- Ambrotype -
Format 9 x 12 cm

Auteur : Virves Tarmo

> Visiter sa Galerie <
     A c c u e i l         G A L E R I E         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t     

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
20 Août 2018 à 06:42:35

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche :

Rechercher:     avancée
27506 Messages dans 2471 Fils de discussion par 951 Membres
Dernier membre: topocl
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+  Disactis.com - Photographie Artisanale - Procédés Anciens - Prise de vue et Tirage
|-+  A lire avec interêt !
| |-+  Chimie et sécurité [Santé]
| | |-+  Sécurité collodion
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Sécurité collodion  (Lu 447 fois)
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 18


WWW
« le: 29 Juin 2018 à 14:40:19 »

Bonjour !

Le petit message de sécurité à propos de la vente suspendue du collodion sur la boutique en raison des températures actuelles m’a amené à creuser davantage la question du stockage du collodion avant de faire ma première commande (le volet manipulation et précautions santé est clair pour moi et bien acquis).

J’ai relu attentivement la notice du fournisseur Panreac et j’ai noté plusieurs choses et j’ai plusieurs questions, naïves peut-être, mais j’assume  Smiley

1. « Point initial d’ébullition et intervalle d’ébullition : 34,6 °C 1000 hPa. »
Si je comprends bien ces données, le collodion commence à passer à l’état gazeux à partir de 34,6 °C sous une pression atmosphérique normale. Je me demande alors s’il est possible que le flacon le contenant, qui, selon la même notice, doit être fermé de manière étanche, est susceptible d’exploser en cas de fortes chaleurs ?

2. La notice conseille d’éviter la formation de charges électrostatiques. Vous semble-t-il nécessaire de relier les flacons de petite contenance à la terre (et de quelle manière) ?

3. La notice indique que le collodion « peut former des peroxydes explosifs ». Mes connaissances en chimie ne me permettent pas de savoir dans quelles conditions ces peroxydes peuvent se former. Avez-vous des précisions ?

4. Enfin, les trois premières remarques concernent le collodion non préparé pour la photo, mais qu’en est-il de ces questions pour le collodion préparé pour la photo ? Faut-il par exemple s’abstenir de pratiquer le collodion humide lorsqu’il fait plus de 35° C ? Est-il judicieux d’utiliser des flacons à col rôdé pour laisser le gaz s’échapper si besoin ou plutôt des flacons étanches ?
Journalisée

Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3956


WWW
« Répondre #1 le: 29 Juin 2018 à 15:20:03 »

Bonjour,

1. En dessous même de cette température, le Collodion se dilate beaucoup et peut rompre le contenant. Mais les sodas ont plus de puissance en la matière que le Collodion.
Les flacons que l'on croit très étanches ne le sont en fait pas. Nos bouchons vissant en plastique peuvent très facilement laisser échapper une surpression et même un Collodion "dilaté" en laissant écouler le trop plein.
Les conditionnements de 250 et 500ml n'exposent pas à de grands dangers de rupture.
Le mieux est de conserver son Collodion dans un endroit tempéré. Pas au froid car il peut y avoir formation de peroxydes (mais on en reparle plus loin). Smiley

2. Cette recommandation est valable pour les contenants en métal, les fûts acier par exemple, qui conduisent l'électricité. Le Collodion en lui-même ne génère pas d'électricité.

3. les Peroxydes se forment dans notre cas à la lumière, à la chaleur, mais aussi au froid.
Il faut donc éviter de laisser son Collodion en pleine lumière, près d'une source de chaleur ou dans un lieu excessivement froid (mais il faut de nombreux mois dans cette condition pour avoir des problèmes.)
Aujourd'hui, beaucoup de préparations à base d'Ether sont additionnées d'une quantité de ce que l'on nomme le BHT (Hydroxytoluène butylé) dont le rôle est de prévenir l'apparition d'Oxygène pour éviter la formation de ces fameux Peroxydes. Dans le Collodion : 6 parties pour mille dans la proportion d'Ether.
Les conseils de prudence sont toujours bons à prendre, même si parfois ils ne prévoient que des cas finalement assez rares aujourd'hui si on fait attention.
Je vois la question arriver d'ici, donc j'y réponds : Non le BHT ne cause pas de problèmes dans les images au Collodion.
il ne faut donc pas trop craindre ces Peroxydes si on fait preuve de bon sens dans la conservation de ce Collodion concentré.

4. Les recommandations sont les mêmes à ceci près que la proportions d'Ether est plus faible une fois le Collodion Photo préparé.
Mais il reste de toute façon sensible à la chaleur.

La chaleur est à craindre avant toute autre chose car elle vaporise l'Ether qui se répand autour de nous et créé donc un milieu très favorable à l'explosion, à l'incendie.

C'est 90% des risques.
Journalisée
davidF
*
Sexe: Homme
Messages: 18


WWW
« Répondre #2 le: 29 Juin 2018 à 15:39:24 »

Merci Lionel pour ces réponses précises ! Les conditions de stockage optimales sont maintenant bien claires dans mon esprit.
Journalisée

Pages: [1] Haut de page Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
3281067 ème visite
81 visiteur(s) en ligne
642 visite(s) aujourd'hui
Disactis.com 2002-2018

Page générée en 0.123 secondes avec 18 requêtes.