Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : François Pitot

> Visiter sa Galerie <


- Tirage Charbon -
Format 18 x 24 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 16 cm

Auteur : Roland Verrier

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Collodion Sec au Tanin  (Lu 87303 fois)

remi

  • ***
  • Messages: 247
  • Sexe: Homme
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #15 le: 14 août 2011 à 22:52:48 »
Encore bravo!
Le resultat semble assez exceptionnel, impatient de voir la suite.

Rémi

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #16 le: 14 août 2011 à 23:05:37 »
J'ai une solution Argyrotype et "New Cyanotype" en attente de tirage...  :)

J'ai fait quelques bouts d'essais ce soir. Argyrotype préparé le 15 juillet, semble être au top. En ce qui concerne le Cyano, je le trouve pâle mais c'est très velouté a coté d'un Cyano formule originale... (Ce sont les formules de Mike Ware).

Bref, j'ai encore beaucoup de travail en vue.  :D

((((Un petit truc en passant, c'est un secret, approchez...
J'avais fait l'essai un jour... Blanchiment au Bromure Cuivrique d'un tirage aux sels Argentiques comme le papier salé ou Van Dyke, etc., puis redéveloppement au nitrate d'Argent, on obtient du Noir Neutre, vraiment neutre.))))

J'ai blanchi mon bout d'essai d'Argyrotype au Bromure Cuivrique, puis je l'ai redéveloppé dans une solution très étendue d'acide Pyrogallique additionné d'un peu de Nitrate d'Argent.
Le tirage devient rouge, puis se teinte progressivement en noir neutre, Les teintes les plus claires deviennent noires en premier. L'effet est intéressant, les noirs très profonds.
Et j'ai surtout noté que les blancs donnent du détail là où le tirage d'origine n'en donnait pas !!!!
L'Argyrotype blanchi puis redéveloppé au Nitrate d'Argent n'est pas devenu noir neutre mais a repris sa teinte sépia initiale...  ???

Des précisions plus tard...  ;)
« Modifié: 14 août 2011 à 23:13:36 par Lionel TURBAN »

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #17 le: 15 août 2011 à 20:25:15 »
Je ne lâche pas le morceau.  :)

J'ai fait un tirage à l'Argyrotype de la plaque ci-dessus.

Je dirais que c'est plus neutre que le Van Dyke et il ne s'assombri pas au fixage comme le Van Dyke justement. Ca permet d'être un peu plus juste au niveau de l'exposition par noircissement direct. Je dis ça, mais c'est mon premier essai... A confrmer à l'usage...

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #18 le: 15 août 2011 à 20:33:42 »
Je poste également ma plaque du jour (13x18).

4mn d'exposition à F16 sous le soleil de 18h.

Je l'ai traitée bien contrastée et bien dense en vue d'en faire un Cyanotype selon la formule de Mike Ware à l'Oxalate de Fer Ammoniacal que je vais bientôt proposer sur la boutique.

J'ai eu une tache verticale dans la zone ombragée du vase au moment du fixage. Je ne sais pas ce que j'ai projeté sur la plaque, mais ça me ruine tout.



Ron Talis

  • ****
  • Messages: 392
    • www.rontalis.com
Re : Collodion Sec - argyrotype
« Réponse #19 le: 16 août 2011 à 08:29:49 »
Félicitations! En plus ca semble avoir marché, cette émulsion argyrotype. Un avantage des tirages argentiques sur le pt/pd c'est la variété de virages possibles.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #20 le: 18 août 2011 à 19:36:53 »
En effet Denis, cette solution Argyrotype fonctionne.

Je n'ai cependant pas encore effectué de tests quand à la possibilité de modifier le contraste.

En passant, voici un essai de tirage au Cyanotype version Mike Ware à l'Oxalate de Fer.

Ca ne réagi pas comme le Cyano "normal". L'expo est beaucoup plus rapide, mais j'ai l'impression que le procédé exige une catégorie de négatif très précise pour obtenir un vrai bon résultat. En l’occurrence ici, je pense que le négatif n'est encore pas assez contrasté.

J'ai justement choisi un sujet très extrême en terme de détails dans les hautes lumières et basses lumières (les dessins sur le vase).
On peut voir que dans l'ombre comme dans la face très eclairée, les dessins y sont. Evidemment, c'est le négatif qui donne la direction du tirage, mais en Cyano normal, je ne sais pas si j'aurais autant de détail partout. A tester aussi ça...

Avec plus de contraste au niveau du négatif, je pense que ce serait plus flagrant avec des bleus plus profonds également.

Philippe Grunchec

  • ***
  • Messages: 208
  • Sexe: Homme
    • http://philippe.grunchec-photographe.over-blog.com/
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #21 le: 18 août 2011 à 22:09:01 »
Bravo, Lionel !

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #22 le: 19 août 2011 à 09:17:25 »
Moi j'aime assez le rendu qui va bien au sujet...

Je serais curieux de voir ce que donnerais le rendu en formule Cyanotype classique...

Olivier

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #23 le: 19 août 2011 à 10:13:43 »
Je vais faire l'essai Olivier.  :)

J'ai oublié de préciser, la formule de Mike Ware s'étend super bien sur le papier en comparaison avec la formule classique.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #24 le: 20 août 2011 à 20:00:34 »
Plaque test du jour.

Temps de pose ? Une heure à F11 à l'ombre sous un saule !!  :D Ce qui explique les feuilles floues dans une légère brise perpétuelle...

Hyper flexible comme procédé au point de vue des temps de pose. Depuis le début j'y vais à vue de nez et ça ne déconne jamais.
Que ce soit sur ou sous exposé, tout est rattrapable au développement, c'est vraiment surprenant. Ici justement, je pense que j'aurais pu diviser par deux voire trois.

Peut-être un tirage de cette plaque, on verra...
« Modifié: 20 août 2011 à 20:10:13 par Lionel TURBAN »

A.BAKOEL

  • **
  • Messages: 86
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #25 le: 21 août 2011 à 12:40:36 »
Bonjour,

Peut t' on remplacer le couple éther/alcool par de l 'éthanol  comme pour le collodion humide ?

Bonne fin de journée

AB

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #26 le: 21 août 2011 à 13:12:52 »
Bonjour Alain,

Oui c'est ce que j'utilise.

Cependant il faut noter que le Collodion sec est infiniment plus sensible au décollement que le Collodion humide. La totalité de mes plaques décollent minimum 30% de la surface, maximum 80%.

La couche commence à se soulever au développement (ça fait des plis), le fixage accélère le phénomène inévitablement et le lavage vient terminer le travail.
Si on joue mal du filet d'eau au lavage, la couche image se plie en une fraction de seconde et dégage au fond de l'évier.
Il faut donc être d'une délicatesse absolue lors de toutes les phases de traitement dès l'instant où le révélateur est étendu sur la couche sensible.

Je suis presque obligé de maintenir la fine pellicule de collodion en place sur le verre à chaque fois lors du lavage et de bien la replacer avant le séchage qui vient finalement faire adhérer la couche au verre (heureusement). Si l'on n'a pas des doigts de fée, on déchire l'image...

Le procédé est connu depuis son invention pour son décollement. Aussi, les écrits recommandent plusieurs choses pour améliorer le système :
Augmenter la proportion d'ether. Ca ne résout pas le problème, mais ça l'amoindri...  :)
Apprêter les plaques à l'aide d'un substratum comme de l'albumine, de la gélatine.
Je pense me diriger vers la gélatine lors de mes prochains tests. A mon avis, c'est ce qu'il y'a de plus fiable (l'albumine attire méchamment la poussière), sauf que l'on se rajoute des opérations de préparation...

Certains auteurs recommandent aussi de dépolir les bords de la plaque sur 5mm pour que le Collodion adhère mieux, mais je ne sas pas si c'est réellement efficace.

J'ai cependant pu observer que si le verre est réellement propre et sans défaut, le décollement est vraiment limité (ce n'est pas le cas d'une majorité de mes vieilles plaques).

Pour finir, voici un tirage à l'Argyrotype de la plaque ci-dessus. (J'ouvre un fil spécial à ce sujet pour faire une petite remarque)
« Modifié: 21 août 2011 à 16:04:37 par Lionel TURBAN »

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #27 le: 28 août 2011 à 20:37:16 »
Note du jour :

Selon les écrits, j'ai préparé une solution de gélatine à 2%, que j'ai étendue sur la plaque nettoyée (méthode Collodion).

Séchage en 10 minutes tant la couche est fine et invisible.

J'ai donc ensuite étendu mon Collodion comme d'habitude, etc.

Décollement purement et simplement éliminé !

J'ai sur-développé une plaque pendant une heure, rinçage force 4, fixage immergé en cuvette + secouage de dératé, lavage façon tempête dans le triangle des Bermudes, et bien RIEN a bougé !  :D

abies

  • *
  • Messages: 11
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #28 le: 11 juin 2012 à 10:58:39 »
Bonjour Lionel,

merci pour ce retour très intéressant sur le collodion "sec".
Saurais-tu s'il est possible de faire du collodio sec par contact ? Par exemple, d'un négatif classique (argentique ou numérique), faire un tirage sur une plaque de verre avec ta méthode au tanin.
Dis autrement, la surface est totalement sèche et apte à supporter une pression importante ? (un collodionniste humide m'a indiqué que la méthode au tanin évitait probablement que l'humidité ne s'évapote par la surface extérieure).

Fabien

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3968
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Collodion Sec au Tanin
« Réponse #29 le: 11 juin 2012 à 11:11:52 »
Bonjour Fabien,

Oui, c'est tout à fait possible.

Cependant, avec le révélateur au Pyro, il reste un petit voile colorant qui est à prendre en considération.
Si le tirage est destiné à être vu par transparence, ce n'est gênant, mais par réflexion (positif ou négatif), ça devient compliqué.

A la base, le Collodion Sec est réellement fait pour obtenir un cliché négatif à tirer.  :)

Seul le révélateur au Fer peut donner un cliché parfaitement clair, mais il n'est pas adapté au Collodion Sec, ou alors peut-être par une re-immersion préalable au développement dans la solution d'Argent, je ne sais pas... Dans ce cas, attention à la pollution par le Tanin.

Tout ça est matière à essais et à réflexion.