Menu Principal

     A c c u e i l         G a l e r i e         A r t i c l e s         B o u t i q u e         F o r u m         C o n t a c t   

Quelques images de la Galerie :


- Tirage Bromoïl -
Format 16 x 16 cm

Auteur : François Pitot

> Visiter sa Galerie <


- Ambrotype -
Format 15 x 15 cm

Auteur : Philippe Leclerc

> Visiter sa Galerie <


- Gomme Bichromatée -
Format 19 x 28 cm

Auteur : Christian Rousseaud

> Visiter sa Galerie <

Sujets Récents

Une image :


- Cyanotype -
Format 20 x 20 cm

Auteur : Sylvain B

> Visiter sa Galerie <

Auteur Sujet: développement de films inversibles  (Lu 34760 fois)

Hank

  • ***
  • Messages: 208
    • HankMalen
Re : développement de films inversibles
« Réponse #15 le: 25 juillet 2016 à 11:34:21 »
Bienvenue.
Le sulfocyanure de potassium fonctionne bien chez moi pour l'inversion à raison de 9.5g par litre (cristaux).
Je n'ai pas de données concernant la conservation. J'ai toujours lu que ces révélateurs se conservaient peu donc je l'ajoute au dernier moment.

Lionel TURBAN

  • Administrator
  • *****
  • Messages: 3971
  • Sexe: Homme
    • Disactis.com
Re : développement de films inversibles
« Réponse #16 le: 25 juillet 2016 à 11:54:53 »
Bonjour,

Pour remplacer le Sulfocyanure de Sodium par le Sulfocyanure de Potassium, on multiplie la quantité par 1,2

Ces révélateurs ne se conservent pas, la sulfuration et l'oxydation sont inévitables.

Pour l'inversion du Super8 par exemple, j'utilise le D94A, c'est à dire un révélateur énergique et à haut contraste qui révèle en 90 secondes et qui ne contient donc pas de solvants en excès.