- Cyanotype -
Format 16 x 22 cm

Auteur : Claude Chaix

> Visiter sa Galerie <
     A c c u e i l         G A L E R I E         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t     

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
19 Décembre 2018 à 15:11:19

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche :

Rechercher:     avancée
Vos papiers sur le Géant des Beaux Arts :
27741 Messages dans 2510 Fils de discussion par 975 Membres
Dernier membre: Maulock
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+  Disactis.com - Photographie Artisanale - Procédés Anciens - Prise de vue et Tirage
|-+  Les procédés Photographiques
| |-+  Cyanotype
| | |-+  Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] 2 3 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Premier test de cyanotypie sur verre: entre echec et pas terrible  (Lu 9291 fois)
Philippe Rolland
*
Sexe: Homme
Messages: 45



WWW
« le: 12 Mars 2018 à 12:42:28 »

Bonjour,
je suis Philippe en Morbihan; j'ai 50 ans, je suis novice dans la création de solution photosensible. J'ai lu avec plaisir des threads de ce forum actif de passionné. J'en profite pour remercier Disactis, pour leur professionnalisme.
Voila, j'ai un projet pour faire des photos sur verre en noir et blanc; plus exactement noir, des niveaux de gris et de la transparence, pas de blanc.
Je suis partie avec l'idée de faire des cyanotypes puis de les virer soit avec du thé noir soit avec un acide tanique et ou galique.

Je fais référence par exemple à ce thread, initié par rajuarel le 15/12/13:
http://disactis.com/forum/index.php?topic=1809.0

J'ai acheté içi (sur disactis), les ingredients sauf la gélatine (j'ai utilisé une gélatine alimentaire genre knor)
J'ai fait 2 flacons à température ambiante.
  • A) avec 50ml d'eau distillée, 12.5 grs de citrate de fer ammoniacal vert et 1ml de formol.
  • B) avec 50ml d'eau distillée, 6 grs de ferricyanure de potassium.
  • Puis je fais C) plus tard à l'abris des UV, j'ai fait chauffé 100ml l'eau distillé, et touillé 13gr de gélatine.

Dans un becher, je prends 1/3 à même quantité (dans mon test 10ml) de chaque.
Je mélange les 3 (pas en bain marie, juste sur la table, à température ambiante)

J'ai nettoyé juste avec du liquide vaisselle 4 plaques de verres, que j'ai fait séché à l'air. Sechées, les plaques de verres semblaient dégraissées mais avec des taches d'eau genre du calcaire, bref pas parfait.

Pendant la nuit, avec une main dessous, j'ai versé sur chacune des plaques : en tournant chacune des plaques pour que le liquide se répandent au mieux sur toute la surface, mais :
  • j'ai utilisé beaucoup mon doigt....
  • de la solution est passée dessous et sur la table...
  • des trainées de gélatines sont visibles: bref ce n'est pas la surface plane nickel d'un lac sans vent...

j'ai laissé toutes ces imperfections, pour commencer un séchage: je place les plaque de verre, posée à 45° dans un bac, inclinée gélatine vers le haut.
24h après ce n'est pas sec au touché, ca colle
des impuretés genre comme soit très petit grin, soit de la poussière ?

Je n'ai pas encore insolé, exposé au UV, mais déjà, ma procédure semble être perfectible...
Pouvez vous m'aider à mettre le doigt ou je dois m'améliorer ?

Par exemple, dois je changer cela  ?
  • faire le mélange en bain marie de A B et C ?
  • contrôler la température ? (pour l'instant c'est mon petit doigt)
  • le séchage dans une pièce "contrôlé" sans poussière ?
  • laisser la gélatine dans de l'eau froide ou tiède avant de faire C pendant 30mn.
  • prendre de la gélatine photographique

Très bonne journée à tous !
Journalisée
Christian R
*****
Messages: 719


« Répondre #1 le: 12 Mars 2018 à 14:30:20 »

Moi, je passerais d'abord la gélatine que je ferais sécher et je badigeonnerais mon cyano dessus le lendemain
On peut tremper la plaque dans la gélatine et la laisser sécher sur un plan incliné. S'il y en a au verso de la plaque, une fois sèche, elle peut s'enlever avec une éponge imbibée d'eau de javel
Journalisée
Philippe Rolland
*
Sexe: Homme
Messages: 45



WWW
« Répondre #2 le: 12 Mars 2018 à 21:14:08 »

Bonsoir,
merci Christian pour votre soutien. Voilà un exemple de gélatine gluante et postulante sur une vitre.
Savez vous pourquoi j'ai cela ?
Très bonne soirée.


* gelatine.jpg (377.68 Ko, 1000x1013 - vu 434 fois.)
Journalisée
didier d
*****
Messages: 1055


« Répondre #3 le: 12 Mars 2018 à 21:48:16 »

J'ai pas tout suivi en détails mais:

-ouii, il faut faire gonfler la gélatine dans l'eau froide pendant au moins une demi-heure avant de la faire fondre

-pourquoi mettez-vous du formol dans la solution ? cela va tanner la gélatine et c'est peut-être cela qui provoque ces grains...
Journalisée
Christian R
*****
Messages: 719


« Répondre #4 le: 13 Mars 2018 à 09:04:56 »

Les bulles étaient-elles DANS l'émulsion liquide avant l'étendage ?
Journalisée
Philippe Rolland
*
Sexe: Homme
Messages: 45



WWW
« Répondre #5 le: 13 Mars 2018 à 12:51:07 »

Bonjour à tous,
d'abord merci beaucoup pour votre participation, votre aide.
Didier: Le formol c'est pour la conservation du citrate de fer ammoniacal vert. Maintenant je ne connaissais pas, son incompatibilité avec une gélatine. Merci !
Christian: Les bulles étaient présentes pendant que je touillais ! ca oui après au moment du couchage, je ne sais plus. EN revnache je vais y prendre garde. Merci mais si elles n'etaient présente au moment du couchage qu'est ce que cela pourrait être ?
Enfin 24h ne suffisent pas pour un séchage (le doigt colle toujours 24h après couchage), est ce normal ?
Très bonne journée à tous
Journalisée
didier d
*****
Messages: 1055


« Répondre #6 le: 13 Mars 2018 à 17:12:09 »

Bannissez le formol pour cet usage, le citrate n'a absolument pas besoin d'être conservé au moment d'être mis en solution avec les autres composants... il peut se former une "mère" (comme pour le vinaigre) si l'on garde le citrate seul en solution mais cela ne dégrade pas ses propriétés pour le cyano... il suffit de la retirer du flacon, elle peut se reformer ou pas...

Suivant l'épaisseur de la couche de gélatine et l'atmosphère ambiante, 24h ne sont pas toujours suffisantes pour le séchage.
Journalisée
Armand
*****
Messages: 984


WWW
« Répondre #7 le: 13 Mars 2018 à 22:24:26 »

Hello,

Voici quelques astuces pour le coulage de la gélatine sur le verre.
Bien dégraisser le verre avec un liquide vaisselle et parfaire avec un peu d'ammoniaque pur sur un chiffon ( à l'air libre). La gélatine adhérera bien.
Placer le verre sur un support bien plan.
Pour de petites surfaces 15 x 15 cm pas de nécessité de tempérer le verre avant coulage. Pour de plus grandes surfaces, je trouve intéressant de tiédir le verre ce qui permet de retarder la prise de la gélatine et de mieux l'étendre.
Prenez comme base pour une surface de 20 x 40 cm >> 2 x 4 x 7,3 (constante) = 58,4 ml de gélatine. Soit, pour une gélatine à 10%, faire gonfler 5,8 gr de gélatine sèche dans 52,6 gr d'eau déminéralisée pendant au moins 1 heure. J'utilise des gobelets plastiques pour boire le café en picnic. Ensuite, faire fondre au bain-marie la gélatine gonflée. Il y a fort à parier que vous aurez des bulles dans la gélatine et que celle-ci ne sera pas homogène. Prendre un deuxième gobelet et se servir d'un bas de madame pour passer la gélatine liquide. Cela a pour effet d'enlever les bulles et d'avoir une gélatine limpide et homogène. Un petit tour au bain marie, histoire de, et verser celle-ci sur le verre. L'étendre soit à la manière des collodionistes soit avec un peigne ou une barre à coucher.
Tel quel, vous devriez avoir un beau ménisque. Une fois la gélatine figée mais pas encore sèche, cela peut prendre 1/2 heure, vous pouvez faire un courant d'air léger avec un ventilateur pour accélérer le séchage. Il faut mettre le ventilo assez loin pour limiter le dépôt de poussières mais si la gélatine a déjà figé, les poussières adhérerons moins et pourrons s'éliminer par la suite.
Sans ventilo, ma gélatine sèche en 12 heures, avec, en 3 ou 4 heures. Pas besoin d'obscurité.

Une fois sèche, je suggèrerais de déposer la soupe du cyano.

En procédant comme, çà évitera sans doute le temps de séchage long ainsi que ces amalgames sous formes de gouttes.

Je me demande si les concentrations énoncées pour le cyano ne sont pas trop fortes, je n'ai pas vérifié.

Il faudra sans doute adapter l'épaisseur de la couche de gélatine, il faut tester. Je me demande si la gélatine alimentaire est bien dégraissée. Sur du papier, cela n'a peut être pas une grande incidence mais sur verre ? Celle de disactis n'est pas chère et de très bonne qualité.

Conseil, une fois passée la soupe à cyano, qu'elle soit sèche (30 minute), insolée, il faut rincer tout çà. A ce stade, la gélatine placée dans l'eau sur son support verre va se ré-hydrater et gonfler. Il faudra utiliser une eau froide, idéalement qui sort du frigo. Aucune réaction physico-chimique là-dedans mais simplement mécanique. Votre gélatine n'étant pas tannée, si vous la plongez dans une eau à 50°C, exemple complètement farfelu, et bien cette gélatine va fondre tout simplement et tout sera à recommencer. Je veux dire par là qu'une eau du bain à 25°C va fragiliser la gélatine alors qu'une eau à 4°C réduira ce phénomène. Mais attention tout de même lors des manipulations.

À ce stade, l'expérience amène beaucoup.

Bon courage.
Journalisée

Philippe Rolland
*
Sexe: Homme
Messages: 45



WWW
« Répondre #8 le: 14 Mars 2018 à 15:40:16 »

Bonjour à tous,
j'ai, je pense à ce stade, largement de quoi travailler sur l'ensemble de vos remarques très constructives.
Je voulais ici vous remercier tous, Armand, Didier et Christian, vous m'avez tous été d'un très grand secours.
Très bonne journée à tous,
je vous tiens informé de vos judicieuses idées.
Encore merci,
Philippe.
Journalisée
Armand
*****
Messages: 984


WWW
« Répondre #9 le: 14 Mars 2018 à 20:10:31 »

Hello Philippe,

C'est la vie saine de ce forum.

Et oui, merci des retours d'expériences, toujours instructifs pour toutes et tous.

A+
Journalisée

Philippe Rolland
*
Sexe: Homme
Messages: 45



WWW
« Répondre #10 le: 18 Mars 2018 à 18:53:06 »

Bonjour,
je pense avoir réussi la partie enduit gélatine, même si il reste bien sur des imperfections et donc des progrès à faire...  Je livre une photo en exemple, la première.
En revanche pour enduire la solution cyano dessus, cela a été le brésil, je l'ai déposé au pinceau, mais je ne sais pas si j'en ai mis trop ...
Puis j'ai placé en séchage en position oblique.
Après séchage, le résultat est minable, je livre une photo, la seconde. Encore des grumeaux...

  • Du coup savez vous comment déposer "la" bonne dose de cyano sur la gélatine ?
  • Comme répandre, avec quoi la cyano sur la gélatine ?
  • enfin, je ne comprends absolument pas pourquoi, ce qui est transparent sur le rodoïde et qui devrait être bleu, une fois insolé, et au contraire "blanc" transparent.  Je donne 2 photos, le négatif, et un agrandissement du cyano ou l'on voit la branche "blanche" sur le négatif qui est "blanche" sur le cyano ?

Voila, je n'ai du coup au regard de cela que peu avancé, un peu déçu je suis, de n'être pas plus efficace.
Philippe.



* gelatine2.jpg (269.5 Ko, 979x979 - vu 342 fois.)

* bleu2.jpg (344.74 Ko, 846x846 - vu 336 fois.)

* negatif.jpg (58.75 Ko, 434x348 - vu 329 fois.)

* question1.jpg (222.4 Ko, 837x574 - vu 335 fois.)
Journalisée
Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3957


WWW
« Répondre #11 le: 18 Mars 2018 à 19:30:34 »

Bonjour,

Le protocole est simple, je l'ai testé avec succès du premier coup.

Formule :
Eau 200ml
Ferricyanure de Potassium : 8gr
Citrate de Fer Ammoniacal Vert : 25gr
Acide Oxalique : 1gr
Gélatine : 25gr

Les proportions de Ferri et de Citrate peuvent varier parfois. L'Acide Oxalique également peut être remplacé par l'Acide Citrique ou carrément omis.
On trouve un peu tout.

Vous faites chauffer l'eau à 40°c puis ajoutez Ferricyanure et Citrate de Fer Ammoniacal et l'Acide Oxalique lorsque le Ferri est dissout.
Vous ajoutez ensuite la gélatine sèche dans le mélange chaud et attendez que tout soit bien fondu en mélangeant doucement pour éviter les bulles.
Tout ça sous une lumière électrique peu puissante.

Ensuite à chaud, vous étendez une dose sur votre lame de verre bien de niveau, genre 3 à 5ml pour un 13x18 (Plus la couche sera épaisse, plus le bleu sera intense et profond).
Vous laissez figer puis sécher.

Ce mélange ne poisse pas une fois sec.

Vous exposez puis "révélez" dans l'eau froide.

Vous continuez le rinçage pour éliminer la teinte jaune résiduelle, puis laissez le tout sécher.

La réussite dans ce procédé sur verre, tient dans la proportion de gélatine qui est très élevée. Sans ce taux, ça ne donne rien, l'image ne tient pas au rinçage.
C'est le seul paramètre qu'il faut respecter dans la formule. Ou en tout cas ne pas trop réduire pour le volume total.

Une petite vidéo pour vous aider :


<a href="http://www.youtube.com/v/mygeYLcPuJM" target="_blank">http://www.youtube.com/v/mygeYLcPuJM</a>

Journalisée
Philippe Rolland
*
Sexe: Homme
Messages: 45



WWW
« Répondre #12 le: 18 Mars 2018 à 22:26:37 »

Bonsoir,
merci beaucoup pour votre message exhaustif. Du coup j'ai 5 questions :
  • vous étendez avec quoi ? j'ai une tige fileté (pour simuler une barre de Mayer ou barre de couchage) que je roule parfois, pour étendre; mais elle s'encrasse vite et devient inutilisable.
  • pour faire un "bon" horizontale qu'utilisez vous ? un niveau classique ou électronique ?
  • vous laisser figer et sécher à l’horizontal ? ou seulement figer à l’horizontal  puis séchage en oblique ?
  • quel est pour vous l'ordre du temps de séchage  ?  celui d'insolation ?
  • j'utilise des transparents pour et issu de photocopieur (qualité des noirs piètre) , est ce un problème ? 
Encore merci pour votre aide et bienveillance,
Philippe

Journalisée
Armand
*****
Messages: 984


WWW
« Répondre #13 le: 19 Mars 2018 à 19:44:53 »

Hello,

Lionel a donné les proportions qu'il faut. Dans votre soupe, il me semble que que c'est trop concentré et surtout mal dilué, d'où ces grumeaux. Je vous donnais une concentration de 10% de gélatine, je n'étais pas loin du compte.

Pour l'étendage, avec la barre de couchage, pourquoi pas. Il me semble en revanche qu'il ne faut pas la "rouler" mais simplement la "tirer". Mais j'insiste sur la phase de réchauffement du support (tiédir). Ainsi, que ce soit avec une barre de couchage, au peigne (çà marche super bien) ou à la collodionniste, vous n'aurez pas de surprise. Et je dirais également qu'une barre froide va se faire figer la gélatine à son contact, la tiédir ne peut être qu'un plus. Le peigne en plastique est beaucoup plus neutre. Perso, j'en ai un, du genre en plastique à 2 balles, gros modèle de 20 cm de long que j'ai coupé en deux pour ne garder que les dents fines.

- Votre première photo de couchage de gélatine montre une belle surface, bravo.
- Pour l'horizontalité, rien ne vaut un niveau. Un classique va bien mais dans l'idéal, il faut y mettre le prix. Mais dans l'absolu, ce n'est pas forcément l'outil à acheter obligatoirement en premier.
- figer à plat à l'horizontal, évidemment, pour le séchage, çà n'a pas une grande importance. Il faut néanmoins être sur que la gélatine a bien pris en masse avant de relever la vitre. Je laisse à plat et çà va aussi vite. Pas sur non plus que verticalement, les poussières n'aillent pas se coller, c'est une question d'électrostatique.
- séchage environ 12 heures sans ventilation, 3 à 4 heures avec ventilation douce genre courant d'air.
- insolation, çà dépend de la densité du négatif, de la source UV (insoleuse ou soleil) mais en tablant pour 3 à 4 minutes sous insoleuse, on commence à être dans les clous. Quelques bandes de papier aquarelle passées à la soupe cyano pour faire des tests de temps seront plus faciles à réaliser que sur un support verre.
- mettez toutes les chances de votre côté, soit avec les transparents vendus par Lionel, soit avec du Novalith, ou d'autres d'ailleurs, mais étudiés pour.

A+


Journalisée

Françoise2501
*
Sexe: Femme
Messages: 16


« Répondre #14 le: 20 Mars 2018 à 15:33:18 »

Je ne peux pas m'empêcher de mettre à mon tour mon grain de sel.

En ce qui concerne les proportions, je suis moi aussi celles indiquées par Lionel.
En revanche, même si je ne suis pas chevronnée, j'ai procédé à quelques petits ajustements au fur et à mesure de mon expérience, en sachant que je procède hyper lentement!  Grin
Je commence par diluer la gélatine dans de l'eau tiède. Ayant commencé par de la gélatine granulée, je privilégie finalement la gélatine alimentaire qui a l'avantage de se diluer sans grumeaux. Puis, faisant chauffer à environ 40 degrés, je rajoute le citrate. Celui-ci a tendance a faire des paquets, je trouve, donc je le laisse à son tour diluer tranquillou, sans trop touiller! Un touillage excessif provoque justement des bulles dans la gélatine. Puis quand tout ceci constitue une solution homogène, je réchauffe une dernière fois, je rajoute le ferri et l'acide oxalique et je passe à l'étendage.

J'avoue être beaucoup moins technicienne que mes camarades ci-dessus, puisque je ne réchauffe pas mon verre, ni n'utilise de niveau. Je me contente de verser l'émulsion sur le verre comme vous indiquez le faire vous-mêmes. Avec la pratique, on commence à connaître la juste proportion à verser sans en répandre partout et réussir à récupérer le surplus par l'un des coins de la plaque dans un récipient.
Figeage et séchage à 45 degrés, pendant une bonne dizaine d'heures en effet (généralement, je prépare mes plaques le soir pour le lendemain matin  Smiley )

Pour l'insolation, mon insoleuse doit être assez faible car mon temps est beaucoup (beaucoup) plus long que celui d'Armand  Grin
Journalisée
Pages: [1] 2 3 Haut de page Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
3614220 ème visite
163 visiteur(s) en ligne
2129 visite(s) aujourd'hui
Disactis.com 2002-2018

Page générée en 0.082 secondes avec 20 requêtes.