Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Tirage Palladium -
Format 13 x 18 cm

Auteur : patrick Firmin - Didot

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Jacques Cousin

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 12 x 10 cm

Auteur : Antoine Barret

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Calotype  (Lu 25126 fois)

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype
« Réponse #15 le: 19 octobre 2010 à 12:13:44 »
Bonjour Werther,

Merci pour votre intervention.

Je place une traduction de celle-ci pour la compréhension :

Citer
Salut Lionel

Je viens de m'inscrire et je pense que cela pourrait vous intéresser: http://www.alinari.it/it/news.asp

J'ai récemment vu le spectacle (ils ont fait un beau catalogue) et j'ai été fasciné.

Pour un couple d'années que j'essaie de faire le calotype (méthode Baldus), mais les résultats n'étaient toujours pas bonnes. J'espère que quelque chose de mieux pour l'avenir.

Comme vous l'avez justement souligné la difficulté majeure est de trouver la bonne carte, et je doute beaucoup que, parmi les beaux-arts y sont favorables.
L'épaisseur est un point «important et je ne pense pas que nous pouvons avoir de bons résultats avec des cartes à partir du poids de plus de 70/80 g / m

Malheureusement, je ne peux pas écrire en français, mais le lire assez bien.

Bonjour

Werther

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype
« Réponse #16 le: 19 octobre 2010 à 12:20:36 »
En tout cas, si vous découvrez une référence de papier acide, je suis preneur !  :)

Mais j'ai cru voir passer deux ou trois Calotypes de Quinn Jacobson qui me semblaient tout à fait clairs.

Je vais essayer de le contacter...
« Modifié: 19 octobre 2010 à 12:31:19 par Lionel TURBAN »

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype
« Réponse #17 le: 19 octobre 2010 à 18:17:58 »
Quinn m'a répondu exactement 45 secondes après lui avoir envoyé ma demande !  :D

Voici donc sa réponse en copié/collé :

Citer
Hello Lionel,

Thank you. I use a paper called, "Clearprint 1000H 16lbs." I acidified the paper before I iodized and sized it. I've had good luck with the Bienfang 360 paper, too. I should have some Crob 'Art paper today in the post. I use that for Albumen, but should work for Calotypes.

My best,
Quinn

Quinn acidifie donc lui aussi ses papiers... Il n'y a pas de miracle de nos jours...

Le fameux Clearprint 1000H 16lbs dont il parle est un papier 100% coton à 68gr/M², donc parfait pour le Calotype ! Je ne connais pas son PH, mais je pense qu'il doit se rapprocher du neutre.
Le Bienfang 360 est un papier Marker de 50gr/M².
J'avais entendu parler aussi du Crob'Art que je ne connais pas mais qui semble intéressant selon lui.

Quinn semble donc plus attaché à trouver un papier léger de bonne texture plutôt qu'un papier acide car comme moi, il passe par l'étape acidification...

Affaire à suivre...  :)

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Calotype
« Réponse #18 le: 19 octobre 2010 à 22:26:06 »
a tous ...
Absent de France durant quelques jours, je n'ai pas suivi cette discussion mais j'ai reçu un kit d'échantillons japonais d'Atlantis.
Des enfoirés... Le prix est faramineux et les échantillons mesurent entre 11x17 cm pour un des carnets et 4x6 cm pour le dernier.
Je vous passe les détails mais 39 euros H.T pour 3 petits carnets de papier à chiotte , c'est déjà un peu fort.
Sans compter qu'il m'a fallu ensuite payer le port.
Je suis persuadé qu'Atlantis détient de bons papiers pour nos travaux mais pas d'échantillons malgré ma demande.

La BN Richelieu vient d'ouvrir un expo sur le calotype en France (1843-1860) à laquelle je n'ai pu me rendre mais un de mes "espions"
l'a vu et m'en a rapoorté le plus grand bien. Je sais bien que beaucoup de fidèles sont loin de Paris mais cela vaut parfois le coup
de se déplacer et d'éviter les délires de lagerfeld à le MEP.
bonne nuit à tous
Jacques

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Calotype
« Réponse #19 le: 20 octobre 2010 à 19:02:34 »
en relisant les différentes interventions, j'ai réalisé, il y a deux mois un palladium sur du papier Sumi-E de 80g/m², vendu par Gerstaecker.
ce papier est bien sûr très délicat à utiliser mais je n'ai pas eu à l'acidifier (problème classique avec les supports habituels).
les feuilles mesurant 24x32 cm, j'ai collé un bord sur une feuille d'acétate avec du tiro (scotch de carrossier), sensibilisé, exposé, développé au pinceau , clarifié, et lavé avec précaution. Séchage à plat entre deux buvards .
Image très fine, noirs profonds.Vu la finesse,il demanderait à être collé sur un beau support à la fin des traitements
Le seul inconvénient est la fragilité une fois trempé mais il devrait convenir pour les calotypes.
Jacques

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype
« Réponse #20 le: 20 octobre 2010 à 19:42:37 »
Jacques,

Merci pour la référence !

Je me constitue une petite liste de papiers différents que je vais bientôt commander chez Gerstaeker pour faire divers essais.  :)

Ron Talis

  • ****
  • Messages: 393
    • www.rontalis.com
Re : Calotype
« Réponse #21 le: 21 octobre 2010 à 08:41:11 »
Le washi de Gerstaecker est effectivement intéressant pour le palladium. Trés léger et très fin il est presque transparent dans l'eau. Les deux faces sont différentes, l'une plus lisse et l'autre plus veloutée. Il est de pH neutre et on obtient des noirs profonds. Présenté sur une deuxième feuille du même papier,  les blancs sont lumineux.

Mais il a pour moi deux gros inconvénients.

D'abord il pompe énormément et il me faut au moins deux fois plus d'émulsion que pour du Bergger. Combiné avec la finesse, le papier émulsionné ressemble à une feuille de gélatine humidifiée.  Mougin m'a conseillé d'encoller avec de la colle blanche à bois. J'ai essayé de pré-encoller, d'épaissir l'émulsion tout ca sans beaucoup de succès.
Ensuite ce papier est irrégulier dans sa structure, combiné avec la finesse (encore), il est pratiquement impossible de produire une plage de gris uniforme et régulière. La structure du papier introduit un flocage à mon avis déplaisant.

Ceci dit, il n'est pas cher et on peut multiplier les éssais sans grever son budget

On m'a parlé d'un papier "bambou", est ce que quelqu'un connait ca? Peut-être le papier fibre de bambou de HAHNEMUHLE?
« Modifié: 21 octobre 2010 à 10:23:36 par Ron Talis »

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Calotype
« Réponse #22 le: 21 octobre 2010 à 10:55:31 »
le papier SUMI-E vendu par Gerstaecker est en bloc de 20 feuilles sous licence Hahnemühle Fine art.(référence 18870 --11,90 euros)
J'ignore s'il est à base de fibres de bambou mais legerement acide  et si ce n'était sa fragilité une fois mouillé, je l'adopterai à chaque fois.
bonne journée à tous
jacques

Ron Talis

  • ****
  • Messages: 393
    • www.rontalis.com
Re : Calotype
« Réponse #23 le: 21 octobre 2010 à 12:09:21 »
très bon tout ca,
le SUMI-E ce n'est pas le washi, ce n'est pas non plus le bambou

washi:  Gerstaecker 18403
Hahnemühle SUMI-E :  Gerstaecker 18870
Hahnemühle bambou: Gerstaecker 17277

et pas cher en plus, je sens que je n'aurai pas besoin de l'aval de
la compta pour passer la prochaine commande.
« Modifié: 21 octobre 2010 à 12:22:43 par Ron Talis »

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype
« Réponse #24 le: 21 octobre 2010 à 12:41:40 »
Quinn Jacobson a fait aussi ses essais de Calotype sur du Sumi-E.

Je sens que je vais en prendre aussi  :D

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Calotype
« Réponse #25 le: 22 octobre 2010 à 17:14:15 »
j'ai voulu commander hier du Hanemülhe bambou chez gerstaecker réf 17093 mais il n'est pas disponible actuellement.

Ron Talis

  • ****
  • Messages: 393
    • www.rontalis.com
Re : Calotype
« Réponse #26 le: 03 avril 2011 à 08:41:16 »
mise à jour,

aussi bien le sumi-e que le bambou de Hahnemühle ne conviennent pas pour le palladium.
veni, vedi, non vici. Deux paquets de plus sur la pile.

Une personne compétente directement chez Hahnemühle m'a expliqué
que TOUS les papiers Hahnemühle sont tamponnés et répondent aux normes européennes blabbla...
« Modifié: 03 avril 2011 à 08:51:21 par Ron Talis »

MBI

  • *
  • Messages: 8
Re : Calotype
« Réponse #27 le: 19 septembre 2012 à 21:07:50 »
Bonsoir,
Je me permets de faire remonter ce fil en raison d'une expérimentation récente sur papier Argentia d'Atlantis. Le PH indiqué par la firme est de 7 et il est sans réserve alcaline. Il serait donc neutre et chimiquement stable. Je connais mal l'encollage AKD, présenté comme inerte du point de vue de la conservation.

Je précise n'avoir encore jamais rencontré le succès en procédé négatif humide avec quelque papier que ce soit. Merci pour votre aide si vous en avez le coeur. Je précise que c'est pour tirer des positifs ensuite.

Au terme de 6 expositions humides (de 2 secondes à 2 minutes et demi) développées à l'acide gallique, j'ai obtenu des négatifs dont les parties sensément claires (théoriquement non impressionnées en raison d'ombres profondes du sujet) sortaient relativement foncées, voire de plus en plus foncées au fil des tentatives. Deux expérimentations subséquentes me conduisent à ces observations :
  • Sans exposition, préparé et développé puis arrêté à l'eau osmosée dans l'obscurité complète du début à la fin (sauf l'ioduration en lumière de labo rouge), le papier fonce.
  • Suite à vos discussions, j'ai légèrement acidifié le papier avant l'ioduration sans trop y croire (3 minutes dans un bain d'acide acétique à 3 %). À la lumière rouge cette fois, j'ai observé que le papier restait clair pendant environ 30 secondes avant de foncer. Il y a une sorte d'effet retard.
Je vais conduire deux ou trois expériences supplémentaires avant d'essayer de formuler une hypothèse.

À bientôt

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Calotype
« Réponse #28 le: 19 septembre 2012 à 21:25:03 »
Bonsoir MBI,

Si votre papier fonce sous l'effet de l'Acide Gallique, c'est qu'il n'est pas acide ou qu'il contient quelque chose de non compatible avec la technique du Calotype.
J'ai longtemps buté sur ce problème dans mon coin alors que le problème était connu de certains pratiquants en Angleterre et ailleurs.

Seulement quelques papiers conviennent au Calotype. Et encore... Certains sont bons en France et mauvais aux US (et inversement).

Même le fait d'acidifier un papier, ne garantit pas que celui-ci deviendra apte au Calotype. D'autres problèmes arrivent ensuite...

Le mieux serait de vous procurer directement les papiers qui fonctionnent. En France, le Canson Marker est celui qui m'a donné le meilleur résultat. De plus, on le trouve facilement.
Le Crob'Art est quant à lui assez aléatoire.

Les autres papiers qui peuvent fonctionner sont, semble-t-il, introuvables dans notre pays.

En résumé, ne cherchez pas trop à insister avec les papiers qui donnent de mauvais résultats. Vous allez épuiser vos forces, votre motivation et votre patience.

Lorsque vous ferez vos futurs essais avec par exemple le Canson Marker, vous allez sentir tout de suite la différence.  :)
« Modifié: 19 septembre 2012 à 21:47:28 par Lionel TURBAN »

MBI

  • *
  • Messages: 8
Re : Calotype
« Réponse #29 le: 21 septembre 2012 à 18:13:19 »
Merci infiniment, Lionel Turban.

L'argentia d'Atlantis fonce sous l'effet de l'acide gallique, même lorsqu'il a été acidifié plusieurs heures à 3 % d'acide acétique. Quand bien même existerait-il un remède, sa texture est également la cause d'une perte dans les détails et son épaisseur est probablement handicapante.

Le papier Canson Marker est mieux approprié, merci beaucoup. Il faut néanmoins l'acidifier soigneusement. Il existe dans deux gammes (Canson Marker et Canson marker XL). Je suis impressionné par la rapidité de ce procédé humide (30 secondes d'exposition se développe assez densément pour qu'on perçoive le motif au verso).

Note, le Crob'art m'a donné un résultat encourageant après une longue acidification, même si les détails n'atteignent peut-être pas la même précision que ce que permet le Canson Marker.