Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Adrian Der

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Ziatype -
Format 20 x 19 cm

Auteur : Christian Rousseaud

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Bleu de Prusse - Histoire  (Lu 215 fois)

Carasco

  • *
  • Sexe: Femme
Bleu de Prusse - Histoire
« le: 09 janvier 2022 à 00:24:40 »
Bonjour à toutes et à tous,

Je suis une promeneuse fidèle de ce riche forum mais je n'avais encore jamais déposé de message par ici.
Je suis artiste et travaille la cyanotypie depuis 4 ans à travers une approche sensible de la nature. Je ne suis pas issue du milieu de la photographie et encore moins de la chimie.
Et en cette période où dort la nature j'en profite pour approfondir mes connaissances sur la technique et tout ce qui l'englobe. J'ai ici une question sur notre si cher Bleu de Prusse.

J'ai lu à plusieurs reprises sa découverte impromptue par Diesbach (et J.L Frisch et/ou Dippel, j'ai lu plusieurs versions à ce sujet je vais aller creuser), dans une histoire donc de rouge raté dû à de la potasse altérée sur le sulfate de fer et/ou d'une solution alcaline calcinée avec du sang de boeuf. Bref, j'arriverai à tirer au clair cette histoire en faisant se croiser les infos.
Je vois bien là se dessiner une affaire de fer, de potasse, mais tout ça m'étant assez peu familier je souhaiterais désormais comprendre l'évolution vers les produits que nous utilisons actuellement.

Je ne sais pas si je suis très claire mais il me manque simplement une passerelle pour comprendre ce qu'est le citrate d'ammonium ferrique et le ferricyanure de potassium par rapport à ces découvertes.

Car la cyanotypie, si je ne me trompe pas, crée le véritable bleu de Prusse.
Est-ce correct si je considère que l'action des uv réduit le citrate d'ammonium ferrique en citrate ferreux qui lui-même transforme le ferricyanure en ferrocyanure ferrique (qui est insoluble et tient donc sur le papier) ?

Est-ce quelque chose comme ça ? Le monde des sciences m'est vraiiiiiiiment très obscur.

Merci d'avance d'avoir pris le temps de lire mon petit pavé.
Et un grand merci pour ce forum-mine d'or

Beau dimanche,

Emilie

www.carasco.fr

Re : Bleu de Prusse - Histoire
« Réponse #1 le: 09 janvier 2022 à 11:04:48 »

Re : Bleu de Prusse - Histoire
« Réponse #2 le: 09 janvier 2022 à 13:11:23 »
Hello,

La chute fait froid dans le dos.

Armand