Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : De Ferschter

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 25 x 20 cm

Auteur : Gilles MARTIN

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Christophe Colmant

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Van Dyke -
Format 18 x 24 cm

Auteur : Francoise D

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Ambrotype au Gélatino  (Lu 23298 fois)

egocyte

  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Homme
  • Photochimiste novice.
    • egocyte
Ambrotype au Gélatino
« le: 30 avril 2014 à 11:23:39 »
Bonjour !

Après pas mal de recherches de recette et de ratés, je viens de "réussir" mon premier ambrotype à base d'émulsion de gélatine.
Je partage ici la méthode :

Base : Tetenal work sur plaque de verre 13x18
Tout réside dans le révélateur : Dektol 1:1 + thiocyanate d'ammonium à 30 g/L (1 minute)
Ensuite bain d'eau, Rapid fixer + lavage.

Les noirs ne sont pas vraiment transparents comme un collodion, et la surface réticule un peu.. mais ça marche !



Quelqu'un a-t-il une idée pour la réticulation ? Le centre qui a séché moins vite ne présente pas ce phénomène...
Prochaine étape : la même avec une émulsion faite maison  :)
« Modifié: 30 avril 2014 à 12:20:05 par egocyte »
- Pourquoi tu t'embêtes avec tout ça ?
- Je ne réponds pas aux questions terre à terre...

egocyte

  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Homme
  • Photochimiste novice.
    • egocyte
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #1 le: 30 avril 2014 à 11:25:25 »
Petit précision pour ceux ou celles qui voudraient tenter la chose : prévoyez un lieu bien ventilé, le révélateur dégage une odeur d'ammoniaque assez peu sympathique...
- Pourquoi tu t'embêtes avec tout ça ?
- Je ne réponds pas aux questions terre à terre...

troisieme type

  • *****
  • Messages: 968
  • Sexe: Homme
    • Matériel photographique artisanal
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #2 le: 30 avril 2014 à 12:21:59 »
Super!
Ce que tu appelles la réticulation, c'est ce retrait de la gélatine vers le centre de la plaque, qui laisse les bords nus? C'est étrange!
Pour le reste, vraiment super! Comment procèdes-tu? Est-ce que c'est du liquid light, ou bien une gélatine salée comme pour le collodion? Est-ce que tu passes par le trempage en bain? Est-ce que c'est exposé sec, ou humide? C'est révélé en cuvette, ou bien à la main comme avec le sulfate de fer?

egocyte

  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Homme
  • Photochimiste novice.
    • egocyte
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #3 le: 30 avril 2014 à 12:34:11 »
Pour répondre dans l'ordre :
- les bords vides ne sont pas un "retrait", c'est moi qui ai des difficultés à étaler l'émulsion jusqu'aux bords  :P
- ce que j'appelle réticulation ne se voit pas bien sur la photo, c'est une texture non lisse, avec de très fines craquelures, ce qui fait que la lumière est diffusée et que les noirs sont plutôt vert foncés, ça se devine dans l'ombre à l'intérieur de la chaussure de gauche : il y a des zones plus foncées, où il n'y a pas eu de "réticulation"
- il s'agit d'émulsion liquide Tetenal Work (c'est le même principe que le Liquid Light) que j'ai étalée par avance sur ma plaque et laissé sécher. J'expose donc à sec et le développement se fait comme pour du papier, tout simplement par immersion en bassines.

Il me reste pas mal de points à améliorer, surtout l'étalement de l'émulsion : déjà pour aller jusqu'aux bords, et ensuite pour être bien régulier. Les grosses taches blanches à droite et en haut sont des zones d'émulsion trop épaisse qui n'ont pas été éliminées à la fixation...
« Modifié: 30 avril 2014 à 12:38:23 par egocyte »
- Pourquoi tu t'embêtes avec tout ça ?
- Je ne réponds pas aux questions terre à terre...

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3978
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #4 le: 01 mai 2014 à 11:17:00 »
C'est intéressant.

L'effet positif est ici obtenu par une sulfuration engendrée par le Sulfocyanure en dose très forte.
Habituellement, on ne dépasse pas 10gr par litre, et ici on est trois fois plus concentré.
La présence d'Hyposulfite en moindre concentration aurait le même effet.

L'odeur d'Ammoniaque est dégagée par l'ion Ammonium du Sulfocyanure en présence du PH élevé du révélateur.
Il faudrait utiliser la version Potassium pour éviter ça.
Il est possible que le problème de "réticulation" vienne de là. L'émulsion n'étant pas tannée, elle reste sensible aux agressions physiques et chimiques fortes.
« Modifié: 01 mai 2014 à 11:24:39 par Lionel TURBAN »

egocyte

  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Homme
  • Photochimiste novice.
    • egocyte
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #5 le: 01 mai 2014 à 11:46:55 »
Merci Lionel pour ces précieuses précisions chimiques !

La version potassium était dans ma liste d'améliorations, (pour l'odeur en tout cas), ainsi que le tannage.
Je ferai des tests avec des doses moins fortes.
Les recettes sur lesquelles je suis tombées mentionnaient parfois du "fixateur épuisé" à la place du thiocyanate, peut être que l'hyposulfite marcherait... Je vais tester également.
Je vous indiquerai les améliorations (ou pas) obtenues !

En tout cas en attendant, sachez que remplacer le dektol par du caffenol CM ne fonctionne pas :)
« Modifié: 01 mai 2014 à 11:50:21 par egocyte »
- Pourquoi tu t'embêtes avec tout ça ?
- Je ne réponds pas aux questions terre à terre...

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3978
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #6 le: 02 mai 2014 à 11:47:55 »
Oui, le Fixateur, c'est de l'Hypo.

Il est possible de prendre un autre chemin :

- Emulsion au Bromure d'Argent seul en couche fine et régulière sur du verre.
- Légère sous exposition + Traitement dans un révélateur avec anti-voile, genre Bromure de Potassium en proportion un peu plus forte que d'habitude.
- Fixage, lavage.
- Blanchiment dans un bain de Ferricyanure + Bromure
- Lavage avec un ou deux grains d'hypo pour éliminer le petit voile dans les ombres si il y en a tout de même un. (Le but est de conserver des noirs francs, c'est ce qui fait un beau positif par réflexion.)
- Sulfuration à la Thiourée en solution faiblement alcaline pour ne pas trop assombrir l'image.
- Lavage.

Je pense qu'il faut partir vers un révélateur assez doux, peu chargé en Hydroquinone pour éviter les aplats cramées dans les hautes-lumières.
Ca marchera automatiquement.

L'expo et le révélateur associé feront tout.
« Modifié: 02 mai 2014 à 11:50:02 par Lionel TURBAN »

didier d

  • *****
  • Messages: 1067
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #7 le: 02 mai 2014 à 13:34:49 »
encore un truc qui me tenterait bien... pfff...  :)

egocyte

  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Homme
  • Photochimiste novice.
    • egocyte
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #8 le: 08 mai 2014 à 13:57:55 »
Nouvel essai aujourd'hui.
J'ai résisté à la tentation de changer plusieurs paramètres en même temps pour optimiser la seul plaque d'avance qu'il me restait, et j'ai uniquement remplacé le thiocyanate d'ammonium à 30 g/L par de l'hyposulfite de sodium à 20g/L.
Le reste est identique (1 minute de révélation, 1 min dans l'eau, 3 min dans du Rapid Fixer 1:4)
Résultat ci-dessous (pardon pour les plaques mal nettoyées, je ne fais pas trop d'effort là-dessus sur les essais)



Le résultat est beaucoup plus léger en intensité, surtout en comparaison du thiocyanate.
Si vous ne voyez pas bien il s'agit d'un mannequin en bois pour le dessin.
A priori l'exposition était bonne (mesure à la cellule sur la même sensibilité que la plaque précédente).

La réticulation est beaucoup plus soft, les noirs plus noirs, mais l'image est faible.
Dans une approche moyennement scientifique, je testerai bien :
- un mélange des deux "agents de sulfuration" (à 15 et 10g/L respectivement) en espérant moins matraquer la gélatine mais augmenter le contraste.
- thiocyanate plus concentré
- hyposulfite moins concentré
- Dektol moins concentré
Reste l'agent tannant que je n'ai pas essayé, le thiocyanate de potassium pas commandé... et l'option proposée par Lionel

Allez, il me reste à couler de nouvelles plaques !
« Modifié: 08 mai 2014 à 14:43:51 par egocyte »
- Pourquoi tu t'embêtes avec tout ça ?
- Je ne réponds pas aux questions terre à terre...

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3978
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #9 le: 09 mai 2014 à 11:04:59 »
Bonjour,

Pour moi, la dose d'Hyposulfite est trop forte, ça doit fixer avant de révéler.
Même les bains pour l'inversion ne dépassent pas 2gr à 5gr/Litre avec l'Hypo.
Mais il faut voir si il y a de la matière sur le négatif.

L'Hypo est beaucoup plus puissant que le Sulfocyanure.

Tester un révélateur plus doux sur une couche d'émulsion plus fine, voire moins concentrée en sels d'Argent.
Egalement, la sulfuration directe sera surement plus efficace sur une émulsion lente, à grains plus fins.
« Modifié: 09 mai 2014 à 11:10:09 par Lionel TURBAN »

egocyte

  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Homme
  • Photochimiste novice.
    • egocyte
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #10 le: 09 mai 2014 à 19:33:26 »
Merci Lionel, il faut vraiment que je révise ma chimie...
Y a-t-il des ouvrages recommandés ?
Comme celui-ci ?
http://www.amazon.com/Silver-Gelatin-Liquid-Photographic-Emulsions/dp/0817458859

Pour la suite je vais tenter l'hypo à 5 g/L.
Comme révélateur plus doux, j'ai le Caffenol  :P, mais là ça devient pas mal hasardeux, sachant que ça ne fonctionnait pas en combinaison avec le thiocyanate.
« Modifié: 09 mai 2014 à 19:43:17 par egocyte »
- Pourquoi tu t'embêtes avec tout ça ?
- Je ne réponds pas aux questions terre à terre...

sebouvry

  • *
  • Messages: 3
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #11 le: 10 mai 2014 à 20:26:23 »
Bonsoir à tous.

Je suis un petit nouveau et cette conversation tombe a point.

Je suis en attente d'un kit adapteur à plaques pour rolleicord et je comptais me lancer dans l'aventure dans laquelle s'est lancé Egocyte.

Si j'ai bien compris à ce que j'ai lu a droite et a gauche sur ce copieux forum, la solution Tetanal Work sur une plaque en verre clair dans un révélateur type ilford multigrade, fix,... ne permettrai pas de donner une image positive convenable, la plaque une fois mise sur fond noir ?

C'est la sulfuration de l'émulsion qui permet de donner le coté opalescent.

Merci pour vos réponses et hâte de suivre la suite des expérimentations

egocyte

  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Homme
  • Photochimiste novice.
    • egocyte
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #12 le: 11 mai 2014 à 11:18:13 »
Bonjour et bienvenue.
Je confirme : un révélateur classique va donner une image négative qui ne renvoie pas de lumière et ne donne rien sur un fond noir.
Pour un révélateur commercial qui puisse faire un ambrotype, il faut se tourner vers Rockaloïd http://rockaloid.com/tintypes/Tintype-developer
La première formule testée ici consiste plus ou moins à copier ce révélateur dont la composition ressemble à du Dektol + thiocyanate
« Modifié: 12 mai 2014 à 09:24:05 par egocyte »
- Pourquoi tu t'embêtes avec tout ça ?
- Je ne réponds pas aux questions terre à terre...

sebouvry

  • *
  • Messages: 3
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #13 le: 11 mai 2014 à 21:30:05 »
J'ai lu en anglais sur APUG et peu ont des résultats (pour ne pas dire aucun) et ce fil résume bien que c'est possible.

Ta première plaque me plait pas mal. Pourquoi ne pas baisser simplement la concentration en thiocyanate de 30g/l à 20g/l ou 10g/l, histoire d'avoir des noir un peu moins voilés ?

La solution de Lionel m’effraie un peu ;)


egocyte

  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Homme
  • Photochimiste novice.
    • egocyte
Re : Ambrotype au Gélatino
« Réponse #14 le: 17 mai 2014 à 11:11:45 »
Bonjour,

Je n'ai pas eu le temps de couler d'autres plaques pour tester d'autres concentrations, mais j'ai essayé de mieux décrypter le kit révélateur "tintype" de chez Rockland Colloïd, il est constitué de 3 parties : http://rockaloid.com/tintypes/Tintype-developer
Les fiches de sécurité sur leur site permettent de voir que la partie 1 est du Dektol : http://www.rockaloid.com/_pdf/msds/Tintype%20developer%20Part%201.pdf
La partie 2 est du sulfate de sodium : http://www.rockaloid.com/_pdf/msds/Tintype%20developer%20Part%202.pdf
La partie 3 est un mélange 50/50 eau/thiocyanate d'ammonium : http://www.rockaloid.com/_pdf/msds/Tintype%20developer%20Part%203.pdf

Avez-vous idée du rôle du sulfate de sodium ? Est-ce le même que l'hyposulfite ?
Je ne trouve pas les quantités de chacune des parties sur le site...
- Pourquoi tu t'embêtes avec tout ça ?
- Je ne réponds pas aux questions terre à terre...