- Platine/Palladium -
Format 25 x 25 cm

Auteur : Thierry Cardon

> Visiter sa Galerie <
     A c c u e i l         G A L E R I E         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t     

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
25 Septembre 2018 à 05:41:28

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche :

Rechercher:     avancée
Vos papiers sur le Géant des Beaux Arts :
27576 Messages dans 2484 Fils de discussion par 962 Membres
Dernier membre: stephrob
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+  Disactis.com - Photographie Artisanale - Procédés Anciens - Prise de vue et Tirage
|-+  Les procédés Photographiques
| |-+  Daguerreotype
| | |-+  Premier essai Daguerréotype
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Premier essai Daguerréotype  (Lu 1741 fois)
f.pitot
*****
Messages: 597


WWW
« le: 10 Juin 2018 à 18:54:13 »

Salut à tous,


Hier j'ai fais mes premiers essais ou plutôt mon premier essai.
J'ai fais qu'une seule plaque car à cause des conditions climatiques, j'ai commencé un peu tard.
Quelle excitation et autres émotions mélangées !
J'ai eu beau essayer d'apprendre un maximum la théorie, coté pratique je ne savais pas trop ou j'allais mais j'ai été surpris déjà d'avoir une image autant visible et pas si sale que cela...
J'ai forcément rencontré des difficultés dès la sensibilisation.
J'ai sensibilisé pendant 6 mn mais un peu au pif car quand j'ouvrais la boite pour contrôler la couleur de la plaque, impossible de juger sous la lumière rouge.
J'avais beau ouvrir légèrement la porte et essayer de refléter la plaque sur une surface blanche, impossible de distinguer une couleur.
Ensuite le temps de pose, un peu au jugé aussi, j'ai exposé presque 8mn entre un mélange de plein soleil et nuageux.
Le résultat à l'air sur exposé.
je voulais shooter un sujet qui brille mais ce n'était pas malin car le contraste est très élevé du coup  j'ai l'impression que les blanc sont solarisés et les ombres pas assez exposés...
Surtout que j'utilise la méthode Becquerel qui elle même donne des images plus contrastées et plus dure qu'avec le mercure.
Ces plaques sont ont été argentées et polies par un pro et quand je les aient récupérées elles présentaient de fine rayures.
Sous les conseils de Thomas je les aient "polies" au sopalin + mirror et coton + mirror mais les rayures ne disparaissent pas.
Auriez des conseils au sujet du polissage ainsi que pour contrôler la couleur durant la sensibilisation ?
Merci d'avance !



* IMG_1972.jpg (384.97 Ko, 3264x2448 - vu 137 fois.)

* IMG_2012.jpg (389.65 Ko, 3264x2448 - vu 140 fois.)
Journalisée

Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3958


WWW
« Répondre #1 le: 11 Juin 2018 à 09:57:29 »

Bonjour François,

Les Argenteurs n'ont pas conscience du degré de poli dont on a besoin.

Il faut bien insister, on attend un poli miroir. Non seulement du Cuivre, car si lui-même n'est pas parfait, la couche d'Argent ne le sera jamais non plus.

Il ne faut pas avoir peur d'insister avec le Miror.

Disons que la meilleur méthode, c'est de bien graisser la plaque avec une boule de coton. Ca doit devenir noir, absolument noir et gras de Miror.

Ensuite on prend un coton neuf, on essuie une première fois en laissant quelques traces de noir gras.

On reprend un coton neuf, sec, et là seulement on se met à polir. Et dans un seul sens.

Le coton doit être noir, mais ne plus sembler gras.

Et on poli, on poli et on poli encore jusqu'à ne plus voir une seule rayure. Il ne faut pas avoir peur d'appuyer et de faire chauffer la plaque par frottement, à se brûler les mains.

Ensuite on pourra se faire une planche à polir, ça va plus vite et c'est plus régulier. Voir du coté de chez Robinson, Spagnoli et sur le site Cdags.org en général pour avoir des infos très riches et précises. Smiley

Robinson vend du plaqué d'Argent fabriqué comme au 19ème. C'est très cher, mais le support est absolument parfait. A voir en dernier recours si vous n'arrivez pas à vous faire fabriquer une surface suffisamment polie déjà au niveau du Cuivre.
Journalisée
f.pitot
*****
Messages: 597


WWW
« Répondre #2 le: 11 Juin 2018 à 11:55:48 »



Disons que la meilleur méthode, c'est de bien graisser la plaque avec une boule de coton. Ca doit devenir noir, absolument noir et gras de Miror.


Merci Lionel pour ces conseils que je vais suivre à la lettre.
Quand vous dites "ca doit devenir absolument noir " vous parlez de la plaque ?
J'utilise la version argentil du mirror qui me paraît bien plus liquide que le mirror cuivre.
On dirait qu'il est coupé à l'eau   
Celui pour cuivre, bien plus épais me semblerait plus efficace mais je n'ai pas essayé...
Journalisée

Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3958


WWW
« Répondre #3 le: 11 Juin 2018 à 12:46:11 »

La version Argentil ne convient pas.

Prenez la version Cuivre, c'est la meilleure. Elle est grasse et la charge abrasive est beaucoup plus efficace.
Avec le Miror Cuivre, le gras devient noir lorsqu'on poli.

Par contre il faut dégraisser avec un peu de noir de fumée avant de sensibiliser.

Vous allumez une bougie, vous promenez un peu la flamme sur le dessous de la plaque et avec un coton, vous récupérez le petit dépôt de noir de carbone.
Avec ça, vous dégraissez la surface polie.
Journalisée
f.pitot
*****
Messages: 597


WWW
« Répondre #4 le: 13 Juin 2018 à 18:14:15 »

Merci pour cette réponse Lionel, j'ai la version cuivre que je vais essayer.
N'y a t'il pas d'autres produits comme l'essence f avec lesquels je pourrais dégraisser ou alors insister tout simplement avec du coton seul et encore du coton jusqu'à ce que...
Sinon j'irais trouver du noir de fumée ou de carbone au magasin Beaux arts.

J'aurais une autre question, comme je disais plus haut je n'ai pas réussi à voir les changements de couleur durant la sensiibisation même en ouvrant légèrement la porte du labo et en essayant de faire refléter la plaque sur un fond blanc.
Ce que j'ai pensé après coup est que j'arrivais à faire refléter la plaque sur le fond blanc mais le labo était toujours éclairé sous lumière rouge donc je me demande si pour ce moment là je ne devrais pas éteindre l'éclairage rouge pour que le fond blanc soit blanc et non "rouge", tout simplement ?
Journalisée

Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3958


WWW
« Répondre #5 le: 13 Juin 2018 à 18:41:58 »

Bonjour,

Le coton seul ne viendra jamais à bout du gras.
Les essences et autres solvants peuvent aussi laisser des traces et provoquer des réactions néfastes sur l'Argent.

La technique de la bougie qui dépose du noir est la plus simple, la plus efficace, mais si vous avez un pot de Noir de Fumée, c'est bien aussi.

Au sujet de la couleur de la plaque, la sensibilisation à l'Iode seul est très souple et peu sensible. Il faut juste dépasser le premier jaune pour avoir de la sensibilité.

On peut aller au orange, au rose, au magenta, au bleu, même au vert.

Plus la couche d'iodure est épaisse, moins on solarise. Le rose est un bon compromis, ensuite on perd de la sensibilité ou il faut refaire un cycle.

La sensibilisation à l'Iode seul, permet un contrôle confortable de la couleur même en lumière du jour indirecte dans une pièce éclairée par une fenêtre. il ne faut pas avoir peur.

Un retour ensuite de quelques secondes sur l'Iode avant la mise au châssis, efface toute éventuelle trace de voile qui aurait pu être provoquée lors du contrôle de la couleur.
Journalisée
f.pitot
*****
Messages: 597


WWW
« Répondre #6 le: 13 Juin 2018 à 19:29:55 »

Parfait !

Je n'avais pas saisi la technique de la bougie, j'essayerai de cette manière donc.
Je m'apprêtais à aller acheter du noir de fumée et carbone, quel béta !  Cheesy

Je viens de polir une plaque en suivant votre méthode et c'est déjà beaucoup mieux que la première que j'avais faite.

Pour la sensibilisation, les débutants je pense on peur de voiler la plaque, c'est ce que j'ai pensé qu'en j'ai entrouvert la porte et qu'un poil de lumière du jour est entrée.
Mais c'est vrai que la surface est tellement peu sensible qu'on a un peu de marge.

Merci beaucoup pour ces précieux et précis conseils, sincèrement !  
Journalisée

f.pitot
*****
Messages: 597


WWW
« Répondre #7 le: 16 Juin 2018 à 19:52:51 »

Un petit retour sur le dernier essai...
Pas de chance, pour ces trois essais le temps était différent à chaque fois donc pas évident de se caler au niveau des temps de pose.
Cette image me parait sous-exposée ?
Elle est peu lisible et assez terne alors je ne sais pas si ça vient de cette potentielle sous exposition, d'un manque de polissage qui donnerait comme une sorte de voile...
Point positif est que ce coup ci j'ai pu vérifier les couleurs à la sensibilisation.
Les deux fois précédentes j'avais sensibiliser 6mn sans rien voir et cette fois ci je me suis arrêté au rose à 10 mn.
Je crois que plus on sensibilise plus on perd en contraste ?
Cette plaque n'a pas été dorée, peut être que je gagnerai en lisibilité si je le faisais mais elle ne le mérite pas !
Merci d'avance pour vos éclairages... Cheesy


Journalisée

Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3958


WWW
« Répondre #8 le: 16 Juin 2018 à 20:27:22 »

Bonjour François,

Oui ici, il s'agit exclusivement d'un problème de polissage.

On voit clairement les micro rayures qui partent dans tous les sens, et c'est ça qui renvoi la lumière et casse les noirs mais également les blancs.

Le polissage est une étape capitale. il faut la soigner au maximum et ne pas hésiter à y passer du temps. 20 à 30mn si besoin, et appuyer, faire chauffer la plaque. C'est une séance de muscu !

Et surtout, polir dans un seul sens. Parallèle à l'éclairage final qu'on envisage.

Le polissage est la toute première d'une longue série d'étapes, et si elle n'est pas parfaite, le résultat ne le sera pas quoi qu'on fasse ensuite.

Plus aucune rayure ne doit subsister sinon c'est tout autant d'éclats de lumière garantis au final.

Ci-dessous quelques photos.
Avec le Miror, puis le noir de fumée.
Et ça sans compter ensuite le passage sur la planche à polir qui dure 15mn.


Journalisée
f.pitot
*****
Messages: 597


WWW
« Répondre #9 le: 16 Juin 2018 à 23:40:30 »

Bonsoir Lionel,


bon, il faut que je polisse plus fort alors.
J'ai déposé le mirror en faisant des cercles, essuyé un coup avec un coton sec puis avec un autre coton sec commencé à polir toujours dans le même sens ( comme vous me l'avez conseillé ) mais pas suffisamment.
J'ai tout simplement peur de rayer la plaque mais non il faut que j'y aille bien plus fort pour faire disparaitre ces rayures, ok !
La planche à polir, je ne m'en suis pas fabriqué pour l'instant ne sachant pas quel doux tissu fixer dessus, du velours ?
Faut il rajouter un peu de rouge ou autre poudre abrasive sur la planche à polir ?


Journalisée

Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3958


WWW
« Répondre #10 le: 17 Juin 2018 à 11:14:26 »

Bonjour François,

N'hésitez pas à insister avec une bonne couche de Miror gras noirci. Cette pâte est la plus abrasive au départ. Elle élimine le plus gros des rayures.
Le Miror à sec ensuite est surtout là pour commencer à affiner le polissage.

La planche à polir devra être en velour et chargée d'un peu de poudre abrasive la plus fine possible comme le Rouge.
Cette étape donne la surface la plus parfaite. Elle prend du temps car l''abrasion est très légère et très fine.

Le conseil ultime :

Travailler dans un environnement le plus isolé possible des poussières et bichonner sa planche à polir.
Car une poussière un peu trop grosse entre la planche et la surface d'Argent, et on se retrouve lorsqu'on la retourne pour en admirer sa brillance, avec une plaque façon micro-sillonnée comme un Vinyl dont l'avenir le plus proche sera... la poubelle.
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
3363913 ème visite
35 visiteur(s) en ligne
431 visite(s) aujourd'hui
Disactis.com 2002-2018

Page générée en 0.127 secondes avec 20 requêtes.