Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Platine/Palladium -
Format 28 x 28 cm

Auteur : Thierry Cardon

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Julien COLANT

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Tirage Bromoïl -
Format 16 x 16 cm

Auteur : François Pitot

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: développement film HN2-10 bergger  (Lu 5188 fois)

abbefun

  • *
  • Messages: 15
développement film HN2-10 bergger
« le: 30 septembre 2010 à 19:19:14 »
bonjour,

je prépare actuellement des tirages van dyke; je dois pour cela avoir un négatifs 13x18 ou 18x24. J'utilise les films bergger : film polyester HN2-10 et les développent dans le révélateur papier n/b tetenal eukobrom. Le résultat obtenue est peu convaquant , j'ai un négatifs manquant de densité et de contraste. L'image au tirage est grisâtre.
Est ce que j'utilise le bon révélateur ?
combien de temps dois je laisser le négatifs dans le bain de révélateur et à quelle température ?
est ce qu'il faut que le labo soit dans le noir complet pour développer ou on peut avoir une lumière rouge ?
merci de votre aide

abbefun ;)


Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #1 le: 01 octobre 2010 à 18:13:40 »
pas évident de vous répondre en direct avec une adresse courriel cachée.
Vous ai posté par les PTT un courrier qui répondra à vos questions, j'espère
cordialement.
jacques

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3970
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #2 le: 02 octobre 2010 à 10:18:49 »
Bonjour,

Je ne connais pas du tout ce film Bergger  ???

C'est un film panchromatique ? Si oui, alors l'utilisation de l'éclairage de sureté rouge est impossible...
Si c'est un film "de copie", alors oui l'éclairage de sureté est utilisable.

Si votre film n'est pas assez dense, essayez d'allonger le temps de révélation.
Ne connaissant pas ce film, je ne peux pas vous aider sur les temps à appliquer, mais faites un essai avec +50% de temps en plus déjà.  :)

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #3 le: 02 octobre 2010 à 16:07:52 »
bonjour, Lionel,
le film en question (qui n'est plus disponible d'ailleurs) est le BPFB 10, émulsion ortho qui remplaça l'Hélioguil -HN2 10- de Guilleminot.
Il se travaille en lumière rouge, bien entendu et abbefun le développe avec du Eukobrom de Tetenal, un révé doux.
Lui ai donc conseillé d'employer du PQ d'Ilford en solution 1+4.Si les images sont encore trop douces, il suffit d'ajouter I à I0 gouttes de Destop.
Cette addition de soude caustique détruit rapidement le révélateur mais la densité est nettement amélioré.
En attendant les suites,
Jacques

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3970
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #4 le: 02 octobre 2010 à 16:26:30 »
Ha ben tout est plus clair !!!

Merci Jacques !  :)

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #5 le: 02 octobre 2010 à 19:09:16 »
et où en sont tes recherches sur l'orthochromatisme ?
meteo france annonce du beau temps sur Paris
mais j'ignore si tu pourras allonger une naïade dans l'herbe
pour faire des ophotros de charme !!!.(?)
jacques

abbefun

  • *
  • Messages: 15
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #6 le: 05 octobre 2010 à 17:11:40 »
 ;) Merci beaucoup jacques pour votre aide précieuse. J'ai commandé aujourd'hui le révélateur PQ ilford. Je vous donnerai la suite de mes aventures photographiques dès réception du colis et après quelques tirages.
encore un grand merci  :D
abbefun

abbefun

  • *
  • Messages: 15
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #7 le: 23 octobre 2010 à 17:33:14 »
 :D j'ai enfin pu faire des essais avec le négatif hn2-10 bergger (j'ai attendu 15 jours avant d'être livrée en révélateur ilford pq universel, fournisseur Sels d'argent, produits pas chers mais beaucoup de délais d'attente).

Résultat :
révélateur 1+4, 10 gouttes de destop, 3 minutes de baignade. Les contrastes sont nettement améliorés, cependant mes blancs ne sont pas assez clair et mes noirs pas assez denses. Il suffirait d'un rien pour obtenir un neg parfait. Ce film ne supporte pas la lumière rouge pour avoir testé, il se voile légèrement. Je développe dans le noir.

je pense rajouter 1 à 5 gouttes de destop pour renforcer le contraste. Qu'en pensez-vous?
Il faut savoir aussi que je conserve ces négatifs dans un frigo depuis 15 bonnes années ... Sont-ils abimés ?

Encore merci pour votre soutien.

abbefun

Apprenti

  • **
  • Messages: 64
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #8 le: 23 octobre 2010 à 17:42:05 »
J'ai déjà essayé ce type de révélateur sur ce film. Monte en température ton révélateur. Expose plus fort et donc moins longtemps.
A suivre
pierre

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #9 le: 24 octobre 2010 à 15:44:15 »
Résultat : révélateur 1+4, 10 gouttes de destop, 3 minutes de baignade. Les contrastes sont nettement améliorés, cependant mes blancs ne sont pas assez clair et mes noirs pas assez denses. Il suffirait d'un rien pour obtenir un neg parfait. Ce film ne supporte pas la lumière rouge pour avoir testé, il se voile légèrement. Je développe dans le noir.
Effectivement le film en question, bien qu'orthochromatique,supporte assez mal "certains" éclairages rouges. Les lampes classiques ont tendance à produire un peu de voile. Je possède une vieille lanterne Kohlen et j'ai du ajouter deux feuilles de film de masquage pour ne pas avoir de voile.
Une des erreurs des néophytes est de croire qu'un éclairage rouge est amplement suffisant. je couvre personnellement ma cuvette avec un carton lors du début du développement . Le test suivant est formel :
prendre une chute de film, ce dans le noir. Poser sur votre table de labo et recouvrez avec une pièce de monaie ; allumez votre lampe rouge durant 3 minutes, éteignez et développez 3 minutes et fixez. Si le film est parfaitement vierge, pas de problème . si vous avez la trace d'un rond blanc sur fond voilé, c'est que votre lampe n'est pas parfaitement inactinique. Je tiens à la disposition des morceaux de film de masquage pour modifier les lanternes.
Se faire connaitre.
jacques

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #10 le: 24 octobre 2010 à 16:52:14 »
J'en rajoute une couche concernant le film BPFB 10 de Bergger ou HN2 10 suivant l'appellation de Guilleminot.Compte-tenu de sa "mollesse", j'ai conseillé l'ajout de
quelques gouttes des Destop. Mais comme il s'agit de potasse caustique, un accélérateur puissant, il faut  y aller molo !
2 ou 3 gouttes pour un litre de révé et non 10 comme l'a fait abbefun sinon le voile survient, indépendamment d'un éclairage rouge pas troujours maitrisé.
Ou alors, il faut faire une solution diluée de Destop. Mais son fabriquant n'indique pas la composition chimique et il faudrait faire une analyse quantitative, ce qui nous éloigne de la photo !

abbefun

  • *
  • Messages: 15
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #11 le: 06 novembre 2010 à 03:28:27 »
 :D bonjour,

j'ai suivi vos conseils en ligne et cela est très positif. Avec la méthode, ilford pq universal, 3 gouttes de destop, baignade 3mn, dévelloppement dans le noir complet : résultat parfait , bonne densité et contraste !
Merci à tous

abbefun

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : développement film HN2-10 bergger
« Réponse #12 le: 06 novembre 2010 à 11:56:57 »
bon jour,
je suis ravi que ces petits conseils aient servi à quelque chose.
Le même traitement peut s'appliquer à d'autres films ou même à des papiers bromure.
L'inconvénient vient du fait que ce genre de soupe se conserve très mal.....
Je jette  après 1 ou 2 heures car l'hydroxyde (destop) détruit le révélateur.
Vu le peu de potasse ajoutée, pas de problème de pollution mais éviter d'en faire des gargarismes
jacques