Disactis.com - Photographie Artisanale - Procédés Anciens - Prise de vue et Tirage

Les procédés Photographiques => Gélatino-Bromure d'Argent => Discussion démarrée par: didier d le 09 Octobre 2017 à 21:57:29



Titre: Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 09 Octobre 2017 à 21:57:29
Bonjour à toutes et tous,

Je me suis donc lancé dans la fabrication d'émulsion au gélatino-bromure (et sans doute chlorure en suivant) couchée sur papier (pour l'instant).
Je vais essayer de documenter cela par ici au fur et à mesure, ce qui j'espère pourra donner naissance à des échanges constructifs.

J'ai commencé par la formule donnée dans l'article de Lionel ici-même, sans aucun appareillage de labo, et à ma grande surprise j'ai obtenu une émulsion très propre, sans voile, d'environ 1 ISO.
J'ai ensuite testé la formule de Mark Osterman que l'on trouve sur le site thelightfarm.com, toujours sans équipement, mais mon émulsion était vraiment trop peu concentrée en gélatine ce qui l'a rendu très instable, mais a énormément augmenté sa sensibilité (ainsi que le voile !) que j'ai estimé à environ 12-16 ISO, mais quasiment inutilisable...

J'ai ensuite fait l'acquisition d'un agitateur magnétique chauffant pour le confort mais surtout pour une meilleure régularité.
Ma troisième émulsion est un mix des deux formules précédentes, la gélatine est incorporée en deux fois, et j'emploie de l'iodure de potassium.
J'ai obtenu une émulsion propre et stable, sans voile notable, d'une sensibilité de 3-4 ISO et de contraste moyen (tout cela mesuré de manière empirique, "à l'oeil")
Je joins deux prises de vues 4x5" exposées au soleil et à l'ombre découverte pour 3 ISO, et développées dans du 10/100/100 à 1+1 (les positifs sont de simples inversions numériques)

Pour l'instant, mes émulsions ne sont pas chromatisées.

Si j'arrive à mes fins, j'aimerais obtenir une émulsion orthochromatique pour la prise de vue d'environ 25 ISO, et une ou deux émulsions (bromure et chlorure) pour le tirage positif (contact et agrandi), et la cerise sur le gâteau serait qu'une d'elle soit lithable...

Prochaines étapes:
-Affiner le process de ma formule actuelle
-Ajout de colorant pour rendre l'émulsion orthochromatique
-Sensibilisation à l'hypo (autant que possible, j'aimerais éviter l'emploi de l'ammoniaque)

Bref, y'a de quoi s'amuser...   ;D

Pour ceux qui sont intéressés par le sujet et qui lisent l'anglais, ce forum (https://www.photrio.com/forum/forums/silver-gelatin-based-emulsion-making-coating.93/) est une mine d'infos, surtout grâce aux contributions d'un ancien ingénieur de chez Kodak.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: Meditant le 09 Octobre 2017 à 22:37:09
Cool, vivement la suite de tes expériences !!!


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 10 Octobre 2017 à 07:16:50
Ce qui est amusant avec une émulsion non chromatisée, ce sont les surprises de restitution des couleurs: sur l'image du haut, le toit de la petite maison est vert à peine plus clair que le feuillage de l'arbre juste à côté... et sur l'image du bas, le conteneur de poubelle (à droite sur le positif) est en réalité... jaune canari !...  ;D


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: NestorBurma le 10 Octobre 2017 à 09:14:28
Excellent, mais j'attendrais le Panchro pour pouvoir trichomiser à plaques abattues  ;-)


Titre: Re : Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 10 Octobre 2017 à 12:12:13
Excellent, mais j'attendrais le Panchro pour pouvoir trichomiser à plaques abattues  ;-)

Il est encore un peu tôt mais je garde ça dans un coin discret de ma caboche... ;)

Denise Ross, la "boss" de the light farm y est déjà: http://www.thelightfarm.com/cgi-bin/htmlgendiary.py?content=Journal3


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: FlorentG le 10 Octobre 2017 à 13:25:13

J'ai ensuite testé la formule de Mark Osterman que l'on trouve sur le site thelightfarm.com, toujours sans équipement, mais mon émulsion était vraiment trop peu concentrée en gélatine ce qui l'a rendu très instable, mais a énormément augmenté sa sensibilité (ainsi que le voile !) que j'ai estimé à environ 12-16 ISO, mais quasiment inutilisable...
.

Bonjour Didier,
Il m'est arrivé à 2 reprises d'avoir du voile en gélatino, à chaque fois ça venait d'un lavage insuffisant de l'émulsion. Je lave en suivant la méthode de Denise Ross, et le potato ricer m'est devenu indispensable.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 10 Octobre 2017 à 16:10:46
Bonjour Florent,
Merci pour ce retour, j'ai maintenant moi aussi mon superbe presse-purée en inox...  ;D


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 10 Octobre 2017 à 17:31:04
Question subsidiaire pour Florent: à quel niveau de sensibilité êtes-vous arrivé ? (si c'est une variable sur laquelle vous travaillez)


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: FlorentG le 11 Octobre 2017 à 19:20:59
Je fais sur plaques de verre.
Je suis arrivé à plus ou moins 10 ou 12 iso avec la formule de Mark Osterman, pas de voile, mais un grain trop prononcé à mon goût et très irrégulier. J'ai atteint presque autant avec l'émulsion de Kevin Klein avec hypo, plaque très propre, pas de grain, très contrastée; ça a marché une fois, les plaques suivantes devenaient ambrées, elles se coloraient au fixage à l'hypo, j'ai laissé tomber.
Je reste sur une formule d'émulsion basée sur la méthode de Mark Osterman qui me donne 3 iso, pas de grain, bien contrastée. Je n'ai pas d'obturateur sur la chambre, c'est au bouchon, ça me va comme ça.
Précision pour le lavage, je ne fais plus de petit sac pour y mettre l'émulsion, je presse mon petit bloc d'émulsion froide dans le presse purée plongé dans un verre doseur de cuisine d'un litre rempli d'eau glacée et je remue lentement avec une baguette en verre. Pour le renouvellement d'eau, je verse tout le contenu dans une passoire à manche avec un tamis fin en plastique, j'égoutte et remet dans le verre doseur, puis j'ajoute la nouvelle eau. Rythme et durée comme le fait Denise Ross. Je suis sur de ne pas avoir de voile, j'ai déjà eu de mauvaises surprises auparavant  ;)
Le presse purée est aussi très efficace pour chasser l'eau du dernier bain de lavage, je remets l'émulsion dans un petit sac, elle ressort très "séchée", ça évite que l'émulsion intègre l'eau d'un égouttage insuffisant à la refonte. J'obtiens toujours une émulsion très concentrée. :)


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 11 Octobre 2017 à 19:33:33
Merci pour toutes ces précisions !

Quel format vos plaques ? pour quel type de tirages ? et quel révélateur employez-vous ?


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 11 Octobre 2017 à 21:08:18
Je viens de poster un petit test de révélateurs par ici (http://disactis.com/forum/index.php?topic=2620.0)


Titre: Re : Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: FlorentG le 12 Octobre 2017 à 09:49:55
Merci pour toutes ces précisions !

Quel format vos plaques ? pour quel type de tirages ? et quel révélateur employez-vous ?


De rien  ;)
J'ai fais la découverte du gélatino au format 4x5, maintenant je termine la fabrication d'une chambre au format 8x10 après avoir testé ce format sur un prototype. Je tire au Van Dyke, j'ai un peu testé le papier salé et il faut que je teste aussi le papier albuminé.
Pour le révélateur, en fonction des conditions de prises de vues, je jongle avec les formules données par Lionel dans son article sur les révélateurs et une formule du D19,


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: FlorentG le 12 Octobre 2017 à 09:52:05
J'ai pas fini, mes doigts ont fourché sur le clavier ;-)
Je développe à 20° en 2mn30/3mn.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 13 Octobre 2017 à 13:56:49
Je viens de recevoir une commande (merci Lionel, parfait comme d'hab) où figure de l'érythrosyne à 0.3%.
D'après le post sur l'orthochromatisme, j'avais calculé qu'il m'en faudrait 10ml pour 100ml d'émulsion... sauf que quand j'ai vu que la solution était conditionnée en flacon compte-goutte, ça m'a mis la puce à l'oreille et en reprenant mes calculs je me suis aperçu que j'avais dérapé d'une décimale et c'est 1ml de solution pour 100ml d'émulsion... du coup, je crois que j'ai de l'érythrosyne en stock pour quelques années !...  ;D ::)

Au fait, combien de gouttes pour 1ml avec ces flacons ? 20 ? 25 ?


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: NestorBurma le 13 Octobre 2017 à 13:59:37
<<Au fait, combien de gouttes pour 1ml avec ces flacons ? 20 ? 25 ?

20


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: Lionel TURBAN le 13 Octobre 2017 à 14:10:18
Bonjour Didier et merci pour cette nouvelle commande.

Je sais qu'il existe des formules qui préconisent la sensibilisation au trempé, c'est pourquoi je ne me suis pas inquiété pour les deux flacons.

Il existe tellement de façons de faire et de formules différentes...

Car pour faire un bain de sensibilisation pour du 4x5, 200ml ne seraient pas de trop finalement. :)

L'Erythrosine est le meilleur colorant que j'ai testé pour l'ortho. La sensibilisation est nette comme dans les exemples de Florent et sans contrainte de voile, sans difficultés.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 13 Octobre 2017 à 14:58:27
ok pour 20 gouttes, merci Henri

Lionel, ce n'est pas bien grave, j'ose espérer que ça se garde un peu... beaucoup... :) ou bien je repasse une commande de nitrate et j'émulsionne à tours de bras... :D

J'essaierai de ne pas faire la même boulette quand j'en arriverai au pinacyanol... :)


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: FlorentG le 14 Octobre 2017 à 08:46:52
Pour ma dernière émulsion j'avais environ 190 ml de volume final j'ai mis 49 gouttes d'érythrosine.
Au développement la coloration se dilue dans tous les bains, mais c'est le bain de fixage qui en accumule le plus puisqu'il est réutilisé, bain qui finira par être jeté avant épuisement car si je le stocke trop longtemps, le colorant devient marron et je n'aime pas trop utiliser ça.
Si le colorant résiste dans des zones de la plaque où la couche d'émulsion était un peu plus épaisse il faut juste insister sur les derniers bains de rinçage qui ne dépassent pas 20 ° pour éviter tout risque de décollement.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 14 Octobre 2017 à 12:00:49
merci
je couche sur papier donc je pense que ma couche doit être plus mince que sur verre, mais peut-être que le colorant sera plus difficile à évacuer... la nouvelle émulsion est prête, j'en saurai plus d'ici la fin du week-end... :)


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: FlorentG le 14 Octobre 2017 à 12:45:30
Je mets un volume de 5 ou 6ml sur du 4x5 et 15/16 ml sur des 18x24.
Bon weekend Didier ! ;-)


Titre: Re : Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 14 Octobre 2017 à 14:56:12
Je mets un volume de 5 ou 6ml sur du 4x5 et 15/16 ml sur des 18x24.
Bon weekend Didier ! ;-)

ça n'est pas très rigoureusement homothétique ça... :)

perso, j'oublie toujours de noter mais je dois être à la moitié de ces doses...

bon week-end également


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 15 Octobre 2017 à 09:22:06
Bon, apparemment pas de souci pour la conservation de l'érythrosine...

https://www.photrio.com/forum/threads/shelf-life-of-erythrosine-solution.63032/


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: FlorentG le 15 Octobre 2017 à 09:55:57
Oui, pas de soucis avec le flacon acheté à la boutique, le mien est stocké dans un carton depuis plus d'un an, ça ne bouge pas. Par contre c'est le bain de fixateur qui bruni après un certain temps de stockage quand il a été "polué" par le colorant  :).
 


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 15 Octobre 2017 à 22:21:46
Voilà la 4eme émulsion, les nouveautés sont bromure d'ammonium et érythrosine (et quelques ajustements du process)
Je pense avoir trouvé un bon compromis de concentration en gélatine (6,5%)
Ça s'affine doucement, l'image postée ci-dessous a été exposée pour 4 ISO (sans filtre) mais les plus hautes lumières sont un peu cramées, je pense que 5-6 ISO serait plus juste.





Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 17 Octobre 2017 à 18:42:58
Bon, les prises de vues d'essai, c'est bien utile, mais j'avais envie de tester quelque chose d'un peu plus "esthétique"...

Prise de vue: Sinar F 4x5" + Symmar-S 210mm
Tirage contact sur Brovira



Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 22 Octobre 2017 à 19:27:57
Un autre test sympa, le couchage de l'émulsion en format 120. Mon papier n'est pas assez grand pour une bobine complète, mais en calant un peu mieux, je pourrais faire 6 vues.
Prises de vue à l'Ikonta M, 6 ISO, 1/25s à f/8.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 22 Octobre 2017 à 19:28:54
.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: Réginald le 23 Octobre 2017 à 07:48:51
Très intéressant le site de Denise Ross.


Je suis curieux d'en savoir plus sur ta recette car je me laisserai bien tenter à essayer.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 23 Octobre 2017 à 16:39:42
J'en suis à mon cinquième batch d'émulsion et je tâtonne encore, ma formule n'est pas fixée, j'ajoute des petits trucs à chaque fois et je teste.
Pour démarrer, la formule donnée dans l'article de Lionel ici-même est une bonne base simple qui permet d'obtenir un résultat propre.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 29 Octobre 2017 à 21:10:50
Me revoilà

La semaine dernière, ma cinquième émulsion m'a seulement appris que ma lampe frontale voilait allègrement tout ce qu'elle rencontrait d'un peu trop près et/ou trop longtemps... donc je n'ai pas pu faire d'autres tests sur l'émulsion proprement dite...  :-[
Cette semaine, sixième émulsion avec laquelle j'ai testé deux choses: la sensibilisation à l'hypo à la refonte (je n'entre pas dans les détails du pourquoi du comment) et un comparatif de deux révélateurs.

Je vais essayer d'illustrer cela en images, même si les scans à l'écran ne donnent qu'une vague idée des images "réelles".

Ci-dessous, comparatif de deux révélateurs 10/100/1000 (1+1, 6mn) et D-76 (1+1, 12mn)
(les deux vues ont été prises à une heure ou deux d'intervalle, il ne faut considérer que la face du bâtiment, le côté étant passé dans l'ombre entre les deux vues)
Conclusion: à vue de nez, on gagne un diaphragme (et du contraste) avec le D-76 par rapport au 10/100/1000 (ok, c'est pas un scoop !  ;D )





Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 29 Octobre 2017 à 21:14:13
Comparatif d'une émulsion "seule" et la même sensibilisée à l'hypo à la refonte après le lavage

Là encore, la sensibilisation à l'hypo fait gagner un gros diaph avec un voile toujours plutôt bien maîtrisé.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 29 Octobre 2017 à 21:19:39
J'ai maintenant un process et une formule qui me donnent une émulsion qui semble propre et stable aux alentours de 8 ISO (voire 12), je vais donc en rester là pour les tests pour l'instant car ces spécifications devraient me convenir. J'essaierai peut-être plus tard une formule à l'ammoniaque, qui, en théorie, devrait permettre d'atteindre les 25-50 ISO. Mais avant ça, je vais aussi tester une formule pour une émulsion papier destinée au tirage contact.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 10 Novembre 2017 à 15:31:05
Après le bromure, je passe à l'émulsion au chlorure pour le tirage contact.
Premier essai d'émulsion avec ici un contact 4x5" d'après un plan-film FP4, c'est très beau !... :)
(la forte concentration en gélatine induit des problèmes de micro-bulles, mais sinon c'est une formule très simple à mettre en oeuvre, sans lavage)
Ma référence pour cette émulsion: http://www.thelightfarm.com/Map/ContactPaperDev/ContactPaperPart2.htm



Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: Armand le 11 Décembre 2017 à 22:23:54
Salut Didier,

Cette partie de tes expériences m'intéresse. Je recherche une solution pour faire du tirage sous agrandisseur sur du papier encollé ou pas, genre papier artisanal ou beaux arts.
Le chlorure serait donc une solution si j'ai bien compris.
Où en es-tu de tes recherches ? J'ai regardé ton lien mais c'est un peu confus pour moi.
Si c'est bien ce que j'ai compris et quand tu auras le temps, y'a pas l'feu au lac, pourrais-tu me faire, s'il-te-plais, un petit topo, ingrédients, matériel, procédure ?

Merci d'avance,

Armand


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 12 Décembre 2017 à 07:31:49
Salut Armand,

Non, le gélatinochlorure est une émulsion beaucoup trop lente exclusivement réservée au tirage contact.
Pour une émulsion destinée à passer sous l'agrandisseur, le plus simple est un pur gélatinobromure.
La procédure générale est grosso modo la même que celle de l'article publié ici: http://disactis.com/gelatino/gelatino.php
Pour une émulsion papier, tu peux sauter l'étape du lavage.
Personnellement, je ne me suis pas encore intéressé de près à une émulsion pour agrandisseur, je travaille plutôt sur le rendu de l''émulsion pour du tirage lith, ce qui est une utilisation très particulière, et la sensibilité n'est pas encore mon souci, je ne pratique que du contact pour l'instant.
Dans un premier temps, je te conseillerais de faire des essais avec une émulsion liquide du commerce (tetenal, rollei, foma) pour te familiariser avec les manipulations et voir ce que ça peut donner. Si tu décides de fabriquer ton émulsion, un peu de matériel de labo sera nécessaire, un agitateur magnétique chauffant est un gros plus.


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: Armand le 12 Décembre 2017 à 09:14:51
Merci Didier.
Effectivement, après coup et après lu à nouveau, la très faible sensibilité n'est pas au rendez-vous de ce que je veux faire. Je vais regarder le bromure d'un peu plus près.

A+

Armand


Titre: Re : Mes aventures en gélatino...
Posté par: didier d le 12 Décembre 2017 à 12:14:14
Que ce soit chlorure ou bromure, la méthode reste globalement la même.
L'article publié ici te donnera une émulsion bromure d'environ un ISO (même si cela ne veut pas dire grand chose, surtout pour du tirage)
Tu veux utiliser ça pour du bromoil ?