Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 17 x 24 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <


- Van Dyke -
Format 10 x 12 cm

Auteur : francis Courtemanche

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Oleotypie et Bromoil : quelles differences?  (Lu 21304 fois)

Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« le: 19 octobre 2016 à 16:30:26 »
Bonjour
je suis tout nouveau dans la photo alternative....
après plus de 5 mois de recherches et des essais en cyanotype je voudrais passer aux tirages à l'huile...
mais lequel choisir ?? qu'elles sont les differences une fois fini, entre le tirage à l'huile et le bromoil?
je me sens peu isolé... je n'ai pas encore eu l'occasion de voir en réel des tirages...
merci de votre aide ....

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #1 le: 19 octobre 2016 à 17:05:37 »
Bonjour , bienvenu dans le forum . ;D
oleotypie et le bromoil sont des procedes a encre grasse et sont très voisin .
Le bromoil , ce passe dans un tirage a partir d'un négatif  sous agrandisseur puis  on passe dans un bain de blanchiment spécial pour ce procédé .
Oleotypie est a partir d'un papier gélatiné , il est sensibilisé par le  bichromate ,  exposé sous la lumière UV avec un négatif de format .
Résultat , le bromoil est plus long et les papiers spéciaux  sont rare ...
L' oleotypie est plus court , mais obligé avoir un négatif au format du papier ..
Bien entendu , les résultats après encrage ne sont pas tout a fait les memes .
a vous de choisir  :P

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #2 le: 19 octobre 2016 à 20:40:16 »
Merci beaucoup Pierre pour cette réponse,
le choix est vite fait je n'ai pas d'agrandisseur ....
est ce que vous connaissez  des rencontres autour de ces procédés?
 et est ce qu'il y aurait un stand sur les procédés anciens au salon de la photo?
merci
julien

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #3 le: 19 octobre 2016 à 21:02:45 »
 oui , il y a un  club des procédés anciens , on fait des rencontres et on présente le travail .
Vous pouvez regardé dans la site   ( apaphot-anc.com ) .
... il me semble avoir ete en contact pour un stand  sur les salons de la photo  et  mon club apa attend leur réponse  !
Bonne lecture ...

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #4 le: 19 octobre 2016 à 21:04:39 »
Hello et bienvenue par ici.

Je ne pratique que l'oléotypie au contraire de Misonne qui connaît les deux procédés. Il y a René SMETS sur Facebook. C'est un photographe Belge qui pratique les deux tout en préférant le bromoil. Ce serait peut-être judicieux de lui poser la question.

Ceci étant dit, et d'après ce que j'ai pu lire, effectivement, le bromoil semble plus compliqué à réaliser.

Pour compléter ce que dit Misonne, avec l'oléotypie, il est tout à fait raisonnable de faire des essais avec un négatif 6x6 en tirage contact. Il n'est pas nécessaire d'avoir de grands formats pour les premiers essais où il faut se caler.

Et voici quelques petits conseils pour ces premiers tests qui donneront rapidement des résultats :

Papier Foma 112 mat. Négatifs assez contrastés. encre Charbonnel 55981 (épuisé en ce moment ou celui-ci :
http://www.charbonnelshop.fr/gravure-sur-metal/encres-taille-douce/encre-taille-douce-noir-encre-taille-douce-blanche/encre-taille-douce-60ml-noir-de-carbone.html

Les petits tubes de 60ml sont amplement suffisants. Le risque de la boite vient du fait que l'encre sèche alors qu'avec le tube, pas de soucis.

Pour la suite, écolo ou pas ? Bichro ou pas ? Si bichro >> papier Foma. Si écolo >> citrate de fer ammoniacal mais avec du papier à gélatiner soi même. Çà rajoute une étape non des moindres. Un point important, c'est qu'avec le bromoil, l'étape bichro est obligatoire.

Pinceaux très doux de type blaireau.

Voilà quelques pistes.

Disponible pour d'autres renseignements.

A+

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #5 le: 19 octobre 2016 à 21:40:59 »
merci à vous deux beaucoup pour toutes ces précisions
pour  le club apaphot-anc.com je l'ai vu mais c 'est sur Paris

Pour l'instant je vais essayer le plus simple ....
en ce qui concerne l'encre j'en est trouvé un tube (le seul) cet après midi ;-)

est ce que vous utilisez toujours Foma 112 mat du papier ou vous gélatinez votre papier ?
 


Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #6 le: 19 octobre 2016 à 22:02:36 »
Maintenant que la glace est rompue, le "tu" est de rigueur dans ces pages.

Oui, je me sers encore de temps à autres de Foma 112. Principalement pour caler les temps d'exposition de nouvelles épreuves. Je gélatine du papier Japonais, pas des plus simples mais c'est mon truc en ce moment.

Mais si j'ai un doute, je reprends ce sur quoi je sais que çà fonctionne, le Foma 112. Et après je cherche ce qui déconne.

Ce papier est raisonnable en terme de prix. Sa surface est très lisse si bien qu'on peut obtenir un rendu granuleux ou satiné suivant le travail au pinceau.

J'oubliais, l'exposition aux UV. J'ai animé une petite présentation à mon école des beaux arts. Le citrate de fer a été préféré au bichro aussi on a fait un gélatinage vite fait, et on a exposé au soleil. Çà fonctionne, bien entendu, mais c'est assez aléatoire pour reproduire à l'identique. Le plus réaliste est d'envisager rapidement la fabrication d'un insoleuse ou l'achat d'une lampe à bronzer.

Tant mieux pour le tube d'encre. Pour nettoyer mes pinceaux, d'abord j'utilise du papier absorbant costaud imbibé d'essence F puis plusieurs lavages au liquide vaisselle jusqu'à ce que la mousse soit bien blanche. Séchage et au moins on conserve ses pinceaux longtemps.

A+


Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #7 le: 19 octobre 2016 à 22:10:34 »
Il y a ce lien pour la préparation du papier :

http://picto.info/oildoc/Huile_RS.pdf

et celui-ci :

https://aboleo57.wordpress.com/technique/

Je suis en train d'apporter une amélioration à mon processus de manière à avoir une surface de papier très lisse, à l'image de celle du Foma 112. En effet, je cherche à pouvoir choisir entre un effet satiné et un effet granuleux, suivant le sujet, l'interprétation que je veux en faire.

Et je termine avec le point très important à mes yeux sur le tirage à l'huile. On peut interpréter le tirage. Eliminer, renforcer telles ou telle partie, un peu à l'instar de la peinture. C'est passionnant.

A+

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #8 le: 19 octobre 2016 à 22:42:23 »
merci pour toutes ses info et surtout le lien "Préparation de papier Japonais pour L’Oléotypie"
le papier japonais  donne de beaux résultats ?

je me suis fait un banc UV avec une lampe à bronzer pas besoin d'attendre le soleil et plus précis
pour le premier lien je j'ai lu et relu on ne se connais pas mais cela fait plus de 5 mois que je traine mes yeux sur vos échanges qui sont très riches d'enseignement....

"Et je termine avec le point très important à mes yeux sur le tirage à l'huile. On peut interpréter le tirage. Eliminer, renforcer telles ou telle partie, un peu à l'instar de la peinture. C'est passionnant"
c'est justement ce que je recherche je trouve que le cyanotype ne laisse pas beaucoup de liberté .... et je suis impatient d'essayer
 
tu bosses à la villa Arson?
A +

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #9 le: 20 octobre 2016 à 10:38:57 »
t'est ou toi plongeur ???

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #10 le: 20 octobre 2016 à 14:53:22 »
oui je fais de la plongée toi aussi ?

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #11 le: 20 octobre 2016 à 16:41:24 »
Plongeur : Tu  n'as pas compris , seulement ou tu te trouve ? quel region ?  :P

Re : Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #12 le: 20 octobre 2016 à 20:33:09 »
le papier japonais  donne de beaux résultats ?

Oui, les résultats sont sympas. Je ne les ai pas tous testés, loin de là. A moins de prendre des papiers de plus de 100 gr/m2, ceux moins épais, aux alentours entre 30 et 60 gr vont être moins blancs car moins opaques. Je m'explique. J'ai un Shiraminé de 110 gr, blanc et opaque naturellement. Une fois encollé puis gélatiné, il reste blanc. Les papiers moins lourds, une fois encollés et gélatiné deviennent translucide, un peu comme du papier calque. Ceci étant dit, ces papiers ne peuvent être présentés tels quels. Il faut les maroufler sur un support au moins aussi rigide que du 110gr ce qui va, pour les moins épais, leur redonner un "arrière plan" blanc, donc un peu de luminosité dans les parties claires de l'image encré.
Ensuite, ce gélatinage, si on le laisse sécher à l'air, sera rugueux, à l'image d'une surface de bois brut que l'on teinte. Les fils du bois se lèvent et la surface devient rugueuse. Là, c'est pareil. J'ai essayé le ponçage mais ce n'est pas probant. Si on sensibilise et qu'on encre sur une surface comme çà, rugueuse, le rendu de l'image va être assez dur, moutonneux et on perd en finesse de détail. Si au contraire, on arrive à avoir une surface lisse, comme le Foma 112, alors, comme je l'ai dit hier, on peut faire ce qu'on veut, du "grain" comme du satiné.

je me suis fait un banc UV avec une lampe à bronzer pas besoin d'attendre le soleil et plus précis

OK

pour le premier lien je j'ai lu et relu on ne se connais pas mais cela fait plus de 5 mois que je traine mes yeux sur vos échanges qui sont très riches d'enseignement....

Le premier lien ne m'appartient pas. Ce sont nos amis Belges, que Misonne a rencontré lors d'un échange. Je n'ai fais que les contacter par mail pour avoir des précisions sur la méthode, objet du lien en question et pour aménager à ma sauce l'objet du 2ème lien. Ce sont des personnes charmantes, qui, fait important, font la traduction Flamand/Français. Il existe bien de la littérature sur l'oléotypie, en Anglais, en Allemand. Mais si on ne maîtrise pas ces langues, les subtilités échappent aux traductions et on perd beaucoup.

"Et je termine avec le point très important à mes yeux sur le tirage à l'huile. On peut interpréter le tirage. Eliminer, renforcer telle ou telle partie, un peu à l'instar de la peinture. C'est passionnant"
c'est justement ce que je recherche je trouve que le cyanotype ne laisse pas beaucoup de liberté .... et je suis impatient d'essayer

Voilà un essai de cyano sur papier Japonais :
https://aboleo57.wordpress.com

Çà ne fonctionnera pas avec toutes les images mais c'est à tenter surtout que ce papier n'est pas très cher.
 
tu bosses à la villa Arson?

Non. Je suis à la Seyne/Mer, en très grandes vacances depuis jeudi dernier, et très modeste élève à l'école des beaux arts de ma ville.

A +

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #13 le: 20 octobre 2016 à 21:24:45 »
oups désolé j'ai lu un peu rapidement .. je suis actuellement sur lyon et dici quelques mois je vais m'installer à Marseille

Re : Oleotypie et Bromoil : quelles differences?
« Réponse #14 le: 20 octobre 2016 à 21:46:09 »
si j'ai bien compris l'oleotype est le même procédé que le la gomme bichromatée si ce n'est que l'on ne va pas "colorer la photo par des passages "gomme pigmentée" successifs mais pas un encrage à l'encre "charbonnel "