DISACTIS Photochimie - Forum

Photographie => La Chimie => Discussion démarrée par: Sebouille le 12 juillet 2015 à 23:36:59

Titre: Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: Sebouille le 12 juillet 2015 à 23:36:59
Bonjour,
Je voulais savoir si quelqu'un avait des indications à me donner pour l'électrolyse de bain de fixateur usagé.
J'en ai 2-3 litres, ce qui correspond à environ 50 pellicules 120, et je me disais que récupérer l'argent pouvait permettre de faire des trucs sympa, et que dans tous les cas ce serait dommage de bazarder de l'argent dans une déchetterie.

J'aurais bien voulu avoir des indications du genre nature des électrodes, voltage à utiliser, courant continu je suppose, ...
Voila voila, si quelqu'un a un retour d'expérience à apporter, ce serai super sympa.
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: NestorBurma le 13 juillet 2015 à 08:31:50
Dans mon souvenir, très vieux souvenir (1963 j'étais gamin), mon père avait un dispositif du genre, faible voltage fort ampérage une barre de carbone, une plaque de nickel pour accueillir l'argent métal (on trouve des schéma de montage sur le net),
Mais les quantités sont très faibles, 50 pellicules 120 cela fait 2 M2 environ, les films d'aujourd'hui ont environ 5g Ag au M2 vous pouvez peut-être en récupérer 1 ou 2g au M2 soit pour votre fixateur environ 2 à 4 g.
Le cours de l'argent est de 0,45 euro le gramme, le courant nucléaire pour cette récupération coûte peut-être plus cher que la valeur métal, et entre deux pollutions que choisir ?
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: Sebouille le 15 juillet 2015 à 22:31:10
Merci pour ces infos.
D'après ces indications, je comprends qu'il faudrait utiliser du nickel à la cathode et du carbone à l'anode.
Faible voltage c'est combien ?
Malheureusement, je n'ai pas trouvé de schéma de montage sur le net...

Pour l'aspect économique, je dirais que le plaisir de récupérer de l'argent dans ses déchets n'a pas de prix ;-)
Les loisirs, c'est fait pour dépenser ses sous ;-)
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: NestorBurma le 15 juillet 2015 à 22:43:01
http://www.cnidep.com/regeneration_fixateur242.html

http://h0lg4.org/viewtopic.php?t=29825&sid=2eb82c8a7a945fc933733b1c883d7545

http://www.photo-argentique.com/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=7810

http://197.14.51.10:81/pmb/collections/Techniques%20de%20lingenieur/itcd5/me/Me3/m2388.pdf
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: Collet le 07 septembre 2015 à 22:08:05
bien d'accord avec Nestor, une fois de plus.
récupérer l'argent des bobines a été l'occasion de maints écrits et essais mais au niveau de nos compétences, ça équivaut à perdre son temps.
mister Gassmann, proprio de Picto a tenté le challenge en 60 ou 65.....
il a perdu ce pari, le résultat étant désespérant.............
Modernage, un des plus grands labos de N.Y a fichu à la benne ton le matos dédié à la récup.
J.C
Titre: Re : Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: NestorBurma le 08 septembre 2015 à 08:23:31
bien d'accord avec Nestor, une fois de plus.
récupérer l'argent des bobines a été l'occasion de maints écrits et essais mais au niveau de nos compétences, ça équivaut à perdre son temps.
mister Gassmann, proprio de Picto a tenté le challenge en 60 ou 65.....
il a perdu ce pari, le résultat étant désespérant.............
Modernage, un des plus grands labos de N.Y a fichu à la benne ton le matos dédié à la récup.
J.C

Dans le monde du bromure et des bromuriers cette récupération était courante, mon père dans son atelier de Rueil entre 1952 et 1961 a récupéré de quoi acheter 2 voitures d'occasion, une 403 break grise et une 404 break couleur paille, ce qui est sans doute l'équivalent de 30 000 euro, si Gassmann n'a pas réussi, c'est qu'il ne traitait pas assez de surface et/ou qu'il manquait de méthode.

Photos de l'atelier ;-)

http://trichromie.free.fr/trichromie/index.php?post/2015/07/28/SDOV
Mais les Bromuriers de Rueil récupéraient tous l'argent du fixateur, mais il faut du volume, ce qui n'existe plus aujourd'hui.
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: caribou le 08 septembre 2015 à 09:23:30
Dans les ateliers de photogravure (quand il en existait encore), un type passait toutes les semaines récupérer les chutes de films et les bains des machines à développer pour en récupérer l'argent.
Ce qu'il reversait aux ateliers en échange de cette matière première dépendait du cours de l'argent mais dans les bonnes périodes vu ce qui revenait aux ateliers ça devait bien marcher pour le récupérateur.
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: Lionel le 08 septembre 2015 à 09:30:16
Merci pour les photos de l'atelier de Rueil ! C'est pittoresque à souhait

Il y a une chambre et un châssis-presse sur la table au fond sur l'avant dernière image. :)

Atelier qui devait déjà sans doute exister depuis un moment avant ces photos, non ?
Quand à t il commencé son activité dans le Bromure ?
Titre: Re : Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: NestorBurma le 08 septembre 2015 à 09:53:55
Merci pour les photos de l'atelier de Rueil ! C'est pittoresque à souhait

Mes souvenirs d'enfance ;-)
Derrière la palissade de l'atelier il y avait un blanchisseur, et l'occupant précédant de l'atelier de mon père était aussi un blanchisseur.
Rueil était la capitale des des blanchisseurs et des bromuriers, il restait 3_4 bromuriers (Pointelet, Christensen, Magenta, Gaud & Gallois) quand j'étais enfant, le Mont Valérien était leur Chateau d'eau et les papier Bauchet étaient aussi à Rueil et fournissaient un papier spécifique en bobines de 47 cm sur 300 m aux bromuriers.

Il y a une chambre et un châssis-presse sur la table au fond sur l'avant dernière image. :)

J'ai toujours la table et la chambre, le chassis presse a disparu, j'ai aussi la table d'égalisage que l'on ne voit pas sur les photos, la tireuse et ses chassis sont au musée de Rueil et je dois avoir qq part anode et cathode de récupération d'argent avec le boitier "électronique" de commande.

Atelier qui devait déjà sans doute exister depuis un moment avant ces photos, non ?

L'atelier quand il était occupé par un blanchisseur devait dater des années 1850-80, aujourd'hui cet atelier est un petit jardin et l'immeuble n'est plus reconnaissable, le standing a changé ;-)

Quand à t il commencé son activité dans le Bromure ?

Mon père a commencé en 1952, mais son associé a dû commencer dans les années 30
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: Lionel le 08 septembre 2015 à 10:07:46
Merci pour les indications, ce sont des histoires familiales précieuses, surtout lorsqu'elles sont documentées.
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: didier d le 08 septembre 2015 à 12:10:13
Peut-être aussi qu'à l'époque les surfaces sensibles étaient beaucoup plus riche en argent que maintenant....

Pardonnez mon ignorance, mais qu'est-ce exactement que le métier de bromurier ?
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: Lionel le 08 septembre 2015 à 16:56:21
Je crois me souvenir que ce sont des tireurs spécialisés sur papier Bromure.
Titre: Re : Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: NestorBurma le 08 septembre 2015 à 20:44:16
Peut-être aussi qu'à l'époque les surfaces sensibles étaient beaucoup plus riche en argent que maintenant....

Dans les dix grammes au M2 mais mon père disait que ces papier était moins riche qu'avant guerre, mais je n'ai pas pu vérifier

Pardonnez mon ignorance, mais qu'est-ce exactement que le métier de bromurier ?

Tirage en série sur papier Bromure en continu, c'est à dire sur bobine et le papier passe directement de la tireuse aux cuves de traitement, principalement dédié à la production de carte postale par planche de 6 ou de 8 selon les formats.
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: didier d le 08 septembre 2015 à 20:59:20
merci

il te reste des échantillons de cette production ?
Titre: Re : Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: NestorBurma le 08 septembre 2015 à 22:06:36
merci

il te reste des échantillons de cette production ?

Oui bien sûr,
Et également les boites de travaux, et les contretypes.
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: Collet le 08 septembre 2015 à 22:26:28
pour en revenir au sujet principal de cette question, vouloir récupérer l'argent des papiers et des films est devenu une gageure.
exemple du genre:
un zigoto un peu barge a passé un marché avec le Palais de Tokyo à Paris puis a fait livré une meule de foin puis il, ou un comparse, a jeté une aiguille dans la paille.
trois ou quatre jours environ pour trouver l'aiguille.
plus récemment un documentaire sur la 5 montrait la recherche des "égouttiers" du quartier des bijoutiers à Daka au Bangladesh. On fouille la Merde durant une nuit, on lave les excréments, on fait fondre la boue et on récupère 0,3 gramme d'or. Et les pauvres récupérateurs en obtiennent environ 5 euros.
Le recyclage ? Je suis totalement pour et particulièrement pour la connaissance humaine. 
J.C
Titre: Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: Lionel le 09 septembre 2015 à 09:14:35
Ho j'ai vu ce documentaire sur les chercheurs d'Or dans les égouts à Dhaka !

Totalement nus dans une fosse septique à nager dans les étrons, vomis et autres joyeusetés pendant des heures, à récupérer les "boues" pour les remuer toute la nuit et en tirer 5 euros...

"Au début quand j'ai commencé ce métier, ça me dégouttait, je vomissais, mais maintenant, ça ne me fait plus rien."

Le corps humain est capable de s'habituer à tout. :)
Titre: Re : Re : Electrolyse de fixateur usagé
Posté par: NestorBurma le 09 septembre 2015 à 09:26:24
pour en revenir au sujet principal de cette question, vouloir récupérer l'argent des papiers et des films est devenu une gageure.

Le principe de récupération n'a pas changé et l'électrolyse c'est très propre, pas de problème,
Ce qui est différent aujourd'hui et rend la récupération dérisoire, le cours de l'argent qui est assez bas et la très très faible consommation de film & papier des photographes d'aujourd'hui.