DISACTIS Photochimie - Forum

Photographie => Procédés de Prise de Vue => Discussion démarrée par: Lionel le 23 mai 2009 à 18:20:47

Titre: [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 23 mai 2009 à 18:20:47
Il s'agit plus d'une experimentation que d'une découverte...

J'ai retrouvé un lot de plaques gélatino-bromure que j'avais préparé il y'a 3 ou 4 ans... Ce sont des 9x12cm.
Pour essayer, j'ai trempé une plaque dans un bain de nitrate d'argent pendant 2 ou 3 minutes, exposé cette plaque encore humide à la chambre pour finalement la traiter au fer comme un collodion.
Après fixage, miracle, un ambrotype !

J'ai donc tenté ensuite d'exposer normalement l'une de mes plaques sèche au gélatino à la chambre, et ensuite de la passer au bain d'argent pour finalement la traiter au fer... Re-miracle : Ambrotype !

Donc pour conclure, il est possible de partir dans la nature avec un lot de plaques gélatino sèches, de faire ses photos pour ensuite les traiter comme un collodion !

Ce sont des démi miracles puisque j'avais depuis longtemps cette idée logique en tête lorsqu'on connait le principe chimique de la photo et du collodion en particulier... J'ai juste pris le temps d'essayer.

Lorsque j'aurai un peu plus de temps, je tenterai le coup avec un plan-film...

Quelques images à venir...  :)
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Collet le 23 mai 2009 à 20:20:48
mon cher Lionel,
comme quoi, il ne faut jamais désespérer.
c'est tout de même plus drole que d'appuyer sur un leikikonmimol machin à x millions de pixels
vive la Lorraine
jacques
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: islande le 07 juin 2009 à 22:47:55
Bonjour Lionel,
belle découverte.
Ce qui voudrait dire que si l'on expose un plan film de façon traditionnelle, qu'ensuite on le trempe dans un bain de nitrate d'argent et que l'on développe au fer, on obtiendrait aussi un ambrotype ?

annie
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 07 juin 2009 à 23:22:20
Si on suit le raisonnement de l'observation que j'ai pu faire, il semblerait que oui...

Mais il faudrait essayer pour en être sûr...

Les émulsions industrielles contiennent sans doute d'autres substances qui pourraient interferer à un moment ou à un autre.
J'ai une boite de Fomapan en 9x12 qui n'attend que ça, mais je n'ai pas encore eu le temps d'essayer.  :D
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Edouard Franqueville le 09 juillet 2009 à 12:20:41
curieux de voir ca !
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: OvK le 07 juillet 2010 à 21:47:16
Que voilà une belle découverte !
Surtout pour quelqu'un envisageant de se lancer 'bientôt' dans le gélatino-bromure et visant au loin le collodion.

Des nouvelles de cette façon de faire sur un plan film ?
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Gential le 20 mars 2011 à 18:19:50
Bonjour,

Je suis nouveau sur le furom  :D

Après 15 ans au Leica M et un ennui ne faisant que croitre, il y a eu le coup de grace porté par le numérique qui a failli avoir ma peau tant le résultat est décevant ; j'ai découvert ce site et les procédés comme le collodion et les Ambrotypes. Et là, ce fut le choc! Mon envie est revenue!

Merci Lionel pour ton site!

G


Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 20 mars 2011 à 18:35:03
Bonjour et bienvenue Gential !  :)

Je m'aperçois que je n'avais pas répondu à la précédente question.

Donc oui j'avais fait un essai avec un plan film.

Ambrotype très leger... Mais étant donné qu'il faut travailler dans le noir total, je n'ai pas approfondi.
Ca doit fonctionner de toute façon, mais les colorants de l'émulsion (bleu dans mon cas) peuvent vite contaminer les solutions...
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Gential le 20 mars 2011 à 20:09:55
De plus que le "feedback" des plans films est non seulement coloré ; mais il est aussi opaque... Ceci dit il est sur la dorsale ; donc ça ne devrait pas gener sur un ambrotype  ??? (fond bleu)
Il fond dans l'eau et devient gluant.
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 20 mars 2011 à 20:22:13
C'est l'interaction de ces substances avec les solutions qui peut poser problème.

Il faudrait essayer, mais j'avoue, je n'ai pas assez de temps...  :D
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: luphot le 20 mars 2011 à 22:22:28
Je découvre ce fil...
si une plaque gélatino peut être sensibilisée au nitrate d'Ag puis exposée et développée, je ne comprends pas comment on peut obtenir une image en exposant la plaque AVANT de l'avoir sensibilisée...
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: luphot le 20 mars 2011 à 22:36:52
Après lecture de l'article sur le gélatino bromure, ma question est maintenant: pourquoi sensibiliser la plaque au nitrate d'argent une deuxième fois puisque l'émulsion gélatino-bromure l'est déjà ?
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 20 mars 2011 à 22:54:19
Fabrice,

Parce qu'il faut une réserve de Nitrate d'Argent pour le développement physique.
Comme pour le Collodion, sans cette réserve, l'image ne viendrait pas.  :)
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: troisieme type le 14 juin 2011 à 23:51:45
Je découvre aussi ce fil avec intérêt... Et je me demande comment j'ai pu le rater!
J'avais essayé il y a quelque mois de développer des bouts de film au sulfate de fer, me disant que ça pouvait marcher... Quitte à ajouter du carbonate de soude au sulfate de fer pour avoir une solution basique et ramollir la gélatine... Mais ça marche pô (que ce soit acide ou pas, d'ailleurs). En tout cas je n'ai pas réussi. J'ai laissé de coté les expériences, faute d'avoir le temps.
Et j'ai eu un flash il y a quelques jours en relisant l'article de Lionel sur l'ambrotype: c'est le nitrate d'argent en excès dans les couches superficielles qui permet le développement physique... D'où l'idée de tenter l'ambrotype avec des plaques au gélatino-bromure, non pas avec le nitrate d'argent dans l'émulsion, comme la méthode traditionnelle, mais rajouté après coup... Ce que tend à confirmer Lionel...
Content je suis.  :)
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 15 juin 2011 à 00:42:14
Ca fonctionne, mais mes deux ou trois essais ne m'ont pas permis de bien exploiter l'observation.

Je ne sais pas si on peut obtenir l'extrême brillance d'un Collodion avec le gélatino... Il doit falloir réajuster certaines proportions dans les formules je pense.
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: troisieme type le 15 juin 2011 à 01:04:25
Je pense que je vais reprendre mes essais sur cette base...
Je pense que l'on doit pouvoir arriver à quelque chose d'assez bonne qualité. (Ce qui est une supposition, c'est vrai que je n'ai toujours pas vu un ambrotype en verre et en os...). Ça me ramène aux tintypes évoqués dans le livre "photographes de rue / minuteros", qui évoque clairement l'utilisation, au début du siècle, de supports secs (et donc préparables à l'avance!) sur métal verni noir donnant un positif en environ une minute dans un mono-bain...
Après pas mal de recherches sur la toile, je n'ai pas trouvé la moindre info sur la question...  :( Mais cet essai de gelatino-ambrotype rouvre le champ des possibles!
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Nux le 07 octobre 2011 à 09:51:34
Bonjour, Combien de temps trempez vous  la plaque gélatino bromure exposée dans le bain de sensibilisation ?

Merci
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 07 octobre 2011 à 10:10:41
Bonjour,

Le temps d'imprégner la gélatine. Mais comme pour un Collodion, 3 minutes suffisent.

Mais attention. Si le "Gélatino-Ambrotype" fonctionne, il n'a cependant pas du tout la brillance d'un vrai Ambrotype.

La gélatine est un milieu organique assez difficile à maîtriser en matière de bizarreries (voiles, teintes, taches, etc) une fois qu'on la bricole avec des choses un peu exotiques.

Je n'ai pas approfondi les essais, je ne sais donc pas jusqu'où on peut exploiter cette idée, ni même quel niveau on peut atteindre à coté d'un réel Ambrotype.
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Nux le 07 octobre 2011 à 10:22:19
Ok merci pour la réponse.

je vais quand même essayer.  ::)

Où peux on trouver de "boite sensibilisatrice" ??

Merci
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 07 octobre 2011 à 10:26:55
Le plus simple est de sensibiliser en cuvette plate.  :)

Ensuite, on peut penser à utiliser une cuve verticale comme pour le Collodion.
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Nux le 07 octobre 2011 à 11:01:32
Effectivement c'est plus simple en cuvette plate, surtout qu’après on révèle direct.
Le bain sensibilisateur peux ce garder combien de temps ?

Merci
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 07 octobre 2011 à 11:15:19
Le bain de Nitrate d'Argent se conserve "indéfiniment".

Pour vous aider à vous orienter un peu, essayez de vos documenter sur les techniques au Collodion pour comprendre le principe. Vous éviterez des erreurs et de nombreux essais manqués.
Surtout qu'ici, vous vous attaquez à un mix Gélatino et Ambrotype, ce qui va demander de multiples tentatives pour déterminer les paramètres qu'il va falloir accorder pour que ça fonctionne de manière notable.  :)

Je pense ici à :
- Formule du gélatino, à savoir quantité de sels sensibles, épaisseur optimale de la couche (points très importants et à mon avis sur lesquels il faut concentrer ses efforts).
- Formule de révélateur à réadapter également car la gélatine à un peu de mal avec l'alcool et le Fer.

Je partirais sur une émulsion pauvre en sels sensibles déjà et en couche fine.
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Nux le 07 octobre 2011 à 12:12:12
Que de test en perspective  ???

J'aime ça  ;D
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Nux le 17 octobre 2011 à 13:04:00
Bonjour,

Aujourd'hui test de gelatino bromure ambrotype.
Pas très concluant.

L'effet ambrotype est bien là. négatif sur fond blanc, positif sur fond noir.

Mais lorsque je met ma plaque dans le révélateur (eau 220ml, sulfate de fer 12g , acide nitrique 16g et alcool)  ma gélatine fond littéralement.  :-[

J'ai acheté l' acide nitrique sur la boutique, c'est une solution a 58%.
16g d'acide ça fait beaucoup de gouttes.


J'ai essayé avec différentes proportion entre l'acide et le sulfate.  Mais toujours le problème de fonte de gélatine.  :-X :-X

Des idées, quelqu'un c'est penché sur le sujet du gelatino ambrotype??

Merci a vous

 
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 17 octobre 2011 à 13:16:46
Oulala !  :D

16g = 16 gouttes et non 16 grammes.

Je comprends que la gélatine fonde.  Votre révélateur doit être capable de faire des trous dans le plancher ! :)
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Nux le 17 octobre 2011 à 13:18:25
C'est pas grave, j'ai du linoleum par terre   ;D
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 17 octobre 2011 à 13:21:43
Vous avez dû vous baser sur une formule à l'acide acétique.

Avec l'acide Nitrique, en passant de grammes à gouttes, ça ira tout de suite mieux.  ;)
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Nux le 17 octobre 2011 à 13:25:00
Merci pour l'info  ;)

Tant que nous sommes sur l'acide.   
Combien de goutes mettez vous dans le bain sensibilisateur ?
Cela apporte quoi de l'acidifié?


Merci
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: Lionel le 17 octobre 2011 à 13:31:13
Pour le gélatino, je ne sais pas si c'est utile.

Avec le Collodion, on l'acidifie parfois pour éviter les brouillards dans certaines conditions.
Titre: Re : [Découverte] Le Gélatino-Ambrotype
Posté par: egocyte le 09 avril 2014 à 18:53:13
J'exhume ce vieux sujet, sur lequel je suis tombé en cherchant des formules de révélateurs pour faire des ambrotypes à partir de gélatino-bromure (j'en ai trouvé quelques unes si ça vous intéresse, mais pas encore testées).
Mais comme je n'avais pas encore toute la chimie nécessaire, j'ai d'abord tenté cette technique : j'avais sous la mains une plaque sur laquelle j'avais étalé du Tetetal Work, et j'avais aussi de la chimie de collodion disponible, c'était l'occasion de tester.

J'ai exposé ma plaque au flash, de la même manière que lorsque j'utilise du Tetenal Work pour faire un papier négatif.
Je l'ai ensuite traitée comme indiqué plus haut (bain d'argent, fer, lavage, fixation), mais je n'ai aucune image.

L'explication probable est une sous exposition... La sensibilité de cette préparation est elle modifiée ? Est-ce que l'émulsion devient "insensible" à la lumière du flash ?

Une autre explication possible est que ma couche d'émulsion était assez épaisse et irrégulière, aurais-je pu trop fixer ?

Merci !
Amicalement

Vincent