- Cyanotype -
Format 21 x 21 cm

Auteur : salvy salvy

> Visiter sa Galerie <
     A c c u e i l         G A L E R I E         B l o g         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t     

Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
13 Décembre 2017 à 14:07:54

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche :

Rechercher:     avancée
26708 Messages dans 2387 Fils de discussion par 906 Membres
Dernier membre: Thomas_C
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+  Disactis.com - Photographie Artisanale - Procédés Anciens - Prise de vue et Tirage
|-+  Les procédés Photographiques
| |-+  Palladium / Platine
| | |-+  Oxalo-Citrate Ferrique (ou l'Oxalate Ferrique de l'Impatient)
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Oxalo-Citrate Ferrique (ou l'Oxalate Ferrique de l'Impatient)  (Lu 1440 fois)
Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3930


WWW
« le: 23 Octobre 2017 à 18:41:23 »

Bonjour,

Au détour d'une série d'expériences réalisées il y a quelques semaines, j'ai constaté qu'il est possible de pratiquer le Palladium sans avoir recours à l'Oxalate Ferrique tel qu'on le connait avec ses préparations ou fabrications plus ou moins longues et laborieuses.

Si ce qui suit a déjà été relevé ou expérimenté quelque part, avertissez-moi, car je n'ai pas eu le temps de faire de recherches à ce sujet. Je serais bien surpris que personne n'ait pensé à ça avant moi tellement c'est bête...

Dans ce cas, nous dirons qu'il s'agit juste d'un rappel de combine. Smiley

Pour fabriquer une solution Ferrique qui fonctionne avec la Palladium, c'est facile :

- Vous préparez une solution de Citrate de Fer Ammoniacal Vert à 25% (D'autres concentrations plus faibles sont possibles et même préférables pour éviter que le négatif ne colle au papier à l'insolation. Disons que 20% serait suffisant).
- Vous y ajoutez de l'Acide Oxalique à saturation. Pour le Dihydrate, c'est autour de 10%. Mais comme la solution est déjà chargée en Citrate, ce sera un peu moins. Peu importe, si il y a trop d'Acide Oxalique, l'excédent restera au fond.

Et c'est tout.

Utilisable tout de suite.

Pour le reste, c'est le même process, les mêmes formules, les mêmes chimies.

Je n'ai pas poussé les essais au niveau des courbes de tirage. J'ai tendance à penser que ça réagi comme en Cyano et qu'il faut donc le même type de négatif, mais je n'en suis pas certain du tout.

L'image vient déjà pas mal à l'insolation car le Citrate de Fer maintient un taux d'humidité important qui permet l'apparition en direct. Il y a peut-être un phénomène d'auto-masquage à prendre en considération, c'est à voir.

Il ne s'agit donc pas ici de trouver mieux que le traditionnel Oxalate Ferrique, mais juste de noter que cette solution simple donne quelque chose de bon qui fonctionne bien et qu'il est possible de l'ajouter à la liste des possibilités de s'amuser avec du Palladium.

Ensuite, si quelques-uns d'entre vous veulent s'amuser à faire des comparatifs pour mieux cerner les barrières et les limites, c'est à vous !  Wink
Journalisée
NestorBurma
*****
Messages: 1072


« Répondre #1 le: 23 Octobre 2017 à 21:06:17 »

Excellent, je vais tester prochainement ...
Journalisée
Meditant
***
Sexe: Homme
Messages: 108



WWW
« Répondre #2 le: 24 Octobre 2017 à 09:22:15 »

Idem, je vais tester ca fera une sorte de van dyke palladium ;-)

Merci pour l'info Lionel
Journalisée
Collet
*****
Sexe: Homme
Messages: 1486


« Répondre #3 le: 29 Octobre 2017 à 17:15:54 »

pour Lionel
une solution à 20, voir 25% de citrate , ça me semble beaucoup ..... (saturation garantie ?)
jacques
Journalisée
Collet
*****
Sexe: Homme
Messages: 1486


« Répondre #4 le: 02 Novembre 2017 à 21:31:23 »

impatient ??
quoi de plus simple qu'essayer cette nouvelle formule ?
Lionel expliquant que les pourcentages s'effectuaient un peu à la louche, j'ai confectionné un bécher avec 20 g de citrate et un autre avec (par erreur) 20 g d'acide oxalique. Contrairement à ce que je croyais, la dilution de citrate n'a posé aucun problème, par contre l'acide oxalique à 20% était en saturation ; des cristaux restant dans le fond du bécher. J'ai laissé reposer 24 heures chacun des béchers et mélangé les deux.  Le mélange avait la même couleur que les nombreux flacons d'oxalate en ma possession.
Un bout de Vinci, 10 gouttes de potion, 10 gouttes de  ce nouvel oxalate , séchage et exposition sous un négatif bien bourré pendant 50 minutes. Développement au citrate, un bain d'acide oxalique, lavage et séchage. Test réussi.
J.C
Journalisée
Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3930


WWW
« Répondre #5 le: 03 Novembre 2017 à 09:01:12 »

Bonjour Jacques,

Merci d'avoir fait l'essai ! Smiley

En fait il n'est pas nécessaire de laisse reposer la solution, ça fonctionne tout de suite.

Cependant, j'ai noté qu'au bout de 24h, la solution qui peut être vert/jaune au départ, tire beaucoup plus sur une couleur verte franche comme l'Oxalate Ferrique habituel.

Encore un coup de l'Acide Oxalique qui agit tranquillement sur le Fer. Et ceci est sans doute tout à fait bénéfique aussi dans cette formule simple, pour garantir des blancs éclatants et peut-être repousser la solarisation des noirs.

Laisser mûrir la solution pendant quelques heures peut être une bonne chose donc.
Journalisée
Collet
*****
Sexe: Homme
Messages: 1486


« Répondre #6 le: 03 Novembre 2017 à 09:29:30 »

eh oui ça fonctionne parfaitement...
il faut que je fasse des essais plus complets pour comparer les temps d'insolation et voir si les proportions new-oxalate et palladium sont à respecter....
a suivre, donc
J.C
Journalisée
cyril.vdb
*
Sexe: Homme
Messages: 28


WWW
« Répondre #7 le: 03 Novembre 2017 à 13:40:28 »

Ma question est peut-être naive, mais ce procédé ne se rapprocherait-il pas plus du ziatype que du palladium, avec la particule "ammoniacale"?
Journalisée
Lionel TURBAN
Administrator
*****
Sexe: Homme
Messages: 3930


WWW
« Répondre #8 le: 03 Novembre 2017 à 14:30:45 »

Bonjour Cyril,

Peut-être aussi oui.

On évolue toujours dans la sphère sels de Fer/Palladium.

Les moyens pour y arriver sont différents avec des étapes ou des chimies en moins ou en plus.

Reste à connaître les limites de chaque moyens, les avantages, les inconvénients, les préférences de chacun.

Je ne suis pas allé plus loin que le constat de l'énoncé sur le premier post. Je ne sais donc pas dire si c'est mieux ou moins bien que ce qui existe déjà, dans quelle mesure on se rapproche plus d'un procédé ou de l'autre, sans même savoir si ce constat a été fait ou non avant. Smiley
Journalisée
cyril.vdb
*
Sexe: Homme
Messages: 28


WWW
« Répondre #9 le: 03 Novembre 2017 à 15:22:12 »

Oui, bien entendu.

C'est l'image montant pendant l'exposition qui m'a fait poser cette question.

Sinon en cherchant des informations sur le développement de gélatino-bromure à l'oxalate ferrique, il y a ces formules, que je n'ai pas testé:

sulfates de fer ou chlorure de fer et acide oxalique (comme Mougin l'a proposé il y a quelques mois), www.e-periodica.ch/cntmng?pid=rep-001:1905:17::528

Et celle ci à base de nitrate de fer: www.jeffreydmathias.com/assets/fo_powder.pdf

On pourrait presque imaginer que de la limaille de fer et de l'acide oxalique fonctionne ;-)
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2009, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
2714261 ème visite
104 visiteur(s) en ligne
1536 visite(s) aujourd'hui
Disactis.com 2002-2016

Page générée en 0.078 secondes avec 20 requêtes.