Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Van Dyke -
Format 18 x 18 cm

Auteur : Julien Felix

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 13 x 18 cm

Auteur : francis Courtemanche

> Visiter sa Galerie <


- Cyanotype -
Format 18 x 21 cm

Auteur : Soupart Louryan Serge

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Guy Belzane

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: Obturateur maison  (Lu 13585 fois)

JulienP

  • ****
  • Messages: 272
  • Sexe: Homme
    • Mon site
Re : Obturateur maison
« Réponse #15 le: 08 octobre 2013 à 23:53:28 »
Il doit surement parler de collodion sec, qui est encore moins sensible que le collodion humide, car dépasser quelques minutes d'exposition au collodion humide est assez téméraire. J'ai fait quelques plaques à 5 minutes, les bords sèchent dangereusement...Par contre il m'est arrivé d'avoir besoin de fermer le diaphragme pour avoir une exposition correcte à des vitesses envisageable au bouchon, aux alentours d'1/8e-1/4 de seconde. En plein soleil à f/3.3 j'ai vu un temps d'expo nécessaire à 1/15e voire plus...

JulienP

  • ****
  • Messages: 272
  • Sexe: Homme
    • Mon site
Re : Obturateur maison
« Réponse #16 le: 19 janvier 2014 à 20:36:33 »
Bonsoir ! J'ai fait mon premier essai sur film et donc premier raté...alors soit j'ai eu un problème de révélation soit (et c'est plutôt ça à mon avis) l'image est fortement surexposée...Je me pose donc la question : Y a-t-il un moyen de connaitre le coefficient multiplicateur à appliquer selon la distance entre l'obturateur et le plan film ? J'imagine qu'il y en a un car les vitesses de la Speed sont notées pour une obturation devant le plan film, or maintenant il se trouve juste derrière l'objectif...(Si je pouvais éviter de flinguer 10pf dans des essais ça m'arrangerait). Merci à vous !

jf Cholley

  • **
  • Messages: 95
    • un certain regard
Re : Obturateur maison
« Réponse #17 le: 19 janvier 2014 à 22:36:07 »
A mon avis Le fait que l'obturateur soit à l'avant ou à l'arrière ne change rien, dans tout les cas il vous faudra appliquer un coefficient de tirage : tirage du soufflet + épaisseur de l'obturateur au carré divisé par la focale de votre optique au carré. C=(t/f)2 C=(tirage/focale) 2 . si vous l'oubliez l'image est sous ex !! si la votre est sur ex le pb peut venir d'une erreur d'estimation de l'exposition, erreur de vitesse de l'obturateur (mauvais étalonnage), erreur de développement...etc, mais comme vous ne donnez aucune indication technique c'est difficile de vous aider. En tout cas trés belle réalisation, j'en rêve, j'ai moi aussi des optiques sans diaf et je ne peux les utiliser par forte lumière... même au collodion...

jf Cholley

  • **
  • Messages: 95
    • un certain regard
Re : Obturateur maison
« Réponse #18 le: 19 janvier 2014 à 23:24:22 »
(suite) de toute façon avec une optique sans diaf qui reste ouverte à 3,3 et un obturateur de speed graphic qui plafonne gros maxi au 1000e il est impossible de prendre une photo au soleil... par exemple avec un plan film de 100 ASA on doit être entre le 2000e et le 4000e de seconde en plein soleil..... donc on est tres vite en surex avec une chambre et une optique Petzval sans diaphragme (pour un film 50 ou 100 ASA)...

JulienP

  • ****
  • Messages: 272
  • Sexe: Homme
    • Mon site
Re : Obturateur maison
« Réponse #19 le: 20 janvier 2014 à 10:39:40 »
J'ai du 25 ASA ;-) et j'habite dans une région ou l'expression "plein soleil" est totalement inconnue. Je vais refaire un essai.

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Obturateur maison
« Réponse #20 le: 20 janvier 2014 à 23:21:14 »
 il y a bien longtemps que j'ai eu ce problème avec un "caillou" sans diaph et comme j'employais des films "rapides " de 25 zizo, j'ai  coupé dans du canson noir une sorte de diap pifométrique que j'ai ajusté sur le verre de l'objectif. J'ai découvert ensuite que ce caillou possédait une fente pour introduire des vannes faciles à fabriquer avec du clinquant de laiton. Comme ce diaph est au milieu des verres, il est simple d'en calculer le pouvoir modérateur des photons..
La longueur focale divisé par le diamètre du trou  donne l'ouverture, exprimé en ƒ4, ou ƒ5,6...etc.
J.C.

Gély andré

  • *
  • Messages: 7
Re : Obturateur maison
« Réponse #21 le: 21 janvier 2014 à 21:36:13 »
Bonsoir
Suivant le diamètre, peut être un filtre gris

JulienP

  • ****
  • Messages: 272
  • Sexe: Homme
    • Mon site
Re : Obturateur maison
« Réponse #22 le: 21 janvier 2014 à 22:08:23 »
Bonsoir, là n'est pas la question, l'intérêt de l'obturateur est de s'affranchir de l'obturation au bouchon et réduire le risque de flou de bouger dû aux vitesses très lentes. Car j'ai aussi un tessar à diaphragme mais sans obturateur, l'intérêt reste le même...Il faut juste que j'arrive à  ajuster les vitesses car de ce que j'ai vu le rideau n'entraîne pas de vibration, un bon point...

Collet

  • *****
  • Messages: 1501
  • Sexe: Homme
Re : Obturateur maison
« Réponse #23 le: 21 janvier 2014 à 22:52:34 »
2 filtres pola sur le caillou.
en inclinant l'un par rapport à l'autre, on diminue l'entrée de lumière.
Un truc dont s'est servi l'opérateur dans le film les visiteurs du soir.
avec le plus grand respect pour les collodionistes, il faut remarquer
que les émulsions argentiques ont affranchi les desperados de ce procédé!
J.Collet

Jean-C.B

  • *
  • Messages: 22
  • Sexe: Homme
    • au fil des images
Re : Re : Obturateur maison
« Réponse #24 le: 24 juillet 2014 à 22:52:55 »
2 filtres pola sur le caillou.

J.Collet
Bonjour,

Je rebondis sur cette info. J'ai utilisé (il y a longtemps) ce procédé pour faire des macrophotos de filament de lampe à incandescence. On arrive à une extinction presque complète, c'est vraiment génial.
Cette idée m'avait été inspirée à l'époque de mon service militaire, sur les jeeps nous avions de gros postes émetteurs-récepteurs, et sur ces postes il y avait en haut un voyant lumineux, qu'on pouvait obscurcir avec un tel filtre, pour ne pas être repéré la nuit par l'ennemi.
jean-claude