Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 18 x 24 cm

Auteur : Maxime Alembik

> Visiter sa Galerie <


- Van Dyke -
Format 15 x 15 cm

Auteur : michel carrier

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 18 x 24 cm

Auteur : Joel Nepper

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 30 x 21 cm

Auteur : Gérard Gardiner

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Comment éliminer la nuance résiduelle du citrate.  (Lu 4692 fois)

Comment éliminer la nuance résiduelle du citrate.
« le: 13 juillet 2017 à 21:11:29 »
Partage d'expérience.
Bonjour à toutes et à tous.
J'ai de bon résultats en oléotypie sur verre. J'utilise principalement le bichromate d'ammonium comme sensibilisateur mais je me décide enfin à tester le citrate de fer ammoniacal vert. Je suis confronté à deux problèmes : le premier tient dans une réticulation de la gélatine au séchage. Mais j'ai deux pistes à explorer pour résoudre ce défaut. Le deuxième problème, qui m'embête nettement plus, c'est la teinte résiduelle qui persiste dans la gélatine après insolation. Autant avec le bichromate, la gélatine est parfaitement limpide et transparente, autant, avec le citrate, la gélatine est nuancée sépia.
J'ai un projet qui ne souffre pas cette nuance et qui nécessite une limpidité parfaite.
Si vous avez été confronté à ce problème et avez trouvé la solution, je serais heureux si vous pouviez partager votre expérience.
Merci par avance.

A+

Jordane

  • *
  • Sexe: Homme
Re : Comment éliminer la nuance résiduelle du citrate.
« Réponse #1 le: 08 mars 2019 à 08:59:09 »
Bonjour !

Je reprends le fil ici, qui me semble mieux approprié, où l'on commençait à divaguer sur l'autre !

Je viens de retomber en relecture, d'un petit doc plus synthétique de Halvor à ce propos :

"Carbon Printing without Dichromate , Halvor BjornOrd, & Hiroyuki Kobayashi

"3.4 Citric Acid
Addition of citric acid6, while not yet fully under-
stood, has been found to change the colour of the
ferrous from brown to transparent.
This allows a
deeper exposure
in the gelatine, and better per-
formance.
In liquid state the citric acid seems to
double the sensitivity of the ferric. This gives an
almost equal sensitivity as dichromate.""

Voilà peut être plus intéressant pour cette teinte résiduelle ferrique, mais à la fois pour la sensibilité, et le pH; plutôt que l'acide oxalique ?


Concernant la proportion, il donne pour 1 part de gélatine, 0.4 part d'acide citrique, et 10% w/v d'eau

Néanmoins, cela reste à tester encore pour les résultats finals, car dans la thèse principale, il explique que l'acide citrique inhibe l'action du peroxyde d'hydrogène, et ici il utilise plutôt de l'acide chlorhydrique, et cela dans le but principal d'ajuster le pH pour la réaction de fenton, à 3.5, avec à priori pour éviter au mieux des réactions survenues inattendues quand on cherche déjà à en améliorer une par ajout d'une substance chimique. ( c'est sans fin quoi ...)

Peut être qu"il peut être intéressant d'essayer un bain final à l'acide citrique pour clarifier la gélatine polymerisée ?
 

Bonne journée

Jordane

Re : Comment éliminer la nuance résiduelle du citrate.
« Réponse #2 le: 08 mars 2019 à 12:42:19 »
Hello,

Merci de ranimer ce fil.

Ok pour les proportions.
L’acide citrique doit lui aussi abaisser le ph.
Bon, dans tous les cas de figure, il faudrait que je me ré-aprovisionner en citrate et en acide citrique.
Mais c’est une piste que je garde en tête.

Re : Comment éliminer la nuance résiduelle du citrate.
« Réponse #3 le: 11 avril 2020 à 15:21:06 »
Salut Armand et Jordane,

Je me posais la même question quant à la coloration du citrate exposé/oxydé... en relisant le doc d'Halvor j'en suis arrivé à la même conclusion : ça éviterait la coloration du citrate mais en diminuant la capacité de polymérisation de l'eau oxygénée.

Pour info, je ne fais pas de transfert mais bien un tirage direct, à l'aide de gélatine citratée pigmentée à l'aquarelle en tube. Mais j'aimerais, d'une part éviter que le citrate ne fausse la couleur de mes couches (forcément, le brun se mélange un peu à la couleur), d'autre part tester un encollage du papier à la gélatine citratée non pigmentée, insolée pour la tanner... en remplacement de la colle vynilique quoi (tout ça avant les couches couleurs, pour récupérer le plus de blanc possible.

Dans tous les cas, Halvor parle d'un pH optimum à 4... jusque là je ne m'en suis pas soucié. Le prenez-vous en considération? Si oui, comment l'ajustez-vous?

Je dois faire des essais dans les prochains jours, mais peut-être avez-vous obtenu des résultats depuis vos derniers posts??

Merci @+

Jordane

  • *
  • Sexe: Homme
Re : Comment éliminer la nuance résiduelle du citrate.
« Réponse #4 le: 13 avril 2020 à 18:23:30 »
Salut François !

Pour ma part, j'ai vaguement essayé, et du peu tenté( peut être pas assez ), cela ne m'a pas apporté grand changement, pour ce qui est des tirages sur papier.
Le mieux que j'obtienne pour retrouver des blancs plutôt très corrects, c'est lorsque que pour ma sous couche, j'incorpore de l'aquarelle(Blanc de titane, habituel pour les gesso je crois en général) C'est une aquarelle que je prépare "maison", mais les tubes sennelier, c'est parfait aussi.
Je la photopolymerise, et après un bon rinçage final, les blancs sont plutôt chouettes.
Finalement, c'est plutôt que le citrate ne peut pas se mélanger aux pigments comme dans les fibres du papiers, et l'on ne voit plus le blanc du papier, mais le blanc de la sous couche.

Lorsque je fais des sous couches sur verre(avec ou sans pigments), elle sont tellement fines que le rinçage ne demande pas du tout d'être long et des plus" parfait"(l'étape sous couche en entière et même plutôt assez rapide et pas trop "pénible" par rapport au fait de faire une sous couche tannée à l'alun de Chrome). Et par transparence une fois sèche, on ne voit même pas qu'il y a une sous couche, ni aucune coloration.
Le principe est le même que sur papier : -enduction type collodion-insolation-polymerisation

Aussi, pour réduire la coloration du citrate, il peut être intéressant de réduire la quantité au plus bas de citrate de fer pour la recette de base, car il y a besoin d'assez peu pour que le procédé fonctionne tout de même bien.

Concernant le pH, je ne peux rien en dire de plus pour le moment, mais d'après plusieurs documents que j'ai pu lire à propos de la réaction de Fenton, et tout ce qui est de la photopolymerisation radicalaire, il semble en effet important d'y prêter attention.
Sans chercher à optimiser mon bain de polymerisation, il me semble qu'il avoisine les 4-5  et n'est finalement pas si loin que ça, a vu d'oeil sur une bandelette pH.

Au plaisir, bonne fin début de soirée !

Jordane

Re : Comment éliminer la nuance résiduelle du citrate.
« Réponse #5 le: 14 avril 2020 à 11:38:10 »
Salut Jordane! Excellent, merci pour toutes ces précisions et nouvelles pistes à explorer, notamment celle de la coloration de l'apprêt (= ce que tu nommes sous-couche si j'ai bien compris) avec de l'aquarelle blanche, je n'y avais pas pensé!!

Je n'ai pas de blanc de titane en tube et ne souhaite pas commander sur internet (les postiers ont déjà bien à faire comme ça en ce moment), mais j'ai du pigment et de la gomme arabique (en cristaux secs)... je suis preneur de ta recette à partir du pigment, si tu veux bien la partager (ou un tuto en ligne déjà existant)!!

Aussi, quelles sont tes proportions gélatine/citrate/pigment (ou poids d'aquarelle en tube) par rapport au volume d'eau pour cet apprêt? C'est juste pour me fair eune idée, des valeurs approximatives suffiront ;)

En ce qui concerne le pH, je crois que je vais laisser cette variable de côté pour l'instant, surtout si tu me dis qu'on peut éviter la coloration brune du citrate sans ajout d'acide citrique ou autre... Je vais me concentrer sur le nouvel apprêt, l'épaisseur de mes couches et un meilleur contrôle de l'étape de polymérisation. Ma dilution de l'eau oxygénée est sensiblement la même à chaque fois, mais pour le temps je fais un peu au pif. J'ai en effet tendance à laisser mes papiers bien plus que les 10 secondes préconisées... vu l'épaisseur de mes couches je dirais que j'oscille plutôt entre 30 secondes et 1 minutes, mais pourquoi pas tenter davantage encore!

Excellent en tout cas, je constate qu'il y a d'autres aficionados... je me sens moins seul avec mon Chiba maintenant  ;D