Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : rémi pichot-duclos

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 24 x 32 cm

Auteur : inSOlo

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 18 x 24 cm

Auteur : Ana Tornel

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Ambrotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Rendre visible l'invisible  (Lu 5976 fois)

Rendre visible l'invisible
« le: 02 septembre 2013 à 04:19:49 »
Bonjour a tous,

Je suis a la recherche de procedes qui permettraient de faire apparaitre des parties du spectre non visibles a nos yeux.
Les ultraviolets proches ou eloignes du violet visible principalement ou meme au-dela, en allant vers les rayons gamma.
Y aurait-il a votre avis un procede qui le permettrait plus particulierement?
Je travaille actuellement sur l'analyse de l'eau par spectrographie et c'est en lisant d'anciens livres que j'ai decouvert des cliches qui ont permis de mettre en evidence des emanations non visibles a l'oeil.  Mais je ne sais pas quel procede a ete utilise...
Merci pour vos idees!

Re : Rendre visible l'invisible
« Réponse #1 le: 02 septembre 2013 à 08:28:54 »
Bonjour,

Le gélatino bromure, le standard qui a dominé la photographie depuis une bonne centaine d'année et jusqu'à l'arrivée du capteur silicium répond a votre besoin.

Il y a une gamme sensible au rayonnement visible 400-700  nm (Panchromatique)
Une gamme sensible au visible + IR proche (350-700 nm ou 300-700 nm) (Infrarouge)
Une gamme sensible à une partie du visible (550-750) Orthochromatique
Une gamme sensible au bleu et UV proche (600-750) Nonchromatisé
Une gamme sensible aux Rayon X, chaque film est dédié à un champ d'application bien précis, les émulsions sont couchées des deux côtés du support, c'est l'épaisseur qui fait la sensibilité.

Il est difficile de donner un tableau général des films à usage scientifique et techniques qui ont pu être développés selon le procédé du gélatino bromure d'argent.

Mais je dois avoir un bouquin de LP Clerc dédié aux émulsions photographiques qui détaille ces possibilités.

Re : Rendre visible l'invisible
« Réponse #2 le: 02 septembre 2013 à 10:23:34 »
Une chambre à bulle, l'ancêtre du LHC, pour observer le trajet des particules ionisantes avec un système photographique pour en capturer les traces.
ce n'est pas si compliqué, de la carboglace (ou un module Peltier), de l'alcool refroidi et le tour est joué  :

http://www.youtube.com/watch?v=pewTySxfTQk
http://www.instructables.com/id/Make-a-Cloud-Chamber-using-Peltier-Coolers/

Re : Rendre visible l'invisible
« Réponse #3 le: 02 septembre 2013 à 12:38:21 »
Merci beaucoup a vous deux dors-et-deja pour ces tres bonnes informations!
Je vais me documenter donc un peu mieux sur ces films sensibles - voir si on peut s'en procurer qq part

et super idee que la chambre a bulle... J'en ai entendu parler, mais ce n'etait plus tres present dans ma tete.
Ca me donne un axe supplementaire.

Je vous tiendrai volontiers au courant de la suite.