Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Ambrotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Sidney Kapuskar

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 12 x 10 cm

Auteur : Ron Talis

> Visiter sa Galerie <


- Papier Albuminé -
Format 28 x 19 cm

Auteur : Christian Rousseaud

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Gomme Bichromatée -
Format 28 x 44 cm

Auteur : Olivier Carot

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Trainées de développement sur des plaques au collodion pour négatif  (Lu 9737 fois)

François Besson

  • **
  • Messages: 99
Bonjour,

Je fais des plaques au collodion humide destinées à faire des négatifs pour tirage à l'aggrandisseur sur des papiers standards.

Tout marche à merveille - mais j'ai d'horribles trainées de développement dont je n'arrive pas à me débarrasser...

Voici le détail de la technique:

Collodion selon la formule  d' Edouard: partie A: 50 ml d'alcool, KI 1.4g, BrK 1 g, 35 gouttes d'eau; partie B: collodion 80 ml, Ether 30 ml, Alcool: 20 ml.
Nitrate d'argent: ph et densité vérifiés
Révélateur selon une formule de Fabrice: 1 litre d'eau, 42 g de sulfate de fer, 40 ml d'acide acétique à 80%, 60 ml d'alcool, 60 g de sucre

Les trainées de développement ont l'air des ramifications d'un delta... (je n'avais aucune trainée quand j'utilisais un révélateur sans sucre pour faire des ambrotypes, mais ce type de révélateur ne donne que très peu de nuances et n'est pas du tout adapté aux négatifs)

Le problème étant connu, j'ai essayé les solutions classiques: limiter la durée du développement (20 à 30 secondes), rajouter de l'alcool et diluer le révélateur; les meilleurs résultats sont obtenus en rajoutant à 100 ml de révélateur de base: 30 ml d'eau et 10 ml d'alcool; mais ces résultats ne sont pas parfaits et ils sont alléatoires... quand je dilue plus le révélateur ou quand j'ajoute plus d'alcool la situation se dégrade!

J'ai également essayé d'acidifier le révélateur ou d'y ajouter un agent mouillant: sans résultats!
J'ai également rajouté un peu d'alcool au collodion - sans résultat non plus...
J'ai également essayé le développement en cuvette: aucun mieux!

Auriez-vous d'autres idées? d'avance merci.

François

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Bonjour François,

Auriez-vous un exemple à poster ?


François Besson

  • **
  • Messages: 99
Non, je n'ai pas de scan à portée de main... Ce sont des trainées larges de quelques millimètres, ramifiées dont l'origine est située sur le côté où je commence à verser le révélateur.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Est-ce que les lignes seraient semblables à celles que l'on peut voir dans ce fil de discussion :

http://disactis.com/forum/index.php?topic=629.0

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Pour moi, l'ajout de sucre revient à se compliquer la vie pour peu de résultat. Vous le dites vous-même, sans sucre, pas de traînées...

Lorsqu'on veut faire un Collodion négatif, soit on passe par un renforçage, soit on passe par un révélateur au Pyrogallol.  :)

Les anciens procédaient ainsi déjà. Moins on multiplie les chimies dans une solution, moins on a de problèmes.  

Le sucre, c'est mauvais pour la santé !

Plus sérieusement, les quelques essais de révélateur au sucre m'ont plutôt déçu, soit parce que la différence avec et sans était imperceptible, soit parce que j'obtenais des brouillards, des zones, dégradation très rapide du révélateur, etc.

D'autres auront peut-être d'autres avis plus éclairés que moi à ce sujet...  :)
« Modifié: 11 août 2011 à 22:56:34 par Lionel TURBAN »

François Besson

  • **
  • Messages: 99
Lionel,

Il s'agit bien des mêmes traces ramifiées montrées sur le fil que vous indiquez.

Je vais commencer par les choses les plus simples: exposer plus, développer moins avec moins de produit.

A suivre (aujourd'hui il pleut et  demain ce ne sera que guère mieux)

François

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
François,

En effet, je pense que vous avez cerné le problème.  :)

Exposer un peu plus, développer un peu moins.

Bon courage, et revenez nous montrer vos résultats !

François Besson

  • **
  • Messages: 99

J'ai tenté différentes choses mais sans aucun succès:

- régénération par exposition au soleil et filtrage du nitrate d'argent
- exposition plus importante et développement plus court des plaques(15 à 20 secondes)
- adjonction d'alcool au révélateur sans apport supplémentaire d'eau
- diminution du temps de séchage de la plaque collodionnée avant sensibilisation (30 s et non plus 60 s)
- augmentation du temps de sensibilisation (4 mn et non trois).

J'en viens à me demander si ce n'est pas le geste de verser le révélateur sur la plaque qui est en cause: Quinn Jabobson parle du risque de lessivage de l'argent de la plaque liée à une application trop vive du révélateur... Ce qui expliquerait le côté aléatoire des traces: j'ai de très rares plaques (une sur 20!) sans traces...

J'allais faire des essais dans ce sens quand j'ai eu la bonne idée de mettre un peu de bicarbonate dans ma solution de nitrate d'argent pour l'alcaliniser et augmenter la sensibilité du collodion: résultat, une nuée de petits poins noirs!

Auriez-vous d'autres idées?

François

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
François,

Ne vous éparpillez pas.

Ces trainées sont souvent et simplement le résultat d'une temps de révélation trop long pour une formule de révélateur donnée.

Eliminez le sucre. C'est un agent qui ne vous aidera pas vraiment à obtenir des plaques négatives.

D'une manière générale pour obtenir de la densité, il faut simplement pousser le temps d'expo, diluer et acidifier le révélateur. Seulement à partir de ce moment là, on peut commencer à tenter de pousser les temps de révélation jusqu'à leur limite autorisée avant l'apparition de voile, trainées, etc.

Repliquant

  • ***
  • Messages: 217
Bonsoir,

S'il s'agit des mêmes traînées que dans le post indiqué, d'après mon expérience, il faut :

- un temps d'exposition plus long
- un temps de révélation plus court (15 secondes maxi, c'est bien... voire 10)
- un révélateur plus "mouillant" donc avec plus d'alcool (ajouter au fur et à mesure des tests pour trouver le bon dosage)

Sinon, plus généralement, un temps de "séchage" avant immersion dans le bain de sensibilisation de 15 secondes me paraît largement suffisant. Au-delà, attention aux risques de séchage. 60 secondes, cela me semble beaucoup trop.

A+
Repliquant

François Besson

  • **
  • Messages: 99
Re : Trainées de développement sur des plaques au collodion pour négatif
« Réponse #10 le: 20 août 2011 à 21:55:58 »
Quelques nouvelles:

J'ai applique la procédure de Quinn à ma solution de nitrate d'argent pour me débarasser des points noirs (neutralisation du bain, exposition au soleil, filtrations multiples puis ajustement de la teneur en argent et du ph).

Cela m'a pris deux jours et c'est bien infect à faire!

Ensuite j'ai tout revu:

- versement non précipité du révélateur
- quantité limité de révélateur: 20 ml maxi pour des plaques carrées de 18 cm de côté
- 15 secondes de révélation maximum

Et là cela marche assez bien: je n'ai plus les horribles trainées, mais tout au plus des zones un peu hétérogènes de révélation...

Merci à tous

François

PS: en tout cas, l'horrible cauchemar qui m'avait torturé avant les vacances n'avait rien de prémonitoire: j'y réalisais des plaques de collodion si parfaites qu'elles ne se distinguaient en rien du gélatinobromure industriel!

François Besson

  • **
  • Messages: 99
Re : Trainées de développement sur des plaques au collodion pour négatif
« Réponse #11 le: 06 septembre 2011 à 08:24:51 »
... dans quelques mois, un petit livre:

Contre les bûcherons de la forêt de Gastine

maquette à télécharger ici: http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj201109/cijkBJ5svX.pdf

Un autre livre, aux images moins convenues, paraîtra un peu plus tard...

Merci à tous ceux qui ont répondu cet été à mes appels de détresse...

François

François Besson

  • **
  • Messages: 99
Re : Trainées de développement sur des plaques au collodion pour négatif
« Réponse #12 le: 02 octobre 2011 à 19:30:52 »

Le livre suivant - ou plutôt sa maquette:

http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj201109/cijkBJ5svX.pdf

Merci encore à tous

François

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3983
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : Trainées de développement sur des plaques au collodion pour négatif
« Réponse #13 le: 02 octobre 2011 à 21:26:21 »
Voici encore du joli sous-bois !  :)

François, les plaques sont tirées ou c'est une inversion numérique ?

François Besson

  • **
  • Messages: 99
Re : Trainées de développement sur des plaques au collodion pour négatif
« Réponse #14 le: 02 octobre 2011 à 21:30:55 »

Ce sont des tirages barytés classiques fait à l'aggrandisseur, puis scannés pour réaliser une maquette.
Les livres eux-mêmes sont faits avec des tirages originaux:

leseditionsducourlisdechaine.com

François