DISACTIS Photochimie - Forum

Les procédés Photographiques => Argyrotype => Discussion démarrée par: Christian R le 29 avril 2011 à 11:41:04

Titre: argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 29 avril 2011 à 11:41:04
J'ai l'impression d'inaugurer la rubrique...
Bon, tout d'abord, je suis à la fois dans l'argyrotype ET le papier albuminé, c.a.d que j'essaie de coucher  le produit sur le papier albuminé, et pour l'instant,  le résultat est plutôt flatteur (enfin, tout dépend de ce que l'on cherche, mais le côté satiné n'est pas pour me déplaire). Un virage à l'or refroidit un peu l'image
Je dois repréparer de l'albumine aujourd'hui, mais j'aimerais savoir combien de temps on peut conserver l'albumine (en flacon), ceci afin de savoir le nombre d'oeufs que je dois casser et si ça vaut la peine de dégotter une recette de cuisine (autre que pâtissière) n'utilisant que les jaunes.
Je vais essayer d'étaler au puddle-pusher afin de ne plus avoir de traces de pinceau.

J'ai essayé d'ajouter une goutte de palladium à la solution (comme pour le satista) : à ne pas tenter, ça précipite immédiatement
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Lionel TURBAN le 29 avril 2011 à 11:52:01
Christian,

Je lisais justement dans les ouvrages de Van Monckhoven, que la solution d'albumine peut se conserver quelques mois...

Je pense qu'il faut prévoir une bonne pince à linge à se mettre sur le nez tout de même...

Cependant je me souviens il y'a 4 ou 5 ans, j'avais préparé une solution d'albumine salée à laquelle j'avais ajouté très peu d'eau (précisément celle dont je parle dans l'article sur le papier albuminé).

Au réfrigérateur, 6 mois après, elle ne sentait toujours rien !
Avec le temps, elle n'a jamais dégagé d'odeur ou moisi, mais semblait se "concentrer", perdre doucement son eau...

A la fin, j'avais une solution albuminée concentrée qui me donnait des surfaces de papier hyper brillantes, comme gélatinées.
Je pouvais y rajouter de l'eau pour retrouver une albumine plus fluide.

Alors je ne sais pas si les sels ajoutés ont protégés l'albumine, ou si celle-ci peut vraiment se conserver très longtemps sans altération, mais j'ai été assez ravi.
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 29 avril 2011 à 12:50:34
Merci Lionnel.
Justement, je ne sale pas cette albumine (encore que je me demande ce que donnerait l'argyrotype sur papier albuminé salé).
Qui essaie ?
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 09 avril 2012 à 20:01:29
Pour reprendre un vieux fil.....
J'albumine systématiquement mon papier avant de coucher l'émulsion d'argyro (albumine NON SALEE.... l'albumine salée ne fonctionne pas avec ce procédé). Jusque là, j'avais quand même des traces laissées par le pinceau d'albumine sous l'émulsion. J'ai acheté la semaine dernière un pinceau de 10 cm de large (marque LIQUITEX) à poils nylon très souples, et..... plus de traces. L'albuminage se fait rapidement grace à la largeur du pinceau. Je recommande
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 03 juillet 2012 à 10:32:59
Je continue sur le même fil :
Ce matin, virages à l'or sur du satista, je passe également un argyro, mais là..... rien ne se passe sinon une diminution de la densité de l'image. Mon bain de virage n'est pas en cause vu qu'il a encore servi pour un satista. J'avais pourtant déjà viré un ou deux argyros et le résultat avait été satisfaisant
Certains (mais pas ici) me diront qu'au moins, avec l'impression numérique, on est sûr de reproduire à l'identique
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Lionel TURBAN le 03 juillet 2012 à 10:57:23
Christian,

De toute évidence, ton bain s'est chargé en quelque chose lors du virage du Satista, qui a ensuite agi sur l'Argyro.

Il faudrait voir ta formule de virage aussi... Mais si tu dis que tu as déjà réussi à obtenir de bonnes choses, alors je penche pour la proposition au dessus.
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 03 juillet 2012 à 21:44:20
Du palladium ?
Je ne vois que ça, vu que le satista c'est uniquement 3 produits (oxalate, palladium et nitrate d'argent), la glycérine n'est là que pour retarder et uniformiser l'action du nitrate mais elle part au lavage qu'on fait avant le virage
A ce propos, le satista sur le papier Gerstraeker aquarelle n° 3 marche à merveille (papier à 10 euros le bloc de 100 feuilles 24x30).
Je vais en mettre un dans la galerie
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Lionel TURBAN le 04 juillet 2012 à 10:36:31
Quelle est la formule de ton bain de virage Christian ?
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 04 juillet 2012 à 11:51:13
C'est la formule Namias qui me donne satisfaction habituellement :

sulfocyanure d'ammonium.................................25 g
acide tartrique.....................................................2 g
chlorure de sodium (sans iodure)........................5 g
solution de réserve à 1% de chlorure d'or.........25 ml

eau pour 1 litre
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Lionel TURBAN le 04 juillet 2012 à 11:53:57
Oui, bizarre, cette formule est bonne d'habitude.

Mais tu a viré ton argyro avant ou après fixage ?
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 04 juillet 2012 à 12:25:39
Après fixage, comme d'hab. Je sais que certains préconisent de virer avant fixage, mais je trouve que ça n'apporte pas grand chose sinon un bain qui s'épuise plus vite.
Pour le satista, pas de souci, mais il n'est peut être pas possible de traiter différents procédés dans le même bain de virage.
J'ai refait un virage sur un satista APRES mon déboire avec l'argyro, ça a parfaitement marché (mais la photo pas terrible finalement)
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Lionel TURBAN le 04 juillet 2012 à 14:48:52
Je réfléchis depuis tout à l'heure...

Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas passer d'un procédé à un autre avec le bain de virage, car la réaction n'est pas complexe, surtout que le tirage en lui-même n'est censé rejeter aucun sel dans la solution...

Mais je ne connais pas bien le Satista. Pourrait-il y avoir une pollution ?...

As-tu refait un essai avec un autre bout d'essai d'Argyro ? Parfois, il suffit simplement qu'on ait mal lavé le tirage pour que des choses étranges se produisent...

Surtout que tu dis avoir déjà réussi à virer un Argyro après un Satista. Alors je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas cette fois... :)
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 04 juillet 2012 à 17:43:18
Non, c'est la 1° fois que je vire un argyro après un satista. En fait, je ne vire pas très souvent , sauf le satista car le virage or permet d'obtenir des tonalités proches de celles d'un palladium. Le satista, je m'y suis remis depuis peu, c'est le palladium du pauvre : 1 goutte de palladium pour 20 gouttes d'oxalate (les gens fortunés en mettent 2 mais avec une, ça marche bien. Jacques Collet a même essayé sans palladium et ça marche aussi, mais on n'a pas de tonalité noire. Il a baptisé ça le SATAPA, je lui ai dit que pour moi, ce nom me faisait plutôt penser à de la viande sous vide de supermarché. Rappelle-lui, je crois que tu dois le voir prochainement.
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Philippe Grunchec le 04 août 2012 à 13:16:04
Christian, quelle recette et quelle technique utilisez-vous dans le cas présent pour l'albuminage de vos papiers ?

Merci,
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 04 août 2012 à 14:28:27
Après beaucoup de tâtonnements, j'ai trouvé une méthode qui marche assez bien.
De l'albumine classique, non salée (sinon, ça ne marche pas avec l'argyro) étalée au spalter à poils très doux. J'en ai un de 12 cm (marque LIQUITEX) et un de la marque VINCI (à manche vert de chez Gerstraeker un peu moins large -8 ou 10 cm, je ne me souviens plus au juste- )
C'est le coup de main qui est important : incliner le pinceau au maximum, un peu comme la truelle quand on veut passer de l'enduit au mur et tirer le pinceau SANS APPUYER. Le poids du pinceau suffit à étaler l'albumine. Normalement, on n'a pas de bulles ni de traces de pinceau. Je suis généreux dans l'albuminage, j'en mets une bonne couche. Séchage à plat une dizaine de mn puis suspendu à une corde à linge.
Une vidéo serait plus parlante, mais je ne suis pas équipé et je ne saurais pas la mettre sur le site.
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Philippe Grunchec le 04 août 2012 à 14:52:24
Merci pour ces infos !
Je voulais partir de poudre d'oeuf (achetée à la Boutique de Lionel) : 75 g pour 500 ml d'eau ?
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 04 août 2012 à 16:15:27
Je n'ai jamais réussi à obtenir de l'albumine à partir de poudre d'oeufs. Donc, je casse des oeufs et avec les jaunes, mayonnaise, crème brûlée et plus récemment, j'ai découvert une recette de petits flans portugais (pas encore testée). Rien de perdu
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Philippe Grunchec le 04 août 2012 à 17:54:01
Me v'là bien parti !
PS : suis au régime.
Titre: Re : argyrotype sur papier albuminé
Posté par: Christian R le 04 août 2012 à 21:28:38
Rectification : mon spalter Vinci n'est pas vert mais rouge et fait 80 de large (les vinci verts sont moins larges).
Mais je préfère travailler avec le 120 de large. J'aimerais bien encore plus large (160), mais ces tailles là ça coûte bonbon
Si quelqu'un a l'idée d'essayer le puddle-pusher, j'ai essayé........ C'est la Bérézina...