Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 12 x 10 cm

Auteur : Charles Guerin

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 17 x 17 cm

Auteur : Pierre Blanchard

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 10 x 12 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Oléotype -
Format 18 x 13 cm

Auteur : François Pitot

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Boite à Iodes et à mercure  (Lu 11341 fois)

Francis Courtemanche

  • ****
  • Messages: 299
  • Sexe: Homme
Boite à Iodes et à mercure
« le: 29 novembre 2012 à 08:49:05 »
Bonjour à tous,

Je compte prochainement attaque la fabrication d'un boîte à Iodes. Je compte utiliser comme bois du médium, bois de peu de qualité, mais qui à l'avantage d'être ravaillé facilement quand on est pas outillé pour la menuiserie.
Je me demande tout de même si ce type de bois est convenable compte tenue du produit utilisé.
Est ce qu'il faut vernir ou traiter le bois d'une certaine manière ? Avez vous des conseils pour assurer l'étanchéité de la boite ? Après utilisation, l'iode est remise en flacon ?

Bien entendu les même questios se posent pour la developpeuse à vapeur de mercure.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3985
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #1 le: 29 novembre 2012 à 09:34:37 »
Bonjour Francis,

Le medium contient une grande partie de colle en effet... Je ne sais pas ce que ça donnerait avec l'Iode.
Le mieux serait que tu doubles l'intérieur de la boîte avec du plexiglass. C'est ce que j'ai fait avec la boîte à Brome, mais dans laquelle je ne laisse la quantité nécessaire de Brome que pour une seule plaque et juste le temps de la sensibilisation. (Mais j'ai abandonné le Brome, trop dangereux)

Il faut bien étudier ta boîte. Si elle est bien étanche, tu peux garder l'Iode dedans.
Sinon, il s'évaporera tout doucement et tu verras de toute façon les traces se former (voir photo ci-dessous).
L'Iode est tellement agressif de toute façon, qu'il bouffe à peu près tout...

Les Américains ont pour coutume d'avoir un kilo d'Iode dans leur boîte. Ils sensibilisent en quelques secondes. Dans ces cas là, il vaut mieux avoir une boîte en béton armé, plus étanche qu'un sous-marin et travailler sous une hotte aspirante.
En France, nous nous contentons de quelques grains d'Iode au fond de la boîte. La sensibilisation prend quelques minutes, mais elle est plus homogène lorsqu'on n'a pas l'habitude au départ.

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #2 le: 29 novembre 2012 à 21:29:50 »
autant que je puisse me souvenir, Pierre Brochet avait fait fabriqué une boîte semblable lorsqu'il s'intéresssait au daguerréotypes.
Peu de mois après, la dite boate  n'a pas rejoint le feu mais je pense qu'elle ne servira plus.
Pierre Brochet est quasiment aveugle pour d'autres raisons et l'ayant succédé à la présidence de l'A.P.A, je n'ai pas l'intention de renouveler ses expériences.
Madame CURIE s'est trouvée atteinte de leucémie alors qu'elle savait bien que les rayons X étaient nocifs.
Pour cette question de bois, comme il n'est pas question de garder à vie cette boate, le médium doit faire l'affaire.
Mais le médium comme toutes compositions d'agglomérés sont remplis de résine phénoliques.
Mon ami Chris a lancé, il y a quelques mois un post, sur l'emploi des cadres pas chers de bricomerlin et cie.
Un beau bromure se dégrade en peu de temps.
J.C


Francis Courtemanche

  • ****
  • Messages: 299
  • Sexe: Homme
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #3 le: 29 novembre 2012 à 21:49:49 »
Merci pour les conseils,
L'idée de Lionel de doubler le bois avec du plexiglass me semble bien. Naturellement j'imagine bien que cette première boite n'aura pas une durée de vire importante, et en cas de succès et de persévérance dans le procédé je referai de meilleurs outils.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3985
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #4 le: 29 novembre 2012 à 22:02:44 »
Francis,

Fais juste attention. Prévois une aspiration efficace pour les vapeurs, que tu feras fonctionner du début à la fin, tout au long de tes manipulations... C'est hyper important.

Tout est vapeur, Le Dag est un Démon invisible qui hypnotise, redoutable, mais il a donné naissance à la Photographie.

Prudence absolue !  :)

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #5 le: 30 novembre 2012 à 10:33:31 »
anecdote rigolote :
Monsieur Claudet, photographe français résident à Londres sur Regent Street et pratiquant le daguerréotype avait fait percé une fenêtre dans le mur du laboratoire afin que les vapeurs de mercure puissent se dissiper directement dans la rue, ses employés se plaignant de migraines !!!!!
compte-tenu de la pollution de Londres à cette époque, ça n'a chagriné personne .............
J.C

Clément J

  • ***
  • Messages: 121
    • http://clementjamet.carbonmade.com/
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #6 le: 30 novembre 2012 à 15:52:47 »
Chapeau Francis de te lancer dans le dag'

Très curieux de voir tes premiers résultats !

jf Cholley

  • **
  • Messages: 96
    • un certain regard
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #7 le: 30 novembre 2012 à 23:09:04 »
Mon projet est de fabriquer un système de boites à iode et mercure, utilisable en extérieur (sur ma terrasse ) comportant un châssis de type chambre, avec volet occultant accessible de l'extérieur et de l'intérieur (ce châssis est sacrifié au Daguerréotype pour uniquement la sensibilisation à l'iode, il ne sert pas à la prise de vue)... le tout fonctionnerait couplé à mon labo portable collodion qui lui, ne me servirait qu'a l'observation rapide de la plaque d'argent, qui passerait "via" le châssis fermé, de l'extérieur à l'intérieur de la dark box (toujours avec le masque à gaz !!!) .... Je cherche aussi une hotte de laboratoire de chimie à filtration  (genre "Sorbonne) d'occasion... Prudence maximale... ne pas toucher, ni respirer l'iode.!!!!!!! jfc
« Modifié: 03 décembre 2012 à 21:10:39 par jf Cholley »

Francis Courtemanche

  • ****
  • Messages: 299
  • Sexe: Homme
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #8 le: 01 décembre 2012 à 10:29:54 »
C'est assez clair oui. J'ai également pensé à un système permettant l'utilisation des châssis collodion. Mais apparemment il faudra que je le dédie à la boite à iodes puisque celui ci risque de l'attaquer assez violemment.
L'idée de la boite en pyrex dans  une autre boite à l'air très bien et très simple pour débuter. Faut que je pense à l'achat d'un masque à gaz.
Je fait la boite à iode prochainement et ensuite on parle de celle pour le mercure :-)

Clément, je crois qu'il faudra être patient pour voir les premiers résultat, de toute évidence il ne faut pas s'embarquer dans le daguerréotype à la légère...

Francis Courtemanche

  • ****
  • Messages: 299
  • Sexe: Homme
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #9 le: 14 mars 2013 à 15:33:39 »
Bonjour a tous,

J'ai enfin fait mes premiers essais... J'utilise des plaque argenturées par un proffessionnel.
Quelques constatations :
- Pas évident de déterminer la bonne couleur de la plaque. J'ai placé ma première plaque dans la boite à Iodes au total eviron une demie heure. Le fairt de la regarder en lumière artificielle ou aténuée n'aide pas à déterminer la couleur jaune de la plaque (mais bon il faudra certainement un peu d'habitude).
- le temps de pose, ma première plaque à été exposée 2minutes 30 (largement sous exposée) la seconde plaque à été exposée 8 minutes et n'ai pas eu d'image (je pense qu'elle n'a pas été suffisamment expose à l'iode). chacune de ces image à été réalisée en extérieur.
- Développement, belle surprise d'apercevoir l'image de ma première plaque. Difficile de savoir à quel moment arrêté le développement, mais je pense que cette plaque était sous exposée et peut être également sous développée, mais quand je tiens la plaque je vois très légèrement l'image (hélàs je n'arrive pas à la photographier pour la montrer ici). La seconde plaque est resté un bon moment sous l'action des vapeurs de mercure. J'ai probablement même trop chauffé le mercure, l'intérieur de la boite à mercure est devenue tout gris a caue des vapeurs.

Quelques questions :
1/2 heure pour sensibiliser une plaque, est ce quelque chose de logique ou y'a rien de grave ? sachant que ma boite à iodes est neuve et n'a sensibilisée que deux plaque actuellement.
Qu'utilez vous pour nettoyer les plaques argentées ?
Le fait de trop chauffer le mercure a t'il une conséquence ? Pour le moment je n'ai pas de thermomètre sur ma boite pour le mercure, j'imagine qu'il en faut un qui "baigne" dans le mercure, est ce que quelqu'un à une référence pour un thermomètre approprié ?

Bien entendu d'autres questions viendront
Merci

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3985
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #10 le: 14 mars 2013 à 16:01:33 »
Francis,

Au niveau de la sensibilisation à l'Iode, 30mn peut être possible lorsque la température est faible, lorsque la quantité d'Iode n'est pas trop importante, lorsque la plaque est assez éloignée, lorsque l'atmosphère n'est pas trop chargée à l'intérieur de la boîte.

C'est vraiment à la couleur de la plaque qu'on juge.
Aussi, attention, la sensibilisation à l'Iode à pour particularité de produire des "cycles" de couleur. C'est à dire qu'elle peut passer plusieurs fois par le jaune, mais entre temps elle sera passée par le rouge, le violet, le bleu, le vert, etc.
Ces couleurs sont des témoins de l'épaisseur de la couche d'Iodure. Plusieurs cycles ne sont pas conseillés...

Au niveau du Mercure, attention de ne pas le chauffer trop. Déjà, c'est mauvais pour la santé  :D mais si c'est trop chaud et que tu n'as pas l'habitude, tu produis le "Voile de Mercure".

Dans mon cas je chauffe, je retire la flamme et je touche le culot de métal qui contient le Mercure.
La bonne température est atteinte lorsque je peux encore toucher sans me brûler.

Dans ces conditions, la révélation dure entre 5 et 10mn.

Pour nettoyer la plaque, le Mirror est impec.  :)

Francis Courtemanche

  • ****
  • Messages: 299
  • Sexe: Homme
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #11 le: 14 mars 2013 à 16:15:17 »
En effet la pièce où je prépare mes plaque est plutôt fraiche. Ca plus le fait que la boite à iodes n'ai servie deux fois semble être une explication satisfaisante pour la durée de sensibilisation. J'essaierai de contrôler plus fréquemment la plaque lors de la sensibilisation.
J'ai pu constaté l'effet "voile de mercure" sur la plaque de ce matin, ce n'est pas grave, je crois qu'elle n'était pas assez sensibilisée.
Merci pour le truc du toucher/chauffer... J'essaierai plus tard d'installer une thermomètre de cuisson pour voir, mais ça devait âtre facile à faire au 19ème, daguerre précise qu'il faut chauffer 1kg de mercure, là j'imagine que le thermomètre à de quoi baigner... Mais dans juste un fond de quelques gramme ça risque d'être juste.

Je viens d'acheter du mirror, ça tombe bien... Je m'inquiétait tout de même, je me demandais si il ne risquait pas de poser des problèmes chimiques.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3985
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #12 le: 14 mars 2013 à 16:31:34 »
Si.

Le Mirror est gras, il faut éliminer cette pellicule grasse sinon il fait obstacle à la révélation.

Pour ça, il faut utiliser des particules fines comme le noir de Fumée ou l'Oxyde de Fer Rouge.

bengraf

  • *
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
    • bengraf
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #13 le: 15 mars 2013 à 09:30:30 »
A Brie sur Marne lors de sa démonstration Jerry n'utilisait pas le mercure pour révéler mais il plaçais un filtre sur la plaque et il l'insolait dehors au soleil.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3985
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Boite à Iodes et à mercure
« Réponse #14 le: 15 mars 2013 à 09:34:04 »
Oui, il s'agit de la méthode Becquerel.

Le rendu est différent, plus sensible à la solarisation, plus contrasté.

Pour débuter, c'est sans doute mieux de se faire la main de cette façon, ensuite il faudra dompter le Mercure et c'est une difficulté supplémentaire.