Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Info :

La modification des profils personnels semble engendrer des problèmes d'affichage.
Cette option ne sera plus disponible tant que la source du problème ne sera pas identifiée.
Les membres ayant provoqué malgré eux ce changement d'affichage irreversible, devront malheureusement pour le moment recréer un compte.

Quelques images de la Galerie :


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <


- Argyrotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Ron Talis

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 40 x 50 cm

Auteur : annie defachelles

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?  (Lu 19821 fois)

Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #15 le: 05 juin 2013 à 11:30:13 »
Je vous remercie pour votre invitation, j'espère être présente, ce congrès m'intéresse dans le cadre de mes recherches et le travail de Mélodie Meslet Tourneux (vu sur votre site) participe à ce que je tends à faire.




Re : Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #16 le: 05 juin 2013 à 12:46:14 »
- le cyanotype m'intéresse pour mon projet dans le cas où il peut être teinté; or cela implique pour avoir un virage noir sans résidu de bleu un bain de blanchissement puis un autre bain pour le virage (soit au tanin soit à l'acide gallique ou encore d'autres chimies..comme j'ai pu le voir sur ce forum). Mais dans le cadre de mon projet ces immersions parfois longues dans des bains ne me seront pas possibles ou bien trop complexes.
Pour ma part je ne fais les virages qu'avec un seul bain, sans blanchiment. Une seule petite minute dans un bain à 3g/L d'acide tannique. Je n'obtiens pas des noirs, mais je m'éloigne suffisamment du bleu d'origine pour que les gens qui ne l'aiment pas trouvent ça plaisant, ce qui est somme toute très subjectif. Voir sur mon flickr, la série crépuscule et tous les cyanotypes qui ne sont pas bleu vif.

Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #17 le: 05 juin 2013 à 13:25:03 »
En effet, cela fonctionne bien (par ailleurs tes cyanotypes sont pas mal du tout ! et j'affectionne particulièrement tes noirs et blancs).

Je vais donc faire des essais, tant au niveau du gélatino bromure que du cyano.
Je vous en ferai part une fois les chimies en possession !

Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #18 le: 07 juin 2013 à 01:19:12 »
Bonsoir à tous!

Je reviens après quelques jours de silence où j'ai pu réfléchir sur les différents procédés qui s'offraient à moi, et j'opte finalement pour le cyano (et cette fois c'est sûr!). J'avoue que le gélatino bromure d'argent m'a beaucoup séduite, mais pour ce que je veux faire en terme de grandeur cela me reviendra bien trop cher (exorbitant même) alors que le cyanotype, c'est économique! (ça ne rime pas, dommage). :)

Quoi qu'il en soit, maintenant que je suis fixée, je vais pouvoir passer aux choses sérieuses : la chimie.
Le cyano ne présente vraiment pas beaucoup de contraintes par rapport à mon projet et c'est génial. Troisième type tu m'as rassurer sur la lumière donc je vais rester sur mon idée d'expo en lumière naturelle; je n'ai plus besoin de me créer mon mini labo vu que le cyano réagit aux UV.. Néanmoins (il y a toujours un "mais"), reste la difficulté et non moindre du négatif, je cherche encore comment faire..

La super méga solution serait de m'en passer et d'opter pour un cyano avec sténopé. J'y avais d'ailleurs pensé avant même de chercher un procédé pour une émulsion.
J'ai donc une question à ce sujet, surtout pour Troisième type qui m'a l'air calé en cyano (mais pour les autres aussi !) : est-ce qu'un cyano fonctionnerait avec un sténopé ?
Pour moi, ça me paraît carrément possible, et je comptais faire les test dès la livraison de ma chimie, or je viens de tomber sur un forum où un internaute écrit cela : "Aucune chance de faire un sténopé directement avec du papier cyanotype : trop peu de lumière, même en une journée d'exposition en plein été."
Cela remet en doute mon "carrément possible" donc...
Quelqu'un a-t-il déjà tenter ?


Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #19 le: 07 juin 2013 à 01:37:53 »
Merci pour mes photos!

Pour le sténopé, par contre, je suis désolé, je vais devoir tempérer tes espoirs. Ca ne marche pas. Du tout. Sauf pour suivre la course du soleil, ce qui est quand même assez limitatif. J'avais voulu essayer (j'avais aussi essayé de mettre une ampoule UV dans mon agrandisseur, d'ailleurs, ça ne marche pas non plus), sans succès. Une rapide recherche sur Internet m'avait permis de trouver un fil sur le forum h0lg4 qui disait qu'on ne pouvait pas, et j'étais aussi tombé sur un blog de gars qui ont voulu voir dans quelle mesure c'est impossible. Résultat, des expositions de quelques heures, quelques jours, et jusqu'à six mois, pour ne pas avoir le plus petit embryon d'image...  :-\
Je sais, c'est vexant.

Il te reste à creuser la piste du négatif... Si ça n'est pas indiscret, à quoi ressemblent les surfaces que tu veux insoler? Régulières, courbes, complexe (non développables), très complexe (structure en barre/batons/que sais-je d'autre)? Ca pourrait permettre de cibler ce à quoi il faut parvenir, et comment y parvenir...

Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #20 le: 07 juin 2013 à 08:00:49 »
Aie...

Ca aurait été trop beau si j'avais pu faire du cyano avec un sténopé ! On ne peut pas tout avoir :-)

Pour la surface, je peux évidemment la décrire et tu comprendras ma difficulté :

ce seront des surfaces de grand format (allant jusqu'à 1m50 de haut), ces surfaces peuvent être poreuses : je compte utiliser comme support pour le cyano du plâtre, de l'enduit (oui comme en maçonnerie)... Divers supports qui ne se prêtent pas à la photographie d'un premier abord.

Les surfaces seront le plus souvent courbes, c'est-à-dire avec des creux, des arrondis, des bosses, mais aussi avec des stries, bref, beaucoup de relief.

J'avais pensé à la piste du cellophane ou de la bâche plastique sur lequel le négatif serait tiré mais j'ai du mal à percevoir comment j'agrandirais mon négatif sur une telle bâche (il me faudrait un super scann je pense pour arriver à des résolutions pareilles) et ensuite comment je ferai imprimer une bâche ou du cellophane (y'a-t-il des labos/print service qui font ça? Oui, certainement, mais à mon avis cela doit coûter une fortune... les prix ne sont pas affichés sur les sites que j'ai parcouru). Des questions sans réponses pour l'instant..

Seule piste de mes recherches : http://www.photogramme.org/textes/theorie.htm
Mais au final il est difficile de mettre en rapport ce qui y est expliqué avec mon projet car les paramètres techniques varient trop selon les intentions (dans leur explication, ce sont de grands négatif pour des photos en A4 max et sur papier)



Re : Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #21 le: 07 juin 2013 à 08:35:55 »
Merci pour mes photos!

Pour le sténopé, par contre, je suis désolé, je vais devoir tempérer tes espoirs. Ca ne marche pas. Du tout. Sauf pour suivre la course du soleil, ce qui est quand même assez limitatif. J'avais voulu essayer (j'avais aussi essayé de mettre une ampoule UV dans mon agrandisseur, d'ailleurs, ça ne marche pas non plus), sans succès. Une rapide recherche sur Internet m'avait permis de trouver un fil sur le forum h0lg4 qui disait qu'on ne pouvait pas, et j'étais aussi tombé sur un blog de gars qui ont voulu voir dans quelle mesure c'est impossible. Résultat, des expositions de quelques heures, quelques jours, et jusqu'à six mois, pour ne pas avoir le plus petit embryon d'image...  :-\
Je sais, c'est vexant.

Il existe un agrandisseur doté d'une source UV et d'une optique UV, mais cette machine est rare et très chère.
Je crois me souvenir que c'est un 4x5 inch.

Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #22 le: 07 juin 2013 à 08:47:52 »
J'ai continué de chercher du côté des imprimeurs (pour du négatif sur bâche) et j'ai enfin un aperçu des tarifs : cela dépasse les 100€ pour ces formats, c'est donc une piste à oublier ou alors autant faire du gélatino-bromure !

Néanmoins je me suis rappelée de ma charmante adolescence et de ce site ( http://rasterbator.net/ ) qui fut une perle rare pour tout ado. Je ne l'ai en fait jamais utilisé, mais ça serait l'occasion, et quitte à faire du système D, autant le tenter jusqu'au bout. Alors voilà mon idée :

C'est un site qui permet de charger une image quelconque de son ordinateur, puis de choisir un format de poster (on peut faire du très grand format). Le site fait ensuite son travail, découpe l'image au format poster de façon à l'avoir en plusieurs parties sur des feuilles A4. Ainsi, on peut avec rien du tout (un site et une imprimante classique) se faire de très grand poster maison.

Alors pourquoi pas tenter le négatif ! Je numérise mon négatif ou prend une photo numérique que je passe en négatif, je fais attention à la résolution de ce fichier/scann, je l'entre sur le site, je configure mon format, je l'imprime avec mon imprimante (cela coûte quand même des cartouches, mais c'est toujours plus économique que de le faire faire sur bâche). Ensuite j'applique les conseils du site photogramme (lien que j'ai donné dans le post plus haut) c'est-à-dire huiler les feuilles destinées à être des négatif. J'obtiens mon négatif (papier en transparence), je n'ai plus qu'à très bien l'assembler pour que ça tienne et sans marque de scotch, etc : bon d'accord, là je ne sais pas trop comment je vais faire..

C'est long et fastidieux (et très système D) mais pour l'instant je n'ai pas mieux...

Re : Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #23 le: 07 juin 2013 à 08:53:55 »
J'ai continué de chercher du côté des imprimeurs (pour du négatif sur bâche) et j'ai enfin un aperçu des tarifs : cela dépasse les 100€ pour ces formats, c'est donc une piste à oublier ou alors autant faire du gélatino-bromure !

Néanmoins je me suis rappelée de ma charmante adolescence et de ce site ( http://rasterbator.net/ ) qui fut une perle rare pour tout ado. Je ne l'ai en fait jamais utilisé, mais ça serait l'occasion, et quitte à faire du système D, autant le tenter jusqu'au bout. Alors voilà mon idée :

C'est un site qui permet de charger une image quelconque de son ordinateur, puis de choisir un format de poster (on peut faire du très grand format). Le site fait ensuite son travail, découpe l'image au format poster de façon à l'avoir en plusieurs parties sur des feuilles A4. Ainsi, on peut avec rien du tout (un site et une imprimante classique) se faire de très grand poster maison.

Alors pourquoi pas tenter le négatif ! Je numérise mon négatif ou prend une photo numérique que je passe en négatif, je fais attention à la résolution de ce fichier/scann, je l'entre sur le site, je configure mon format, je l'imprime avec mon imprimante (cela coûte quand même des cartouches, mais c'est toujours plus économique que de le faire faire sur bâche). Ensuite j'applique les conseils du site photogramme (lien que j'ai donné dans le post plus haut) c'est-à-dire huiler les feuilles destinées à être des négatif. J'obtiens mon négatif (papier en transparence), je n'ai plus qu'à très bien l'assembler pour que ça tienne et sans marque de scotch, etc : bon d'accord, là je ne sais pas trop comment je vais faire..

C'est long et fastidieux (et très système D) mais pour l'instant je n'ai pas mieux...

Il existe un agrandisseur doté d'une source UV et d'une optique UV, mais cette machine est rare et très chère.
Je crois me souvenir que c'est un 4x5 inch.

C'est bon à savoir! J'avais vu des post sur d'autres forums à ce sujet mais datant de 3 ans environ, il semblait impossible d'avoir un agrandisseur avec UV, mais la joie de la technologie c'est son avancée ;) Mais dans mon cas, étudiante, à part me réjouir de cette avancée je ne peux rien faire, je ne pense pas pouvoir m'offrir un tel agrandisseur.

(P.S : J'ai du faire une fausse manip lors de la citation, le message est apparu en double, je ne vois nul part où l'enlever, vous pouvez le retirer si vous le voulez!!)

Re : Quel procédé ancien pour support (très) alternatif ?
« Réponse #24 le: 07 juin 2013 à 10:41:21 »
L'idée de tuiler l'impression est bonne, avec un peu de soin ça peut fonctionner! Si jamais tu utilises un mac, il existe un petit logiciel gratuit qui permet de faire ça, qui se nomme Tilen. Pour windows ça doit exister aussi.