Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Héliogravure -
Format 20 x 15 cm

Auteur : Herve Sachy

> Visiter sa Galerie <


- Papier Salé -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <


- Oléotype -
Format 30 x 20 cm

Auteur : pierre monnereau

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation  (Lu 10943 fois)

danielha

  • **
  • Sexe: Homme
Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #15 le: 02 août 2020 à 14:11:40 »
Bonjour Armand,

Je suis effectivement content de ce tirage :-)

Je vois 2 défauts majeurs dans la photo.

1. Le cadre noir qui entoure la photo (j'ai mis du pigment sur toute la surface de la page) n'est pas très régulier. Sur le haut, la décoloration est due à un coup de pinceau large donc c'est de mon fait. Mais sur le bas, la décoloration est juste due au rinçage (eau tiède au robinet avec un débit pas trop important). Dans ce cas, la faiblesse est juste sur la couche pigmentée. Il faut certainement que j'ajuste ma manière de travailler (je ne suis pas naturellement d'une délicatesse à toute épreuve). Mais je peux certainement aussi améliorer la tenue de la couche pigmentée.

2. Sur la zone centrale / horizontale, il y a des pertes totales de pigmentation. La couche pigmentée semble partie par petites plaques. J'ai l'impression que la couche de tannage part aussi mais il me faudrait une loupe pour en être certain.

Il faut que je travaille encore l'étendange des couches. Je n'ai pas de doute à ce sujet :-)

Au delà, qu'est-ce qui pourrait m'aider à éviter ces pertes par plaques ? Ajuster les proportions de gélatine ou de citrate (j'utilise les proportions de Didier pour la gélatine et le citrate et j'ai déjà réduit un peu la proportion d'aquarelle) ? Insoler un poil plus longtemps la couche pigmentée (3 minutes sur ce tirage) ? Augmenter un poil la durée dans l'eau oxygénée (je suis aux alentours de 15 secondes sur un mélange à 0.8 / 0.9 %)?

Je vais jouer principalement sur la durée d'insolation et d'exposition à l'eau oxygénée dans un premier temps.

Daniel

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #16 le: 02 août 2020 à 16:33:30 »
Bonjour à tous

J'arrive un peu à la bourre et j'ai lu assez vite le fil.

Mon article commence à dater...
Ce que je fais aujourd'hui: première couche (et entre chaque couche de gélatine pigmentée) = une couche de solution de gélatine à 4-5 % non tannée et non insolée et ensuite, après séchage, étendage de la couche pigmentée. Cette couche "neutre" va fondre au dépouillement mais préservera les blancs sans compromettre la fixation du pigment sur les parties insolées.

Daniel, il est normal que la couche pigmentée soit très fragile au dépouillement, il vaut mieux plonger la feuille dans une cuvette préalablement remplie d'eau chaude (>40°), agiter gentiment et attendre que la gélatine fonde, plutôt que de faire cela avec de l''eau courante.

Les décollements par plaques sont souvent dus à une couche trop épaisse.

Le temps dans l'eau oxygénée n'est pas très critique.

Et oui, le couchage de la couche pigmentée est l'étape la plus critique et la plus difficile à réaliser.

Sinon, ce premier essai semble très prometteur, bienvenu à bord ! :)

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #17 le: 02 août 2020 à 17:15:36 »
Hello,

Je laisse ma place à Didier qui sait faire.

Bonne continuation

A+

danielha

  • **
  • Sexe: Homme
Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #18 le: 02 août 2020 à 17:35:58 »
Bonjour Didier,

Merci beaucoup pour tes précisions ! Quel que soit l'âge de ton article, en suivant ce que tu dis on a de bonne chances de faire sortir une image. C'est quand même important lorsque l'on débute :-)

Cette question de la première couche va certainement me demander encore de la réflexion. J'essaierais de suivre ton conseil d'une première couche non tannée et quand je testerais l'empilement de 2 couches pigmentées j'aviserais :-)

Conseil bien noté pour le dépouillement de la couche pigmentée. Je vais passer en mode extra-prudent :-)

Armand, ta présence est toujours bienvenue. Tes remarques et questions permettent toujours de chercher un pas plus loin !

Je m'en vais de ce pas pigmenter mes 2 prochaines feuilles A4.

Bonne fin de week-end !

Daniel

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #19 le: 04 octobre 2020 à 17:44:42 »
Bonjour à tous,

Je me permet de poster dans cette discussion car il semblerait qu'elle soit la plus récente à traiter du Chiba system.

Je me suis initié à cette pratique il y a quelques mois en me basant sur l'article de Didier D.

Au bout de plusieurs essais j'ai réussi à avoir des trichromies satisfaisantes en appliquant en guise d'encollage du liant Acrylique (Caparol Binder) entre une premiere couche de cyanotype et les deux couches de gélatines citratée pigmentées suivantes.

Cependant, après avoir constaté que l'acrylique faisait une sorte de "voile blanc" sur l'image, j'ai décidé d'expérimenter l'encollage à la gélatine, et cela reste très peu clair pour moi.

J'ai d'abord appliqué une couche de solution de gélatine non insolée et donc non tanné que je laisse sécher avant d'appliquer ma couche de solution de gélatine citratée pigmentée. Mais au dépouillement (après insolation et un rapide bain de H2O2),

Tout part,

Comme-ci la couche de gélatine "neutre" en fondant partais avec la couche supérieure pigmentée... Je suis donc assez curieux de savoir comment Didier D arrive à faire des tirages avec cette méthode, y a t'il quelque-chose que je n'ai pas compris ?

Je suis alors passé à une technique que j'ai vu ailleurs sur le forum et qui consiste à réaliser toutes les étapes du Chiba system (étendage, insolation, H2O2 et bain <40) en ne mettant pas de pigment dans la solution de gélatine citratée que j'applique entre chaque couche de solution de gélatine citratée pigmentée.

Mais cette fois j'ai l'impression que cette couche d'encollage (donc de gélatine citratée insolée et tannée) empêche les parties qui n'ont pas été exposée aux UV de partir au dépouillement...

Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider à comprendre ces histoires d'encollages ? Je n'ai pas encore trouvé de système qui me permet de préserver les "blanc" et la netteté/qualité de mon images.

Ceci étant dit, merci à tous pour toutes ces discussions autour de cette technique dans le forum qui m'ont beaucoup aiguillé jusqu'à maintenant.

Bonne journée à tous,

Batou.


danielha

  • **
  • Sexe: Homme
Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #20 le: 07 octobre 2020 à 12:00:44 »
Bonjour Batou,

En ajoutant un message à la discussion qui était un peu à l'arrêt, tu perds de la visibilité. Cela explique peut être qu'il n'y ait pas de réponse.

Je pense que tu auras plus de chance en débutant une nouvelle discussion.

Pour le moment, je n'ai pas progressé sur le chiba. Je tente de jouer du côté du charbon simple transfert au DAS (mais je crois qu'en changeant de direction je me suis tiré une sacré balle dans le pied...).

Daniel

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #21 le: 07 octobre 2020 à 13:40:17 »
Bonjour,

Merci pour ta réponse Daniel et bonne chance pour le charbon simple transfert au Das, ça n'a pas l'air évident.

Je reviendrai à la charge avec une nouvelle discussion et tout plein de questions dès que j'aurai un peu plus de pratique derrière moi !

Batou

danielha

  • **
  • Sexe: Homme
Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #22 le: 07 octobre 2020 à 16:51:42 »
Ceci étant dit, lors de mes tests sur le chiba, j'obtenais des résultats intéressants avec une couche de tannage à base de gélatine citratée et passée aux UV. Tu peux certainement jouer avec la durée d'insolation pour obtenir un résultat à ta convenance.

Daniel

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #23 le: 07 octobre 2020 à 19:26:18 »
Hello,

J’ai demandé au chef de venir éclairer ta lanterne car là, j’avoue ne pas savoir te répondre.

Armand

Re : Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #24 le: 07 octobre 2020 à 19:58:27 »
euh... je ne suis le chef de rien du tout !  ;D


J'ai d'abord appliqué une couche de solution de gélatine non insolée et donc non tanné que je laisse sécher avant d'appliquer ma couche de solution de gélatine citratée pigmentée. Mais au dépouillement (après insolation et un rapide bain de H2O2),

Tout part,

Comme-ci la couche de gélatine "neutre" en fondant partais avec la couche supérieure pigmentée... Je suis donc assez curieux de savoir comment Didier D arrive à faire des tirages avec cette méthode, y a t'il quelque-chose que je n'ai pas compris ?


Pour essayer d'y voir un peu clair, il faudrait savoir comment tu passes cette couche "neutre" (épaisseur, concentration)
Et puis aussi comment se fait le dépouillement ensuite

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #25 le: 08 octobre 2020 à 18:30:59 »
Bonjour à tous,

Je tiens à vous remercier de prendre le temps de vous intéresser à mon cas.

Pour répondre à Didier D, Je réalise ma couche neutre en mélangeant 1g de gélatine et 1g de sucre blanc avec 25ml d'eau. Je chauffe le tout au bain marie jusqu'a ce que les cristaux s'assimilent complètement à l'eau puis j'ajoute 0,5 de citrate d'ammonium en poudre. Je mélange le tout, puis je sors la solution du bain marie et je la laisse reposer le temps qu'elle prenne une texture solide. (Mon procédé est le même pour la couleur, je rajoute juste 2g d'aquarelle sennelier avant le citrate d'ammonium).

Ensuite pour l'étendage, je réchauffe au bain marie ma solution et une fois qu'elle est bien liquide, je l'applique sur un papier aquarelle sec (pour le moment j'utilise du Arches Platinum). Pour ce faire j'applique deux fois la solution sur le papier avec un petit pinceau en mousse, en faisant une sorte de "croix" et j'étale avec le pinceau sans le retremper dans ma solution. Ensuite je prend un pinceau en mousse plus gros et je continue d'étaler. Je finis de lisser avec un gros pinceau Hake pour éviter d'avoir les traces des coups de pinceaux. Je m'efforce de réaliser la couche la plus fine possible. Je laisse sécher dans l'obscurité.

Comme le temps d'insolation de mes Chiba est d'environ 3min45 j'ai insolé mes couches neutre à peu près la même durée. Ensuite bain de H2O2 pendant 10 seconde et 5 minutes de épouillage dans une eaux à environ 35 degrée, en secouant délicatement la feuille immergée sous l'eau, le recto vers le fond.

A a peu près à toute mes tentatives d'encollage à la couche "neutre", j'observe une sorte de fine mousse blanche qui reste dans mon bac d'eau quand je sors mon image de l'eau.

Voila, j'espère avoir été assez précis,

Batou

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #26 le: 08 octobre 2020 à 19:26:44 »
Hello,

Citrate d’ammonium ?

Ce n’est du citrate de fer ammoniacal vert qu’il faut utiliser ?

Armand

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #27 le: 08 octobre 2020 à 19:42:56 »
Je pense que ça doit être ça, je l'ai acheté sur internet à un labo allemand. Sur l'étiquette il y a marqué "Ammonium Eisen (III) - Citrat", soit "citrate d'ammonium ferrique", c'est une poudre verte aux particules plutôt fine.

En recherchant un peu sur le net, j'ai l'impression que c'est la même chose que le "citrate ammoniacal vert".

Jusqu'à présent je ne pensais pas m'être trompé de produit...

Batou

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #28 le: 09 octobre 2020 à 12:36:27 »
Hello,

Après vérification c’est bien ça.

Armand

Re : Solidité de la couche de gélatine colorée après insolation
« Réponse #29 le: 10 octobre 2020 à 13:46:32 »
Pour la couche neutre, je n'utilise que de la gélatine en solution à 4-5%, rien d'autre, il n'y a pas besoin de citrate puisqu'il n'y a pas d'insolation, on laisse simplement sécher avant de passer la couche pigmentée et sensibilisée au citrate