- Cyanotype -
Format 10 x 17 cm

Auteur : Ariane C.Brejnik

> Visiter sa Galerie <
     A c c u e i l         G A L E R I E         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t     

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
20 Juin 2018 à 03:35:10

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche :

Rechercher:     avancée
27407 Messages dans 2453 Fils de discussion par 943 Membres
Dernier membre: Padel
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+  Disactis.com - Photographie Artisanale - Procédés Anciens - Prise de vue et Tirage
|-+  Hors Champs
| |-+  Discussions...
| | |-+  Présentation et évocation d'une fascination
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Présentation et évocation d'une fascination  (Lu 283 fois)
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 11


WWW
« le: 28 Mai 2018 à 16:34:19 »

Bonjour à tous,

Je lis le forum depuis quelques mois déjà et j’apprends beaucoup à votre contact, donc je me suis dit que la moindre des choses, et avant de participer aux échanges, était de me présenter. 

Je pratique la photo depuis assez longtemps sans toutefois avoir de grandes prétentions dans ce domaine. J’utilise le médium à des fins personnelles (support au souvenir, projets graphiques, pour la famille, les amis).

Je suis passionné d’art, de photographie, d’histoire et de manière générale par les témoignages du passé. J’ai fondé récemment un site Internet (www.loeilsensible.com) dédié à la photographie, qui connaît des débuts assez modestes – n’ayant que peu de temps à lui consacrer pour l'instant –, promis à se développer autour des thématiques de la photographie de ses débuts à nos jours (histoire et technique) et des collections photographiques publiques, qui connaissent un essor formidable depuis quelques années.

Je collectionne moi-même des photos anciennes, principalement des vues stéréoscopiques sur verre, et je suis un bibliophile invétéré. Je travaille dans la presse et je suis par ailleurs illustrateur-graphiste indépendant (www.davidfangaia.com).

Je n’ai pas d’expérience de la pratique des procédés anciens (à part le tirage cyanotype). Je m’intéresse à la plupart des procédés, particulièrement la technique du collodion humide. Je suis en train d’acquérir petit à petit le matériel et les chimies nécessaires (notamment chez le Labo du Troisième et bientôt sur la boutique Disactis), et j’étudie la théorie du procédé et la sécurité de la pratique. Je pense que je serai prêt à réaliser mes premières plaques en juillet ou en août. 

Comme beaucoup, la nécessité d'un retour à la matière est une partie de mon intérêt pour les procédés anciens, et je m'intéresse depuis quelque temps aux techniques de tirages par contact.

Je termine cette présentation par l'évocation d'un des aspects qui me fascinent le plus dans la technique du collodion humide : la dualité négatif positif, autrement dit la possibilité avec une même technique (avec des formules et des temps d’exposition différents), de réaliser un positif par réflexion, unique, ou un négatif dont on pourra par la suite faire des tirages. 

C'est un aspect de l'art qui me semble à la fois difficile à maîtriser et presque impossible à cerner pour le moment, en l’absence de pratique. Il semble qu’il existe un moment de flottement pendant lequel se décide la nature finale de la plaque impressionnée.

C’est ce moment imperceptible qui m’agite l’esprit en ce moment et, si j’ai conscience que le chemin pour obtenir des images positives réussies ou des images négatives suffisamment denses pour être tirées sera long, j’ai hâte d’être confronté à ce moment ; j’ai hâte en quelque sorte de rater mes premières plaques et de découvrir de mes propres yeux le processus de transformation de la matière par la lumière.

Merci de m’avoir lu, et au plaisir de discuter avec vous !
David
Journalisée

Meditant
***
Sexe: Homme
Messages: 168



WWW
« Répondre #1 le: 28 Mai 2018 à 16:58:19 »

Bienvenue et n'hésite pas si tu as des questions ou des réflexions a posté ça fait gagner du temps et n'ai pas peur des "questions cons" ça n'existe pas ici !
Journalisée
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 11


WWW
« Répondre #2 le: 28 Mai 2018 à 17:11:02 »

Merci Meditant !  Smiley
Journalisée

f.pitot
*****
Messages: 591


WWW
« Répondre #3 le: 28 Mai 2018 à 18:32:36 »

Ouais, bonjour et bienvenu !

Cela fait plaisir de lire ces mots.
Suis aussi fasciné par certains procédés et j'avoue que c'est très excitant !  Cheesy

Par contre, je ne voudrais pas casser votre ardeur ni dire de bêtises mais au sujet du positif/négatif au collodion je crois que l'on doit faire le choix avant, non ?
Savoir si on part sur un positif ou un négatif à l'avance...
Journalisée

Meditant
***
Sexe: Homme
Messages: 168



WWW
« Répondre #4 le: 28 Mai 2018 à 18:43:18 »

Oui la chimie est légèrement différentes et surtout le temps d'expo qui est beaucoup plus long pour un négatif
Journalisée
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 11


WWW
« Répondre #5 le: 28 Mai 2018 à 19:28:37 »

Ouais, bonjour et bienvenu !

Cela fait plaisir de lire ces mots.
Suis aussi fasciné par certains procédés et j'avoue que c'est très excitant !  Cheesy

Par contre, je ne voudrais pas casser votre ardeur ni dire de bêtises mais au sujet du positif/négatif au collodion je crois que l'on doit faire le choix avant, non ?
Savoir si on part sur un positif ou un négatif à l'avance...

Bonjour François, merci !

Oui, je suis d'accord avec vous. Ce que j'ai compris aussi, c'est qu'une plaque de verre au collodion peut aussi bien être positive par réflexion (lorsqu'elle est disposée sur un fonds noir – ambrotype ou ferrotype) que négative si on l'observe en transparence. Mais ce négatif ne sera pas forcément assez dense et adapté au tirage, d'où l'intérêt de modifier les formules chimiques et d'exposer plus longtemps, comme vous le suggérez et comme le précise Meditant. Que donc, au-delà du choix de départ, on se retrouve toujours avec cette dualité positif/négatif (sauf s'il y a un truc fondamental qui m'échappe).

Là où la théorie que j'ingurgite reste impuissante, c'est l'entre-deux, le ressenti face à l'aspect d'une plaque qui par exemple ne serait ni un bon positif, ni un bon négatif, malgré le fait qu'elle possède tout de même les deux caractéristiques. J'ai pu voir une plaque labellisée "ni bon positif ni bon négatif" sur Internet, mais je n'arrivais pas à voir en quoi elle était représentative de cet entre-deux.

Une autre interrogation se balade dans ma réflexion, elle ne résistera pas à l'expérimentation, j'en suis sûr, mais à laquelle vous avez sans doute une réponse éclairée à apporter : un "bon" négatif (autrement dit un négatif assez dense pour faire des tirages) fait-il un bon positif également ?
Journalisée

f.pitot
*****
Messages: 591


WWW
« Répondre #6 le: 28 Mai 2018 à 19:44:53 »



Une autre interrogation se balade dans ma réflexion, elle ne résistera pas à l'expérimentation, j'en suis sûr, mais à laquelle vous avez sans doute une réponse éclairée à apporter : un "bon" négatif (autrement dit un négatif assez dense pour faire des tirages) fait-il un bon positif également ?

Je ne crois pas, car à l'inverse on dit que pour avoir un bon positif il faut un "mauvais" ( très léger) négatif pour un ambrotype.
En même temps je n'ai jamais essayé le véritable négatif au collodion.
Pour le reste je suis désolé mais je ne suis pas assez philosophe mais plutôt dans le ressenti !  Cheesy
Journalisée

davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 11


WWW
« Répondre #7 le: 28 Mai 2018 à 20:15:13 »


Pour le reste je suis désolé mais je ne suis pas assez philosophe mais plutôt dans le ressenti !  Cheesy

Et moi j'intellectualise parfois trop les choses Wink
J'ai hâte d'être dans le ressenti en tout cas... Les mains dans le cambouis, comme on dit !
Journalisée

Meditant
***
Sexe: Homme
Messages: 168



WWW
« Répondre #8 le: 28 Mai 2018 à 21:07:04 »

Je vois mieux ce que tu veux dire et avec tous ces procédés vieux ou alternatif ce que tu vois sur internet ne correspond jamais ou presque avec le ressenti et l'impression de l'original dans tes mains, et des fois des trucs involontaires donne des idées de projets !!!!
Journalisée
NestorBurma
*****
Messages: 1223


« Répondre #9 le: 28 Mai 2018 à 21:28:55 »

Le principe est très simple, le Collodion grâce à son opalescence permet de travailler dans les deux mondes, néga-posi, de façon naturelle.
Il existe d'autres procédés photographiques qui ont les mêmes caractéristiques, mais ils sont restés très confidentiels ...
Pour le néga et le posi, sur le plan sensitométrique c'est simple, le posi doit avoir des HL parfaites, le néga doit avoir des ombres parfaites, que ce soit au Collodion ou au gélatino bromure, en N&B ou en Couleur, le principe sera toujours le même, ce qui implique pour une même surface sensible des sensibilités d'usage assez différentes, le néga demande plus de pose que le posi, rien que de très classique, entre besoin technique et physiologie ...
Journalisée
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 11


WWW
« Répondre #10 le: 28 Mai 2018 à 22:26:30 »

Merci pour ces précisions NestorBurma !
Journalisée

Pages: [1] Haut de page Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
3135619 ème visite
84 visiteur(s) en ligne
355 visite(s) aujourd'hui
Disactis.com 2002-2018

Page générée en 0.286 secondes avec 20 requêtes.