Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Cyanotype -
Format 21 x 34 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <


- Van Dyke -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Arkane

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : Jean-Philippe Pernot

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Tirage Palladium -
Format 13 x 18 cm

Auteur : patrick Firmin - Didot

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...  (Lu 3283 fois)

Mibly

  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...
« le: 25 janvier 2013 à 14:07:56 »
Bonjour à tous,
Nouvel adhérent dans ce forum, je me lance en interpellant les anciens car je suis persuadé que vous avez été confrontés à des problèmes de repérage entre chaque insolation.
Qu'appliquez-vous comme moyen simple et ingénieux palier à ces problèmes de repérage lors de l'assemblage négatif/positif ?

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...
« Réponse #1 le: 25 janvier 2013 à 14:21:12 »
Bonjour Michel,

En effet, le recalage est toujours un problème avec la Gomme.

Chacun a ses petites astuces et il me semble que Erik ou Jacques Collet ont posté quelque chose à ce sujet sur le Forum. Il faudrait remettre la main dessus.

De mon coté, j'utilise des épingles.
En fait, comme je travaille essentiellement avec des négatifs sur verre, je les recale directement contre les épingles que je replace à chaque fois dans leur petit trou respectif sur les bord de l'image. J'imagine que la technique des épingles doit fonctionner avec le négatif souple.

Erik Mengual utilise des tétons en bois sur lesquels il place son négatif qu'il a préalablement percé à la perforatrice de bureau je crois.

Certains papiers bougent également plus que d'autres, même après ébouillantage.

Le Montval est celui qui réunit le plus de qualités pour la Gomme selon mes essais.
Il ne bouge pas trop au fil des cycles Humides/Secs.
Il ne retient pas trop les pigments dans les fibres (je n'aime pas gélatiner les papiers).
Il supporte vraiment bien les multiples passages à l'eau.
Il ne gondole pas.

patrice dhumes

  • ****
  • Messages: 368
  • Sexe: Homme
    • www.patricedhumes.com
Re : Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...
« Réponse #2 le: 25 janvier 2013 à 17:09:35 »
bonjour

à lire sur le site d' Erick ma technique pour que la feuille garde la même dimension et mon système de recalage en utilisant le lien

http://www.erickmengual.com/ressources/gomme-bichromatee/76-technique-de-la-gomme-contrecollee-sur-plaque-daluminium.html

c'est long mais très efficace
patrice

charlesguerin

  • *****
  • Messages: 633
Re : Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...
« Réponse #3 le: 25 janvier 2013 à 17:19:22 »
michel,
pour ma part je repose le négatif comma ca a meme en le calant au mieux puis je pose ma plaque de verre. si durant l'opération il bouge un peu je joue avec ma plaque de verre (le négatif y adhère comme ventousé) et le recale. si au second passage mon négatif est devenu trop grand j’humidifie le dos de mon tirage pour le détendre, si il est trop petit un coup de chauffage régulier. j'aime beaucoup utiliser le papier de chez dalbe car il est facile a travailler de meme que le bfk rives. par contre je déteste le arches pour la gomme, il se recale mal, ondule,....

charles

Mibly

  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
Re : Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...
« Réponse #4 le: 26 janvier 2013 à 13:11:19 »
Merci à vous trois qui m'avez répondu.
Je vais essayer le perforateur de bureau, de plus ayant rejoint l'APA en début de mois je vais croiser Jaques Collet dans un mois. Je vais lui en parler.
Cordialement
Michel

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...
« Réponse #5 le: 26 janvier 2013 à 16:10:24 »
à Michel,
Je crois que tu as eu la réponse du châssis de repérage dans le bulletin 42.
Cela nécessite un peu de bricolage mais très efficace.
J. Collet

Christian R

  • *****
  • Messages: 746
Re : Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...
« Réponse #6 le: 26 janvier 2013 à 17:39:28 »
Sur une table lumineuse, de celles qui servent (servaient) à regarder les diapos, on recale sans problème le négatif par transparence

olive92

  • ****
  • Messages: 266
Re : Je baigne, je sèche, je rebaigne, je resèche, ect...
« Réponse #7 le: 26 janvier 2013 à 17:40:24 »
Bonjour,

personnellement, avant de démarrer les expositions, je superpose mes négatifs que je fixe un à un avec du scotch sur le papier (du Montval). Je m'aide des traits de coupe imprimé sur chaque négatif pour caler l'ensemble le mieux possible puis avec un poinçon, je perce les 4 angles de l'ensemble négatifs / papier.

Je me sers ensuite des 4 trous pour positionner les négatifs sur le papier à chaque expo et ça fonctionne plutôt bien surtout si j'ai prélavé le papier à 60°C pendant 20 min.

A bientôt !

Olivier