Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 18 x 13 cm

Auteur : chris mettraux

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 19 x 26 cm

Auteur : Christian Rousseaud

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 16 x 14 cm

Auteur : Ariane C.Brejnik

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible  (Lu 20333 fois)

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #30 le: 09 avril 2018 à 15:01:53 »
Bonjour,
merciiii Françoise, pour m'avoir répondu, avoir pris de ton temps pour mes problèmes.
Je vais essayer de répondre par la pratiques à toutes tes remarques, merci à toi !!!
Pour ta dernière remarque, je m’interroge, comment savoir si j'en ai trop mis ? car je fais écouler un bon moment, mais ta remarque m’intéresse... comment fais tu ?
Philippe.

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #31 le: 09 avril 2018 à 15:25:59 »
Je t'en prie, c'est un plaisir  :) et j'espère que mes remarques te serviront.
Pour la quantité d'émulsion, c'est une question de coup de main. A mes débuts, j'en mettais trois fois trop (dont une bonne partie sur mes doigts évidemment!) Quelle quantité en verses-tu? Il me semble qu'il convient habituellement de verser l'équivalent des 2/3 de ta plaque et de reverser le surplus par l'un de ses coins.

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #32 le: 09 avril 2018 à 15:49:01 »
Si l'on regarde l'histoire du couchage gélatino-bromure
Le "coucheur" dispose d'une série de petites louches,  une dimension par format de plaque,
Que l'on verse au milieu de la plaque, celle-ci étant posée sur la main ouverte et que l'on réparti par quelques mouvements de la plaque,
L'émulsion étant naturellement retenue par les bords de la plaque,
Prise de l'émulsion à l'horizontale et séchage comme on peut.

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #33 le: 09 avril 2018 à 23:17:32 »
Hello,

Je persiste à dire que vous mettez la charrue avant les boeufs.

Faites déjà des tests d'exposition sur du papier sensibilisé au cyano. Vous pourrez ainsi déterminer le temps exact pour avoir des blancs qui restent blancs.

Avec votre expérience, trop de paramètres entrent en jeu. Il faut éliminer les problèmes les uns après les autres.

A+

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #34 le: 10 avril 2018 à 08:29:23 »
Absolument ...

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #35 le: 10 avril 2018 à 09:32:19 »
Je suis également d'accord...

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #36 le: 10 avril 2018 à 11:50:40 »
Pareil pour moi...  ;D

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #37 le: 10 avril 2018 à 18:27:31 »
Yes,

Ceci étant, ne vous découragez pas. Il y a des périodes chiantes à traverser. J'en bouffe une en ce moment où je ne sors rien de bon à tel point que je me demande pourquoi continuer.

Mais bon, çà a encore loupé cet après-midi, je laisse tomber et demain, il devrait faire jour, entre les gouttes de pluie.

A+

Collet

  • *****
  • Sexe: Homme
Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #38 le: 11 avril 2018 à 22:31:02 »
Le découragement est inévitable dans tout procédé.
dans le procédé palla que j'affectionne depuis 1986, j'ai eu comme chacun des hauts et beaucoup de bas......
votre problème de cyano me rappelle que j'ai essayé, en blanchissant d'abord de vieilles plaques et en sensibilisant avec les sauces habituelles. Résultat ? J'ai cassé les verres et direct à la benne.... Quand un truc fonctionne, il faut se dire que c'était un bon coup de pot et tenter plusieurs autres fois. je ne vous cache pas que le palla m'a joué souvent des siennes mais vu la raréfaction des bons papiers bromure, j'ai persévéré.......
Vive les anciens procédés .
J.C

Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #39 le: 12 novembre 2020 à 16:09:40 »
Cher toute et tous

j'aurai aimé savoir quel était la proportion de gélatine utilisée dans votre solution en fonction du Bloom de celle-ci?

J'utilise une gélatine avec un Bloom de 240 que j'ajoute à hauteur de 36mg/400ml de solution. Pour parfaire mes plaques j'aurai souhaité utiliser le minimum de gélat afin d'avoir une solution bien liquide lors du coulage de mes plaques

Deuxième question, séchage plutôt vertical ou horizontal? Je une préférence pour l'horizontal mais la couche de solution est plus épaisse... Mais vertical = manque d'homogénéité sur les plaques

Merci à toutes et tous!!




Re : Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« Réponse #40 le: 01 février 2021 à 17:51:34 »
Hello,

Tiens j’avais zappé ces questions.

Le degré bloom est à considérer pour de la phototypie et pour du travail sur papier. Pour la phototypie, il faut chercher, farfouiller sur les pages techniques ( phototypie.fr)

Pour le cyano sur verre, je ne saurais dire s’il y a un intérêt d’une par rapport à l’autre.

Pour avoir une gélatine liquide il suffit d’augmenter la part d’eau. Certes la concentration dans le gobelet va diminuer mais on s’en fout, ce qui compte c’est l’épaisseur de gélatine sèche sur la plaque.

J’ai fait récemment fait un essai à l’arrache. Gélatine dans les proportions suivantes  L (dm) x l(dm) x 3,75. Pour une surface de 12x25 cm je mets 0,4 gr de gélatine puis de l’eau  à concurrence de 15 grammes. Ma gélatine est plus liquide que la règle donnée. La seule étape supplémentaire consiste à incorporer du sensibilisateur, puis une fois sèche, exposer au travers du verre de manière à tanner la surface de gélatine en contact direct avec le verre. Au moins, aucun décollement intempestif.

Une fois que la gélatine commence à figer, peu importe le sens dans lequel la plaque est disposée, rien ne bougera. Perso, gélatine encore liquide sur le verre, je mets en route un ventilateur à petite vitesse puis, gélatine figée, je passe à la vitesse maximale. Je gagne un temps considérable, d’une demi journée de séchage, j’arrive à 1 heure pour de la gélatine seule ou 2 heures gélatine plus sensibilisateur.
Armand