dimension du film, c'est vrai que j'ai souvent entendu dire que le 24x36 était trop léger. Personnellement j'y trouve mon compte, agrandi jusqu'à 24x30 ça passe, de mon point de vue. Maintenant c'est vrai que comparé à un plan film ou même à du format 120, la définition est incomparable! En 4x5 on en viendrait presque à se demander ou est l'intérêt d'un objectif classique!

Pour mesurer mes trous j'ai essayé la technique du scanner, mais je ne m'en suis pas sorti. Peut-être que je n'avais pas poussé assez la définition, je ne sais pas.
J'en suis venu à coller mon trou sur le mors fixe d'un pied à coulisse, et venir tangenter tout doucement, le tout en utilisant une loupe grossissant fort (comme un objectif standard à l'envers, par exemple! ;) ) Ça parait archaïque mais ça fonctionne. Enfin, la prochaine fois je mettrais l'agrandisseur à contribution, sans aucun doutes!!