- Ferrotype -
Format 20 x 25 cm

Auteur : Jean-François CHOLLEY

> Visiter sa Galerie <
     A c c u e i l         G A L E R I E         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t     

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
17 Décembre 2018 à 01:07:03

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche :

Rechercher:     avancée
Vos papiers sur le Géant des Beaux Arts :
27740 Messages dans 2509 Fils de discussion par 975 Membres
Dernier membre: Maulock
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+  Disactis.com - Photographie Artisanale - Procédés Anciens - Prise de vue et Tirage
|-+  Les procédés Photographiques
| |-+  Cyanotype
| | |-+  Des cyanotypes de 2 x 3 mètres
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Des cyanotypes de 2 x 3 mètres  (Lu 2358 fois)
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 18


WWW
« le: 31 Mai 2018 à 12:53:29 »

Bonjour !

Peut-être connaissez-vous Joseph J. McAllister, ce californien un peu excentrique qui pratique le collodion humide et le cyanotype, entres autres procédés anciens. http://www.myapphoto.com/

J'ai parfois un peu de mal à le suivre et à bien comprendre sa démarche, car sur sa chaîne Youtube ça part donc dans tous les sens, il lance des projets et des séries qu’il abandonne en cours de route, on ne sait pas trop où il va. Je pense qu’il n’arrive pas à trouver le bon format pour exprimer ce qu’il a l’air d’avoir besoin d’exprimer. Il se met beaucoup en scène, et dernièrement il a commencé une série dans laquelle il se livre à propos des fantômes qui le hantent depuis sa naissance, donnant à sa chaîne Youtube une coloration quelque peu paranormale ce qui me dérange un peu, rationaliste que je suis.

Mais je mets ça de côté car malgré les changements inopinés de direction, il a livré, dans le domaine qui nous intéresse, des vidéo-tutoriels très bons à mon sens, à la réalisation soignée, avec des explications claires et dans un anglais assez bien articulé, tels que celui sur  les cyanotypes sur verre : https://www.youtube.com/watch?v=AZNXp81ahO8 ou celui sur les négatifs numériques pour le cyanotype : https://www.youtube.com/watch?v=HM8U6rauU0o

Il y a quelques mois il a lancé une campagne de financement participatif afin de réunir les fonds nécessaires à la réalisation de cyanotypes de 8 pieds sur 10, soit approximativement 2,4 m x 3 m. Ça a été un bide – il demandait 15000 dollars le bougre – en partie parce qu’il ne proposait pas vraiment de contrepartie à part une formation vidéo sur le cyanotype et qu’il a tenté de faire croire qu’on pouvait gagner beaucoup d'argent en faisant des cyanotypes, bref c’était plutôt maladroit à mon avis.

Malgré cela, il a tout de même continué à travailler sur son projet. Il avait déjà réalisé un tirage Van Dyke de 2 m x 3 m : https://www.youtube.com/watch?v=upwEVNZ6jXk

Même si j’ai encore du mal à cerner le personnage, il m’intéresse pas mal et je vais continuer à suivre ses projets. Ce que je regrette un peu c’est qu’il ne montre pas beaucoup son travail artistique personnel. Je reste aussi étonné que ses vidéos aient si peu de succès (quelques dizaines, voire quelques centaines de vues), malgré qu’elles soient d'une grande qualité et souvent d'une originalité qui n’enlève pas l'intention pédagogique que son auteur y imprime (tel que le tutoriel sur l’utilisation d’une chambre photo : https://www.youtube.com/watch?v=rTRzST2LNIc).

Ce que je me demande surtout c’est comment fait-il pour réaliser ces tirages cyanotypes ou Van Dyke aussi grands ? Il n’a pas livré sa technique encore. Sur une des vidéos on peut voir un vidéoprojecteur au plafond de son garage, dirigé vers le tirage sur tissu qui semble tout frais, en train de sécher sous l’action d’un ventilateur. J’imagine que c’est en projetant un négatif numérique sur le tissu tendu qu’il a procédé. En tout cas le résultat semble d’une grande qualité. https://www.youtube.com/watch?v=LIURI3SQabM
https://www.youtube.com/watch?v=0wf9FIfOmF4

Avez-vous connaissance d’une telle technique de tirages cyanotypes ou Van Dyke monumentaux ?
Journalisée

NestorBurma
*****
Messages: 1259


« Répondre #1 le: 31 Mai 2018 à 13:53:35 »

Le record du plus grand cyanotype :

https://www.facebook.com/UnivLyon1/photos/pb.22992238275.-2207520000.1465245169./10154226081173276/?type=3&theater

Mais personnellement, et facilement, j'ai fait des Cyano sur des draps de grand-mère, 2,5 x 3 m, c'est très facile
Journalisée
NestorBurma
*****
Messages: 1259


« Répondre #2 le: 31 Mai 2018 à 14:01:05 »

https://photomavi.com/expo/perfcyanotype.htm
Journalisée
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 18


WWW
« Répondre #3 le: 31 Mai 2018 à 14:52:43 »

Merci Nestor pour ces exemples édifiants. Le cyanotype réalisé par le CAES est magnifique !
Journalisée

davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 18


WWW
« Répondre #4 le: 01 Juin 2018 à 09:48:22 »

Mais personnellement, et facilement, j'ai fait des Cyano sur des draps de grand-mère, 2,5 x 3 m, c'est très facile

Étaient-ce des photogrammes ou des tirages ? Dans ce dernier cas avez-vous procédé avec un vidéoprojecteur ?
Journalisée

NestorBurma
*****
Messages: 1259


« Répondre #5 le: 01 Juin 2018 à 10:04:14 »

Mais personnellement, et facilement, j'ai fait des Cyano sur des draps de grand-mère, 2,5 x 3 m, c'est très facile

Étaient-ce des photogrammes ou des tirages ? Dans ce dernier cas avez-vous procédé avec un vidéoprojecteur ?

Photogramme & / ou négatif numérique, et le soleil pour source, efficace et pas cher ...
Journalisée
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 18


WWW
« Répondre #6 le: 01 Juin 2018 à 12:44:29 »

D'accord avec vous, le principe est simple, il suffit d'être bien organisé.

Néanmoins je ne suis pas sûr qu'il soit facile de réaliser le tirage d'un seul négatif à ces dimensions. Disposer de nombreux négatifs sur une toile sensibilisée et laisser le soleil faire son œuvre, comme on le voit dans l'exemple de l'université de Lyon, ne paraît en effet pas très difficile. Réaliser des photogrammes géants, comme dans le bel exemple du CAES, semble également plutôt simple.

En revanche, réaliser le tirage d'un seul négatif sur une toile tendue de plusieurs mètres de côté me semble beaucoup plus ardu. McAllister disait dans une de ses vidéos qu'il lui avait fallu faire de très nombreux essais et plusieurs milliers de dollars pour obtenir un tirage Van Dyke réussi de 2 X 3 m.

Je pense particulièrement à la difficulté d'obtenir une image nette sur toute la toile, dans la mesure où on ne peut que la tendre et non la presser dans un chassis...

Je ne sais pas si McCallister agit pour attirer l'attention sur lui ou par élan artistique (les deux ne sont pas incompatibles), mais je crois qu'au-delà de la course au record (qui est un but stérile à mon sens), la qualité de la réalisation est l'objectif à rechercher dans ces tirages de très grandes dimensions, et les efforts donnés dans ce but ne peuvent qu'être salués.
Journalisée

NestorBurma
*****
Messages: 1259


« Répondre #7 le: 01 Juin 2018 à 14:38:42 »

D'accord avec vous, le principe est simple, il suffit d'être bien organisé.

C'est la base

Néanmoins je ne suis pas sûr qu'il soit facile de réaliser le tirage d'un seul négatif à ces dimensions. Disposer de nombreux négatifs sur une toile sensibilisée et laisser le soleil faire son œuvre, comme on le voit dans l'exemple de l'université de Lyon, ne paraît en effet pas très difficile. Réaliser des photogrammes géants, comme dans le bel exemple du CAES, semble également plutôt simple.

Il existe des imprimantes de 5 m de laize ...

En revanche, réaliser le tirage d'un seul négatif sur une toile tendue de plusieurs mètres de côté me semble beaucoup plus ardu. McAllister disait dans une de ses vidéos qu'il lui avait fallu faire de très nombreux essais et plusieurs milliers de dollars pour obtenir un tirage Van Dyke réussi de 2 X 3 m.

Les Américains ont vite fait de nous balancer leurs dollars au visage ...

Je pense particulièrement à la difficulté d'obtenir une image nette sur toute la toile, dans la mesure où on ne peut que la tendre et non la presser dans un chassis...

Il suffit d'un peu d'astuce, il y a mille méthodes possibles, "just do it" ... un autre précepte "américain" ;-)

Je ne sais pas si McCallister agit pour attirer l'attention sur lui ou par élan artistique (les deux ne sont pas incompatibles), mais je crois qu'au-delà de la course au record (qui est un but stérile à mon sens), la qualité de la réalisation est l'objectif à rechercher dans ces tirages de très grandes dimensions, et les efforts donnés dans ce but ne peuvent qu'être salués.

Sans doute ...
Journalisée
PascalM
**
Messages: 84


« Répondre #8 le: 04 Juin 2018 à 12:03:26 »

>>> Je pense particulièrement à la difficulté d'obtenir une image nette sur toute la toile, dans la mesure où on ne peut que la tendre et non la presser dans un chassis...

Dans ces formats la netteté absolue n'est pas toujours nécessaire,
mais si on veut être net, ce n'est pas impossible : un châssis à dépression peut s'envisager en grand format,
c'est plutôt plus simple que d'utiliser un verre de 2 x 3 m !

Journalisée
NestorBurma
*****
Messages: 1259


« Répondre #9 le: 04 Juin 2018 à 16:16:00 »

Même si le concept de netteté absolue est difficile à cerner,
En alternatif, en Cyanotypie, la matière, le papier, le procédé, tout cela permet d'avoir une netteté du rendu de la matière et non une netteté de la reproduction d'un sujet. On est donc net sans être net ...

Pour les machines ou machinerie à contact, il y a 1000 méthodes, le chassis conventionnel à dépression (pompe à vide), les sérigraphes, par exemple, disposent souvent de très grands chassis, le plateau aspirant, son aspirateur et son film de contact, un cylindre d'insolation qui écrase film et support sensible en un parfait contact pendant l'insolation sur une bande locale ... Tout est à inventer, ou plutôt à réinventer ...

Journalisée
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 18


WWW
« Répondre #10 le: 05 Juin 2018 à 11:49:31 »

Même si le concept de netteté absolue est difficile à cerner,
En alternatif, en Cyanotypie, la matière, le papier, le procédé, tout cela permet d'avoir une netteté du rendu de la matière et non une netteté de la reproduction d'un sujet. On est donc net sans être net ...

Merci pour cette remarque, le distinguo est intéressant ; je n'y avais pas pensé !


Journalisée

davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 18


WWW
« Répondre #11 le: 05 Juin 2018 à 11:55:42 »

Dans ces formats la netteté absolue n'est pas toujours nécessaire,

Oui j'imagine qu'avec la distance nécessaire à l'observation d'une très grande image, des zones plus ou moins nettes peuvent paraître bien nettes.

Je ne connaissais pas l'existence des châssis à dépression, merci : )


Journalisée

Pages: [1] Haut de page Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
3605374 ème visite
101 visiteur(s) en ligne
192 visite(s) aujourd'hui
Disactis.com 2002-2018

Page générée en 0.077 secondes avec 20 requêtes.